Le régime sans gluten peut causer des carences et des problèmes de santé

Le régime sans gluten peut causer des carences et des problèmes de santé_gluten-free-logos_wp

Selon une enquête de 2016 de 60 Millions de Consommateurs, le régime sans gluten sans suivi peut entraîner des carences et des problèmes de santé, car les produits sans gluten contiennent plus de gras, de sucres et d’additifs que les produits dits conventionnels.

Ainsi plus caloriques, plus riches en additifs, plus pauvres en protéines, les aliments sans gluten ne devraient concerner que par les personnes atteintes de la maladie cœliaque et avec un suivi médical.

Le régime sans gluten peut causer des carences et des problèmes de santé_gluten-free_wp

La maladie cœliaque, appelée aussi intolérance au gluten, est une affection chronique de l’intestin grêle, une maladie auto-immune, c’est-à-dire une maladie causée par le système immunitaire qui se retourne contre l’organisme. Un fragment de gluten provoque alors la destruction des villosités (assemblage de poils couchés, membraneux et mous ; petites rugosités ou saillies couvrant certaines surfaces et leur donnant une apparence velue) de l’intestin grêle ; celles-ci étant indispensables à la digestion. Il s’ensuit une malabsorption des nutriments, en particulier du fer, du calcium et de l’acide folique, une des vitamines essentielles pour l’Homme. Sur les 600 000 malades estimés en France, seuls 10 à 20 % seraient diagnostiqués en raison des symptômes peu caractéristiques et variables qui apparaissent progressivement au cours des années, tels que les aphtes, constipations, diarrhées, fatigue, etc.

Le régime sans gluten peut causer des carences et des problèmes de santé_gluten-free-farine_wp

Cependant un effet de mode de ce type de régime est apparu, il y a quelques années, et a permis une forte croissance du marché sans gluten. Et ce régime pour les personnes non concernées n’est pas forcément meilleur pour la santé, au contraire.

Ce sont certaines personnalités du show business et des sportifs, pour perdre du poids, améliorer leurs performances et/ou leur état de santé, qui ont amené cette déferlante de la mode du régime sans gluten. C’est ainsi que dans les pays occidentaux, les ventes des produits gluten free ont explosé. En France, c’est plus de 5 millions de personnes qui ont adopté aujourd’hui des produits sans gluten. Leurs ventes en grande surface ne cessent d’augmenter ; + 29 % en 2012 et + 42 % en 2014, d’après la société d’études de marché Iri France, laquelle prévoit d’ailleurs pour 2018 une croissance du chiffre d’affaire de ces produits de 61 % au rayon sucré et de 3,1 % au rayon salé.

Le régime sans gluten peut causer des carences et des problèmes de santé_gluten-free-aliments_wp

Patricia Gurviez, professeur de marketing et comportement des consommateurs à Agro-ParisTech, a déclaré auprès de 60 Millions de consommateurs : « Les industriels ont été à la remorque des consommateurs, qui, les premiers, ont souhaité manger sans gluten, dans le sillage de la tendance à l’alimentation saine et naturelle ».

Quant à Claude Fischler, sociologue et directeur de recherche émérite au CNRS et auteur du livre les Alimentations particulières aux éditions Odile Jacob, 2013, il a précisé à 60 Millions de consommateurs : « La diabolisation du gluten connaît un écho considérable, car elle apparaît dans un contexte de défiance de l’alimentation en général », en réponse au fait que le gluten a été accusé de nombreux maux auparavant, à coup de livres et de discours à succès.

Le régime sans gluten peut causer des carences et des problèmes de santé_gluten-free-céréales_wp

Une publication datant de 2015 de PubMed.gov – US National Library of Medicine National Institutes of Health du National Center for Biotechnology Information (NCBI), institut national américain pour l’information biologique moléculaire, a expliqué : « Les régimes sans gluten ont gagné en popularité auprès du public à un rythme plus élevé que prévu en raison de la prévalence de troubles liés au gluten tels que la maladie cœliaque, la sensibilité au gluten non-ciliaire et l’allergie au blé. Cet article passe en revue les troubles liés au gluten, les indications d’un régime sans gluten et les avantages possibles pour la santé du gluten. Malgré les allégations de santé pour une alimentation sans gluten, aucune preuve expérimentale publiée ne soutient la perte de poids avec un régime sans gluten ou suggère que la population générale ait avantage à éviter le gluten ».

Le régime sans gluten peut causer des carences et des problèmes de santé_gluten-free-products_wp

Une autre étude de 2017, relative à l’analyse du contenu nutritionnel des pâtes, pizzas, de la farine et du pain sans gluten, a révélé que leur apport en protéines est de 3 fois moins que leur équivalent traditionnel et qu’ils contenaient significativement plus de sucres, et dans le cas du pain, plus de lipides. La même année, dans le British Journal of Nursing, un article a évoqué que le régime sans gluten lorsqu’il n’est pas accompagné d’un suivi par un professionnel de santé a « un effet très restrictif qui affecte inutilement la balance nutritionnelle […] Les individus non cœliaques qui s’initient à un régime sans gluten peuvent ne pas avoir les connaissances nutritionnelles nécessaires pour compenser les déséquilibres nutritionnels potentiellement dommageables ». Cet article renforce le résultat d’une étude qui a été publié en 2015 également dans le British Journal of Nursing, étude relatant que le régime sans gluten peut engendrer des carences en fibres, en fer, en zinc ou encore en vitamine B. De la même façon, supprimer le gluten sans suivi médical chez les enfants « peut entraîner des déficits nutritionnels, de la constipation, un diagnostic manqué de maladie cœliaque et un gain de poids indésirable », a-t-il été aussi informé dans le British Journal of Nursing.

