Recette fraîcheur

Recette fraîcheur_wp

Je ne sais pas le temps qu’il fait chez vous, mais, ici à Grimsby, c’est la canicule ! Enfin, la canicule pour les Anglais habitués à leur petit 12°C. Nous avons dépassé les 25°C depuis jeudi dernier et il est prévu des températures similaires pour toute la semaine.

En tout cas, je revis ! Mes origines espagnoles aussi ! Ceci dit, j’admets que j’ai eu un peu de mal également au début à supporter cette chaleur qui est arrivée d’un seul coup. Mon organisme s’était doucement acclimaté aux températures anglaises.

La chaleur des journées est tolérable. Il y a toujours un petit vent du sud pour venir vous rafraîchir un peu. Quant à la température des nuits, c’est une véritable fournaise. Malgré toutes les fenêtres et portes ouvertes de la maison, on crève de chaud. Il n’y a pas un brin de vent. D’ailleurs cette nuit a tellement été étouffante que j’ai dormi à la belle étoile, avec un matelas gonflable et confortable, un oreiller et une couette légère, quand même.

Bah oui ! À 40 ans et des brouettes, on s’aperçoit que le temps de s’allonger à même le sol sous une tente archaïque ou auprès d’un feu de camp de fortune est révolu ! On n’a plus 20 ans et les courbatures sont là pour nous le rappeler. Surtout, en vieillissant, mince alors, on a besoin et envie de son petit confort !

Et vous verrez les filles (celles étant encore loin de cet âge à venir) que vous aussi vous ressentirez la même chose ! Et oui ! Ce n’est pas toujours beau de vieillir ! Enfin !

Je ne sais pas non plus comment vous fonctionnez, mais en ce qui me concerne, lorsqu’il fait chaud, je n’ai envie que de fraîcheur et de légèreté.

Je vous propose donc ce plat frais et léger pour 1 personne.

Recette fraîcheur_poisson-cuit_wp

Soupe froide de poisson au chou-fleur et à la tomate

(188,69 kcal (148,19 kcal) et environ 7 €)

Recette fraîcheur_chou-fleur_wp

– 90 g de filet de colin* (63 kcal)
– 90 g de chou-fleur grossièrement haché (22,5 kcal)
– 220 g de petites tomates de couleur (44 kcal)
– 1/2 oignon rouge moyen (30 kcal)
– 1 petite gousse d’ail (5,5 kcal)
– 2 c. à soupe de sauce de soja réduite en sel (15,6 kcal)
– 5 brins de ciboulette fraîche (1,5 kcal)
– curcuma en poudre (3,54 kcal)
– poivre noir moulu (3,05 kcal)

*Remplacez le poisson en doublant la quantité de chou-fleur, soit 180 g en tout (45 kcal)

Mixez les tomates, l’oignon, l’ail (sans le germe) et la ciboulette.

Dans une casserole remplie d’eau, cuisez le chou-fleur sur feu fort, 10 minutes, casserole découverte. Égouttez et laissez-le dans la passoire.

Dans une casserole, mélangez avec les ingrédients mixés, le curcuma et le poivre. Cuisez sur feu doux, 10 minutes, casserole couverte. Ajoutez le chou-fleur et cuisez de nouveau sur feu doux, 10 minutes, casserole couverte. Versez le contenu dans un large bol ou un saladier et laissez refroidir à température ambiante.

Dans une poêle anti-adhésive, cuisez le poisson sur feu doux, 5 à 7 minutes de chaque côté, selon l’épaisseur du filet, poêle couverte. Mettez le poisson dans une assiette creuse et laissez-le refroidir à température ambiante. (Sautez cette étape)

Dans une assiette creuse, mettez le contenu du bol à base de chou-fleur avec le poisson et réservez au frais une vingtaine de minutes.

C’est prêt !

Recette fraîcheur_chou-fleur-tomate_wp

  • Note

 – Vous pouvez ajouter un peu de paprika ou de piment rouge en poudre pour épicer ou pimenter votre plat, pour les amateurs.

– Vous pouvez également ajouter un peu de miel à la fleur d’oranger, pour les amateurs de sucré-salé.

Recette fraîcheur_poisson-cru_wp

J’espère que cette petite recette légère et tout en fraîcheur vous plaira. Je vous retrouve lundi prochain avec une autre recette.

Bon appétit !

