Les punaises de lit ont plus de 100 millions d’années !

Les punaises de lit ont plus de 100 millions d'années_wp

Une étude menée par des chercheurs internationaux a démontré l’existence des punaises de lit déjà à la période des dinosaures. Elles ont donc plus de 100 millions d’années !

L’article de Joël Ignasse paru le 24 mai dernier vous propose cette incroyable découverte sur le site du magazine Sciences et Avenir.

Publicités

Nos amis les bêtes…

Nos amis les bêtes..._coucous_wp

Prenons un peu d’envol et de légèreté en ce dimanche de mai quelque peu grisaille…

Nos amis les bêtes..._cane-canetons_wp

Nos amis les bêtes..._dindon_wp

Nos amis les bêtes..._faisan_wp

Nos amis les bêtes..._perdrix_wp

Nos amis les bêtes..._perdrix-neige_wp

Nos amis les bêtes..._perroquet-amazone-à-tête-jaune_wp

Nos amis les bêtes..._perroquet-ara-hyacinthe_wp

Nos amis les bêtes..._pic-épeiche_wp

Nos amis les bêtes..._poussins_wp

Nos amis les bêtes..._poussins-duo_wp

Nos amis les bêtes..._poussins-poule_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Bon dimanche !

Les « soldats noirs » : une solution pour réduire les déchets alimentaires ?

Les-soldats noirs-_une solution pour réduire les déchets alimentaires_mouche-hermetia-illucens_wp

Des chercheurs ont observé des larves de l’espèce de mouche, dite « soldat noir », en train de dévorer une pizza. Ils ont alors constaté avec quelle rapidité ces insectes pouvaient se rassasier des déchets alimentaires.

Les-soldats noirs-_une solution pour réduire les déchets alimentaires_mouche-hermetia-illucens-larves_wp

Paru le 12 février dernier sur le site du magazine Sciences et Avenir, l’article « Ces larves dévorent une pizza en seulement 2 heures », écrit par la journaliste Anne-Sophie Tassart, nous révèle encore une fois l’incroyable ingéniosité de la nature pour lutter contre une des formes de pollution, parmi tant d’autres, émise par l’Homme.

Les vaches dans le pré…

Les vaches dans le pré..._1_wp

Après un superbe week-end anglais, me voilà de retour parmi vous avec le soleil que j’ai ramené dans ma valise. J’ai ainsi quitté mon coin normand sous le ciel gris pour arriver en Angleterre sous le soleil puis revenir alors avec.

Les vaches dans le pré..._2_wp

Et quelle surprise joyeuse ai-je eu ce matin en voyant les vaches pâturer dans les prés entourant ma maison. La barrière que vous voyez sur la photo ci-dessus que j’ai prise ce matin étant d’ailleurs la seule séparation derrière une fine clôture en fil de fer barbelé entre eux et une partie de mon jardin.

Les vaches dans le pré..._3_wp

Même si aujourd’hui, en parallèle, nous soutenons les familles de ces deux jeunes soldats français tués au Burkina Faso et dont nous honorons chacun à notre façon leur mémoire, nous pouvons tout autant rendre hommage à la vie.

Les vaches dans le pré..._4_wp

Et la vie, pour ma part, ce sont des petits bonheurs du quotidien, comme se poser pour admirer ces vaches et leurs veaux, en les photographiant pour immortaliser ce moment…

Italie : une femelle cachalot retrouvée morte avec 22 kg de plastique dans l’estomac

Italie_une femelle cachalot retrouvée morte avec 22 kg de plastique dans l'estomac_wp

À Porto Cervo, en Sardaigne, une femelle cachalot en gestation s’est échouée le 28 mars dernier. Elle avait ingurgité 22 kg de déchets plastiques et son fœtus a été découvert dans un état de décomposition avancé.

Le cétacé d’environ 6 mètres s’est révélé donc être une femelle grand cachalot de l’espèce Physeter macrocéphalus. Une espèce vulnérable d’après l’Union internationale pour la conservation de la nature qui l’a d’ailleurs inscrite sur sa liste rouge.

« Elle était gestante et elle était sans doute tout près de perdre le fœtus quand elle s’est échouée. Il était à un stade avancé de décomposition », a déclaré à la chaîne de télévision CNN, Luca Bittau, le président de l’association SeaMe, à l’origine de la découverte.

Les scientifiques ont découvert dans l’estomac du cachalot 22 kg de déchets plastiques, dont un bout de tuyau « probablement en PVC », un emballage pour détergent ou encore des morceaux d’assiettes plastiques. « Tous les plastiques contenus dans l’estomac de ce grand cachalot sont actuellement en train d’être étudiés par l’Université de Padoue. Les chercheurs vont mener une étude pour comprendre la typologie de ces matériaux et les impacts qu’ils ont pu avoir sur les tissus de l’animal », a ajouté le président de l’association. Bien que les causes du décès ne soient toujours pas déterminées, les détritus plastiques pourraient en faire partie.