Le régime sans gluten peut causer des carences et des problèmes de santé_gluten-free-farine-aliments_wp

Le régime sans gluten est par conséquent bénéfique pour les personnes touchées par la maladie cœliaque et suivies médicalement afin d’éviter les carences, mais s’avère nocif pour les individus le pratiquant par choix ou mode de vie sans informations soutenues.

Enfin, la nourriture sans gluten perdant en élasticité et devenant plus sèche, les recettes intègrent des additifs et épaississants, non contenus dans leurs versions originelles, afin de conserver une texture agréable.

Publicités

Dirofilaria repens

Dirofilaria repens_ver-parasite_wp

Le Dirofilaria repens est un nématode filarien (ver parasite) transmis par les moustiques qui affecte les chiens, les chats, les loups, les coyotes, les renards, les lions de mer, les rats musqués, mais pas qu’eux…

Une jeune femme russe âgée 32 ans en a fait l’amère expérience. Sa mésaventure a été rapportée ce 21 juin dans la revue médicale américaine The NEW ENGLAND JOURNAL of MEDICINE.

Âme sensible, accrochez-vous !

Dirofilaria repens_The-New-England-Journal-of-Medicine-seal_wp

Cette jeune russe a d’abord remarqué une petite bosse sous son œil gauche. Elle pensait qu’il s’agissait d’un bouton. 5 jours passés, celle-ci avait disparu. Mais des petites bosses apparurent au-dessus de l’une de ses paupières. 10 jours plus tard, les trois-quarts de sa lèvre supérieure avait plus que doublé de volume. Elle ressentit alors une démangeaison et une brûlure. Soucieuse de son état, elle décida de consulter un médecin. L’examen fini, le résultat fut prononcé : un ver ! Le Dirofilaria repens, ce ver parasite long et fin qui pénètre ainsi sous la peau par les piqûres de moustiques.

Dirofilaria repens_filarial-nematode_wp

Vladimir Kartashev, professeur de médecine, pratiqua une simple incision afin de retirer le ver de son visage. « Ça ne m’a pas pris plus de 15 minutes », a-t-il précisé dans la revue médicale américaine. Plus d’écœurement et de peur que de mal, la jeune femme s’est vite rétablie et n’a aucune séquelle, si ce n’est peut-être que psychologique…

Royaume-Uni : le Viagra vendu sans ordonnance

Royaume-Uni_le Viagra vendu sans ordonnance_island-flags_wp

Depuis le printemps de cette année, la vente de Viagra est autorisée sans ordonnance au Royaume-Uni sous le nom de Viagra Connect. Une première mondiale.

C’est le géant américain Pfizer qui a annoncé sa commercialisation sans ordonnance au Royaume-Uni. Un moyen d’éviter le recours aux contrefaçons selon l’entreprise. L’agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé, Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA), a donné son accord pour ce traitement contre les troubles de l’érection. Il est dès lors délivré en pharmacie sans prescription.

Il y a 20 ans, le laboratoire Pfizer s’aperçoit que sa nouvelle molécule contre l’angine de poitrine provoque un effet secondaire inattendu. Le Viagra est alors né. Il devient ainsi le véritable déclencheur d’une révolution sexuelle conséquente pour les hommes.

Royaume-Uni_le Viagra vendu sans ordonnance_wp

Le Dr Berkeley Phillips, directeur médical britannique de la société Pfizer, a déclaré dans un communiqué que « cette disponibilité en pharmacie offrira aux hommes concernés un moyen nouveau et pratique pour accéder au médicament ». De là, il espère aussi ouvrir le dialogue avec le pharmacien afin de détecter « des pathologies sous-jacentes, telles que le diabète, l’hypertension ou les maladies cardiaques » et permettre d’empêcher les patients à recourir à « des contrefaçons potentiellement inefficaces et dangereuses de sources illicites ».

De son côté, la MHRA a précisé que les traitements des troubles érectiles étaient la cible de fraudeurs. Elle a de même affirmé avoir réalisé des saisies pour plus de 50 millions £ ces dernières années de produits contrefaits.

Cependant, les acheteurs devront répondre à plusieurs questions du pharmacien avant d’obtenir le traitement. Et les hommes souffrant de graves problèmes cardiaques, de foie ou de rein ou prenant des traitements pouvant interagir avec le Viagra auront toujours besoin d’une prescription médicale.

Des courges qui rendent chauve…

Des courges qui rendent chauve..._wp

Fait divers pour le moins surprenant, même inquiétant, qui a été rapporté par plusieurs magazines sur leur site Internet.

