À l’orientale

À l'orientale_crudités_wp

Lors de mon séjour en Belgique, j’ai eu l’occasion d’aller manger dans un super restaurant vietnamien dans lequel j’ai eu l’immense plaisir de déguster une fondue vietnamienne et cela pour la première fois de ma vie !

De retour chez moi, j’ai donc tenté de reproduire cette recette que je vous propose.

Bien sûr, ma recette est loin d’être à l’exacte de l’originale, étant donné que beaucoup de saveurs y sont incluses et ne sont pas toutes évidentes à repérer, surtout que je ne suis pas une pro de la cuisine, sinon je concourrais pour Top Chef ! Toutefois, elle s’en approche…

Le plus, cette recette a double emploi ; elle convient aux végétariens comme aux mangeurs de viande !

Plat chaud pour 8 personnes.

a-lorientale_choi-sum_wp

Fondue vietnamienne

(350 g/pers., soit environ 300 kcal, et prix moyen de 240 €, soit 30 €/pers.)

À l'orientale_wp

Bouillon
– 2 litres d’eau
– 150 ml de sauce nuoc-mâm (121,5 kcal)
– 150 ml de sauce (noire) de soja (159 kcal)
– 150 ml de lait de coco (150 kcal)
– 250 g de chou Choi Sum (feuilles entières et base coupée finement) frais (35 kcal)
– 60 g de mini champignons blancs asiatiques (entiers) frais (9,6 kcal)
– 40 g de salicorne (branches entières) fraîche (10,4 kcal)
– 1 grosse carotte (100 g) coupée en fines lamelles (42 kcal)
– 1 gros oignon jaune coupé en fines rondelles (61,5 kcal)
– 1/2 botte de persil (50 g) hachée très fin (18 kcal)
– 1 c. à soupe de cardamome en poudre (46,65 kcal)
– 1 c. à soupe de curcuma en poudre (53,1 kcal)
– 1 c. à soupe de cinq parfums en poudre (39,15 kcal)
– 1 c. à soupe de quatre épices en poudre (60 kcal)
– 1 c. à soupe de gingembre en poudre (49,8 kcal)
– 1 c. à soupe de poivre noir en poudre (45,6 kcal)

Légumes
– 190 g mini asperges vertes (38 kcal)
– 190 g mini brocolis (64,6 kcal)
– 190 g mini céleri en branches (30,4 kcal)
– 190 g mini épis de maïs (53,2 kcal)
– 190 g mini haricots verts fins (55,1)
– 190 g mini champignons de Paris (28,5 kcal)
– 190 g germes de soja (89,3 kcal)

Viandes
– 200 g de bœuf (rumsteck) coupé en petites tranches fines (246 kcal)
– 200 g de poulet (blanc) coupé en petites tranches fines (250 kcal)
– 200 g de porc (rôti) coupé en petites tranches fines (492 kcal)
– 200 g de poisson blanc (filet) coupé en morceaux moyens (140 kcal)
– 200 g de petites seiches (148 kcal)
– 200 g de crevettes roses (taille moyenne) décortiquées (176 kcal)

Accompagnements
– 800 g de vermicelles de riz cuits (864 kcal)
– 800 g de nouilles chinoises (aux œufs) cuites (1 064 kcal)
– 1 grosse laitue (300 g) épluchée, lavée et feuilles détachées (45 kcal)
– 2 jaunes (facultatifs) d’œufs (700 kcal)

Dans un grand faitout, versez les 2 litres d’eau et tous les ingrédients correspondant à la préparation du bouillon, un à un, en remuant bien à chaque fois.

Cuisez à feu doux, avec couvercle, durant 3 heures.

Sur des plats adaptés, présentez vos aliments, un plat pour les légumes, un autre pour les viandes. Dans des saladiers séparés, mettez vos accompagnements.

Dans un appareil adapté à la fondue, versez le bouillon chaud et continuez de le faire chauffer au minimum de l’appareil.

Au moment de vous mettre à table pour cuire vos aliments dans la fondue, vous pouvez ajouter les 2 jaunes d’œufs dans le bouillon en mélangeant rapidement avec une cuillère adéquate (pas en inox) afin d’obtenir des fins morceaux de jaunes d’œuf cuits.

Et maintenant, dégustez !

À l'orientale_crevettes_wp

  • Note

– Utilisez des petits paniers à fondue chinoise pour mettre vos aliments dans le bouillon ou des petites passoires à main.

