Hamburger

Hamburger_wp

Un hamburger, initialement hamburg-er, « galette de Hambourg » en allemand, et non pas « galette de jambon » en anglais, par aphérèse burger, est ce fameux sandwich d’origine allemande, composé de deux pains de forme ronde, bun, généralement garnis de steak haché, généralement du bœuf, de crudités, salade, tomate, oignon, cornichon (pickles), et de sauce. Célèbre dans le monde entier, ce sandwich est, depuis les années 1950, l’un des emblèmes de la culture culinaire américaine et de la restauration rapide, avec les hot-dogs, pizzas, kebab et autres sandwiches.

Bien que je ne sois pas amatrice de ce genre de « plat », il est dès lors un incontournable de la cuisine internationale. Dans de nombreux pays, le hamburger a trouvé sa place. Et en France, même les grands chefs de la cuisine s’y sont intéressés en proposant leur propre recette. Il est aussi entré dans les cuisines des particuliers.

Si vous êtes alors amateur de hamburger, le site aufeminin vous propose des recettes à réaliser soi-même…

Bon appétit !

Pancake cereal

Pancake cereal-petit-déjeuner-usa_wp

À l’image du dalgona coffee, les pancake cereal ont été aussi une des tendances culinaires durant le confinement.

« Découvrez comment préparer des mini pancakes à déguster comme des céréales » pour le petit-déjeuner sur le site aufeminin.

Bon appétit !

Restes en cuisine

Restes en cuisine_assiette_wp

On ne sait pas toujours quoi faire des restes d’aliments. Dans ma famille, lorsque j’étais enfant, ma grand-mère, ma mère confectionnaient un vol-au-vent dans lequel les restes de viande de la semaine s’y retrouvaient. Mais en fonction des restes, notamment des légumes, la conception d’une bouchée à la reine ne s’y prête pas vraiment.

J’ai donc préparé avec mes restes cette petite recette pour 4 personnes :

Restes en cuisine_plat_wp

Ratatouille blanche avec colin, saumon, poulet et veau

(1 398 kcal, soit 349,5 kcal/pers.)

  • 1 barquette (800 g) de ratatouille blanche (392 kcal)
  • 1 filet (100 g) de colin (70 kcal)
  • 1 filet (100 g) de saumon rose (106 kcal)
  • 1 blanc (160 g) de poulet (193,6 kcal)
  • 1 escalope (160 g) de veau (238,4 kcal)
  • 1 bloc (400 g) de tofu (248 kcal)
  • 100 g de moutarde traditionnelle (150 kcal)

Préchauffez le four à 180°C, chaleur tournante.

Coupez grossièrement les poissons. Coupez en fines lamelles les viandes. Mixez le tofu avec la moutarde.

Dans un plat allant au four, mélangez tous les ingrédients. Enfournez ensuite à 180°C et laissez cuire 40 minutes.

C’est prêt !

Rectifiez les assaisonnements si besoin est, selon votre goût.

Bon appétit !

Le batch cooking

Le batch cooking_wp

Comment remettre au goût du jour une vieille méthode d’organisation culinaire, celle de nos grands-mères, mères de famille nombreuse, mamans seules ou pas qui travaillaient ou pas et devaient s’organiser dans les années 1970/80 et même avant ?

Hé bien le batch cooking est là ! Signifiant littéralement « cuisson par lots », cette nouvelle tendance consiste à préparer en quelques heures de cuisine durant le week-end les repas de la semaine.

Cet ancien système de planification culinaire est ainsi la nouvelle tendance du moment. Qui l’aurait cru ?

Beaucoup de personnes de ma génération, donc des années 70/80 du siècle dernier (ça donne de suite un coup de vieux), et des années antérieures, ont connu ce système. Nos mamans avaient un carnet sur lequel elles notaient tous les repas de la semaine, voire du mois en fonction de la durabilité des aliments. J’ai même le souvenir des dimanches où ma mère nous composait un vol-au-vent avec tous les restes de la semaine. Et l’on se régalait.

Hé bah, cette pratique qui s’est perdue dans le temps revient alors à la mode ! Ceci dit, on ne l’appelait pas batch cooking. Elle portait les termes de tableau des repas de la semaine, organisation des repas ou menus pour la semaine ou autres encore appellations dans le même style. Mais disons qu’aujourd’hui, ça fait plus chic, plus mode de parler de batch cooking que d’une basique « table des matières ».

En résumé, on revient à la méthode « cantine » ! Et c’est bien !

De nombreux sites surfent ainsi sur cette nouvelle vague du batch cooking en proposant leurs menus sous forme de livres ou autres. Il vous suffit de taper simplement ce terme dans la barre de recherche de votre navigateur Internet pour trouver votre bonheur.

Bon appétit !

Recettes avec du riz

Recettes avec du riz_wp

Comme vous le savez peut-être, je n’aime pas les pâtes et sous n’importe quelle forme. Je dirais même, je les déteste, qu’elles soient en plat froid ou chaud. C’est comme ça. Je ne suis pas trop fan non plus des pommes de terre. En revanche le riz, j’adore !

Savez-vous aussi qu’il existe 70 000 espèces cultivées dans le monde ? Mais également, le riz est l’aliment le plus consommé au monde.

Alors afin de changer un peu les habitudes culinaires, le site aufeminin vous propose une trentaine de recettes délicieuses à base de riz.

Bon appétit !