Je vous invite sans plus tarder à les consulter :

Vous ne considérez ainsi plus les courges de la même manière…

Bonne lecture !

La Grèce et le Pérou légalisent le cannabis à usage thérapeutique

La Grèce et le Pérou légalisent le cannabis à usage thérapeutique_cannabis_wp

Le 1er mars 2018, le Parlement grec a légalisé la production de cannabis à usage médical et de produits pharmaceutiques dérivés. Le gouvernement avait déjà autorisé en 2017, sous conditions, l’importation de certains produits pharmaceutiques à base de cannabis ainsi que la culture du chanvre (Cannabis sativa) à des fins industrielles ; construction, textile, papeterie, alimentation, etc.

La Grèce et le Pérou légalisent le cannabis à usage thérapeutique_Grèce_wp

Le projet de loi a été soutenu par les députés de la majorité, liant gauche radicale, droite souverainiste, et de l’opposition de centre gauche. L’opposition conservatrice néonazie et le parti communiste KKE ont voté contre. Le texte soumet la culture de cette plante et la fabrication de produits pharmaceutiques dérivés à des conditions strictes. Le cannabis à usage récréatif reste prohibé. De cette mesure, le pays attend des retombées en termes d’investissements, comme l’a déclaré Yannis Tsironis, ministre adjoint au développement agricole, auprès de l’AFP : « Cette réforme doit ouvrir la voie à des investissements grecs et étrangers ». Selon le gouvernement et des experts, le climat du pays est très propice à la culture du cannabis. Le chiffre d’affaires pouvant être généré par ces investissements « est estimé entre 1,5 et 2 milliards d’euros ». Il a été également précisé que des entreprises grecques, israéliennes et canadiennes seraient intéressées.

La Grèce et le Pérou légalisent le cannabis à usage thérapeutique_Pérou_wp

Quant au Pérou, il est devenu le 5e pays d’Amérique latine à légaliser le cannabis à usage thérapeutique, ainsi après le Mexique, la Colombie, le Chili et l’Argentine, le 16 novembre 2017. Pedro Pablo Kuczynski, président de centre droit, élu en juillet 2016 sur promesse de « moderniser » ce pays andin, a notifié : « Le Pérou est en train de tourner plusieurs pages, d’avancer vers la modernité et ce texte est une page importante car il met fin à des préjugés et des mythes ».

La Grèce et le Pérou légalisent le cannabis à usage thérapeutique_Pérou1825-1950_wp

Ce projet de loi a suscité de longs débats avant sa promulgation. Les auteurs du texte ont toujours stipulé que la consommation du cannabis en tant que tel n’était pas envisagée, mais qu’il s’agissait uniquement d’extraire les composants médicinaux de cette plante en vue d’une utilisation dans le cadre de traitements anti-douleurs. Les usagers devront être inscrits sur un registre officiel après accord d’un médecin. Ce projet de loi avait été déjà proposé en février par le gouvernement à la demande d’un groupe de mères de famille dont les enfants étaient atteints de maladies sévères, notamment de cancer et d’épilepsie, et pour lesquels aucun médicament existant n’apaisait leurs douleurs. Ces mères avaient elles-mêmes développé une huile à base de marijuana et s’étaient retrouvées aux prises de la justice ; la consommation de cannabis étant interdite dans le pays. Le Pérou est le 2e producteur mondial de feuilles de coca, servant de base à la cocaïne, bien qu’il tente de combattre le narcotrafic.

La Grèce et le Pérou légalisent le cannabis à usage thérapeutique_Uruguay_wp

L’Uruguay est le pays qui a été le plus loin concernant le cannabis. En décembre 2013, il est le 1er pays au monde à légaliser la production, la distribution et la consommation de cannabis. Le 1er octobre 2015, « deux licences de production et de distribution de cette substance » ont été attribuées par l’État à des entreprises locales, parmi les 22 candidates, avait déclaré M. Roballo, secrétaire de la présidence uruguayenne. Le gouvernement a ensuite travaillé avec les pharmacies pour « y mettre en place la distribution » du cannabis à usage récréatif, avait-il été précisé. Cette vente de cannabis en pharmacie est le 3e volet longtemps repoussé de cette loi pionnière de 2013 ; les deux premiers étant la culture de cannabis à titre personnel ou au sein d’un club ayant été déjà mis en pratique. M. Roballo avait rappelé : « L’esprit de la loi est de réguler la consommation afin de mettre en place une politique qui garantit la santé de la population, tout en prévenant la consommation abusive ou problématique, en sensibilisant la population aux conséquences de la consommation et en contribuant à la lutte contre le narcotrafic et le crime organisé ». L’achat en pharmacie est nominatif et limité à 40 g par mois et par usager. Depuis juillet, la marijuana à usage récréatif est vendue en pharmacie dans tout le pays.

Les personnes aux yeux bleus auraient plus de risque d’être alcooliques ?

