Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_wp

Rien ne vaut la marche à pied pour découvrir une ville. Surtout lorsque le temps nous est compté. Deux petits jours, le temps d’un week-end, pour visiter une capitale comme Paris s’avèrent un peu court. Il faut donc avoir de bonnes chaussures.

N’étant pas adepte du métro, pour la simple et bonne raison que l’on ne voit absolument rien, le week-end s’est alors organisé autour du 8e arrondissement de Paris, les 1er, 2e, 7e, 9e et 18e arrondissements, ainsi du boulevard Haussmann (8e et 9e) à Montmartre (18e), en passant par les Champs-Élysées (8e), la Bourse (2e), le Louvre (1er), les Halles centrales (1er), Pigalle (entre le 8e et 18e) et le pont Alexandre III franchissant la Seine entre le 7e et le 8e.

Le premier jour fut un repérage afin d’aller jusqu’aux bateaux parisiens où une croisière avec repas à bord de l’un d’entre eux m’avait été réservée le soir. Pas question d’arriver en retard, sinon le bateau part sans vous. Vous devez même vous présenter en dernière limite 15 minutes avant le départ. Ce qui est tout à fait normal.

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_statue-clémenceau_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_statue-lion_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_statue-simon-bolivar_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_vieil-immeuble_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_vieille-porte_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_vieux-bâtiment_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_vieux-bâtiments_wp

J’ai d’abord découvert l’hôtel dans lequel une chambre m’avait été aussi réservée pour ce week-end. La Villa Haussmann (8e), située, en toute logique de son nom, sur le boulevard Haussmann, voie parisienne qui traverse les 8e et 9e arrondissements de Paris.

« Long de 2 530 mètres, le boulevard Haussmann traverse les quartiers de la Madeleine, de l’Europe, du Faubourg-du-Roule, du Faubourg-Montmartre et de la Chaussée-d’Antin situés dans les 9e et 8e arrondissements de Paris et relie, à l’est, le carrefour du boulevard des Italiens et du boulevard Montmartre, où est située la station de métro Richelieu-Drouot, à l’avenue de Friedland qui le prolonge à l’ouest. Cette voie part du quartier des principaux sièges de banques, longe des grands magasins auxquels on associe souvent son nom aujourd’hui, puis traverse des quartiers comportant surtout des bureaux, mais toujours cossus. Il fut édifié par une main-d’œuvre constituée en grande partie par des maçons de la Creuse. Cette voie porte le nom du baron Georges Eugène Haussmann (1809-1891), administrateur et homme politique français et qui a dirigé les transformations de Paris sous le Second Empire en tant que préfet de la Seine. »  Cf. Wikipédia.

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_villa-haussmann-plaque-rue_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_villa-haussmann-entrée_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_villa-haussmann-tableau_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_villa-haussmann-bar_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_villa-haussmann-tableau-gravure_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_villa-haussmann-couloir_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_villa-haussmann-véranda-côté_wp

Hôtel très moderne, un peu trop sombre à mon goût. L’ensemble du personnel de l’hôtel fut très accueillant. Vous me direz, on ne pouvait en attendre moins au vu des prix. 29 € quand même le petit-déjeuner. Quant à la chambre… Beaucoup trop chère pour ce qu’elle offre. Pas trop bon rapport qualité/prix. Chambre petite avec le confort raisonnable, mais une propreté n’étant pas toujours à la hauteur. Une table en verre dans la salle de bain avec des tâches de produit nettoyant. Et même un chiffon de ménage oublié dessus le lendemain. La poussière sur le rebord de la fenêtre… Bref, relativement léger pour un hôtel 4 étoiles « au luxe parisien ». Les prestations de l’hôtel : spa, piscine intérieure, salle de sport ouverte 24h/24 et possibilité d’avoir un massage sur réservation. N’ayant testé aucune d’entre elles, par manque de temps évident, et je n’étais pas là pour ça non plus, je n’ai aucun avis et ne peux donc juger de la valeur de celles-ci. Le point fort de cet hôtel en tout cas reste indéniablement son emplacement.

Cependant, ce ne fut qu’un détail. Après tout, on ne fait que dormir dans une chambre et c’était aussi mon week-end « cadeau d’anniversaire », donc… De plus, c’est Paris, beaucoup plus cher en tout cas que Londres au niveau hôtellerie. La chambre d’hôtel équivalente était deux fois et demi moins chère que celle de Paris. Pour le reste, c’est pareil.