Kanelbulle

Kanelbulle_viennoiserie-suède_wp

La Kanelbulle, signifiant « brioche à la cannelle », est une viennoiserie habituellement cuite provenant d’Amérique du Nord et d’Europe du Nord popularisée dans les années 1920 sous le nom de « roulé à la cannelle ». Elle est devenue une spécialité suédoise.

Cette brioche à la cannelle est apparue après la Première Guerre mondiale, en raison de la disponibilité des ingrédients plus importante. Ces derniers sont principalement de la farine de blé, du lait, de la levure, du sucre et du beurre ou de la margarine. Elle est souvent à base de pâte d’épices à la cardamome. Le fourrage est composé de beurre ou margarine, sucre, épices, fruits, cannelle, etc. Sa forme en escargot est badigeonnée avec un œuf battu et parsemée de sucre perlé. Elle peut également avoir une double coque, appelée alors pain végétalien ; ainsi les nœuds et la brioche à la cannelle se forment. Les petits pains ronds sont fréquemment déposés dans du papier plié, dans lequel ils doivent lever et cuire au four.

En Suède, cette brioche atypique est très appréciée. Comme les Français et les croissants, les Suédois se retrouvent pour partager un moment autour d’un café servi avec une Kanelbulle, en particulier pour le fika, la pause goûter des Suédois.

Plus connue sous l’appellation de Kanelbullar en France, cette brioche suédoise remporte un certain succès dans l’hexagone depuis le confinement. De nombreux sites Internet proposent alors des recettes diverses et variées de ces petites viennoiseries, notamment le site aufeminin qui vous dévoile la recette traditionnelle de la Kanelbulle.

Bon appétit !

Le mug cake ou mugcake

Le mug cake ou mugcake_citron-glaçage-sucre-pétillant_wp

Tout le monde connaît le fameux cupcake, ce petit gâteau individuel souvent très coloré qui s’apparente à un muffin.

Hé bien, aujourd’hui, il trouve son dérivé, le mug cake ou mugcake, les deux écritures étant admises !

Comme son homologue, le mug cake vient des États-Unis et serait la grande tendance du moment. À la différence du cupcake qui est préparé à part, puis présenté dans un moule, le mug cake, lui, est directement préparé et présenté dans une tasse, un mug. Il est ainsi cuit quelques minutes au four à micro-ondes et servi directement dans le mug. Vous pouvez de même le cuire au bain-marie.

Aussi différemment du cupcake, le mug cake se fait en deux versions, la version salée et la version sucrée. Il est consommé pour toute occasion, en entrée, en dessert, un goûter d’anniversaire, au retour de l’école ou simplement pour satisfaire une petite envie de salé ou de sucré.

Très rapide donc, il est aussi facile à réaliser. Si vous êtes tenté, le site aufeminin vous propose des mug cakes sucrés et le site Yoplait vous propose ses mug cakes, version salée et version sucrée. D’autres sites se sont également essayés à l’expérience. Alors pourquoi pas vous ?

Des recettes rapides pour le midi

Des recettes rapides pour le midi_gratin de courgettes_wp

Pour beaucoup, le confinement peut représenter un véritable casse-tête culinaire entre le télétravail et la scolarité des enfants. Pas le temps de s’attarder à préparer le repas du midi, il faut faire vite.

Le site aufeminin a sélectionné pour vous 20 recettes faciles et rapides repérées sur des sites de cuisine.

Bon appétit !

L’agneau pascal

L'agneau pascal_France-Grand-Est-Haut-Rhin-Beblenheim-blason_wp

« Pour les chrétiens, la fête de Pâques est le passage de la mort à la vie par Jésus, victime innocente sacrifiée pour racheter les péchés des hommes. Ainsi, Jésus est identifié à l’agneau sacrificiel de la tradition juive. Jésus est aussi représenté par un agneau dans l’Apocalypse.

L’agneau symbolise également la soumission du chrétien à la volonté de Dieu, ainsi que les vertus d’innocence, de douceur et de bonté.

Ceci donne lieu à une tradition culinaire : à Pâques, dans les pays chrétiens, on grille et mange de l’agneau. » Wikipédia.

Ainsi pour ce dernier jour de la période pascale, l’agneau est la viande traditionnelle que l’on consomme. Vous pouvez trouver différentes recettes pour vous concocter un repas de fête, dont celles de Jean-François Piège sur le site Le Point.

Bon appétit !

Recettes faciles pour Pâques

Recettes faciles pour Pâques_lapin-chocolat-baillon_wp

Nous entamons la semaine de Pâques. Des Pâques particulières cette année, au vu de la situation exceptionnelle que nous vivons. Ces Pâques qui auront lieu dimanche 12 avril suivi de son lundi 13 se fêteront avec un arrière-goût de renfermé.

Malgré tout, nous ne devons pas nous laisser envahir par la morosité du moment. Pour le moral, accueillons cette période festive qui fait la joie des petits et des grands. La vie doit continuer.

Ce n’est ceci dit guère évident non plus de trouver des idées de recettes culinaires pour se préparer à célébrer Pâques dans le confinement.

Joignons donc l’utile à l’agréable en cuisinant des recettes faciles à réaliser et pourquoi pas même en invitant les enfants à participer !

Le site aufeminin, entre autres, vous propose « 5 recettes super bonnes pour cuisiner avec des ingrédients très simples ».

Recettes faciles pour Pâques_crêpes_wp

Bon appétit !