Les personnes aux yeux bleus auraient plus de risque d'être alcooliques_wp

Selon des généticiens de l’Université du Vermont (États-Unis), la couleur de l’iris pourrait déterminer le niveau de dépendance à l’alcool. Et il semblerait que la couleur bleue des yeux ait un lien avec celui-ci. Leur étude a été publiée dans American Journal of Medical Genetics – Neuropsychiatric Genetics.

Pour arriver à ce résultat, les scientifiques ont examiné le profil génétique de plus de 1 200 personnes diagnostiquées alcooliques ou toxicomanes. Le constat de cette analyse a révélé que les individus aux yeux clairs (bleus, verts ou gris) avaient une tendance plus grande à devenir alcoolique que les individus aux yeux foncés. Et cette disposition serait encore plus flagrante chez les individus aux yeux bleus.

Arvis Sulovari, l’auteur principal de cette étude a expliqué : « Des résultats qui suggèrent une possibilité d’utiliser la couleur des yeux pour les diagnostics d’alcoolisme ».

Les personnes aux yeux bleus auraient plus de risque d'être alcooliques_gris_wp

Quant au professeur en microbiologie, Dawei Li, il a toutefois précisé que des recherches plus approfondies devaient être menées afin d’en connaître la cause.

Les chercheurs ont ainsi constaté une interaction « statistiquement significative » entre les gènes qui donnent la couleur de yeux et ceux précédemment associés à l’alcoolisme ; un ensemble de gènes influençant l’effet d’autres gènes. La combinaison de plusieurs gènes qui caractérise les yeux clairs pourrait éventuellement expliquer cette vulnérabilité.

Cependant, cette étude est controversée, notamment par le Dr Bernard Basset, secrétaire général adjoint de l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA) qui s’est exprimé auprès du site de Santé Magazine : « On ne va pas prévenir les consommations d’alcool différemment selon la couleur des yeux, car il y a des facteurs plus importants qui entrent dans les habitudes de consommation d’alcool. […] Les véritables prédispositions à la dépendance à l’alcool se trouvent plutôt dans les inégalités sociales marquées et dans des facteurs psychologiques qui poussent certaines personnes à se réfugier dans l’alcool et le tabac ».

Les personnes aux yeux bleus auraient plus de risque d'être alcooliques_vert_wp

Avis partagé par le Professeur François Paille, vice-président de la Fédération française d’addictologie, qui a déclaré auprès du même site : « Il faut se méfier des corrélations car statistiquement, si on prend 100 critères d’évaluation, on va mécaniquement trouver les liens avec quelque chose sans pour autant que cela ait un sens ».

Enfin, bien qu’il semble sensé de soutenir les points de vue de ces spécialistes français, ce n’est pourtant pas la première fois que la couleur des yeux est mise en lien avec l’alcool. Une étude de 2014 menée par des chercheurs de l’Université d’Atlanta avait établi que les individus aux yeux clairs supportaient mieux l’alcool que les individus aux yeux foncés.

Quoi qu’il en soit, l’alcoolisme est un fléau autant pour la personne touchée que pour ses proches et son entourage. Cette terrible addiction tue, détruit des familles, des couples… et ce que l’on est les yeux clairs ou foncés.

Les secrets d’Aphrodite

Les secrets d'Aphrodite_vénus-romaine_wp

Je ne sais pas quel temps vous avez, mais dans ma campagne anglaise, c’est ciel bleu et plein soleil. Malgré des températures encore fraîches, le beau temps est au rendez-vous depuis le début de cette semaine. Voir enfin un ciel sans grisaille avec un soleil radieux donne un bon coup de booster au moral. Et rien de tel pour se laisser aller à la légèreté…

Je vous propose ce résumé d’un article du hors-série avril-mai 2018 du magazine Sciences et Avenir, « Les aliments magiques ». Article récemment découvert qui évoque la détente et le plaisir…

Les secrets d'Aphrodite_pinson_wp

3 baies de mandragore, quelques feuilles de verveine, le sang de 7 passereaux mâles, de l’ambre gris (concrétion intestinale du cachalot provenant de l’interaction des sécrétions biliaires et des aliments ingérés par celui-ci), du musc (extrait des glandes abdominales des cerfs porte-musc d’Asie centrale), de l’écorce de noix de muscade, des clous de girofle, le cœur de la plus belle cannelle… Voici les ingrédients pour réaliser le philtre d’amour de Nostradamus !

« Une fois cuit, pressé et bien égoutté, le mélange riche d’une quinzaine de produits fait monter la semence et cause une fureur qui s’appelle amour frénétique […] mettez-en dans la bouche […] le poids d’un demi-écu, et […] pourvu que vous trouviez quelqu’un à qui le transmettre, ne vous privez pas de faire l’amour avec lui, là où bon vous semblera… », écrit ce célèbre apothicaire français du 16e siècle dans son livre Traité des confitures.

Les secrets d'Aphrodite_ambre-gris_wp

Plus récemment, le professeur honoraire de toxicologie à l’Université de Lausanne, en Suisse, Jacques Diezi, explique : « Des centaines de produits d’origine naturelle ont été, et sont toujours, utilisés comme aphrodisiaques […] Une notion sans doute aussi ancienne que l’humanité ! Car, autant qu’on puisse en juger, la recherche d’une performance sexuelle digne d’admiration est une caractéristique humaine, masculine essentiellement ».

