Le sport national en Angleterre : the grass cutting !

Le sport national en Angleterre_the grass cutting_lawnmower_wp

Que vous soyez heureux propriétaire ou locataire d’une maison avec jardin, peu importe la grandeur du jardin, et de surcroît anglais, vous détenez obligatoirement une tondeuse à gazon !

Ce matériel est le matériel indispensable que tout Anglais dans cette situation possède. Il est même inimaginable de ne pas en avoir. Les Anglais sont des fous furieux de la tonte de gazon. Ils tondent tout le temps et à tous les temps ; qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il fasse beau, ils tondent au moins une fois par semaine. Pour les plus excessifs, c’est tous les jours ! Même le dimanche ! Car ils en ont le droit.

Certains encore plus dans l’extrême vont jusqu’à utiliser des ciseaux pour égaliser. J’ai vu un voisin, dans la première maison où j’habitais à mon arrivée dans le pays, qui était à quatre pattes avec une paire de ciseaux à la main, visage au ras du sol en train de couper des petits bouts d’herbe qui dépassaient. Inutile de vous dire que j’ai rigolé un peu quand même en le voyant s’exécuter avec minutie à cette tâche. J’ai également vu, lorsque je résidais dans la seconde maison, sur la route pour me rendre à l’épicerie la plus proche, des Anglais tondre leur gazon du devant de leur maison, donnant donc sur la rue, sous des trombes d’eau. Inutile de vous dire là aussi l’état dans lequel j’étais et surtout l’état de la végétation une fois la tonte finie.

Le sport national en Angleterre_the grass cutting_lawnmower-racing-pilote_wp

Vous l’aurez donc compris, le métier de jardinier ici ne connaît pas la crise. Les jardiniers avec les laveurs de vitres sont les jobs les plus rentables pour un ouvrier.

Le jardin des particuliers anglais ressemble à un green de golf. Il est loin de s’apparenter au mien que j’ai avec cette maison-ci. Je ne fais appel au jardinier pour la tonte que tous les quinze jours. Le gazon n’est d’ailleurs pas de la pelouse, mais bien du gazon, comme de l’herbe de prairie. Il y a des petites marguerites blanches et des petites fleurs jaunes de pissenlit qui poussent lorsque l’herbe n’est pas coupée de près. Et en toute sincérité, c’est quand même plus joli de voir cette verdure parsemée de fleurs que de la voir plate comme un tapis tondu trop court.

La tonte de gazon est par conséquent une affaire à prendre très au sérieux en Angleterre. Il existe d’ailleurs une compétition de tondeuse à gazon !

C’est un sport où les concurrents s’affrontent sur des tondeuses à gazon modifiées. Les lames ont été retirées par mesure de sécurité. Ce sport a été inventé en 1973 dans un pub du Sussex en Angleterre. Un groupe d’individus voulait se présenter comme candidats à une course automobile, mais la participation leur était trop coûteuse. Ils ont alors pensé : « Tout le monde à une tondeuse à gazon ». The British Lawn Mower Racing Association (BLMRA) est née, l’association britannique de course de tondeuses à gazon.

Le sport national en Angleterre_the grass cutting_lawnmower-racing_wp

Cette discipline a été ensuite importée aux États-Unis en 1992 par Gold Eagle, le fabricant du stabilisateur d’essence Sta-Bil, conquis par ce sport. The US Lawn Mower Association, version américaine, existe aujourd’hui.

Mais vous ne le savez peut-être pas, des courses officielles de tondeuses à gazon ont eu également lieu en France en 1988 et en 1989. En décembre 1987, lors de la diffusion d’un reportage sur la chaîne de télévision Antenne 2 (aujourd’hui France 2) sur l’initiative du journaliste sportif Daniel Cazal, Nadine Coëffe, passionnée de sports mécaniques, a eu alors l’idée de créer cet évènement dans le Limousin en France. Le journaliste sportif lui a communiqué les coordonnées du club organisateur en Angleterre. Elle a récupéré par la suite la réglementation propre à ce type de compétition auprès de Jim Gavin, président du BLMRA. La station de tourisme du lac de Saint-Pardoux et son président Yves Rahil ont accepté de collaborer au développement du projet en mettant le lieu à disposition et la structure administrative. Après une réglementation adaptée au matériel français, les concurrents trouvés, des partenaires financiers et la médiatisation de l’épreuve, les 3 et 4 septembre 1988, Daniel Cazal inaugurait le 1er championnat de France de tondeuses à gazon avec 25 participants et 1 500 spectateurs. L’année suivante, Jim Gavin et 25 pilotes anglais sont venus confronter les Français. Les 7 et 8 octobre 1989, le 1er championnat d’Europe naquit avec 50 participants et 2 000 spectateurs. Mais la compétition provoqua 2 blessés en fin de journée. Nadine Coëffe n’a alors pas souhaité donner suite à d’autres éditions.

Le sport national en Angleterre_the grass cutting_lawnmower-grass_wp

Enfin, à l’image des voitures luxueuses que les Anglais, en tout cas de mon coin, aiment s’offrir pour parader, quitte à se priver de manger (et pas dans le sens figuré), le leasing automobile (la location de voiture) qui marche à fond, dont le métier de garagiste n’est pas non plus en reste, les tondeuses à gazon sont les armes fatales de l’étendue de l’herbe dans les jardins. Ce qui est paradoxal aussi est que les Anglais ne sont pas regardants à la hauteur des haies et des arbres qu’ils laissent s’épanouir à leur guise, tandis qu’ils le sont pour le gazon. Celui-ci est tondu presque au millimètre près…

Publicités