#Celestechallengaccepted

#Celestechallengaccepted (1)_wp

Un peu d’humour sur la toile qui fait du bien !

Celeste Barber est une comédienne américaine qui remporte un certain succès depuis un moment sur Instagram grâce à ses clichés drôles. Elle reproduit à sa façon des postures de stars et de mannequins sur des photos. Et le résultat vaut le coup d’œil…

#Celestechallengaccepted (2)_wp

#Celestechallengaccepted (3)_wp

#Celestechallengaccepted (4)_wp

#Celestechallengaccepted (5)_wp

#Celestechallengaccepted (6)_wp

#Celestechallengaccepted (7)_wp

#Celestechallengaccepted (8)_wp

#Celestechallengaccepted (9)_wp

#Celestechallengaccepted (10)_wp

#Celestechallengaccepted (11)_wp

#Celestechallengaccepted (12)_wp

#Celestechallengaccepted (13)_wp

#Celestechallengaccepted (14)_wp

#Celestechallengaccepted (15)_wp

#Celestechallengaccepted (16)_wp

#Celestechallengaccepted (17)_wp

#Celestechallengaccepted (18)_wp

#Celestechallengaccepted (19)_wp

#Celestechallengaccepted (20)_wp

#Celestechallengaccepted (21)_wp

#Celestechallengaccepted (22)_wp

#Celestechallengaccepted (23)_wp

#Celestechallengaccepted (24)_wp

#Celestechallengaccepted (25)_wp

#Celestechallengaccepted (26)_wp

#Celestechallengaccepted (27)_wp

#Celestechallengaccepted (28)_wp

#Celestechallengaccepted (29)_wp

#Celestechallengaccepted (30)_wp

#Celestechallengaccepted (31)_wp

#Celestechallengaccepted (32)_wp

Si ces photos sont soumises à des droits réservés et/ou que son auteur souhaite qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur sa demande.

Repas du 11 novembre

Repas 11 novembre_ris-de-veau-laqué_wp

Comme chacun le sait, le 11 novembre, date de la signature de l’armistice, marque la fin des hostilités de la Première Guerre mondiale.

En commémoration de cet évènement historique, des repas spécifiques ont été composés au fur et à mesure du temps qui passe.

Mais le blog Cuisine maison, d’autrefois, comme grand-mère vous propose notamment un repas d’anniversaire retrouvé dans les archives de la US Navy.

D’autres sites mettent aussi à votre disposition des recettes de cuisine pour cette journée particulière, dont Elle sous sa rubrique Elle à Table.

Bon appétit !

American Son

American Son_wp

Un « huit-clos angoissant » sur Netflix, diffusée le 12 septembre dernier. Film dramatique américain réalisé par Kenny Leon et mettant en vedette Kerry Washington, Steven Pasquale, Jeremy Jordan et Eugene Lee.

« Le temps passe et la tension monte dans un poste de police de Floride où un couple mixte déchiré attend des nouvelles après la disparition de leur fils. » Synopsis Netflix.

D’une histoire banale d’un enfant porté disparu, ce huit-clos brillamment interprété par les personnages principaux met en lumière toute cette complexité bien existentielle aux États-Unis du conflit racial entre les blancs et les noirs. Il expose les préjugés de chaque camp où parfois les apparences sont trompeuses. Il pose le regard sur les a priori autant fondés que non fondés. Il met réellement le doigt sur cette Amérique pas si unie que ça. Il dénonce quelque part ce problème non résolu qui semble encore aujourd’hui être figé dans le temps…

Ce film est très intéressant. Il montre les plaies ouvertes que l’histoire américaine a laissées derrière elle, d’une évolution culturelle non accomplie…

Ce huit-clos est fascinant plus qu’angoissant. Il caractérise surtout une incompréhension entre deux peuples. Le métissage qui en a pourtant découlé dans ce cas-ci, avec ce couple d’un homme blanc et d’une femme noire, n’arrive à trouver sa place. Et ce déchirement est indirectement la source d’un certain mal-être.

Bon dimanche !

Enquêtes codées

Enquêtes codées_wp

Cette série télévisée britannique de 7 épisodes n’est pas toute récente, puisqu’elle a été diffusée entre 2012 et 2014. Parue récemment pourtant sur Netflix, elle met en scène quatre femmes d’après-guerre aux facultés particulières qui se réunissent pour résoudre des crimes.

Tout commence à Londres en 1943 où Susan, Millie, Lucy et Jean travaillent parmi le personnel de Bletchley Park, principal site de décryptage du Royaume-Uni durant la Seconde Guerre mondiale. Après guerre, l’une d’entre elle va reprendre contact avec ses anciennes camarades afin de résoudre en parallèle de la police qui ne la prend pas au sérieux un crime compliqué. Chacune ayant une spécialité en matière de craquage de codes qu’elle utilisait afin de déchiffrer les codes allemands complexes pendant la guerre va mettre à profit son talent. Le quatuor va alors partir dans des aventures où dangers et casse-tête viendront à leur rencontre…

Enquêtes codées_San Francisco_wp

Une série vraiment excellente ! Des enquêtes palpitantes, des actrices formidables, les Britanniques nous montrent ici qu’ils peuvent être aussi bons que les Américains sur le plan du suspens. Un vrai coup de cœur pour cette série.

