Père Noël

Père Noël_wp

Noël vient de s’achever. Les cadeaux pour petits et grands placés sous le sapin illuminé ont été déballés. Le sapin décoré et tout en lumière demeurera dans de nombreux foyers le seul vestige de cette nuit de Noël jusqu’au passage de la nouvelle année. Quant au Père Noël, il est reparti à bord de son traîneau conduit par ses beaux rennes.

Mais avant de quitter cette période de Noël, prolongeons-la un peu afin de nous préparer à enterrer cette année pour laisser place à une nouvelle. Et qui est celui qui représente le mieux Noël si ce n’est le Père Noël en personne ?

Or, que savons-nous vraiment des origines du Père Noël ? D’où vient-il ? Quel lien a-t-il entre lui et Saint-Nicolas ? Quel rapport existe-t-il également avec son double diabolique, le Père Fouettard ?

Père Noël_vert_wp.jpg

Saint-Nicolas

Fêté le 6 décembre dans de nombreux pays, notamment en Belgique où il est une figure emblématique, Saint-Nicolas symbolise la période charnière du passage vers l’hiver.

Né en 270 au sud de la Turquie actuelle, il est consacré évêque vers 312. Au 11e siècle, ses reliques sont transférées à Bari, une ville portuaire sur la mer Adriatique et le chef-lieu des Pouilles, une région du Sud de l’Italie. La vieille ville dans le quartier de Barivecchia est un labyrinthe de rues occupant un promontoire entre deux ports. Entourée de rues étroites, la basilique San Nicola bâtie au 11e siècle et lieu de pèlerinage majeur renferme ainsi les reliques de Saint-Nicolas.

L’apologie de ses miracles et de sa générosité a contribué à répandre son culte. Il aurait notamment enrichi trois jeunes filles que leur père dans la misère aurait été contraint de prostituer. Il aurait été aussi un bienfaiteur en donnant de la nourriture aux pauvres. Et il devint ensuite le Saint patron des enfants, d’où la distribution de friandises aux enfants sages.

Dans les pays de culture germanique, son image s’apparente au dieu Odin et gagne alors le pouvoir de se déplacer dans les airs. Les émigrés allemands et hollandais apportèrent avec eux dans le Nouveau Monde ce Sint Niklaas qui prit le nom anglais de Santa Claus auquel lui fut ensuite attribuée l’appellation de Père Noël.

Père Noël_sac-liste_wp.jpg

Père Noël

Le 24 décembre 1951 sur le parvis de la cathédrale de Dijon, une effigie en carton d’un Père Noël est pendue aux grilles et brûlée. Elle se consume en quelques secondes devant des centaines d’enfants des patronages catholiques. Cette mise à mort symbolique est à l’instigation des autorités ecclésiastiques dénonçant le succès montant du Père Noël.

Avec sa bonhomie joyeuse, l’image du Père Noël devint de plus en plus dans ces années de l’après-guerre un véritable argument commercial au détriment des valeurs morales que les religieux associent à Noël. Ainsi, selon eux, le Père Noël n’est qu’un usurpateur au service de l’argent.

Mais déjà en 1823, se trouve une référence au Père Noël. L’austère pasteur conservateur américain, Clement Clark Moore, écrit un conte pour enfants intitulé La nuit avant Noël, dans lequel figure un lutin Saint Nick, qui se déplace dans le ciel grâce à un traîneau tiré par des rennes.

En 1860, le caricaturiste américain, Thamos Nast, du célèbre magazine Harper’s Weekly Illustrated, représente le Père Noël par le dessin d’un gnome ventripotent et farceur en train de fabriquer ses jouets dans le Grand Nord.

En 1930, Coca-Cola constatant la consommation de ses boissons chuter pendant l’hiver reprend l’image du Père Noël, jusque-là vêtu de vert, afin de l’habiller aux couleurs de la firme d’Atlanta, rouge et blanc. Et 35 ans durant, la bouille rondouillarde sirotant ce soda restera sur les murs des villes du monde entier effaçant alors toutes les figures locales du « Bonhomme ».

