Le technicien de chez Orange…

Le technicien de chez Orange..._france-telecom-fibre_wp

Souscription effectuée au 21 août dernier auprès de ce fournisseur d’accès à Internet, et dont son réseau couvre excellemment bien la zone géographique dans laquelle je réside désormais, je devais être connectée à Internet le 30 août.

J’avais alors planifié des articles jusqu’à ce 3 septembre, par mesure de sécurité. Or, ce n’était sans prévoir cette fichue ligne téléphonique qui a ainsi occasionné une mauvaise évaluation de cette mesure de sécurité.

Le 30 août, pas d’Internet, ma ligne téléphonique étant toujours en cours d’installation. Je décide de patienter quelques jours, sachant que ce fournisseur d’accès m’avait toutefois prévenue que le délai d’attente pouvait aller jusqu’aux quinze jours.

Prise ensuite dans le tourbillon de l’emménagement, puis comme Sœur Anne ne voyant rien venir…, j’entrais en contact avec un conseiller téléphonique de ce fournisseur afin de régler la situation. Ne parvenant pas à résoudre le problème, un rendez-vous ce matin fut alors fixé.

Le technicien de chez Orange..._france-telecom_wp

Un très charmant jeune homme se présenta dans un premier temps au téléphone, puis à ma porte. Bah oui ! On a beau avoir quarante ans bien sonnés, on ne devient pas pour le moins insensible à la beauté d’un homme qui nous fait regretter à ce moment de ne plus avoir vingt ans. Bref. Très courtois et serviable, ce technicien qui a trouvé la solution recevra une cote de notation de 10/10 à la réception du mail qui me sera envoyé afin de l’évaluer. Et me voici donc de nouveau aux commandes de mon ordinateur.

Malgré une certaine impatiente de ma part, estimant que quinze jours d’attente pour une mise en service téléphonique et d’Internet c’est un peu long, j’ai découvert en parallèle ce fournisseur d’accès que je ne connaissais pas ou tout du moins que de nom. Hé bien ! Ce fut une belle découverte. Du contact avec la toute aussi charmante jeune femme lors de ma souscription au conseiller téléphonique jusqu’au technicien, les services proposés et la réactivité face à un souci sont à la hauteur. Je suis par conséquent, et pour l’instant, satisfaite de mon nouveau fournisseur d’accès à Internet.

Ceci dit, il y a bien un point commun sur ce sujet avec l’Angleterre, les délais d’attente pour accéder à Internet sont tout autant longs. Il est à se demander si les fournisseurs d’accès à Internet d’ici ou d’ailleurs, et ce quel que soit leur titre, réseau, etc., ne vont pas jusqu’à Trifouillis-les-Oies directement tirer les lignes pour les amener à bon port…

Publicités

Un matériau innovant pour les écrans de téléphones mobiles

Un matériau innovant pour les écrans de téléphones mobiles_smartphone_wp

Une première en matière de technologie des smartphones !

Des chimistes ont réussi à concevoir un matériau conducteur d’électricité qui se répare tout seul.

Des scientifiques en chimie de l’Université de Californie à Riverside aux États-Unis ont présenté devant la Société américaine de chimie ce matériau innovant qui pourrait être ainsi utilisé pour les écrans de téléphones portables.

Cette auto-réparation s’est permise grâce aux liaisons chimiques du polymère, comme l’a expliqué Chao Wang, l’un des inventeurs : « Il existe deux types de liaisons chimiques dans les matériaux. Les liaisons covalentes sont solides et ne se reforment pas une fois cassées ; tandis que les liaisons non-covalentes sont plus fragiles mais aussi plus dynamiques. Par exemple, les liaisons hydrogène qui lient les molécules d’eau entre elles sont non-covalentes : elles se brisent et se reforment en permanence, ce qui permet la fluidité de l’eau. » Ayant concentré leurs travaux sur cette forme de liaison non-covalente, les chercheurs ont pu mettre au point ce matériau composé de sel et d’un polymère très étirable jusqu’à 50 fois sa taille initiale, qui après avoir été brisé se reforme pour reprendre son aspect d’origine en à peine 24 h.

Un matériau innovant pour les écrans de téléphones mobiles_wp
Un matériau qui se répare tout seul en pouvant s’étirer jusqu’à 50 fois sa taille d’origine – photo WANG LAB

Cependant, un matériau qui s’auto-répare a déjà été pensé il y a 3 ans par le constructeur coréen LG. Ce dernier avait sorti un premier téléphone mobile à écran incurvé avec une coque arrière munie d’un matériau se réparant après avoir subi des petites rayures. Or, il n’était pas conducteur d’électricité. Alors qu’ici, les chimistes ont non seulement réussi à créer un matériau aussi performant, mais de surcroît conducteur d’électricité.

Il ne reste plus maintenant qu’aux chercheurs à améliorer les propriétés de ce matériau afin d’assurer que celles-ci demeurent stables dans des conditions de grande humidité.

Bientôt donc, adieu les rayures sur l’écran !