L’IVG, bientôt 40 ans !

IVG, 40 ans

Le 26 novembre 1974, Madame Simone Veil, Ministre de la Santé sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, tient un discours, qui marquera l’Histoire à jamais, à la tribune de l’Assemblée Nationale sur un droit fondamental de la femme. Le projet de loi sur le droit de l’Intervention Volontaire de Grossesse voit le jour, 30 années après le droit de vote aux femmes acquis le 21 avril 1944.

Le 17 janvier 1975, ce projet de loi donne naissance à la célèbre loi Veil. Après des mois de lutte acharnée, le combat de Madame Simone Veil, ministre qui possède un « triple défaut », tel qu’elle l’écrira plus tard, « celui d’être une femme, juive et favorable à l’avortement dans une France profondément conservatrice. », aboutit à une avancée majeure des droits de la femme.

Un grand merci à vous Madame Simone Veil d’avoir été et d’être encore le véritable modèle du féminisme.

Publicités

L’infidélité serait génétique ?

chemise-rouge-à-lèvres-infidélité serait génétique

De mieux en mieux  ! Après les chercheurs américains avec leur étude concernant les conflits dans un couple qui favoriseraient l’obésité, c’est au tour des Australiens de s’y mettre !

Des chercheurs du Queensland auraient effectivement décelé un gène qui serait responsable de l’adultère ! D’après eux, 63% des hommes et 40% des femmes infidèles le seraient à cause de leur patrimoine génétique !

Ils auraient obtenu ce résultat suite à une étude approfondie sur plus de 7000  jumeaux, âgés de 18 à 49 ans, tous en couple depuis longtemps. Parmi eux, ils auraient constaté que 9,8% d’hommes et 6,4% de femmes auraient eu au minimum deux partenaires sexuels durant l’année précédant l’enquête. Après comparaison du patrimoine génétique des vrais et des faux jumeaux, ils auraient trouvé un gène spécifique chez la femme qui pourrait être responsable de cette infidélité.

Selon eux : « ce gène héréditaire nommé AVPRIA serait impliqué dans la production de l’hormone arginine-vasopressine, connue pour influer sur le comportement social des gens. Il aurait donc un impact significatif concernant l’attachement entre les partenaires sexuels. » Malgré leurs résultats de recherche qui seraient déjà très concluants, les chercheurs émettraient toutefois une réserve au vu de la difficulté de réalisation de ce travail d’isolation des gènes. Le sujet resterait donc à approfondir.

Plutôt qu’il resterait à approfondir, puisque l’étude ne s’est portée que sur les jumeaux, sachant qu’ils ne représentent qu’environ 1,9% de la population mondiale ! Et pourquoi ce gène « spécifique » aurait été trouvé chez la femme et non chez l’homme, sachant aussi que le pourcentage des infidèles seraient plus important chez les hommes que chez les femmes ?

C’est quoi cette étude ? Franchement ?

Nous vivons déjà dans un monde où de plus en plus nous essayons de trouver des excuses pour tout et là même les scientifiques s’en mêlent ! Ces chercheurs qui justifient par leurs études pas si convaincantes que cela que les gènes seraient responsables de tout. Entre le gène du violeur, celui du meurtrier et certainement d’autres dont je n’ai connaissance, il y aurait maintenant le gène de l’infidèle ! À quand la recherche du gène de la bêtise ?

Alors, si votre compagnon ou votre compagne vous trompe, ce ne serait pas de sa faute, mais celle de son petit gène différentiel ? Où allons-nous ?

Et la moralité dans tout ça ? Le respect de l’autre ? L’Amour entre deux êtres, peu importe ses divergences sexuelles, qui aboutirait à la fameuse âme réunie, au résultat d’avoir trouvé son âme sœur ? Et la responsabilité, où en est-elle ?

Je ne nie en aucun cas que certaines différences, certaines pathologies soient effectivement liées aux gènes, tout du contraire, mais de là à dire que tous les comportements irrévérencieux seraient la conséquence d’un patrimoine génétique, c’est un peu trop facile !