The Bletchley Circle et The Bletchley Circle : San Francisco (titres originaux) sont vraiment à découvrir !

Snowden

Snowden_film_wp

Un peu de cinéma avec la découverte de deux excellents films et une superbe série que je vais partager avec vous durant tout ce week-end.

Commençons avec ce film germano-franco-américain réalisé par Oliver Stone et sorti en 2016. Disponible sur Netflix, il revient sur les révélations faites par Edward Snowden sur la collecte illégale d’informations par la NSA sous prétexte de lutte antiterroriste.

En juin 2013, Edward Snowden, ancien employé à la CIA (Central Intelligence Agency), agence de renseignement américaine chargée de l’acquisition du renseignement et de la plupart des opérations clandestines réalisées hors du sol américain, et à la NSA (National Security Agency), organisme gouvernemental du département de la Défense des États-Unis, responsable du renseignement d’origine électromagnétique et de la sécurité des systèmes d’information du gouvernement américain, divulgue des informations classifiées sur les systèmes d’écoute de la NSA. Caché dans un hôtel de Hong Kong, il raconte son parcours à la réalisatrice, productrice de documentaires, journaliste et photographe américaine Laura Poitras et au journaliste politique, avocat, blogueur et écrivain américain Gleen Greenwald.

Snowden_edward-snowden_wp

Lorsque Edward Snowden en mai 2013 quitte les États-Unis, âgé alors de 29 ans, malgré la perte d’un emploi qui lui assurait un mode de vie privilégié, il expliqua : « Je suis prêt à sacrifier tout cela parce que je ne peux, en mon âme et conscience, laisser le gouvernement américain détruire la vie privée, la liberté d’Internet et les libertés essentielles des gens du monde entier avec ce système énorme de surveillance qu’il est en train de bâtir secrètement. »

Ce film basé ainsi sur des faits réels est époustouflant. Réalisé avec une grande sobriété, il nous scotche littéralement à notre fauteuil. De nouveau Oliver Stone nous montre son talent. Les acteurs rendent un très bel hommage à leur personnage authentique. Un plus pour l’acteur Joseph Gordon-Levitt qui interprète magistralement Edward Snowden.

À voir absolument !

France : le nez d’un patient reconstruit avec la peau de son menton, une première mondiale !

France_le nez d'un patient reconstruit avec la peau de son menton, une première mondiale_wp

« Une reconstruction nasale avec un lambeau de peau prélevé sous le menton : cette première mondiale a été réalisée à Toulouse chez un patient atteint d’un cancer. » Par Héloïse Chapuis, publié le 15/10/2019 sur le site de Sciences et Avenir.

« Le « bon moment » n’existe pas » ?

hourglass and stopwatch

Ce matin, j’ai lu ce post sur un réseau social, paru déjà depuis deux jours :

« La seule chose qu’il faut comprendre avec le « bon moment », c’est que ça‘il n’existe pas vraiment. Ce qui existe vraiment, ce sont les bêtes moments, qui ne sont ni bons ni mauvais. Des moments fugaces, des moments uniques, des moments précieux. Des moments qui ne reviendront plus jamais. »

Il était accompagné d’une simple image bleue sur laquelle on pouvait lire cette phrase :

« N’attends pas le moment… Choisis un moment et rend le parfait »

J’en ai profité au passage pour corriger les fautes, bien que j’en fasse de même. Mais une charmante abonnée a la gentillesse de me les remarquer, au moins, afin que je puisse en apporter leur correction. Merci copine.

Or, ce n’est pas l’objectif de cet article.

_Le_bon moment_n'existe pas_-horloge-calendrier_wp

À la lecture de cette publication pas toute récente (je ne passe pas ma vie sur les réseaux sociaux), je me suis demandée si je vivais sur la même planète que son auteur. Ou si le philosophe qui semblait être en lui n’aurait pas dû continuer à rester en sommeil. Booh !!! Qu’elle est méchante !

Avant d’écrire et publier cet article, j’ai laissé ce bref commentaire :

« Le « bon moment » comme le « mauvais moment » n’existent pas au moment où on les vit, puisque l’on en a pas conscience. C’est avec le recul qu’ils deviennent existentiels, car l’on en prend conscience. On ne choisit pas ces moments. Ils s’imposent à soi. Mais ils existent pourtant bien. »

Souhaitant davantage développer cet argument contradictoire à celui de l’auteur, l’idée de cet article m’est venue. N’ayant pas voulu non plus publier un commentaire de dix pages qui ne serait probablement pas rentré dans la case, j’ai préféré l’éditer ici. Surtout, en toute honnêteté, je n’avais aucune inspiration d’article pour aujourd’hui, même si les actualités pouvaient en être cependant une source. Mais rien de vraiment incitatif pour moi.