– Adaptez la cuisson à vos aliments et selon votre goût.

– Vous pouvez aussi consommer des fruits en tranches ou en morceaux, ananas, fraises, mangue ou encore pomme, si vous désirez accentuer le sucré-salé de votre recette et à la place de certains légumes

– Pour les vermicelles de riz ou les nouilles aux œufs, trempez-les avec votre petit panier quelques secondes seulement afin de les réchauffer.

– Pour les personnes n’étant pas adeptes des plats épicés, ajoutez une cuillère à soupe de jus d’orange ou diminuez les doses des quatre épices, gingembre et poivre.

– Pour les personnes végétariennes, augmentez la quantité de chaque légume, fruit ou les deux à 250 g.

À l'orientale_vermicelles_wp

J’espère que cette recette vous plaira… La semaine prochaine, je vous proposerai une autre recette pour fondue asiatique plus légère et moins coûteuse. Or, me direz-vous, pourquoi pas aujourd’hui ? Parce que, vous devez vous en douter, je dois faire des essais avant tout afin de présenter une recette convenable et surtout plus aboutie.

Je vous souhaite un appétit et à lundi prochain !

Publicités

Le laser contre le napalm

Le laser contre le napalm1_wp
Kim Phuc, le 8 juin 1972, lors du bombardement au napalm, Vietnam sud

Le 8 juin 1972, ce cliché, devenu célèbre, fit le tour du monde et émut toute la planète. L’auteur de ce dernier est le photographe vietnamien Nick Ut de The Associated Press (AP) qui montre des enfants fuyant leur village bombardé au napalm par les Américains lors de cette terrible et très longue guerre qui opposa l’Amérique et le Vietnam, notamment la fuite de cette petite fille Kim Phuc, alors âgée de 9 ans, nue et brûlée qui y fut immortalisée.

Plus de 43 ans plus tard, survivante miraculée de ce bombardement, Kim Phuc, aujourd’hui âgée de 52 ans, espère guérir de ses brûlures grâce à un traitement au laser.

Depuis, vivant heureuse avec son mari au Canada, œuvrant activement pour la paix, ses brûlures couvrant un tiers de son corps et les douleurs physiques liées à cette attaque la poursuivent encore. Mais grâce à un traitement au laser qu’elle subira dans un institut spécialisé en Floride, effectué par la dermatologue réputée, Jill Waibel, Kim Phuc espère définitivement tourner la page de cette sombre période.

Le laser contre le napalm2_wp
Kim Phuc, 43 ans plus tard

Cependant, ce traitement sera de longue haleine ; une série de 7 interventions échelonnées sur 8 à 9 mois, dont chacune coûte entre 1 500 et 2 000 dollars, devra être nécessaire. Or, la dermatologue a décidé de réaliser ce traitement à titre gracieux.

À cet effet, Kim Phuc explique à l’agence AP : « Pendant des années j’ai pensé que ce n’est qu’au paradis que je pourrais enfin ne plus avoir de cicatrices et de douleurs, mais ça y est, je vais connaître le paradis sur Terre. »

Épaulée par son mari, elle pourra de plus compter sur le soutien d’un autre homme très important dans sa vie, le photographe du cliché qui ne s’était pas seulement contenter de poser l’objectif de son appareil sur elle mais qui lui avait également sauvé la vie en l’emmenant à l’hôpital, et avec lequel elle est restée très proche. Ce dernier capturera d’ailleurs les étapes de son rétablissement. À son sujet, Kim Phuc, l’ayant surnommé « Oncle Ut », déclare : « Il est le début et la fin. Il m’a prise en photo et maintenant il sera avec moi pour ce nouveau chapitre de ma vie. »

Le laser contre le napalm3_wp
Nick Ut, le photographe du cliché

Nous ne pouvons que souhaiter un très bon rétablissement à cette femme courageuse qui a parcouru plus de quarante ans de vie avec la souffrance d’un passé que le temps n’a su effacer. Et nous ne pouvons que ressentir une vive émotion face à une cruauté sans nom qui a marqué tant d’enfants innocents, victimes de la haine.

Enfin, un énorme coup de cœur pour ces hommes et ces femmes, tout particulièrement ce photographe et cette dermatologue, qui prouvent fort heureusement que malgré les évènements douloureux que nous vivons en ces temps-ci le bien de l’humanité est toujours en vie.