Est-ce nos gènes qui déterminent nos valeurs fondamentales ? Le monde actuel dans lequel le virtuel prend insidieusement place, celui-là même qui nous projette sans cesse une vision de l’être idéal, ne serait-il pas le véritable déterminant ?

Si nous cautionnons ce genre d’étude, cela ne voudrait-il pas dire que finalement nous acceptons le concept que l’être humain n’est plus maître de sa pensée, qu’il n’est uniquement régi que par son ADN ? L’être humain ne serait-il plus apte à différencier le bien du mal, ne serait-il qu’un amalgame de pièces sophistiquées et conditionné à la manière d’un robot programmé à faire telle ou telle chose ?

Quel futur nous offre-t-il donc ces chercheurs ? Un après dénué de sentiments purs ? Un avenir de sans foi ni loi ? Un devenir où l’homme ou la femme ne chercherait plus l’Amour de sa vie, parce qu’en fin de compte il n’existerait pas ?

Enfin, le patrimoine génétique deviendrait-il le pardon ultime à tout acte dépassant l’entendement ? Et les victimes de ces porteurs de ces gènes spécifiques, qu’en adviendrait-il ? Ne se résumeraient-elles qu’à demeurer définitivement des dommages collatéraux ? Deviendraient-elles les exceptions de l’équation génétique ?

Être à la mode du haut d’1m51 ?

Être à la mode du haut d'1m51 (escarpin)

De plus en plus la mode en matière vestimentaire s’adapte à toutes les corpulences, même si toutes les marques ne jouent pas forcément le jeu ou ont le culot de faire payer plus cher le prix des fringues XXL +, référence à une marque américaine qui n’existe pas en France et qui fait payer le double d’un vêtement identique dans la taille correspondant aux femmes en surpoids ! Honteux, d’ailleurs ! Encore plus, sachant que cette hausse du prix ne touche que les femmes ! Les hommes, eux, peu importe leur différence de poids, ils payent exactement le même prix !

Or, quand est-il pour les femmes de petite taille ? Si nous sommes Eva Longoria ou Kylie Minogue, pas de problème, nous avons des couturiers pour concevoir des vêtements à notre taille, mais si nous sommes Mademoiselle ou Madame n’importe qui, c’est plus difficile !

Que pouvons-nous faire alors pour être à la mode ? Et surtout ne pas être ridicule ?

Lorsque nous regardons les vêtements tendance de ces dernières années, nous ne pouvons pas franchement dire qu’ils ont été conçus pour les femmes de notre gabarit.

Quelques exemples :

Le pantalon « slim » ! Une femme assez grande même un peu enrobée peut se permettre de le porter car la hauteur de sa taille compensera ses défauts ; des fesses assez développées pouvant être dissimulées avec une tunique sympa tombant jusqu’à mi-cuisses, des chaussures à talon moyen pour affiner la silhouette, etc. Une femme grande et mince, là n’en parlons même pas ! Mais, une femme d’1m51, à moins de ressembler à un bâton de coton-tige, avec du rembourrage aux endroits typiques de la femme, culotte de cheval, cuisses fortes, qui porte ce genre de pantalon, je vous laisse imaginer le tableau… et pire encore si elle l’agrémente d’une tunique… alors là, Cristina Córdula fait une crise d’apoplexie !

Le pantalon à fond tombant ! Là, c’est encore mieux lorsque nous sommes petites ! Même si nous sommes minces ! Nous n’avons plus qu’à mettre un nez rouge avec des larges chaussures en complément, le tour est joué ! Et nous aurions en plus la brigade anti-clown à nos trousses ! Il en est de même avec le pantalon à jambes bouffantes !

La robe d’été super longue ! Je ne vous raconte pas le plaisir ressenti pour l’ourlet à raccourcir ! Surtout sans machine à coudre !

Quant aux pantalons ou robes longues sympa avec des motifs en bas, ce n’est même pas la peine d’y penser !