Sergio Costa, ministre italien de l’environnement, a vivement réagi sur Facebook au sujet de cette macabre découverte en mettant en lien la pollution plastique des océans : « Y-a-t-il encore quelqu’un qui dit que ce ne sont pas des problèmes importants ? Pour moi, ils le sont et ils sont même prioritaires […] À partir de 2021, nous commencerons à interdire l’utilisation et le commerce de plastiques à usage unique. La Directive européenne qui l’établit a été approuvée et je vous promets que l’Italie sera l’un des premiers pays à la transposer et à la mettre en œuvre ».

Un précédent article du magazine Sciences et Avenir a rapporté que le même mois une jeune baleine de Cuvier (appelée aussi baleine à bec de cuvier ou baleine à bec d’oie), Ziphius cavirostris, seule espèce actuelle connue du genre Ziphius, avait été retrouvée échouée sur l’île de Bohol, aux Philippines. Son autopsie a révélé qu’elle avait succombé à un « choc gastrique » après avoir ingurgité plus de 40 kg de sacs plastiques. 16 sacs de riz, 4 sacs servant à la plantation de bananes, de nombreuses poches plastiques destinés aux transports de produits de consommation courante, avaient été identifiés parmi eux.

La grande roue ?

La grande roue_paons-blancs_wp

Après le mystère sur cette sous-espèce d’orques qui sera peut-être résolu, penchons-nous sur un autre animal qui lui aussi a sa propre légende.

La grande roue_paon-bleu-sans-roue_wp

Le paon désigne certains oiseaux appartenant à plusieurs espèces et sous-espèces de la famille des phasianidés, classés dans les genres Pavo et Afropavo. Proches des faisans et pintades, par définition, son plumage lui donne sa popularité dans la culture et les arts à travers le monde…

La grande roue_paon-bleu-phasianidés_wp

La grande roue_paon-bleu-jardin_wp

La grande roue_paon-bleu-fenêtre_wp

La grande roue_paon-bleu-chien_wp

La grande roue_paon-bleu_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Bon dimanche !

Des orques énigmatiques

Des orques énigmatiques_orque-commune-orque-de-type-D_wp

Une sous-espèce d’orques, appelée de « type D » vient d’être observée par des scientifiques pour la première fois au monde.

Cet épaulard aux caractéristiques très distinctes, tête plus arrondie, aileron dorsal plus fin et plus pointu et une tache blanche beaucoup plus petite au-dessus de l’œil, a été ainsi repéré au large du Chili en janvier dernier.

Pour en découvrir davantage sur cet animal marin considéré presque comme légendaire, au vu de sa rareté, je vous invite à lire cet article passionnant écrit par Marine Benoit et paru hier sur le site du magazine Sciences et Avenir.

Dans la mer…

Dans la mer..._spongiaires-éponges_wp

Arrêt sur images pour contempler d’autres merveilles marines que la nature nous offre pour le plaisir des yeux…

Dans la mer..._vers-annélides-spirographes-roses_wp

Dans la mer..._vers-annélides-spirographes_wp

Dans la mer..._vers-annélides-spirographes-bleu-jaune_wp

Dans la mer..._vers-annélides-spirographes-jaune_wp

Dans la mer..._vers-annélides-spirographes-plumes_wp

Dans la mer..._vers-annélides-spirographes-sabelle_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Bon dimanche !

Les échassiers – partie 3

Les échassiers - partie 3_threskiornitidés-ibis-ailes_wp

Derniers clichés de ces animaux à bec et à plumes…

Les échassiers - partie 3_scolopacidés-bécasseaux_wp

Les échassiers - partie 3_scolopacidés-bécassin_wp

Les échassiers - partie 3_scolopacidés-chevalier_wp

Les échassiers - partie 3_threskiornitidés-ibis_wp

Les échassiers - partie 3_threskiornitidés-ibis-blancs-noirs_wp

Les échassiers - partie 3_threskiornitidés-ibis-rouge_wp

Les échassiers - partie 3_threskiornitidés-ibis-rouges-blancs_wp

Les échassiers - partie 3_threskiornitidés-spatule_wp

Les échassiers - partie 3_threskiornitidés-spatule-eau_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Bon dimanche !

Les échassiers – partie 2

Les échassiers - partie 2_phoenicoptériformes-flamant-rose_wp

Continuons de nous laisser séduire par ces magnifiques oiseaux…

Les échassiers - partie 2_hématopodidés-huîtrier_wp

Les échassiers - partie 2_otididés-outarde-cane_wp

Les échassiers - partie 2_phoenicoptériformes-flamants-roses_wp

Les échassiers - partie 2_phoenicoptériformes-flamants-roses-blancs_wp

Les échassiers - partie 2_phoenicoptériformes-flamants-roses-eau_wp

Les échassiers - partie 2_rallidés-foulque_wp

Les échassiers - partie 2_rallidés-poules-d'eau_wp

Les échassiers - partie 2_récurvirostridés-avocettes_wp

Les échassiers - partie 2_récurvirostridés-échasses_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.