Dr. Habiba Alsafar

Dr Habiba Alsafar_wp

Cette généticienne est reconnue par Arabian Business.com comme étant l’une des femmes les plus puissantes dans le monde arabe.

Le docteur Habiba Alsafar a identifié des gènes associés à la prédisposition au diabète de type 2 parmi la population autochtone des Émirats Arabes Unis.

Elle a cherché à définir les facteurs environnementaux et génétiques engagés dans cette pathologie.

Actuellement, elle essaye de développer des outils de dépistage génétique qui pourraient permettre de retarder l’arrivée du diabète, sa progression et d’en réduire sa sévérité.

Publicités

Aux Émirats arabes unis, les femmes prennent-elles du pouvoir ?

Aux Émirats arabes unis, les femmes prennent-elles du pouvoir_Ohoud Al-Roumi_wp
Ohoud Al-Roumi

Relatif à un article du Gorafi, dans le cadre d’un remaniement ministériel de grande ampleur dans le gouvernement des Émirats arabes unis, un ministère du bonheur chargé de veiller au bien-être social et à la satisfaction des citoyens a été créé mercredi 10 février, sur la lignée de l’idée de « Bonheur National Brut » déjà établi par le Bhoutan.

Et c’est une femme, Ouhoud Al-Roumi, aussi directrice générale de la présidence du conseil des ministres, qui a été nommée pour ce poste, cumulant dès lors les deux fonctions, comme l’a déclaré le Premier ministre et souverain de Dubaï, Cheikh Mohammed Ben Rached Al-Maktoum, sur son compte Twitter : « Le bonheur n’est pas seulement un vœu pieux dans notre pays. Il y aura des plans, des projets, des programmes et des indicateurs. Cela fera partie du travail de tous les ministères. »

Aux Émirats arabes unis, les femmes prennent-elles du pouvoir_Lubna Khalid Al Qasimi_wp
Lubna Khalid Al Qasimi

À cela vient s’ajouter une liste de 5 autres femmes ayant été désignées à rejoindre le gouvernement sur 8 nouveaux ministres qualifiés de cette fédération pétrolière du Golfe pourtant régie par les lois de la charia, où notamment les victimes de viol peuvent être condamnées à la prison.

Parmi ces femmes, se remarquent donc Lubna Khalid Al Qasimi (photo ci-contre), ancienne ministre de la coopération internationale et du développement, qui a été nommée ministre d’État à la Tolérance, ainsi que Shamma Al-Mazroui (photo ci-dessous), 22ans, toute fraîchement diplômée d’Oxford, qui prendra la tête du ministère de la Jeunesse.

Aux Émirats arabes unis, les femmes prennent-elles du pouvoir_Shamma Al-Mazroui_wp
Shamma Al-Mazroui

Malgré cette avancée qui semble assez fulgurante en matière de parité, au regard du contexte idéologique de cet État fédéral, certains médias occidentaux craignent qu’il ne s’agisse que d’un coup publicitaire, puisque les postes majeurs demeurent en réalité toujours entre les mains des familles régentes, plus précisément celles des hommes.

Alors, les femmes prennent-elles vraiment du pouvoir aux Émirats arabes unis ? Et surtout auront-elles une véritable liberté d’action pour faire évoluer la condition de la femme là-bas ?