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_rue2_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_rue1_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_rue_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_petit-parc_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_old-building_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_obélisque-place_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_route_wp

Après avoir pris rapidement mes quartiers, direction les quais de Seine pour les bateaux. Arrivée au pont Alexandre III, côté 7e, descente des marches, traversée en dessous de la partie du pont où se trouve le port de la Bourdonnais. Pause dans l’un des cafés longeant l’endroit. Vue sur la Seine et le pont Alexandre III. Comptez un peu plus de 7 € le thé vert tout simple.

Une fois le repérage terminé et le thé dégusté gorgée par gorgée, histoire d’en avoir un peu pour son argent, remontée des marches en direction des Champs-Élysées. Il paraît qu’elle est la plus belle avenue du monde. Bah… ? Hormis l’arc de Triomphe et l’obélisque de Louxor qui en forment son début et sa fin, ce n’est qu’un alignement de boutiques, de restaurants, de clubs et d’enseignes de luxe en tout genre. Pour ma part, l’incontournable visite des Champs-Élysées fut quelque peu décevante. Son charme qui séduit les touristes du monde entier n’a pas du tout opéré sur moi. Je n’ai d’ailleurs pris aucune photo.

Retour rapide à l’hôtel pour se changer et se faire belle (enfin essayer) pour la croisière du soir à bord du bateau parisien…

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_obélisque-panorama_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_obélisque_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_jardin-fontaine_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_jardin_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_commerce_wp

Du boulevard Haussmann au pont Alexandre III_avenue_wp

Publicités

Les légumes d’octobre

Les légumes d'octobre_salsifis_wp

Quelques légumes de saison que vous pouvez trouver en ce début d’automne :

  • Bette
  • Betterave rouge
  • Brocoli
  • Carotte
  • Catalonia
  • Champignon
  • Chou blanc
  • Chou de Bruxelles
  • Chou frisé
  • Chou rouge
  • Chou-chinois
  • Chou-fleur
  • Chou-rave
  • Cima di Rapa
  • Citrouille
  • Courge
  • Céleri
  • Céleri branche
  • Épinard
  • Fenouil
  • Laitue romaine
  • Maïs
  • Oignon
  • Panais
  • Petit oignon blanc
  • Poireau
  • Poivron
  • Pomme de terre
  • Potiron
  • Radis
  • Radis long
  • Salsifis
  • Tomate
  • Topinambour

Les droits de la femme bafoués au Maroc

Les droits de la femme bafoués au Maroc_coat-of-arms_wp

Ce n’est pourtant pas la Chine, qui, en rappel, a célébré hier les 70 ans d’existence de sa République populaire, où la démocratie peine à s’instaurer. Et pourtant.

Lundi 30 septembre, la journaliste marocaine de 28 ans Hajar Raissouni, travaillant pour le quotidien arabophone marocain Akhbar Al Yaoum, a été condamnée à 1 an de prison ferme pour « avortement illégal » et « débauche et relations sexuelles hors mariage » par le tribunal de Rabat.

Arrêtés et jugés en même temps qu’elle, son fiancé a été également condamné à 1 an de prison ferme, son gynécologue à 2 ans de prison ferme, un anesthésiste à 1 an de prison avec sursis et une secrétaire à 8 mois avec sursis. L’annonce du jugement à soulevé un vent d’indignation chez les familles des accusés, dont certains ont scandé en chœur le prénom de la reporter.

Interpellée fin août dernier à l’entrée d’un cabinet médical de la capitale marocaine, la journaliste avait été alors soumise à « un examen médical sans son accord », selon elle. Ses avocats avaient comparé cet examen à de « la torture », évoquant aussi « des manquements de la police judiciaire », « des preuves fabriquées » et avaient plaidé pour sa libération. Elle risquait jusqu’à 2 ans de prison ferme en vertu du code pénal marocain sanctionnant les relations sexuelles hors mariage et l’avortement lorsque la vie de la mère n’est pas en danger. Lors d’une précédente audience, la journaliste, dénonçant un procès « politique », avait nié tout avortement, affirmant avoir été soignée pour une hémorragie interne, dire confirmé par son gynécologue devant le tribunal.

« Une criante injustice, une flagrante violation des droits humains et une atteinte frontale aux libertés individuelles. Un jour noir pour les libertés au Maroc », a commenté Ahmed Benchemsi, un responsable de Human Rights Watch (HRW), sur Twitter.

« Un coup dévastateur pour les droits des femmes au Maroc. […] Les autorités devraient annuler sa condamnation et ordonner sa libération immédiate et sans conditions », a déclaré, de son côté dans un communiqué, Amnesty International.

