L’homme au hamburger

L'homme au hamburger_azzurro_wp

By Azzurro

Un vieux monsieur se sentait bien seul ce soir-là en cuisinant des burgers pour ses petits-enfants. Il y en avait bien une qui était venue, mais les autres ne s’étaient pas manifestés. Il a fallu qu’elle poste un cliché de cet homme, son grand-père, pour qu’ils réagissent. Au départ, certains followers ont presque failli menacer de représailles les cousins de cette adolescente, mais elle a tenu à les rassurer. Tout se termine finalement dans la joie et la bonne humeur puisque cet homme a invité la population à se joindre à lui pour une dégustation de burgers. Une décision qui n’est pas sans rappeler la fin de l’épisode de Jett Jackson (3.03 Le petit génie des affaires)

Bilan et cause des explosions à Beyrouth

Bilan et cause des explosions à Beyrouth_drapeau-héraldique_wp

« Mardi 4 août, deux énormes explosions ont fait plus de 100 morts et des milliers de blessés dans le port de Beyrouth : les autorités libanaises pointent du doigt une cargaison de nitrate d’ammonium. » Par Florise Vaubien et AFP. Site de RTL.

Le Covid-19 crée une vague inquiétante d’antisémitisme dans le monde

Le Covid-19 crée une vague inquiétante d'antisémitisme dans le monde_cellules_wp

Après les Chinois accusés d’avoir apporter le Covid-19, c’est au tour des Juifs du monde de se retrouver sur le billot.

« Le bureau national de vigilance contre l’Antisémitisme a déposé une cinquantaine de plaintes depuis mars pour des actes ou propos antisémites en France. Une hausse également constatée dans plusieurs pays, notamment en Allemagne. » Par Laura Andrieu. Site du journal Le Figaro.

Il semblerait que le monde soit atteint d’un virus beaucoup plus grave, celui de la bêtise profonde, pour lequel malheureusement aucun vaccin n’existe et n’existera un jour…

Hamburger

Hamburger_wp

Un hamburger, initialement hamburg-er, « galette de Hambourg » en allemand, et non pas « galette de jambon » en anglais, par aphérèse burger, est ce fameux sandwich d’origine allemande, composé de deux pains de forme ronde, bun, généralement garnis de steak haché, généralement du bœuf, de crudités, salade, tomate, oignon, cornichon (pickles), et de sauce. Célèbre dans le monde entier, ce sandwich est, depuis les années 1950, l’un des emblèmes de la culture culinaire américaine et de la restauration rapide, avec les hot-dogs, pizzas, kebab et autres sandwiches.

Bien que je ne sois pas amatrice de ce genre de « plat », il est dès lors un incontournable de la cuisine internationale. Dans de nombreux pays, le hamburger a trouvé sa place. Et en France, même les grands chefs de la cuisine s’y sont intéressés en proposant leur propre recette. Il est aussi entré dans les cuisines des particuliers.

Si vous êtes alors amateur de hamburger, le site aufeminin vous propose des recettes à réaliser soi-même…

Bon appétit !

Les États-Unis en feu

Les États-Unis en feu_usa-district-of-columbia-flag_wp

Il semblerait que le rêve américain se transforme en cauchemar. Entre le Coronavirus qui tue des milliers de personnes et un autre virus, le racisme, qui gangrène l’ensemble du pays depuis son origine, les États-Unis n’apparaissent pas si unis que cela, si toutefois ils l’ont été un jour.

La mort de George Floyd, un homme afro-américain décédé le 25 mai dernier, après que l’officier de police de Minneapolis Derek Chauvin se soit agenouillé sur le cou de celui-ci pendant au moins sept minutes, alors qu’il était menotté et allongé face contre terre sur la route, a ravivé un mal-être latent.

« Tout le week-end, les agents du secret service ont fait face à une foule violente à proximité de la résidence du chef d’État à Washington. Un couvre-feu a été décrété dans au moins quarante villes. » Par Adrien Jaulmes. Le Figaro International.

« Des centaines de manifestants se sont rassemblés autour de la Maison Blanche dimanche 31 mai au soir. Certains ont mis le feu à l’Église Saint-John, surnommée l’Église des Présidents. » Par Philippe Corbé, journaliste RTL.

Quant au Président des États-Unis, Donald Trump, toujours droit dans ses bottes et fidèle à son crétinisme, il pousse le pays vers une guerre civile au lieu d’apaiser les tensions. « Diviser pour mieux régner », telle est sa devise. Or, nombreux exemples historiques l’ont prouvé, cette manière de gouverner n’a jamais fonctionné dans le temps.

À suivre…

Ça n’arrive pas qu’aux autres…

Ça n'arrive pas qu'aux autres..._fumée-bleue-rose_wp

Selon les dernières infos, 1 milliard de personnes environ dans le monde seraient dans le confinement. 1 milliard seulement sur presque 7 milliards de la population mondiale, ce n’est pas tant que ça si l’on y réfléchit bien.

Se protéger soi-même, c’est protéger l’autre, les autres. Et on ne le répètera jamais assez :

Restez chez vous !

