La Belgique endiablée !

La Belgique endiablée_coupe-du-monde-Belgique-flag-foot_wp

Quel beau match nous offerte cette équipe de Belgique hier ! La coupe de monde 2018 est finie pour ce pays avec une belle victoire lui permettant de monter sur le podium à la 3e marche.

Victoire bien méritée face à une équipe anglaise pas vraiment au top. Victoire aussi avec des petites frayeurs que nous a faites cette équipe des diables rouges. Merci d’ailleurs à ce joueur (dont je ne me souviens plus du nom) qui a été super réactif en entrant dans la cage de son goal afin d’éviter un but contre son équipe.

Ah ces diables ! Toujours ce même problème, très bons en attaque et quelques faiblesses en défense qui les ont suivis tout au long de ce mondial en leur ayant peut-être coûté leur 1/2 finale contre la France.

La Belgique endiablée_coupe-du-monde-stade_wp

Cependant, cette équipe de compétiteurs nous a montré une autre et très belle image de ce qu’elle était. Répondant toujours à l’appel sur le terrain, cette équipe combative porte très bien son nom des diables rouges. Félicitations messieurs ! Bravo pour ces 2 buts à 0 contre l’Angleterre !

Aujourd’hui, c’est le tour de l’équipe de France d’apporter la victoire et renouveler son exploit de 1998. Ce qui ne sera pas une mince affaire, car l’équipe de Croatie qui lui fera face n’est en rien comparable aux Anglais…

Quoi qu’il advienne, je vous présenterai demain un article supplémentaire sur le sujet. En attendant, bonne chance à l’équipe de France pour cet après-midi !

Bon dimanche !

Publicités

La « heat wave »

La_heat wave_sign-on-city_wp

Rien de spécial ce dimanche, si ce n’est la heat wave qui a déferlé sur ma région anglaise depuis un moment déjà et qui continue.

La heat wave, signifiant en français la canicule, a été annoncée tambour battant à Lyncs FM, la radio locale.

Et ça y est, nous avons franchi la barre des 25 °C en plein soleil ! Miracle pour ici ! Et ces températures « caniculaires » nous ravissent, nous les expatriés, tandis qu’elles accablent nos pauvres Anglais. Bah oui ! Il faut savoir que dans mon coin (nord-est) dès que nous atteignons une température au-delà des 18° C, c’est la grosse chaleur qui débarque. Alors 25° C, je vous laisse imaginer dans quel état sont nos Anglais…

La_heat wave_tumbleweeds_wp

Les rues sont vides, les jardins publics comme privés sont désertés, les pubs, bars ou tout établissement du genre, se munissent de ventilateurs. Les Anglais se cloîtrent chez eux… On se croirait dans une ville en plein Far West que les habitants auraient fuie après le passage d’une bande de brigands. On pourrait imaginer les tumbleweeds (virevoltants, herbe qui tourne) roulant dans les rues poussiéreuses, accompagnés de vagues de sable, poussés par le vent.

Oui, j’ai beaucoup d’imagination, me direz-vous, puisqu’en l’occurrence, ce serait plutôt les paquets de chips vides et les papiers journaux qui virevolteraient dans les rues. Car, là aussi, oubliez vos clichés sur la propreté impeccable des rues anglaises. Ici, ce n’est pas Londres. Vous ne trouverez certes en revanche pas des crottes de chien, mais des sacs en plastique de tout style, des feuilles de papier journal, du vomi séché, des chewing-gums, etc. qui jonchent les trottoirs comme les rues piétonnes.

La_heat wave_thermomètre_wp

Enfin, bref, la heat wave est bien là et a tout autant l’intention de s’établir apparemment encore pour un bon moment. En tout cas, selon les prévisions météorologiques qui ont estimé qu’elle allait se poursuivre peut-être tout l’été.

Donc, welcome à toi heat wave ! Please stay with us for a long time…

Bon dimanche !

Des crocodiles orange

Des crocodiles orange_wp
Un crocodile orange cavernicole capturé dans les grottes d’Abanda dans le sud du Gabon – AFP/Archives – Olivier TESTA

Ces crocodiles uniques au monde ont été trouvés dans des grottes au Gabon. Plusieurs hypothèses ont été émises afin d’expliquer la particularité de cette coloration. Théories que je vous invite à découvrir dans cet article écrit par Sciences et Avenir avec l’AFP paru le 28 juin dernier.

Bon dimanche !