Cuisse de poulet

Cuisse de poulet_assiette_wp

Petite recette très simple en cette douceur printanière…

Plat chaud pour 1 personne.

Cuisse de poulet_cru_wp

Cuisse de poulet aux tomates piquantes et germes de soja

(477,51 kcal (472,02 kcal) et moins de 10 €)

Cuisse de poulet_cuit_wp

– 1 cuisse de poulet entière* (241,5 kcal)
– 1 gros oignon jaune coupé en fines rondelles (61,5 kcal)
– 2 gousses d’ail émincées (11 kcal)
– 220 g de petites tomates jaunes, oranges, rouge coupées grossièrement (44 kcal)
– 150 g de germes de soja crus (70,5 kcal)
– 1 g de ciboulette en pot (0,3 kcal)
– 1 g de poivre blanc en poudre (2,51 kcal)
– 4 c. à soupe de sauce de soja réduite en sel (31,2 kcal)
– 1 c. à soupe de purée de piments rouges (15 kcal)
– 250 ml d’eau

*Doublez la quantité de tous les autres ingrédients de la recette à la place du poulet

Préchauffez le four à 220°C, chaleur tournante.

Dans un bol, délayez la purée de piments avec l’eau. Ajoutez la ciboulette, le poivre et la sauce de soja. Mélangez et versez dans un plat allant au four. Ajoutez l’oignon, l’ail, les tomates et les germes de soja. Mélangez. Posez dessus la cuisse de poulet, arrosez-la avec le jus, enfournez et cuisez à 220°C pendant 40 à 45 minutes, selon l’épaisseur de la cuisse. Arrosez-la toutes les 15 minutes environ et tournez-la à mi-cuisson. Remuez également les légumes à mi-cuisson.

Présentez la cuisse de poulet sur une assiette avec les légumes ou les légumes à part. C’est prêt !

Cuisse de poulet_poulet_wp

(V)

Cuisse de poulet_légumes-plat_wp

Dans un bol, délayez la purée de piments avec l’eau.

Dans une casserole, versez la purée de piments délayée et ajoutez tous les ingrédients de la recette. Mélangez et cuisez sur feu moyen, 20 minutes, casserole couverte.

Présentez votre plat dans une assiette creuse. C’est prêt !

Cuisse de poulet_légumes-bol_wp

  • Note

– Vous pouvez soit présenter le jus restant dans le plat avec les légumes ou dans un bol séparé.

– Si vous n’aimez pas les plats trop pimentés, mettez 1/2 c. à soupe seulement de purée de piments ou supprimez le poivre ou encore ajoutez simplement un peu de sucre roux.

Cuisse de poulet_sauce-piquante_wp

J’espère que cette recette vous plaira. Je vous retrouve comme d’habitude lundi prochain avec une autre recette de cuisine maison.

Bon appétit !

Porc qui pique

Porc qui pique_assiette_wp

Si nous changions un peu la recette classique du rôti de porc cuit au four accompagné de pommes de terre rissolées, purée, haricots blancs ou verts…

Voici une recette qui conserve la cuisson traditionnelle, mais avec une préparation ainsi qu’un accompagnement différent.

Plat chaud pour 2 personnes.

Porc qui pique_cru_wp

Rôti de porc pimenté et champignons farcis aux tomates

(822,18 kcal et environ 10 €) (449,18 kcal et moins de 10 €)

Porc qui pique_cuit_wp

– 300 g de rôti (filet) de porc (603 kcal)
– 1 kg de feuilles d’épinard frais (230 kcal)
– 220 g de petites tomates rouges, oranges et jaunes coupées grossièrement (44 kcal)
– 10 g de gingembre frais râpé (4,4 kcal)
– 2 gros champignons blancs entiers (12 kcal)
– 2 gros oignons rouges coupés en fines rondelles (105,37 kcal)
– 2 grosses gousses d’ail (11 kcal)
– 2 petits piments rouges mixés (8,4 kcal)
– 4 c. à soupe de sauce de soja réduite en sel (31,2 kcal)
– ciboulette en pot (0,3 kcal)
– poivre blanc en poudre (2,51 kcal)

Préchauffez le four à 180°C, chaleur tournante.

Épluchez les gousses d’ail en retirant le germe. Coupez-les en morceaux et répartissez-les en les piquant dans le rôti.

Videz l’intérieur des champignons, hachez grossièrement cet intérieur et réservez-le.