En outre, un autre problème de taille ! C’est le cas de le dire ! Les mensurations ! En prenant mon exemple, qui n’est certainement pas unique, avec 1m51, heureusement pas au garrot et je tiens à mon 1 centimètre, et 41 kilos à la pesée, les tailles 36, 38, j’oublie ! Je suis plutôt en taille 32 pour le bas et 34 pour le haut ! Pour la taille 34, ça peut encore aller. Mais, pour le bas, allez donc trouver aujourd’hui un pantalon femme à la mode, jupe, short ou autres à cette taille ! Pareillement pour les chaussures avec une pointure 35 !

Que nous propose donc le monde de la mode pour des femmes comme nous, hors norme ?

Réponse : Rien !

Nous devons nous débrouiller avec les moyens du bord, faire plus de shopping que les autres, pratiquer du brainstorming pour ressembler à quelque chose de convenable et, comme toute femme féminine, tenter de suivre la mode !

Alors, Messieurs, Mesdames, les stylistes, à quand notre tour ?

Le bon côté de la force des réseaux sociaux

la force des réseaux sociaux

Précédemment, j’ai écrit un article, « Ah ! L’esprit Facebook ! », dans lequel je traitais avec humour l’absurdité de l’emploi de certaines personnes des réseaux sociaux, notamment raconter sa vie en modifiant quelque peu la réalité. Et, malheureusement, je sais de quoi je parle, puisque je connais des gens qui le font ! No comment !

Or, ici, je vais tenir le discours contraire, puisque toute chose, quelle qu’elle soit, possède toujours les deux côtés de la médaille, le bon et le mauvais. Et ici, il s’agit de la très belle face des réseaux sociaux !

Suite à la diffusion de vidéos choquantes, des milliers d’internautes des réseaux sociaux se sont dernièrement mobilisés contre les pratiques de « Julien Blanc », celui-ci se décrivant comme un « expert en séduction » alors qu’il s’avère être dans les faits ni plus ni moins un « harceleur sexuel », voire pire !

D’habitude, si vous l’avez remarqué, je ne cite jamais directement le nom de la personne, par égard pour elle, même si je ne l’approuve pas, et surtout afin d’éviter la délation ; notion totalement contraire à mon éthique ! Mais, concernant cet individu, en tant que femme, je ne peux taire son nom et me dois même de le citer, ainsi que de cautionner le mouvement de ces internautes lancé contre lui.

Dans l’une de ces vidéos, lors d’un séminaire d’une entreprise spécialisée dans la « drague », l’intervention de cet « homme », si toutefois, nous pouvons l’appeler comme cela, s’est révélée particulièrement scandaleuse. Il prône aux jeunes hommes des méthodes pour forcer les femmes à répondre aux désirs masculins. Il utilise des discours misogynes et raciaux. Il se sert des différences culturelles entre les Orientaux et les Occidentaux comme argument de telle sorte à inviter son auditoire masculin à les exploiter, de manière malsaine, pour ainsi obtenir facilement de ces femmes des actes non consentis. Par exemple, il explique que les Japonaises sont des femmes qui ne s’osent au refus et cette faiblesse devient un atout pour un homme blanc, qui peut alors soumettre celles-ci à des actes sexuels sans leur accord. Il va même jusqu’à l’incitation au viol !

Dans une autre vidéo, lors d’un séjour au Japon, il est filmé dans la rue et en discothèque en train de forcer des jeunes filles à abaisser leur tête au niveau de ses parties intimes et mimer une fellation ! Au cours du même voyage, il attrape violemment par le cou une caissière qu’il embrasse avec insanité alors qu’elle le repousse ! Etc.

Julien Blanc, parfait inconnu jusqu’alors, est devenu l’homme à abattre ! Différentes pétitions ont été lancées afin de viser à la fermeture de son site, se voulant être dans le même état d’esprit, ainsi que ses comptes Facebook, Twitter et Google+, mais aussi à ce que ses propres séminaires programmés dans différents pays, dont à nouveau au Japon, soient interdits !

Malgré cette mobilisation de plus en plus importante, rien n’a encore abouti. Mais, les internautes ne sont pas décidés à en rester là et continuent avec ferveur à lutter contre ce monstre afin d’obtenir gain de cause ! Et ils ont raison !

Voici, pour ma part, l’utilité réelle des réseaux sociaux !