Père Noël_coca-cola_wp

Père fouettard

Personnage inventé, il est représenté sous de multiples aspects très différents selon les régions. Poilu, vêtu de haillons, couvert de suie, parfois même de feuilles, il emporte avec lui les enfants désobéissants auxquels il inflige un châtiment dont la nature énigmatique semble donc effrayante. Il apparaît ainsi tel que le double diabolique de Saint-Nicolas ou le témoin fossilisé d’un ancêtre païen.

Voilà, vous savez désormais presque tout le Père Noël qui revient à chaque Noël déposer les cadeaux dans les foyers pour le bonheur des plus petits comme des plus grands.

Et afin de poursuivre cette magie de Noël, pour tous ceux et/ou toutes celles qui y croient, je vous retrouve demain avec un article surprenant sur les rennes qui bénéficient eux aussi en quelque sorte de la magie de cette période hivernale…

Père Noël_sac-cloche_wp

Publicités

Christmas pudding

Christmas pudding_joyeux-noël-souris_wp

Dessert typique et traditionnel servi le jour de Noël au Royaume-Uni ainsi qu’en Irlande, le Christmas pudding, le pudding de Noël, est originaire d’Angleterre. Il est aussi appelé Plum pudding, dont le terme général fait référence à d’autres sortes de puddings bouillis contenant des fruits secs.

L’expression « plum pudding » se rapporte également au modèle atomique de Thomson qui découvrit l’électron en 1897. Dans ce modèle, l’atome est formé d’électrons baignant dans une « soupe » de charge positive pour équilibrer la charge négative des électrons, à l’image donc des prunes, plum, dans un pudding.

Christmas pudding_dessert_wp

Histoire

Le pudding apparu dans les années 1420 en Angleterre prit sa forme finale à l’époque victorienne. Il était en premier lieu un moyen de préserver la viande à la fin de la saison. En raison des pénuries de fourrage, le bétail en trop était abattu en automne. La viande était ensuite stockée dans des plats à gâteaux remplis de fruits séchés agissant comme des conservateurs. Les grandes tartes de viande hachée ainsi obtenues servaient alors à nourrir un bon nombre de personnes, notamment à la période des fêtes.

L’ancêtre du pudding était le standing pottage, datant de 1420, désignant un plat de veau, de mouton ou de poulet confit épaissi avec du pain puis rougi avec du bois de santal et des groseilles. Sous le règne d’Elisabeth I, des prunes furent ajoutées à la recette. Ce plat devint si populaire qu’il prit à partir de ce jour le nom de Plum pottage.

Le Plum pottage, était dès lors un brouet constitué d’un mélange de viande et de légumes issu de l’époque romaine. Préparé dans un grand chaudron, dans lequel les ingrédients étaient cuits lentement avec des fruits séchés, du sucre et des épices, le brouet était un plat à base d’ingrédients simples (viande de porc, sang, sel, etc.) sous forme semi-liquide consommé dans la Grèce Antique et au Moyen-Âge, tel que le brouet de fèves.

Au 18e siècle, les techniques de conservation de la viande ayant évolué, les ingrédients salés de la tarte de viande hachée et du Plum pottage ont progressivement diminué au profit du doux. La tarte de viande hachée a gardé son nom, tandis que le Plum pottage (le brouet) s’est transformé en Plum pudding.

Le Plum pudding, consommé à l’origine au Harvest Festival, la Fête de la récolte, et non à Noël, fut toujours un mets de célébration. Mais à partir des années 1830, étant alors une boule de farine, de fruits, de graisse de rognon, de sucre et d’épices, surmontée de houx, il prit sa forme définitive et fut de plus en plus associé à Noël. De là naquit le Christmas pudding.