De nombreux aliments ont ainsi cette réputation due à leur aspect, comme l’asperge qui suscite du fantasme, le champignon satyre puant ou phallus impudique (fausse morille), dont il est inutile de préciser sa forme (mais dont son odeur putride est un tue-l’amour) ou aux effets qu’ils produisent sur la langue et/ou dans le corps, à l’image des épices qui échauffent l’organisme.

Les secrets d'Aphrodite_mandragore_wp

À en croire le Kāmasūtra, la douceur rime avec vigueur concernant le lait et le sucre. Il est conseillé aux hommes de les boire mélangés.

Quant à la pomme et la grenade, associées à la déesse mésopotamienne de l’amour Ishar, leurs rondeurs féminines seraient évocatrices du désir. Ces deux fruits apparaissent dans une incantation du 1er millénaire avant J.C. « pour lever le cœur », métaphore de l’érection masculine. L’homme doit réciter trois fois cette incantation puis faire boire le jus de la pomme et de la grenade à la femme qu’il désire. « La femme viendra vers lui et il pourra l’aimer ». De ce fait, la libido de l’homme en sera améliorée.

Les secrets d'Aphrodite_cannelle_wp

D’un point de vue historique, le terme « aphrodisiaque », issu de 18è siècle, fait référence par pure logique à la déesse Aphrodite ou Vénus chez les Romains.

Selon le mythe, la déesse avait en sa possession une ceinture magique permettant à celui qui la portait de gagner tous les cœurs. L’amour charnel et la fertilité étaient très pris au sérieux dans l’Antiquité, tel que Dimitri Tilloi d’Ambroisi, doctorant en histoire romaine à l’Université Lyon III, en France, le stipule : « Féconder, faire naître des citoyens, est aussi important chez les Grecs que chez les Romains […] Les aliments mentionnés dans les traités médicaux servent autant à exciter le désir qu’à garantir la sécrétion d’un sperme satisfaisant ».

Les secrets d'Aphrodite_musc_wp

Pour l’écrivain latin du 3e siècle, Gargilius Martialis, dans son ouvrage Remèdes tirés des légumes et des fruits, la roquette, le poireau, la carotte, la graine de fenouil, l’amande ou encore les pignons consommés avec des raisins secs donneraient un petit coup de fouet à ceux étant « trop paresseux dans la pratique des plaisirs de l’amour ». L’auteur préconise en parallèle d’attacher de la mauve à la cuisse pour exciter le désir sexuel, sans préciser le sexe de la personne. Concernant cet écrivain, le doctorant en histoire romaine rappelle : « Gargilius s’appuie à de nombreuses reprises sur Pline l’Ancien (1er siècle après J.C.) qui rapporte souvent des croyances populaires et des superstitions ». D’ailleurs, dans l’ouvrage Histoire Naturelle de ce dernier, « la chair d’escargots de rivière conservée dans du sel et administrée dans du vin », « la dent de crocodile », « l’hippocampe », « les nerfs de grenouille attachés au bras », y sont énoncés.

Les secrets d'Aphrodite_noix-de-muscade_wp

Le médecin grec Galien (131-201) a eu une approche plus rationnelle en développant la théorie des humeurs du médecin Hippocrate (460-377 avant J.C.), dont celles-ci devaient par leur équilibre assurer le bon fonctionnement de l’organisme.

Marianne Brisville, doctorante en histoire médiévale à l’Université Lumière-Lyon II, note : « Les humeurs, tout comme les aliments, associent deux des quatre qualités fondamentales (chaud, froid, sec, humide) qui agissent sur différentes parties du corps. Lui-même réagit en fonction du tempérament de la personne, de son âge ou de la saison ».

Les secrets d'Aphrodite_verveine_wp

Annick Englebert, professeur à l’Université libre de Bruxelles, en Belgique, ajoute à cela : « L’idée sous-jacente est qu’il faut soigner par les contraires. […] Un excès d’humeur sèche et chaude se soigne par l’absorption d’aliments froids et humides. Par exemple, pour calmer l’ardeur amoureuse des adolescents (considérés comme « chauds et secs »), on leur donne à manger de la laitue (« froide et humide ») ».

Ces attentions portées sur les humeurs demeurent même inéluctables au Moyen-Âge. La religieuse bénédictine mystique, Hildegarde de Bigen, connue également sous le nom de Hildegarde de Ruppertsberg (1098-1179), auteur d’une série de recettes de cuisine, dont certaines sont encore utilisées actuellement, en fait état.