Que certains exploitent les réseaux sociaux comme un exutoire de leur solitude, certes, chacun est libre ; si cette méthode permet à ceux-là de se sentir mieux dans leur vie, après tout, pourquoi pas ? Or, ces nouveaux outils de communication doivent aussi servir à combattre ce genre de dérive, qui n’est plus une dérive dans ce cas mais devient une véritable appellation au crime !

Il est donc rassurant de constater que les réseaux sociaux sont vraiment sociaux, que cette part d’humanisme rejaillit encore dans notre société où tout nous pousse parfois à nous démontrer le contraire, que ces actes de citoyens, internautes, responsables garantissent quelque part la protection de notre intégrité en tant qu’Homme et surtout préservent notre entité de femme ! Ces inconnus du virtuel, de tout horizon, de tout âge, perpétuent la pensée que la femme est un être humain dans son intégralité, non pas un simple objet !

Comment rester une star de télé-réalité hors d’elle ?

Comment rester une star de télé-réalité hors d'elle_wp

Besoin de rester dans les starting-blocks pour encore faire parler de soi ? Besoin d’un truc pour demeurer sous les feux des projecteurs ?

Pas de problème ! Une star, enfin, une star… de télé-réalité aurait trouvé la solution : poignarder son petit copain !

Elle aurait blessé grièvement son petit ami de plusieurs coups de couteau au thorax. Celui-ci aurait le cœur atteint et un poumon perforé, mais son pronostic vital ne serait pas engagé.

Nous connaissions les assiettes qui volaient dans la cuisine lors d’une dispute conjugale, les insultes proférées à l’encontre de l’amoureux ou de l’amoureuse, les batailles de polochons pour se défouler, les gifles au pire… maintenant c’est plus direct, c’est le coup de poignard, non pas dans le dos, mais dans le thorax !

Qu’aurait-il bien pu se passer dans la tête de cette fille-là ? Son promis aurait-il oublié son shampoing ?

Or, la réaction la plus pathétique de l’histoire est qu’elle aurait non seulement nié l’avoir fait mais surtout aurait fait un malaise lors de son interpellation par la police, malaise qui l’aurait conduite à l’hôpital. Franchement… dans quel monde vivons-nous ?

Là, c’est à se demander : pourquoi s’embêter à essayer de communiquer afin de tenter de régler ses éventuels problèmes de couple ?

Mais fort heureusement, cela demeure un cas isolé. Mais, également, une autre question me taraude… N’aurait-elle pas agit ainsi simplement pour faire encore parler d’elle ?

La brigade anti-clown

la-brigade-anti-clown_wp

Depuis un certain temps un phénomène nouveau est apparu dans nos rues. Une bande d’hurluberlus s’amuse à se déguiser en clowns malfaisants, genre le « Joker » dans « Batman », pour faire peur aux passants et réveiller chez certains leur peur bleue des clowns. Mais, ces espèces de, je ne sais qui,. ne se contentent pas de faire peur aux gens, ils les agressent aussi, dont certains passants d’ailleurs se sont retrouvés à l’hôpital !

Afin de jouer la carte de la prévention, certaines communes françaises avaient même interdit le déguisement de clown pour Halloween.

Mais, l’histoire ne s’arrête pas là ! En riposte à ces imposteurs, un groupe de citoyens, sans spécification précise de l’endroit où ce groupe s’est constitué, a formé une brigade anti-clown ! Nous connaissions la fameuse B.A.C. (brigade anti-criminalité) de Marseille qui avait défrayé la chronique, il y a maintenant un bon moment de cela, pour son nombre impressionnant de policiers ripoux parmi elle, et bien maintenant nous en avons une en plus ! Espérons que celle-ci ne marche pas dans les pas de la première !

Décidément, les gens ne savent plus quoi inventer pour se faire remarquer ! Si ces individus malveillants se déguisaient ainsi pour braquer une banque, à la rigueur, même si évidemment je ne cautionne absolument pas ce fait, je pourrais comprendre ! Mais là, c’est uniquement pour le plaisir de frapper gratuitement des simples passants ! Et ils obligent ainsi d’autres quidams à mettre en place une sorte de milice pour protéger les personnes !