Christmas pudding_joyeux-noël-noeud_wp

Préparation

Le Christmas pudding a de nombreuses recettes transmises avec fierté dans la famille de génération en génération. Ces recettes emploient traditionnellement les ingrédients les plus chers, tels que les aromates doux essentiels à développer le riche arôme particulier du pudding.

Cuit à la vapeur avec des fruits secs et des noix, ce pudding lourd préparé généralement avec de la graisse de rognon est de couleur allant du brun foncé au noir. Cette dernière varie selon la quantité de sucre brun et de mélasse noire utilisés ainsi que de la longueur de sa cuisson. Le mélange est humidifié de jus d’agrumes, de Cognac ou plus souvent de bières brunes (Mouldt, Stout ou encore Porter), puis est bouilli dans un tissu et présenté en forme de boule. Mais, depuis le début du 20e siècle, les puddings sont couramment préparés dans des jattes.

La préparation du Christmas pudding débute au Stir-up Sunday, le dimanche du mélange, soit 5 semaines avant Noël. Elle subit ensuite plusieurs heures de cuisson à la vapeur qui peuvent être écourtées sans perte de qualité avec une cocotte-minute. Avant d’être servi, le Christmas pudding est de nouveau réchauffé à la vapeur et accompagné de Cognac ou de rhum flambé. Il est alors présenté décoré d’une feuille de houx positionnée sur le haut du dôme.

Christmas pudding_noël_wp

Traditions

Dans la préparation du mélange, des pièces de monnaie en argent y étaient insérées puis conservées par la personne qui les trouvaient dans sa part lors de sa dégustation. Durant les 5 semaines, chaque membre de la famille, enfants compris, devait remuer le mélange en faisant un vœu. Ces pratiques ont ensuite disparues, surtout celle des pièces en argent véritables qui se sont raréfiées et dont les pièces remplaçantes en alliage pouvaient gâter la saveur du Christmas pudding.

D’autres objets symboliques pouvaient également y être incorporés, comme le petit os de bréchet du poulet en forme de V, signe de porte-bonheur, un dé à coudre en argent, pour la fortune, ou une ancre, pour le retour du marin sain et sauf au port.

Enfin, les puddings possédant de très bonnes propriétés de conservation, de nombreuses familles en conservent un de la période de Noël afin de le manger plus tard dans l’année, souvent à Pâques. Certaines familles préparent même ce pudding un an à l’avance.

Christmas pudding_joyeux-noël-lutin-ange_wp

Les Anges de Noël

les-anges-de-noel_ori_wp

Yulia Taits est une photographe israélienne qui a mis à l’honneur le peuple albinos dans une sublime série de clichés intitulée Porcelain Beauty.

les-anges-de-noel_adi_wp

les-anges-de-noel_zohar_wp

Je vous invite en ce jour de Noël à découvrir la beauté de ces quelques photos que je me suis permise de renommer « Les Anges de Noël »

les-anges-de-noel_caesar_wp

les-anges-de-noel_russel_wp

Car quelle est la plus belle personne au monde qu’un albinos pour représenter un ange ?

les-anges-de-noel_michal_wp

les-anges-de-noel_eliran_wp

Si l’Olympe existait, ces magnifiques personnes en seraient ses dieux et ses déesses. Et pour le Paradis, ses anges.

les-anges-de-noel_saha1_wp

les-anges-de-noel_sahar2_wp

Je vous laisse ainsi poursuivre ce voyage céleste…

les-anges-de-noel_shimon_wp

les-anges-de-noel_eydan_wp

Très bon Noël à tous et à toutes ! Et bon dimanche !