Dans un bol, mélangez les tomates avec les oignons, les piments, la sauce de soja, le gingembre, la ciboulette et le poivre. Farcissez les champignons avec en veillant à mettre toutes les tomates.

Dans un plat allant au four, ajoutez un fond d’eau, versez le restant de la préparation et mélangez. Placez le rôti (les feuilles d’épinard) et les champignons farcis. Enfournez et cuisez 40 à 45 minutes (35 à 40 minutes), selon votre préférence de cuisson, à 180°C, chaleur tournante.

Présentez votre plat sur une assiette et c’est prêt !

Porc qui pique_champignons_wp

  • Note

– Pour les personnes n’aimant pas les plats pimentés, remplacez les piments par 40 à 45 g de poivrons rouges, correspondant au poids des piments.

Porc qui pique_champignon_wp

J’espère que cette recette vous plaira. Je vous retrouve lundi prochain avec une autre recette maison.

Bon appétit !

My breaking news

My breaking news_papillon_wp

À défaut d’être ce papillon paré à s’envoler vers de nouveaux horizons, puisque mes ailes restent figées pour l’instant, je ne déménage pas encore !

La conjoncture actuelle étant extrêmement compliquée pour trouver un logement, digne de ce nom, le propriétaire (après maintes négociations et de nombreux bras de fer), via son agence immobilière, a concédé à une rallonge de 3 mois, avec un bail renouvelé mois par mois, me permettant de demeurer ici en attendant. J’ai donc officiellement jusqu’à la fin septembre, dernier carat, afin de pouvoir me reloger.

Entre parenthèses, bien que l’agence immobilière m’avait garanti la possibilité de résider dans les lieux jusqu’à temps que…, elle avait ceci dit omise de me donner un petit détail. Celui d’avoir malencontreusement oublié d’en parler avec le propriétaire. Je ne vous dis donc pas la tête du propriétaire lorsqu’il apprit la nouvelle.

Cela étant, j’évoquais précédemment un logement digne de ce nom. Oui digne de ce nom ! Les maisons que j’ai visitées… l’horreur ! Je n’ai jamais vu cela ailleurs ! Un seul mot me vient à l’esprit : dégueulasse ! Comment les gens peuvent faire visiter leur bien dans cet état ! Les maisons sont d’une saleté ahurissante ! Les locataires en fin de bail présents parfois dans le lieu aussi. On doit littéralement enjamber les amas de vêtements propres ou pas, je ne saurais trop dire, les jouets des gamins qui traînent partout, jusque dans les toilettes. Les moquettes (les Anglais en sont les rois, même dans la cuisine) sont tellement sales que l’on ne définit plus trop la couleur d’origine. Les murs, sans commentaires. Et même la douche qui est telle qu’un cochon n’y mettrait pas ses petits, etc.

Le plus ironique dans l’histoire, c’est le gars ou la nana de l’agence concernée venue pour la visite de la maison qui vous dit sans la moindre gêne, le grand sourire aux lèvres, que la maison bien évidemment sera nettoyée (éventuellement) avant votre emménagement si celle-ci vous convient.

Enfin l’expression à la mode, je suppose, au vu de son incessante répétition, hormis ce fameux « clean up » (nettoyer), c’est « Don’t panic ! » (Pas de panique !)

Mais bien sûr ! Pas de Panique ! Un ultime délai de 3 mois, dont 2 pendant les vacances d’été et le dernier en pleine rentrée scolaire. Sachant ça, effectivement don’t panic !

À suivre donc à la fin septembre…

En toute simplicité

En toute simplicité_endive_wp

Après une période festive (pour tous ceux ou toutes celles qui ont eu la joie de célébrer la fête des mères), on ne sait toujours pas quoi manger pour permettre à son petit estomac de se reposer ou tout simplement afin de retrouver un équilibre alimentaire ?

Et souvent, on a tendance à se compliquer l’existence en cherchant partout des idées de recettes diététiques. On ouvre les livres de recettes de cuisine grand-mère pour y dégoter des astuces, on fouille dans les magazines à la mode sur le sujet dans l’espoir d’y repérer un éventuel indice. On épluche les différents sites Internet en la matière pour y dénicher la recette miracle. Ou encore, on ouvre son réfrigérateur en observant les restes afin d’y trouver de l’inspiration…

Bien sûr, on se retrouve bredouille. Alors, on se rabat sur le fameux jambon/salade ou la soupe de légumes légère.