Et là, je conclus : Vive la France !

Ah ! L’esprit Facebook !

Ah L'esprit Facebook (bandeau)

Dans un magazine féminin, un concours littéraire a été organisé. Quatre thèmes ont été proposés, dont l’un concernant les réseaux sociaux. Les participants devaient traiter l’un de ces sujets au choix sous la forme d’un article. Parmi les articles traitant les réseaux sociaux, l’un d’entre eux m’a régalée :

J’ai X mille Y cent amis sur Facebook. J’écris un article par jour. Je raconte sans aucun complexe qui je suis et à quoi ressemble ma vie. Je suis l’une des plus belles femmes du monde. Je suis grande, blonde aux cheveux bien lissés, j’ai de superbes grands yeux bleus, une très belle bouche bien pulpeuse à souhait, le teint toujours bronzé, d’ailleurs j’ai un banc solaire chez moi. J’ai le visage parfait et le corps d’un mannequin. J’attire n’importe quel homme quand je le veux. J’ai toujours un amant où que j’aille. Je fais l’amour comme une déesse. J’habite dans une magnifique villa sur la Côte d’azur. J’ai deux résidences secondaires, l’une à Courchevel, dans laquelle je me rends à la saison des sports d’hiver, l’autre aux Bahamas, où je vais passer mes vacances d’été. Je n’ai jamais travaillé, d’ailleurs je n’en ai pas besoin, je suis une héritière très riche. Je voyage tout le temps. Je dépense sans compter. Je suis toujours à la pointe du dernier cri high-tech. Je suis les nouvelles tendances à la mode. Je m’habille toujours avec des vêtements de haute couture. J’ai une vie de rêve…

– Madame unetelle, n’oubliez pas de mettre votre dentier dans votre verre d’eau avant de vous coucher ! Ne faites pas comme hier !

– Ah ! Cette garce d’infirmière qui vient encore m’emmerder ! Et ce foutu déambulateur qu’elle me met exprès loin de mon lit au bout de ma chambre pour que je me casse la gueule ! Et le médicament pour mon arthrite qu’elle a encore oublié de me donner ! Et ce home qui pue ! Personne ne vient me voir ! Mais je m’en fous, j’ai X mille Y cent amis sur Facebook !

Cet article que je viens de vous condenser n’est en aucune façon un plagia. Au travers de mes propres mots je n’ai fait que vous en évoquer l’idée.

J’ai trouvé l’esprit de cet article vraiment génial et j’avoue sincèrement que j’ai été pantoise à la lecture de celui-ci. Bravo à l’auteur ! Très belle imagination !

Sacré petit bout de femme !

fille

Incroyable !

Une fillette Anglaise âgée de 9 ans a aidé sa maman à accoucher, pour la seconde fois, en août dernier.

Quelques années auparavant, cette enfant âgée alors de 6 ans a dû aider sa maman à accoucher dans l’urgence ; cette dernière étant en train de perdre les eaux, elle n’avait plus le temps de se rendre à l’hôpital. Ayant regardé un épisode d’une série médicale américaine, la fillette a reproduit les gestes. Sa petite sœur est alors née en pleine santé.

Pour la seconde fois, elle a renouvelé l’exploit. À l’annonce de la nouvelle grossesse de sa maman, la petite fille s’est préparée, au cas où, en regardant des documentaires sur le sujet. Ainsi, en août dernier, sa maman se retrouvant dans le même cas de figure mais avec des complications en plus, la petite Anglaise l’a non seulement aidée à mettre au monde sa seconde sœur mais a aussi su repositionné le bébé qui se présentait mal. À l’arrivée des urgences, la petite sœur était née en pleine santé.

Cette enfant de 9 ans est devenue malgré elle la plus jeune sage-femme du pays. Mais, le plus incroyable de l’histoire est que cette gamine a fait preuve non seulement d’un courage époustouflant mais surtout d’un extraordinaire sang-froid pour son âge !

Chapeau bas, Mademoiselle !

À la lecture de cet article, je ne pouvais ne pas le partager. Et quelle femme pourrait être insensible à ce sacré petit bout de femme !