Bishop Curry, 10 ans

Bishop Curry, 10 ans_wp

Suite au décès du nourrisson de 6 mois de ses voisins dans une voiture en pleine chaleur, Bishop Curry, un garçon âgé de 10 ans seulement, a eu l’ingénieuse idée d’inventer un dispositif afin d’éviter que de tels accidents se reproduisent.

Baptisé « l’Oasis », cet appareil détecterait une température trop élevée à l’intérieur d’une voiture et diffuserait alors de l’air frais. Munie également d’une antenne afin de prévenir les parents et les autorités, la petite boîte se place sur l’appui-tête des sièges de la voiture.

Actuellement, Bishop Curry a seulement conçu un modèle 3D en argile. Mais son père a lancé une campagne de crowdfunding (financement participatif) sur le site GoFundMe en janvier dernier.

Conseillée par des avocats, la famille a fixé un montant minimum de 20 000 $ (environ 18 000 €) pour la conception du prototype, le financement des frais de production ainsi que le brevet pour l’appareil. Elle a déjà récolté 25 000 $ à ce jour.

Bishop Curry qui entre en classe de 6è à l’automne a précisé à Fox News qu’en plus de l’aide de ses parents, ses camarades de classes et ses amis lui apportent aussi leur soutien dans ce projet : « Ils veulent travailler pour moi »

Quand il sera plus grand, Bishop Curry souhaite centrer sa carrière sur les inventions, dont une machine à remonter le temps.

Début juin de cette année au Texas, 2 fillettes, âgées respectivement de 2 et 1 ans, ont été retrouvées mortes après avoir passé 15 heures dans la voiture garée en plein soleil de leur mère pendant que celle-ci était chez une amie.

Plus généralement aux États-Unis, 712 enfants sont décédés du coup de chaleur après avoir été laissés dans une voiture chaude depuis 1998 et 12 morts ont déjà été répertoriés rien que pour cette année, selon l’étude de l’Université d’État San Jose.

L’État du Nevada a le 2e taux de mortalité le plus élevé des personnes mortes dans leur voiture à cause de la chaleur.

Enfin, bien que cet appareil soit une solution, une campagne officielle rappelle le danger de laisser un être humain 15 minutes dans une voiture sans air frais, une importante déshydratation conduisant à une mort certaine.

Publicités

« Hope »

Hope_Anja Ringgren Loven_enfants_

Une belle pause d’espoir en ce dimanche un peu ensoleillé…

Il s’agit de l’histoire de « Hope », un bébé nigérian accusé de sorcellerie qui a été sauvé de la mort in extremis.

La fondatrice Anja Ringrren Loven de l’association danoise DINNødhjælp (Fondation pour l’éducation et l’aide au développement des enfants d’Afrique) a apporté aux enfants en Afrique, et indirectement à nous aussi, l’un des plus magnifiques symboles d’espoir.

Hope_Nigeria_Anja Ringgren Loven_boire_wp

Au Nigeria, le 31 janvier dernier, elle a recueilli un petit garçon de 2 ans et demi dans un état très critique. Pareil à tous les enfants à qui la fondation vient en aide, ce petit garçon qui a été surnommé « Hope » avait été accusé de sorcellerie et abandonné tout seul dans la rue. Durant 8 mois d’errance, il se nourrissait de ce qu’il pouvait trouver ou de ce que les badauds moins superstitieux lui jetaient.

Atteint de malnutrition à un stade extrêmement avancé, décharné, déshydraté et infesté de vers, l’enfant âgé de 2 ou 3 ans, puisqu’en fonction de son état de santé, dont un important retard de croissance, il a été difficile de pouvoir apporter une estimation de son âge réel, était plus « mort que vivant […] Quand je l’ai vu, mon sang s’est glacé tellement j’étais choquée », comme l’a déclaré Anja Ringrren Loven aux médias danois lorsqu’elle l’a découvert.

Hope_Nigeria_Anja Ringgren Loven_découverte_wp

Quelques jours de plus et Hope mourrait. Il a été rapidement transporté à l’hôpital où il a commencé doucement à se rétablir et aujourd’hui il semble en meilleure santé, comme l’a confirmé Anja Ringrren Loven sur la page Facebook de l’association : « Son état est désormais stable, écrit la directrice. Il a assez de force pour se lever et nous sourire. C’est un petit garçon très fort ! »

Les photos de son sauvetage, ainsi que celles sur le parcours de son rétablissement jusqu’à sa guérison, postées sur la page Facebook de l’association ont de suite suscité une véritable vague d’émotion chez les internautes qui ont réagi par des actes de générosité permettant ainsi à la fondation de récolter près de 133 000 € de dons en quelques jours seulement. Grâce à ses donations, Anja Ringrren Loven pourra réaliser son souhait, celui de construire une clinique pour tous ces enfants rejetés et en péril dans laquelle ils seront directement soignés.

Hope_Nigeria_Anja Ringgren Loven_état_wp

Voici la suite de ces quelques photos partagées :

Hope_Nigeria_Anja Ringgren Loven_bain_wp

Hope_Nigeria_Anja Ringgren Loven_rétablissement_wp

Hope_Nigeria_Anja Ringgren Loven_guérison_wp

Hope_Nigeria_Anja Ringgren Loven_jeu_wp

Malheureusement, dans ces pays, les accusations de sorcellerie sont monnaie courante, surtout dans les petits villages où il suffit qu’un enfant pleure trop souvent pour qu’il en soit victime. Néanmoins, pour Hope, son ange gardien est apparu juste à temps afin qu’il puisse vivre, espérons-le de tout cœur, une longue et heureuse vie…