_Le_bon moment_n'existe pas_-horloge-escargot_wp

Revenons à ce « bon moment », Armand, qui selon l’auteur de ce post « n’existe pas » ? Ces « bêtes moments […] ni bons ni mauvais […] fugaces […] uniques […] précieux. Des moments qui ne reviendront plus jamais. »

« Bêtes moments qui ne sont ni bons ni mauvais » ?  Peut-être pour ceux qui habitent sur la planète des Bisounours où tout est beau dans le meilleur des mondes. Pour d’autres, les « bêtes moments » ne le sont pas tant, surtout s’ils subissent des bombardements ou ont la malchance de croiser des terroristes. Idem pour les femmes qui se font cogner, violer… Les « bêtes » ne se trouvent peut-être pas dans les « moments », mais dans les neurones de l’auteur. Booh !!! La vilaine !

Quant à la fugacité, à l’unicité du moment, bien vu Lulu, La Palice n’aurait pas dit mieux, étant donné qu’un moment est un point dans le temps, donc de courte durée. Et chaque moment est en pure logique unique. Et il est évident également que les moments passés ne reviendront plus, à moins que l’on invente la machine à remonter dans le temps.

Concernant les « moments précieux », c’est aussi une Lapalissade. On a tous à un « moment donné » vécu un moment précieux. Il est simplement subjectif. Ce qui est précieux pour l’un, ne l’est pas forcément pour l’autre. Hé oui ! Moi aussi, je rends hommage à La Palice !

_Le_bon moment_n'existe pas_-réveil-arbre_wp

Et à propos de la phrase qui se veut poétique (peut-être) et philosophique (hum… hum…), alors là, on atteint un niveau très loin dans l’univers. La perfection n’existe pas. Il faut parfois attendre le (bon) moment pour agir. Choisir un moment pour le rendre parfait, pour les rêveurs qui n’ont rien d’autre à faire. En résumé, et ce n’est que mon avis, cette phrase est stupide. Une femme sur le point de se faire battre ou violer va dire à son agresseur : « Stop chéri ! N’attends pas le moment… Choisis un moment et rend le parfait ». C’est très dissuasif !

J’adore ces philosophes poètes, « pouët-pouët », comme les surnommait mon père lorsqu’il entendait ces dialectiques à dix balles.

Toutefois, cher auteur, pardonnez mon non-politiquement correct. Je respecte l’humain que vous êtes et ne viendrai pas brûler votre maison ou votre voiture, rassurez-vous. Mais s’il vous plaît, laissez tranquille votre « philosophe » intérieur. Ce n’est pas donné à tout le monde de l’être. Je n’aurais d’ailleurs pas la prétention de m’y exercer moi-même.

Le « bon moment » existe, qu’il soit compris dans le sens de « bonheur » comme dans celui d’ « opportun ». Mais aussi…

« Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage. »

Écrivait La Fontaine dans sa fable Le Lion et le Rat.

Hé là ! Les foudres vont s’abattre sur moi…

Les fruits de novembre

Les fruits de novembre_avocat_wp

Nous serons bientôt au cœur de l’automne. Outre les jours qui se raccourcissent à vue d’œil (vous me direz voir avec les pieds, c’est plus compliqué), le vent et la pluie nous rappellent la saison. La période où le besoin de faire un plein de vitamines se ressent. Et les fruits en sont remplis. Entiers ou en jus (sans sucre ajouté bien évidemment), ils nous permettent de combler ce petit coup de mou que nous pouvons avoir en ce moment ; les petits coups de froid en tout genre étant au rendez-vous ; le yo-yo des températures étant en partie responsable.

Alors afin d’affronter ce temps moins clément, mais également se préparer doucement à l’hiver, rien ne vaut la consommation de ces quelques fruits de saison (pas tous en même temps bien sûr) :

  • Ananas
  • Avocat
  • Banane
  • Citron
  • Clémentine
  • Fruit de la passion
  • Grenade
  • Kaki
  • Kiwi
  • Mandarine
  • Mangue
  • Marron
  • Noix
  • Orange
  • Papaye
  • Poire
  • Pomme

Il est recommandé de manger 5 fruits et légumes par jour. Or, ce conseil n’est pas tout à fait bien avisé. Car il s’agit en réalité de consommer 5 portions de fruits et légumes par jour, dont les portions varient selon son poids et son activité. On ne vous demande donc pas d’ingurgiter en entier 1 ananas, 1 banane, 1 fruit de la passion, 1 mangue et 1 papaye par jour !

Bon appétit !

Pause pour Halloween

Pause pour Halloween_citrouille-nuit_wp

C’est la fin de ce long week-end de la Toussaint et de la semaine consacrée à Halloween. Tandis que la pluie ne cesse de tomber sur une grande partie de la France, des larmes de joie coulent en Afrique du Sud. Ce grand week-end a aussi marqué la fin de la Coupe du monde de rugby où l’équipe des Springboks a ainsi brillé sur le terrain lors de cette finale contre l’Angleterre.

C’est de même la fin des vacances scolaires où doucement petits et grands se préparent à reprendre le chemin de l’école. Mais c’est également l’annonce d’une autre période qui arrive, celle de Noël. Après la fête des morts, place à celle des vivants. Une mort pour une naissance…

Bon dimanche !