Merry Christmas 2016 !

merry-christmas-2016_wp

Plus que quelques heures avant le réveillon de Noël ! L’excitation est à son comble chez les petits comme chez les grands !

merry-christmas-2016_boules-uk_wpOn regarde aux derniers préparatifs. Nous, les filles, on a déjà sorti notre tenue pour le soir à peine au saut du lit. On avale en vitesse un petit déjeuner à côté du sapin de Noël que l’on a laissé allumé toute la nuit afin que le papa Noël ne nous oublie pas. On file sous la douche rapidement pour aller acheter les produits frais, selon le repas prévu. On se prépare aussi vite pour être là dès l’ouverture du magasin en pensant éviter la ruée de la foule dans les rayons.

merry-christmas-2016_boule-souris_wp

Or lorsque l’on arrive devant ce dit magasin, on s’aperçoit que nous avons eu tous la même pensée.

merry-christmas-2016_pingouin-bonhomme-neige_wpLe caddie bien fermement cramponné, avec de la fumée qui sortirait presque de ses roues, prêt à partir pour le top départ de la course dès que les portes du magasin s’ouvriront. Le GPS à la main pour ne pas se perdre dans les rayons et gagner du temps. Des jambières et de bonnes chaussures montantes pour se protéger des éventuels coups des autres coureurs. On est ainsi tous parés pour franchir la dernière ligne droite avant les festivités.

merry-christmas-2016_boules-noel_wp

Sur fond de musique des chants de Noël qui se mêlent au brouhaha des gens, on se lance donc dans la course ultime des achats pour le repas du réveillon et de celui de Noël.

merry-christmas-2016_pere-noel_wpÀ coups de dépassement avec les autres coureurs, et de soi par la même occasion, les caddies se remplissent au fur et à mesure. Arrivée finale, le passage obligé à la caisse. Entre agacement chez les uns et zen-attitude chez les autres, une longue file d’attente se forme. On règle alors son dû pour ensuite repartir chez soi. Quant au résultat de la course, le magasin gagne et nous…

merry-christmas-2016_bonnet-chaton_wp

Retour à la maison. On range les courses, puis l’on s’affaire à une autre course, celle de la préparation du repas. Pour la suite, c’est à chacun de la continuer en fonction de ses us et coutumes.

Sur ce, je vous souhaite à tous et à toutes un très bon Noël 2016. Qu’il se passe dans la joie, la bonne humeur et un vrai partage d’amitié et de fraternité.

Merry Christmas !

À l’anglaise

a-langlaise_wp

Lors du dernier « cooking together » (cuisine ensemble), auquel j’ai participé, j’ai fait une découverte culinaire intéressante.

Tout d’abord, je vous explique brièvement ce qu’est le « cooking together » pour celles qui ne connaissent pas ce type de réunion. Je spécifie bien « celles », puisque cette activité est essentiellement féminine. Le principe est très simple. Une femme reçoit chez elle d’autres femmes afin de leur faire découvrir sa spécialité culinaire ou celle de son pays, si elle est étrangère. Elle cuisine devant nous sa recette avec ou non notre participation. Une fois, la recette terminée, nous dégustons toutes ensemble autour d’une table ou pas le dit plat.

Après quelques « cooking together », dont les recettes n’étaient certes pas mauvaises, mais rien d’extraordinaire, et pas trop à mon goût (du risotto avec des saucisses bien grasses, du pain fait maison avec la moitié de la bouteille d’huile d’olive et une demi livre de beurre, etc.), celui-ci était vraiment différent. La recette proposée par notre hôtesse valait le coup d’œil et par conséquent cet article.

Basé sur le thème de Noël, nous avons eu le droit à une recette typiquement anglaise d’un plat qui est particulièrement présenté au repas de Noël. Et pour une fois, une recette dont le gras a été mis au chômage technique.