Les secrets d'Aphrodite_clous-de-girofle_wp

Tout comme dans la médecine arabe, « dans les recettes de cuisine et traités de diabétiques arabes des 9e-16e siècles, l’expression qui revient régulièrement est « fortifie le coït » », précise Marianne Brisville. Le médecin et pharmacien Ibn al-Jazzar, ayant vécu au 10e siècle en Tunisie, souligne dans son ouvrage Zad al-Musafir ou Viatique (« provisions de voyage ») que l’érection serait influencée par la chaleur (stimulante) et l’humidité (bonne pour le sperme). Estimé comme chaud et humide, le pois chiche est ainsi recommandé. L’oignon aussi. Selon d’autres sources, les viandes augmenteraient également le désir ou la quantité de sperme. Dans le « Traité des aliments », Kitab al-agdiya, le médecin Abou Marwan Ibn Zuhr (né en 1074 ou vers 1091 et mort en 1162) cite les testicules d’animaux, la viande de chevreau, de lièvre ou encore les œufs de pigeon. Afin d’apporter une plus grande efficacité, il est avisé de cuisiner chacun de ces ingrédients avec des pois chiches, des oignons ou des navets, autres stimulants.

Les secrets d'Aphrodite_holothurie_wp

Les médecins de la Renaissance évoquent de même des aliments qui « réveillent l’appétit de Vénus » ou « excitent à la paillardise ». L’artichaut, les truffes, les produits en provenance des Amériques qui suscitaient la curiosité, comme le chocolat, dont l’empereur aztèque Moctezuma en buvait, selon les dires, avant de visiter les femmes de son harem, ou la patate douce, sont alors cités. Leur renommée persiste aux époques suivantes. Casanova incluait les huîtres dans ses préliminaires amoureux, humant avec délice leur parfum de la bouche de ses conquêtes pour « augmenter la force de l’amour », tel qu’il le raconte dans ses mémoires Histoire de ma vie. Quant au Marquis de Sade, il est accusé en 1772 par des prostituées marseillaises de tentative d’empoisonnement à leur encontre afin d’attiser leur ardeur avec des bonbons à la cantharidine, substance réputée aphrodisiaque qui est sécrétée par la mouche espagnole. Un Dictionnaire des sciences médicales de 1818 notifie : « l’administration de cet insecte peur causer les accidents les plus graves […] plus d’une fois des libertins usés ou des vieillards impuissants […] ont trouvé la mort au lieu des plaisirs qu’ils s’étaient promis ». Cette substance séchée et réduite en poudre conserve aujourd’hui sa réputation de puissant stimulant. Elle est toutefois fortement déconseillée.

Les secrets d'Aphrodite_ginkgo-biloba_wp

Maintenant sous un angle médical. En 2015, des chercheurs de The Southern California Center for Sexual Health and Survivorship Medicine ont parcouru une cinquantaine de publications portant sur plusieurs aphrodisiaques populaires. Ils ont conclu. Les huîtres ou le chocolat n’ont aucun effet prouvé sur la libido, d’autres substances en revanche se révèlent dangereuses. Entre autres la cantharidine, qui peut déclencher une érection une fois ingérée, mais est mortelle en cas de surdose, la yohimbine, dérivée de l’écorce ou des racines d’un arbre d’Afrique occidentale, utilisée depuis très longtemps afin de traiter la dysfonction érectile, peut provoquer des effets secondaires sévères. Le ginkgo biloba et le ginseng ont des propriétés vasodilatatrices. Or, le ginkgo cause parfois des saignements de nez. Quant à savoir s’ils stimulent le désir, aucune preuve n’a pu l’attester.

Les secrets d'Aphrodite_vénus-botticelli_wp

Malgré tout, les produits dits « aphrodisiaques » demeurent très ancrés dans les pensées collectives, des produits auxquels sont souvent prêtées de fausses vertus médicinales en vue d’accroître le désir ou les performances sexuelles. La Chine, le Vietnam, la Thaïlande, etc., en sont les principaux consommateurs. Des croyances ancestrales assises depuis des millénaires parfois en sont à l’origine. Des superstitions qui attribuent à des organes ou parties d’animaux des pouvoirs non avérés. Et celles-ci ont ouvert la boîte de Pandore en matière de surpêche et de braconnage, mais aussi au niveau des dérives, comme la corne de rhinocéros qui n’était pas employée à l’origine pour des vertus aphrodisiaques. Cette nouvelle superstition a été inventée par certains trafiquants pour élargir leur marché et créer un phénomène de mode. Puisque cette corne de rhinocéros réduite en poudre est actuellement consommée par la jeunesse dorée vietnamienne lors de soirées mondaines ou de cocktails. Le prix de cette poudre vendue au gramme a dépassé celui de la cocaïne sur le marché noir.

Les secrets d'Aphrodite_iucn_wp

Le tigre, le concombre de mer ainsi que le totoaba macdonaldi sont des autres symboles de force et de virilité. Une véritable fascination s’effectue sur eux. Moins de 4 000 tigres vivent toujours en milieu naturel et 5 000 environ seraient en détention dans des fermes d’élevage chinoises. Toutes les parties du corps du tigre sont utilisées pour la médecine traditionnelle. Le pénis est consommé décomposé en soupe ou séché et plongé dans de l’alcool. Ce produit est extrêmement onéreux. L’holothurie, concombre de mer ou aussi bêche de mer, est très riche en hormones stéroïdes, dont sa plus grande concentration se trouve dans ses viscères. Ce long mollusque est utilisé en remplacement du viagra. Enfin, le totoaba est pourchassé pour sa vessie natatoire, considérée comme un mets de luxe. Il se négocie à près de 15 000 $, ce qui lui a valu le triste surnom de « la cocaïne de la mer ». Classé en danger critique d’extinction depuis 1996 par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN), ce poisson continue toujours de susciter la convoitise des cartels mexicains sur le marché noir.