Paysages d’été

Paysages d'été_cadre-floral_wp

Pour terminer cette première semaine estivale, voici ces quelques photos de paysages d’été :

Paysages d'été_arbres-fleurs_wp

Paysages d'été_champ-fleurs_wp

Paysages d'été_champ-tournesols-moulin_wp

Paysages d'été_forêt-cascade_wp

Paysages d'été_forêt-fleurs_wp

Paysages d'été_île-mer_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Bon dimanche !

Mon jardin en pleine évolution…

Mon jardin en pleine écolution..._saule-pleureur-et-lilas1_wp

Comme il est agréable de voir la nature évoluer au fil du temps, surtout lorsque le soleil et le ciel bleu sont au rendez-vous…

Depuis quelques semaines déjà, nous avons la chance d’avoir un temps magnifique. Mon superbe jardin, bien que je n’aie participé à sa conception, s’embellit à vue d’œil. Le saule pleureur qui clôture la première partie du jardin s’est garni sublimement comme vous pouvez le constater. Le lilas qui se trouve derrière la petite cabane en pierre s’est réveillé et s’épanouit grandement. Un magnifique massif de fleurs violettes, dont je connais leur nom, est apparu dans l’une des jardinières en pierre de la terrasse…

Enfin, ravie d’observer la végétation s’accroître merveilleusement, je souhaite partager avec vous ces quelques photos :

Mon jardin en pleine écolution..._lilas_wp

Mon jardin en pleine écolution..._fleurs-violettes-terrasse_wp

Mon jardin en pleine écolution..._saule-pleureur-et-lilas2_wp

Mon jardin en pleine écolution..._fleurs-violettes_wp

Mon jardin en pleine écolution..._saule-pleureur_wp

Mon jardin en pleine écolution..._terrasse_wp

Bon dimanche !

Les écureuils, des véritables managers de leurs provisions

Les écureuils, des véritables managers de leurs provisions_fauve_wp

Comme évoqué dans un précédent article, les écureuils sont très présents en Angleterre, mais aussi et à l’origine en Amérique du Nord. Mais connaissons-nous leur organisation alimentaire ?

Les écureuils cachent entre 3 000 et 10 000 fruits à coque par an. Il leur est donc utile de mettre en place un système afin de maximiser leurs chances de retrouver leurs réserves.

Deux chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley aux États-Unis ont suivi durant deux ans des écureuils fauves qui se baladent sur le campus californien. Ils ont alors fait une découverte impressionnante. Ces animaux rangent leur nourriture en rassemblant dans une même cachette les aliments de même variété.

Les écureuils, des véritables managers de leurs provisions_gris-gland_wp

Lors de plusieurs séances, les deux chercheurs ont présenté à 45 écureuils à chaque fois 16 fruits à coques de 4 variétés différentes ; amandes, noisettes, noix et noix de pécan. Les fruits étaient répartis par 4 par variété de façon aléatoire. Ils ont ensuite établi une carte des cachettes de chaque rongeur à l’aide d’une balise GPS dont chacun était équipé.

Ils ont ainsi découvert que les écureuils du campus appliquent la méthode du chunking, terme souvent utilisé en marketing, signifiant « une organisation hiérarchisée des caches suivant leur contenu afin d’améliorer l’habilité de l’animal à se souvenir précisément de la localisation de chacune d’entre elles » dans ce contexte, tel que l’ont précisé les auteurs de l’étude. Les rongeurs qui recherchent leur provision toujours au même endroit rangent les fruits à coque suivant leur variété peu importe l’ordre dans lequel ils ont été trouvés. En revanche, les écureuils qui se déplacent sur différents lieux cachent leur nourriture sur place sans tenir compte de la variété afin d’économiser leur énergie. Ces différentes stratégies ont l’objectif commun de trouver de bonnes cachettes faciles à retrouver et à l’abri des voleurs.

Les écureuils, des véritables managers de leurs provisions_gris_wp

Lucia Jacobs, l’un des auteurs de l’étude a expliqué dans un communiqué : « Les écureuils semblent utiliser le chunking de la même façon que l’on range nos courses. On place les fruits sur une étagère et les légumes sur une autre. Comme cela, si l’on veut un oignon, nous savons directement où nous devons regarder ».

Lorsque ces animaux vont chercher de la nourriture sur le même site, ils font donc des « sous-dossiers » amandes, noisettes, noix et noix de pécan.

Cette étude a été publiée le 13 septembre 2017 dans la revue Royal Society Open Science.

Bon dimanche !