J’ai donc repris cette recette en l’adaptant aux produits qui étaient à ma disposition et aux proportions d’1 personne.

a-langlaise_thigh-fillets_wp

Poulet épicé à la clémentine et légumes de saison

(333,4 kcal et environ 10 €) (227,2 kcal et moins de 10 €)

a-langlaise_poulet_wp

– 90 g de cuisse de poulet (désossée sans peau) coupée en fins morceaux (144,9 kcal)
– 90 g de choux de Bruxelles frais (38,7 kcal)
– 80 g de chou blanc frais haché finement (28,8 kcal)
– 80 g d’endive fraîche hachée finement (16 kcal)
– 40 g d’oignon rouge frais haché finement (16,4 kcal)
– 10 g d’ail frais haché finement (11 kcal)
– 10 g de gingembre frais haché finement (4,4 kcal)
– 2 g de 4 épices en poudre (8 kcal)
– 125 ml de jus de clémentine frais (60 kcal)
– 10 ml de sauce de soja réduite en sel (5,2 kcal)

Dans une poêle, mélangez avec le jus de clémentine, le chou, l’oignon, l’ail, le gingembre, les 4 épices et la sauce de soja. Cuisez 10 minutes sur feu doux, poêle couverte. Faites bouillir une casserole d’eau, plongez les choux de Bruxelles et blanchissez-les 5 minutes, toujours sur feu fort, casserole découverte. Égouttez-le et mélangez-les dans une grande poêle avec les mêmes ingrédients précités. Observez le même temps de cuisson.

Ajoutez ensuite les endives et les morceaux de poulet. Mélangez et cuisez de nouveau sur feu doux 10 minutes, poêle couverte. Ajoutez les endives. Même temps de cuisson.

Présentez le plat dans une assiette creuse ou un grand bol et dégustez !

a-langlaise_clementines_wp

  • Note

– La recette originale se réalise avec des clémentines entières coupées en quartiers.

– Vous pouvez remplacer les 4 épices par du ras-el-hanout, comme le poulet par du bœuf, de l’agneau ou du canard.

a-langlaise_boeuf_wp

J’espère que cette recette vous plaira. Je vous retrouve mercredi avec une recette d’hiver pour garder du tonus et peut-être aussi avec une surprise…

Bon appétit !

Mon arbre de Noël

mon-arbre-de-noel_tomates-ciboulette_wp

Tout d’abord avant de vous présenter cette recette toute simple, je tiens à vous préciser que la conception de cet arbre de Noël, comment dirais-je, euh… ressemble davantage à de l’art abstrait que d’une représentation au sens strict.

Bah, que voulez-vous, l’art déco n’est pas un talent chez tout le monde, surtout chez moi. Si je devais présenter cela à un incroyable talent, qu’il soit français, anglais, américain ou tout autre, je pense que le bruit assourdissant des 4 buzzers se ferait vite retentir à travers la scène et bien au-delà.

Je vous propose donc cette recette facile à réaliser qui je l’espère vous semblera meilleure en goût qu’à l’aspect. Mais, recette qui en tout cas vous donnera du tonus par ses protéines et des bienfaits par ses vitamines et minéraux.

Plat chaud pour 1 personne.

mon-arbre-de-noel_chou-tomates_wp

Rumsteck avec ses tomates et chou chinois à la crème ciboulette

(223,12 kcal et environ 10 €) (110,02 kcal et environ 5 €)

mon-arbre-de-noel_wp

– 120 g de rumsteck (147,6 kcal)
– 150 g d’épinard en branches frais (34,5 kcal)
– 150 g de chou chinois (24 kcal)
– 150 g de tomates cerise rouges (30 kcal)
– 30 g de ciboulette fraîche ciselée (9 kcal)
– 2 g de poivre blanc en poudre (5,02 kcal)
– 2 g de sel au céleri (0 kcal)
– 15 ml de crème fraîche nature allégée* (7,5 kcal)

 * Pour les végans, remplacez par l’équivalent en tofu (9,3 kcal)

Hachez assez finement le chou chinois. Coupez les tomates en petites rondelles. Cuisez le chou à la vapeur 7 minutes. Vers la moitié de la cuisson, ajoutez l’épinard en branches. Vers les 2 dernières minutes de cuisson, ajoutez les rondelles de tomates.

Pendant ce temps, dans une casserole, mélangez la crème fraîche avec un peu de poivre, de sel de céleri et la ciboulette. Chauffez sur feu doux, 2 à 3 minutes, en remuant de temps en temps.