1 heure de bain chaud = 30 minutes de sport

1 heure de bain chaud = 30 minutes de sport_femme-bain-mousse_wp

Après cette période d’agapes pascale, rien ne vaut une remise en forme !

Certains vont rechausser leurs baskets pour se lancer dans une course effrénée en vue d’éliminer leurs excès. D’autres vont ralentir leur consommation de chocolat en adaptant en parallèle une alimentation plus équilibrée. Mais d’autres vont adopter cette nouvelle méthode du bain chaud…

Selon une récente étude scientifique, prendre un bain chaud serait aussi efficace qu’une séance de sport de 30 minutes !

1 heure de bain chaud = 30 minutes de sport_femme-course_wp
On savait déjà que le bain chaud est un bon moyen de détente. Or, ce qui jusque-là n’était pas connu, ce sont ses effets positifs sur la santé, notamment sur le niveau de sucre dans le sang et le nombre de calories brûlées.

Réalisée par le Docteur Steve Faulkner et son équipe, à l’Université à Loughborough, au Leicestershire, dans l’est des Midlands en Angleterre, cette étude prouve que se prélasser dans un bain chaud pendant 1 heure est autant bénéfique pour la santé que pratiquer une activité physique durant 30 minutes.

1 heure de bain chaud = 30 minutes de sport_armoiries-loughborough-university_wp

Pour arriver à ce résultat, 2 tests ont été effectués sur un même groupe d’une dizaine de personnes. Le premier test consistait à prendre un bain d’1 heure à 40°C, et le second à pratiquer une séance de sport de 30 minutes. Les 2 exercices visant à faire augmenter la température corporelle de 1°C et à mesurer le nombre de calories dépensées.

Les chercheurs ont alors analysé les effets du bain chaud sur le taux de glycémie dans le sang tout en évaluant le nombre de calories éliminées dû à la chaleur. Ils ont ensuite comparé les résultats avec ceux obtenus de la séance de sport.

1 heure de bain chaud = 30 minutes de sport_femme-bain-relax_wp

Et incroyable, mais vrai ! « Le taux de glycémie globale était semblable dans les deux tests, cependant, après avoir mangé, celui-ci était d’environ 10 % plus bas quand les participants ont pris un bain chaud que lorsqu’ils ont fait du vélo », a déclaré le Docteur Faulkner. Il a de même ajouté que les propriétés anti-inflammatoires liées à l’exercice physique étaient les mêmes qu’après une expérience de chaleur passive.

Alors ça, pour une bonne nouvelle, c’est une excellente nouvelle !

1 heure de bain chaud = 30 minutes de sport_femme-corde_wp

Donc, pour tous ceux, qui faire du sport est synonyme de calvaire, voire presque pire que si on leur annonçait qu’ils allaient passer à la guillotine, la solution est là !

1 heure à se relaxer dans un bain bien chaud contre 30 minutes de souffrance à faire du sport, franchement, qui ne choisirait pas la première proposition ?

Et l’on pourrait écrire une nouvelle citation : « Mieux vaut mariner que de se dépenser » !

Vaut mieux dormir que courir !

Vaut mieux dormir que courir_femme-fatigue-café_wp

Dormir plus longtemps serait autant bénéfique pour la santé qu’une séance de sport.

Selon des spécialistes de la santé, une bonne nuit réparatrice de sommeil serait meilleure que de s’épuiser en pratiquant une activité sportive.

Le Docteur Guy Meadows, expert du sommeil chez Philips, a ainsi expliqué au magazine Cosmopolitan UK : « Dormir moins de 7 à 8 heures par nuit est lié au pourcentage de graisse élevé dans le corps. Les recherches suggèrent que les personnes qui atteignent en moyenne 6 heures de sommeil par nuit ont une probabilité de 27 % en plus d’être en surpoids. Celles qui atteignent en moyenne 5 heures par nuit ont une probabilité de 73 % en plus d’être en surpoids ». Un pourcentage qui augmenterait en dormant encore moins.

Vaut mieux dormir que courir_femme-fatigue-sport_wp

En cause, deux hormones en particulier, comme l’a précisé le Docteur : « La ghréline qui régule notre appétit et ainsi la faim que nous ressentons, tandis que la leptine régule le sentiment de satiété, le signal pour arrêter de manger. Les recherches démontrent qu’après une nuit pauvre en sommeil, les taux de ghréline augmentent et ceux de leptine diminuent, signifiant que nous avons encore faim et non rassasié, d’où pourquoi nous avons tendance à manger plus ».

« La recherche suggère que le manque de sommeil nous incite à choisir des aliments plus caloriques. Les scientifiques de l’Université d’Uppsala en Suède ont démontré que les individus privés de sommeil sélectionnent des aliments qui sont en moyenne 9 % plus caloriques que lorsqu’ils sont dans un état reposé », a également spécifié le Docteur s’agissant des fringales nocturnes.