Mais aussi, on arrive parfois lorsque l’on referme le frigo à être frappé par un éclair (non de génie) ou plutôt à avoir un déclic qui se produit.

Je vous propose donc une recette en toute simplicité, légère et naturelle.

Plat chaud/froid pour 1 personne.

En toute simplicité_bresaola_wp

Endives aux saveurs mélangées

(260,75 kcal et moins de 10 €)

En toute simplicité_poisson_wp

– 240 g d’endives (2 petites) crues (48 kcal)
– 90 g de filet de colin frais entier (63 kcal)
– 30 g de bœuf séché (2 fines tranches) bresaola (48,9 kcal)
– 25 g de jambon blanc (1 tranche) fumé au feu de bois (28,25 kcal)
– 20 g de chorizo épicé (4 fines rondelles) au paprika et poivre de Cayenne (72,6 kcal)

Pas de recette végétalienne, végétarienne.

Dans une casserole d’eau portée à ébullition, cuisez les endives sur feu fort, 20 minutes, sans couvercle. Égouttez et réservez au chaud.

Dans une poêle vide, cuisez le poisson sur feu doux, 3 à 4 minutes de chaque côté, selon l’épaisseur du filet.

Sur une assiette, disposez la tranche de jambon blanc en superposant les tranches de bresaola, les rondelles de chorizo et le colin. Terminez avec l’endive entière ou coupée, selon votre préférence.

C’est prêt !

En toute simplicité_chorizo_wp

  • Note

 – Vous pouvez cuire le poisson dans un léger fond de sauce de soja réduite en sel ou avec le jambon blanc, en y ajoutant un petit filet de jus de citron jaune ainsi qu’un tout petit peu de poivre, pour les amateurs de salé. Vous pouvez également cuire le poisson avec les rondelles de chorizo, pour les amateurs des plats épicés.

– Vous pouvez reproduire l’opération avec les endives en ajoutant un peu de gingembre frais émincé et en les faisant revenir quelques secondes dans une poêle, avec ou sans chorizo ou jambon.

En toute simplicité_jambon_wp

J’espère que cette recette vous plaira. Je vous retrouve lundi prochain avec une autre recette culinaire, toujours maison.

Bon appétit !

Cosmopolite

Cosmopolite_poêle-fumée_wp

Osez mélanger les goûts et les couleurs ! Mêlez les saveurs culinaires de diverses cultures ! Mariez des aliments qui ne viendraient pas forcément à l’idée d’associer ensemble ! Et donnez du peps avec quelques épices !

Je vous propose donc une recette cosmopolite pleine de chaleur…

Plat chaud pour 1 personne.

Cosmopolite_bresaola_wp

Salade chaude cosmopolite

(359,71 kcal (461,51 kcal) et moins de 15 €)

Cosmopolite_wp

– 40 g d’agneau coupé en morceaux moyens*(74,8 kcal)
– 40 g de bœuf séché (4 fines tranches) bresaola*(65,2 kcal)
– 40 g de blanc de poulet coupé en morceaux moyens*(50 kcal)
– 40 g de saumon frais d’Écosse sans peau coupé en morceaux moyens*(55,6 kcal)
– 120 g d’oignon rouge (1 gros) émincé (49,2 kcal)
– 120 g de tomates cocktail rouges et jaunes coupées grossièrement (24 kcal)
– 90 g de laitue hachée grossièrement (13,5 kcal)
– 20 g de concombre coupé finement (2,2 kcal)
– 5 g de gingembre frais émincé (2,2 kcal)
– 1 g de ciboulette en pot (0,3 kcal)
– 1 g de curry en poudre (3,25 kcal)
– 1 g de poivre blanc en poudre (2,51 kcal)
– 30 ml de sauce de soja réduite en sel (15,6 kcal)
– 5 ml de jus de citron jaune (1,35 kcal)

*Remplacez l’agneau et le bœuf par 90 g de chou rouge (32,4 kcal)
*Remplacez le poulet et le saumon par 90 g de riz basmati cuit (315 kcal)
Suivez la recette en remplaçant les éléments correspondants.

Dans un bol, mélangez tous les ingrédients, sauf le bresaola et la salade. Laissez mariner pendant 4 heures au réfrigérateur.

Dans une grande poêle, mettez le mélange, remuez de nouveau et cuisez sur feu doux, 10 minutes, poêle couverte.

Ajoutez la salade, mélangez et poursuivez la cuisson, toujours sur feu doux, 10 minutes, poêle couverte.