Australie : des végans condamnés pour malnutrition de leur enfant

Australie_des végans condamnés pour malnutrition de leur enfant_flag_wp

À Sydney, en Australie, des parents végans nourrissaient leur bébé selon leur conviction. L’état de santé de l’enfant s’est avéré critique. Au moment de la découverte des faits, la fillette âgée de 19 mois paraissait en avoir 3. Ses dents n’avaient toujours pas poussé. Elle souffrait d’une maladie osseuse. Elle n’était pas vaccinée non plus. Son alimentation était ainsi composée d’avoine, de pommes de terre, de beurre de cacahuète, de riz, de tofu, de pain et de fruits. Aucun supplément nutritionnel ne lui était prodigué.

Aujourd’hui âgée de 3 ans, elle est sous traitement afin de stimuler sa croissance très en retard et devra subir une physiothérapie. Elle demeure pour le moment physiquement et mentalement en dessous de la moyenne pour son âge. Elle a été prise en charge par des membres de la famille de ses parents.

Ces derniers ont perdu la garde de leur petite fille ainsi que celle de leurs deux fils plus âgés. Bien que les garçons ne présentent aucun symptôme de malnutrition, les forces de l’ordre ont toutefois constaté un retard conséquent au niveau de leurs vaccins.

L’alerte sur l’état de santé de la fillette avait été donnée lorsque celle-ci a été hospitalisée en urgence pour une crise convulsive. Elle ne pesait que 4,89 kg et n’avait pas non plus été suivie médicalement depuis sa sortie de l’hôpital. Suite à quoi, les parents, âgés de 30 ans chacun, ont été condamnés à 300 heures de travail d’intérêt général par la justice. « Il est de la responsabilité de chaque parent de s’assurer que l’alimentation fournie aux enfants est équilibrée », a déclaré la juge à ce sujet.

Actuellement séparés, les parents suivent une formation aux compétences parentales.

Les légumes de septembre

Les légumes de septembre_citrouilles_wp

Après les fruits, les légumes…

  • Artichaut
  • Aubergine
  • Bette
  • Betterave rouge
  • Brocoli
  • Carotte
  • Catalonia
  • Chou Romanesco
  • Chou blanc
  • Chou de Bruxelles
  • Chou frisé
  • Chou rouge
  • Chou-chinois
  • Chou-fleur
  • Chou-rave
  • Cima di Rapa
  • Citrouille
  • Concombre
  • Courge
  • Courgette
  • Céleri
  • Céleri branche
  • Épinard
  • Fenouil
  • Haricot
  • Laitue romaine
  • Maïs
  • Navet
  • Oignon
  • Panais
  • Petit oignon blanc
  • Poireau
  • Poivron
  • Pomme de terre
  • Potiron
  • Pâtisson
  • Radis
  • Radis long
  • Tomate
  • Tomate Peretti
  • Tomate charnue

Les légumes de septembre_betteraves_wp

Le vin rouge bénéfique pour le microbiote intestinal ?

Le vin rouge bénéfique pour le microbiote intestinal_wp

Une étude datant de 2015 avait déjà révélé que le resvératrol contenu dans le vin rouge, une molécule naturelle présente dans le raisin rouge, entre autres, était bénéfique pour la santé, notamment mentale.

Une nouvelle étude publiée dans le journal Gastroenterology en août 2019 établit à son tour que les polyphénols se trouvant dans le vin rouge auraient un effet bénéfique sur le microbiote intestinal. Ces derniers le rendant plus diversifié, donc plus protecteur. Une très faible consommation de vin rouge serait suffisant pour ainsi en bénéficier, comme l’a expliqué Caroline Le Roy, l’auteure de l’étude et la spécialiste du microbiote intestinal à l’université King’s College de Londres, au Royaume-Uni : « Les polyphénols comme le resvératrol sont des molécules de défense des plantes, qui s’en servent pour éloigner des bactéries pathogènes, et pour attirer d’autres bactéries qui peuvent au contraire se nourrir de ces polyphénols […] La microbiote est très important pour pouvoir absorber les polyphénols, et ces derniers semblent importants pour avoir une bonne diversité du microbiote, ce qui est associé à un rôle protecteur important pour notre santé […] Même une très faible consommation d’un verre de vin toutes les deux semaines était suffisant pour voir ces effets ».