Dans un saladier, mélangez le chou et les tomates avec la crème ciboulette. Réservez au chaud.

Sur une plancha ou l’équivalent, cuisez la viande assaisonnée des deux côtés du reste du poivre et de sel au céleri, selon votre préférence de cuisson.

Présentez tous les éléments sur une assiette.

C’est prêt !

mon-arbre-de-noel_tomates_wp

  • Note

– La recette maison que je vous proposerai lundi prochain sera une recette tirée d’un plat traditionnel anglais pour le repas de Noël.

mon-arbre-de-noel_chou-chinois_wp

Bon appétit !

« Le temps de se retrouver »

Le temps de se retrouver1_wp

EDEKA, le plus grand groupe allemand de commerce de détail a diffusé quelques semaines avant les fêtes de Noël une vidéo des plus émouvantes que je viens de découvrir à l’instant et que je tiens à partager avec vous, ceux ou celles qui n’ont eu connaissance, comme moi, avant ce jour de cette vidéo poignante et très significative du message formidable qu’elle transmet.

La vidéo courte, durant moins de 2 minutes, commence par l’arrivée d’un vieux monsieur accompagné de son chien rentrant chez lui et entendant les messages sur le répondeur de son téléphone fixe laissés par ses enfants s’excusant de ne pas pouvoir venir le voir encore une fois cette année pour célébrer Noël avec lui. Le vieux monsieur tout en écoutant ces messages pose sur un petit buffet une carte de vœux sur laquelle est inscrite en rouge « Merry Christmas » au-dessous d’une photo d’un couple avec des enfants joyeux. Nous le retrouvons dans sa cuisine où il prépare son repas et regarde par la fenêtre de devant lui par laquelle il voit dehors son voisin, un vieux monsieur seul comme lui, serrer dans ses bras ses petits-enfants qui ont accouru vers lui après être sortis de la voiture de leurs parents, lesquels les suivent chargés de cadeaux. Le visage triste, le vieux monsieur part avec son plateau-repas qu’il pose sur la table de sa salle à manger, dont la salle est arborée de décorations de Noël et d’un magnifique sapin, puis mange son repas seul. La vidéo nous montre alors ses enfants, dont certains sont mariés avec des enfants, vivant les uns et les autres aux quatre coins du monde, et étant en pleine activité. Chacun leur tour regarde ensuite son téléphone portable sur lequel un message est laissé. Au vu de la tristesse qui se dégage de leur visage, la vidéo nous suggère qu’ils apprennent le décès de leur père. L’un d’entre eux, sa fille, reçoit même un faire-part de décès sur lequel une croix apparaît brièvement. Nous voyons après les uns et les autres, la mine triste faire rapidement une valise pour se rendre chez leur père. Nous les retrouvons ensuite tous réunis devant la maison de leur père, les enfants et leur famille. La fille se jette dans les bras de l’un de ses frères. Les larmes coulent. Pénétrant alors dans la maison du vieux monsieur, ils découvrent surpris la table de la salle à manger dressée à l’allure d’un repas de fête. Se regardant les uns et les autres, envahis par le chagrin, ils voient alors subjugués le vieux monsieur sortir de sa cuisine. S’avançant lentement vers eux, le vieux monsieur dit : « Je n’ai rien trouvé d’autre pour vous revoir tous ensemble » Reprenant doucement leurs esprits, le sourire se dessine sur leur visage, l’un de ses petits-enfants, une petite fille se jette dans ses bras en criant de joie : « Papi ! » La vidéo se termine où nous les voyons tous réunis autour de la table rire, partager le bon repas, crier : « Joyeux Noël ! » Et s’affiche alors sur le centre de la vidéo : « Le temps de se retrouver »

Le temps de se retrouver2_wp

Magnifique message qui nous signifie que quoi que nous pensions de Noël, quoi que soient nos vies, nos activités, nos lieux de résidence, nous pouvons si nous le voulons trouver le temps de nous réunir avec notre ou nos aïeux, de pas laisser nos anciens seuls en cette période festive qui se veut être bien le moment de l’année où la place est à la famille, car sans les vieux, les jeunes ne seraient…

Merry Christmas !