Mais apparemment, il y a encore des personnes qui pensent que le Coronavirus n’est pas si grave, qu’elles ne seront pas touchées par lui, qu’il atteindra l’autre, pas elles. Elles ont tort. Qu’importe notre âge, notre condition physique, il a été prouvé scientifiquement que nous sommes tous susceptibles d’en être affectés. Nous devons prendre conscience de la dangerosité réelle de ce virus. D’ailleurs, il s’agit bien d’un virus non d’une bactérie.

Alors non, ça n’arrive pas qu’aux autres ! Parce qu’un jour, on pourrait devenir l’autre. Et si nous ne voulons pas que ce 1 milliard devienne 2, 3, 4… on doit respecter les consignes. Jouer les révolutionnaires en ces temps qui courent est révolu, stupide. Cette attitude ne fait que mettre en péril autrui et soi-même.

Peu importe aussi d’où vient ce virus, de comment il est arrivé… il se répand. Et ça, c’est du concret ! L’Afrique commence à être également atteinte par ce virus et d’autres pays suivent malheureusement.

Il ne s’agit pas ici de « sortez couvert », comme il se disait dans la génération de l’arrivée du SIDA, mais de « ne sortez pas » tout court !

Bien qu’il soit évident que nous sommes obligés de sortir pour s’alimenter, subvenir à nos besoins du quotidien, au bien-être des enfants et/ou de nos animaux de compagnie, dont les chiens en particulier, nous devons limiter nos déplacements, surtout se déplacer seul. Donc, au-delà d’être responsables, soyons raisonnables !

Enfin, merci au coup de gueule d’Amande et Coton ainsi qu’au témoignage de Miss Texas.

News pour Halloween

News pour Halloween_les-chroniques-mortes-ou-vives_wp

Pas d’actualités particulières pour cette semaine où Halloween est à l’honneur. Il suffit simplement de consulter au quotidien la presse en général pour s’apercevoir que la « fête des morts » pourrait être célébrée tous les jours… de manière moins festive…

Il suffit également d’observer l’ambiance actuelle dans son ensemble pour constater que le mauvais a tendance à gagner du terrain sur le bon. Malgré les diverses bonnes actions qui s’accomplissent un peu partout, les mauvaises restent encore victorieuses.

La lutte du bien contre le mal, et vice versa, ne date pas d’aujourd’hui pourrait-on dire. Mais il semblerait que depuis un certain nombre d’années déjà cette lutte s’intensifie au profit du mal, même si l’on voit la bouteille à moitié pleine…

Belgique : une pub d’une femme battue pour un burger

Belgique_une pub d'une femme battue pour un burger_wp

Alors que certains luttent contre la violence faite aux femmes, d’autres l’encouragent. La marque de burger belge Bicky a publié en début de ce mois-ci sur Facebook sa dernière publicité pour vendre son nouveau burger. Inutile d’expliquer l’image, elle parle d’elle-même. Et l’annonce écrite aussi !

Quelques heures après sa publication, 300 plaintes ont été recensées par le Conseil de la publicité, l’organe disciplinaire du secteur en Belgique, a indiqué sa directrice Sandrine Sepul. Plus que condamnée par les internautes ainsi que les médias, la marque a réagi en retirant son post. Or cela n’a pas suffit, l’organe disciplinaire de la publicité contre cette campagne a été saisi.

« Environ une femme sur quatre subira des violences pendant sa vie, certaines d’entre elles en mourront. Utiliser la violence à l’égard des femmes dans la publicité est irresponsable. Il n’y a plus de place pour la banalisation des actes de violence faites aux femmes ! C’est la raison pour laquelle mon cabinet étudie actuellement la possibilité de déposer plainte au pénal au sujet de cette publicité abjecte diffusée hier sur les réseaux sociaux », a déclaré Christie Morreale, femme politique belge, socialiste. Vice-présidente du gouvernement wallon et ministre de l’Emploi, de l’Action sociale, de la Santé et de l’Égalité des Chances depuis le 13 septembre 2019. Licenciée en criminologie de l’Université de Liège, elle est membre du PS depuis 1993.

Cette publicité est « nauséabonde et totalement irresponsable », ont aussi estimé Christie Morreale et Nawal Ben Hamou, femme politique belge, membre du PS. Bruxelloise, issue d’une famille d’origine turque et marocaine, elle a suivi toute sa scolarité en néerlandais. Elle est employée administrative auprès de la police de Bruxelles.

« En Belgique en 2017, 38 femmes ont été tuées parce qu’elles étaient des femmes. En 2016, on a enregistré 18 000 plaintes pour violences conjugales en Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est un sujet grave qu’il est totalement irresponsable de banaliser », a commenté sur Twitter Bénédicte Linard, femme politique belge de langue française, écologiste. Ministre de la Culture, la Petite enfance, les Droits des femmes, la Santé et les Médias au sein du Gouvernement de la Communauté française depuis le 17 septembre 2019.

Chaque année, plus de 45 000 dossiers pour violences conjugales sont enregistrés par les parquets en Belgique, selon Amnesty International. En 2010, l’Institut pour l’Égalité des Femmes et des Hommes estimait qu’1 femme belge sur 7 avait été confrontée à au moins un acte de violence commis par son partenaire ou ex-partenaire au cours des 12 mois précédents.