Les chercheurs ont étudié plus de 3 000 personnes au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Belgique. Ils ont analysé leur consommation de divers alcools, vin rouge, vin blanc, bière et spiritueux, et la composition de leur microbiote intestinal après avoir pris en compte différentes variables, comme l’âge, la masse corporelle, la qualité du régime alimentaire, le niveau d’études et même la structure familiale. Pour confirmer leurs résultats, ils ont reproduit l’analyse chez des jumelles, la différence étant la prise d’alcool. « Le seul alcool qui était associé à une plus grande diversité du microbiote était le vin rouge. Le vin blanc, qui a moins de polyphénols, montrait un petit effet mais ce n’était pas statistiquement significatif », a précisé Caroline Le Roy.

Un autre constat. Les personnes qui consommaient du vin rouge affichaient un indice de masse corporel (IMC) plus bas.

Cependant, la chercheuse a spécifié : « Cette étude ne nous permet pas de conclure à un effet causal, pour cela il faudrait faire un essai clinique chez l’humain où on donnerait du vin rouge à un groupe et on les comparerait à un groupe contrôle […] Mais pour des raisons éthiques, cela serait très difficile à faire car on connaît l’effet négatif que l’abus d’alcool peut avoir sur la santé ».

Une erreur humaine inadmissible

Une erreur humaine inadmissible_panneau-hôpital_wp

« En 2016, l’équipe médicale du Royal Stoke University Hospital, en Angleterre, annonce à Sarah Boyle, alors âgée de 26 ans, qu’elle souffre d’un cancer du sein. Après deux années d’angoisse et d’hospitalisation, la jeune femme apprend qu’il s’agissait en réalité d’une terrible erreur médicale. »

Elle a tout de même subit une double mastectomie et une chimiothérapie

Les fruits et légumes d’août

Les fruits et légumes d'août_panier_wp

La fin du mois approche. En raison des périodes caniculaires que nous avons traversées, certains fruits et légumes de saison tardent à apparaître. Mais ça y est, les tomates, entre autres, sont enfin là, en tout cas dans mon coin.

Voici une liste partielle de ces fruits et légumes présents au mois d’août :

Les fruits et légumes d'août_groseille_wp

Fruits :

  • Abricot
  • Airelle
  • Avocat
  • Banane
  • Cassis
  • Cerise
  • Citron
  • Figue fraîche
  • Fraise
  • Framboise
  • Fruit de la passion
  • Groseille
  • Groseille à maquereau
  • Kiwi
  • Litchi
  • Mangue
  • Marron
  • Melon
  • Mirabelle
  • Mûre
  • Myrtille
  • Nectarine
  • Noisette
  • Papaye
  • Pastèque
  • Pêche
  • Poire
  • Prune
  • Quetsche
  • Reine-claude
  • Tomate
  • Tomate Peretti
  • Tomate charnue

Les fruits et légumes d'août_pâtissons_wp

Légumes :

  • Ail
  • Artichaut
  • Aubergine
  • Bette
  • Betterave rouge
  • Brocoli
  • Carotte
  • Catalonia (ou chicorée de Catalogne)
  • Choux
  • Cima di Rapa (ou brocoli-rave)
  • Concombre
  • Courge
  • Courgette
  • Céleri
  • Céleri branche
  • Épinard
  • Fenouil
  • Haricot
  • Laitue romaine
  • Maïs
  • Navet
  • Oignon
  • Petit oignon blanc
  • Pâtisson
  • Poivron
  • Pomme de terre
  • Potiron
  • Radis
  • Radis long
  • Tomate
  • Tomate Peretti
  • Tomate charnue

À la veille du 15 août

À la veille du 15 août_wp

Ce sera le dernier va-et-vient des départs et retours des vacances durant ce long week-end. Les uns commenceront doucement à préparer la rentrée scolaire pour les enfants. Les autres s’activeront aux derniers préparatifs pour les vacances. Les uns profiteront de ce grand week-end pour se reposer. Les autres se réuniront pour les festivités…

Quoi qu’il en soit, ce sera l’ultime week-end étendu de l’été avant la reprise de l’école. Le moment définitif où l’air des vacances soufflera encore.

Ce sera aussi la période où nous constaterons davantage le raccourcissement des jours. Cet instant où les odeurs estivales s’estomperont peu à peu pour laisser doucement place à celles de l’automne.

Enfin, ce 15 août marquera l’avancée vers la récolte du raisin, laquelle débutera fin de ce mois. Mais en attendant, profitons de ces derniers temps de vacances où l’insouciance est une petite pause dans nos vies parfois tumultueuses…