Vaut mieux dormir que courir_femme-fatigue-sofa_wp

Avis partagé par la nutritionniste Lily Soutter. Selon elle, le sommeil est aussi bon pour la santé que le sport. Ne pas dormir suffisamment conduirait à des séances de sport moins efficaces au risque de se blesser. De plus, ce manque de sommeil engendrerait du stress et après une longue journée de travail ou autres activités, le corps a besoin de repos pour se réparer.

« Les scientifiques ont analysé les niveaux de l’hormone du stress, le cortisol, sur des sujets privés de sommeil. Ils ont trouvé des niveaux élevés de cortisol après une nuit blanche, qui sont particulièrement hauts entre 4 et 9 heures du soir. Le niveau élevé de cortisol peut être le signal que la graisse s’emmagasine […] Pendant le sommeil, la réparation des tissus musculaires et des nouvelles cellules sont régénérées, par conséquent, la privation de sommeil est l’ennemie de la construction de cette masse musculaire importante », a souligné la nutritionniste.

Vaut mieux dormir que courir_femme-fatigue-sol_wp

Sauf que…

Il y a toujours une exception qui confirme la règle, dit-on. Car je ne suis pas dans ce cas de figure. Je dors très peu, et ce depuis que je suis née. Mes heures de sommeil sont de 4 heures par nuit, occasionnellement de 6 heures en cas de grosse fatigue. Et pour 1 m 51, je ne pèse que 40 kilos. Je ne pense alors pas faire partie des personnes en surpoids ni avoir tendance à le devenir. Qui plus est, je n’ai jamais connu de fringales nocturnes, ni d’ailleurs diurnes. Je ne suis pas une grignoteuse et ne l’ai jamais été. C’est comme ça. Je mange toutes les 7 heures, donc 3 repas par jour. Mon organisme est réglé comme un métronome, qu’importe l’heure à laquelle je me lève ou me couche. Le seul inconvénient est bien évidemment que mes heures de repas ne sont pas à heure fixe.

Vaut mieux dormir que courir_femme-fatigue-héroïne_wp

Ceci dit, j’admets que sur ce point la fée nature s’est bien penchée sur mon berceau en m’offrant un peu de sa poussière magique. J’ai la chance d’appartenir à la catégorie des personnes qui lorsqu’elles prennent du poids, notamment en période de fêtes, le perdent relativement assez vite.

Malgré tout, il est utile de suivre les conseils de ces spécialistes de la santé. Il vaut mieux dormir que courir ! Et pourquoi pas faire les deux !

Donc à vos couettes et vos galipettes !

GB : un chirurgien gravait au laser ses initiales sur le foie des patients

GB_un chirurgien gravait au laser ses initiales sur le foie des patients_laser-humour_wp

Cette affaire, relayée notamment par la BBC News, entre autres, remonte à 2013 et aurait pu passer quasi inaperçue si l’un des patients n’avait pas dû être réopéré. La signature a été découverte par le second chirurgien.

Le chirurgien britannique Simon Bramhall, 53 ans, a signé ses opérations de ses initiales sur le foie transplanté de deux patients lorsqu’il travaillait à l’hôpital Queen Elizabeth de Birmingham. Il y démissionna en 2014. Arrêté, il obtint une libération sous caution dans l’attente de son verdict prononcé le 12 janvier de cette année.

Il a alors écopé d’une amende de 10 000 £, soit environ 11 237 €, et de 12 mois de travaux d’intérêts généraux.

Le Juge Paul Farrer a déclaré : « Les deux opérations ont été longues et difficiles. J’accepte que vous ayez été fatigué et stressé dans les deux cas et j’accepte que cela ait pu affecter votre jugement. C’était une conduite née d’une arrogance professionnelle d’une telle ampleur qu’elle s’est égarée dans un comportement criminel. Ce que vous avez fait était un abus de pouvoir et une trahison de confiance que ces patients avaient investie en vous. J’accepte que vous n’ayez pas eu l’intention ou n’ayez rien prévu, mais le plus insignifiant des dommages aurait pu être causé. »

Quant au procureur Tony Badenoch, il a expliqué à l’audience : « Il s’agit d’une affaire hors du commun et complexe, sans précédent légal dans le droit pénal. Le plaidoyer de culpabilité vaut acceptation que ce qu’il a fait n’était pas seulement contraire à l’éthique, mais aussi répréhensible sur le plan pénal. Les actes décrits par l’accusation comme un abus de pouvoir étaient délibérés et conscients. »

Bien que le tribunal ait compris le geste du chirurgien n’étant qu’une « tentative naïve et imprudente » d’apaiser les tensions au bloc pendant les interventions de transplantation en février et août 2013 et qu’il ait été avéré que cette initiative n’avait représenté aucun impact nocif sur l’organe en question, il a été retenu une atteinte morale et physique sur l’intégrité des patients qui ainsi endormis ne pouvaient donner ou pas leur accord.

Le procureur a d’ailleurs précisé à l’audience que l’une des deux victimes s’était sentie « violée » et avait subi un préjudice psychologique continu.