Merry Christmas_wp

Joyeux Noël à tous !

Que ce Noël puisse réchauffer les cœurs et les âmes après les douloureux évènements que notre beau pays a subis cette année !

Que cette année qui fut si lourde de chagrin à travers le monde se termine sur une note de gaieté, dans la paix, dans la joie et dans l’amour !

Ayons une pensée pour nos chers disparus et leur famille. Ne les oublions jamais afin que les cloches de la liberté puissent toujours sonner dans le temps et que le vent emporte ce son avec lui au-delà des frontières comme un souffle d’espoir d’un meilleur à venir.

Puissions rester unis en ce Noël pour partager la fraternité et poursuivre ce rêve de grande famille humaine. Réalisons ce miracle de Noël afin que chaque étoile qui trône au sommet de chaque sapin dans les chaumières du monde entier puisse illuminer le ciel et recouvrir les ténèbres.

Merry Christmas !

Mon beau sapin…

Mon beau sapin_wp

Petite pause dans mon parcours nutritionnel. Aujourd’hui, c’est le 1er décembre… Journée décoration sapin de Noël !

Hé oui ! Bientôt c’est Noël ! Et comme cela passe vite ! Et comme à chaque fin d’année, nous disons la même chose !

Mon beau sapin4_Bref ! Aujourd’hui, je vais ouvrir mon carton spécial décoration de Noël. Mon sapin va être installé en début de matinée prêt à être vêtu de ses apparats. Tous les ans depuis que je suis enfant, la tradition familiale veut que le sapin soit décoré le 1er du mois de décembre et j’adore ce jour ! Mon beau sapin3_C’est le jour où je retombe en enfance et comme une gamine, je suis tout excitée à l’idée d’ouvrir ce carton, de déballer les boules, les guirlandes, les sujets, mon étoile fétiche qui trouvera sa place sur le sommet du sapin et pourra ainsi briller de mille feux, rivalisant avec ses copines accrochées là-haut !

J’adore cette période de l’année ! La magie de Noël ! Et je me contrefiche des gens qui disent que cette fête est commerciale, moi j’aime Noël ! Regarder les vitrines illuminées, les enfants intimidés devant le père Noël, les gens courir pour les cadeaux, les magasins bondés de monde ! J’aime entendre les diverses musiques de Noël dans les boutiques, au coin d’une rue sortant des haut-parleurs mis pour l’occasion ! J’aime sentir cette odeur de marrons grillés, me balader en lézardant dans le marché de Noël parmi les petites cabanes en bois !

Mon beau sapin2_Et le top ! C’est quand il neige ! Autant j’aime la chaleur et le plein soleil, autant j’aime le froid sec et la neige ! J’adore la neige ! Cette ambiance feutrée, ce sommeil dans lequel la nature s’est mise ! Cette blancheur qui éclaire la nuit, ce parfum si particulier annonçant l’arrivée de l’hiver ! J’aime marcher dans la neige, entendre les pas feutrés qui s’enfoncent ! Et cette belle couche brillante à la tombée du soir qui se met à scintiller doucement, les étoiles qui s’allument dans le ciel et le parsèment au fur et à mesure que la nuit approche !

Ah ! Noël ! C’est le moment de l’année le plus spécifique où durant une courte durée certains mettent de côté leur rancune ! C’est un instant où la trêve peut parfois trouver sa place ! C’est le temps d’un rêve de paix ! C’est un temps d’espoir furtif de croire que le monde pourrait vivre en harmonie sans haine et sans guerre !

Mon beau sapin1_wp

Enfin, c’est un rêve…

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, je vais me laisser bercer par la douce euphorie de Noël, me laisser envoûter par sa tendre magie…

… Et mon beau sapin, roi des forêts…