Présentez le plat sur une assiette, disposez le bresaola et c’est prêt !

Cosmopolite_bresaola_wp

J’espère que cette recette vous plaira. Je vous retrouve lundi prochain avec une nouvelle recette plus classique.

Bon appétit !

« Dînez avec une famille musulmane ! »

_Dînez avec une famille musulmane_pancartes_wp

Une adolescente américaine, d’origine pakistanaise, Yusra Rafeeqi, 15 ans, a eu l’une des plus belles initiatives afin de lutter contre l’islamophobie.

Depuis l’attentat du 11 septembre 2001, alors que cette jeune fille n’était pas encore née, la peur envers les musulmans et leur religion n’a cessé de grandir au point d’atteindre une amplitude sans précédent aux États-Unis. Et les attentats du 13 novembre 2015 ayant frappé la France n’ont fait que raviver cette islamophobie. Les Américains très solidaires des Français avaient vite montré leur soutien, puisque que le Président Barack Obama avait été le premier à s’exprimer sur cet évènement avant même François Hollande. Les mois qui suivirent ont donné lieu à une série d’agressions à l’encontre des musulmans sur le territoire américain.

En outre, durant la course à la présidentielle américaine, Donald Trump s’est servi de ce climat de peur pour en faire son cheval de bataille ; l’Islam étant l’un des grands sujets de sa campagne. Il avait ainsi proclamé l’interdiction à tout musulman d’entrer dans le pays en prétextant leur potentielle dangerosité.

Et maintenant que Trump est Président, Yusra Rafeeqi constate dès lors les dégâts de sa politique visant les musulmans. Elle a d’ailleurs déclaré au Huffpost que sa mère portant le foulard ainsi que l’abaya (vêtement porté « au-dessus des autres ») était souvent scrutée dans la rue et les gens s’en éloignaient par peur. Elle a également témoigné d’une scène à laquelle elle était présente. Un jour, elle se promenait tranquillement dans la rue avec sa famille lorsqu’une voiture s’est approchée d’eux. Les personnes à bord leur ont ensuite crié « Heil Hitler »

_Dînez avec une famille musulmane_wp

Cette situation quasi quotidienne à laquelle elle est confrontée lui a alors donné une idée.

Consciente que « les gens ne détestent pas les musulmans […] mais ils ne les comprennent pas », tel qu’elle l’a confié à The Mercury News, elle a décidé de créer une page Facebook intitulée « Dînez avec une famille musulmane ! ».

Soutenue par ses parents, qui ont quitté le Pakistan depuis 30 ans, son père l’accompagne même tous les jeudis dans la rue muni de pancartes sur lesquelles sont ainsi inscrits ces slogans : « Venez dîner avec une famille musulmane ! », « Lutte contre l’islamophobie. Dînez avec ma famille musulmane ! »

Le 5 mai dernier, sa famille a donc reçu ses premiers convives, des parfaits inconnus, 2 jeunes hommes de 23 ans, Alex Ralelich et Dalton Lemert. Ils ont tous deux témoigné de la réussite de cette initiative : « […] à la fin, nous étions juste une bande d’amis qui riaient tous ensemble […] la nourriture avait l’extraordinaire pouvoir de faire ça ».

Heureuse de l’expérience, la famille a décidé de la renouveler. La semaine suivante, elle recevait 2 couples et une femme.

Lors de ce dîner, les hôtes et les invités ont un véritable partage. Ils abordent des sujets très profonds, comme la foi, l’identité ou encore la gentillesse, avant de dévier vers des conversations plus légères, à la manière d’un repas familial ou entre amis. Pour le repas, la maman de Yusra prépare des mets traditionnels pakistanais.

_Dînez avec une famille musulmane_plat_wp

L’idée de cette jeune adolescente a fait du chemin. Rencontrant un incroyable succès, elle a d’ailleurs déjà programmé de nombreux dîners pour les semaines à venir.

Enfin, Yusra a expliqué qu’elle souhaite vraiment continuer à planifier ces repas le plus longtemps possible et espère que d’autres familles musulmanes suivront.

La location aux enchères !

La location aux enchères_wp

Grrr ! En colère, je suis ! Tel que pourrait s’exprimer ainsi en toute sérénité Maître Yoda.

Or, je ne suis pas lui. Je ne serais pas non plus une super Jedi à qui il pourrait apprendre à léviter ou faire sortir un énorme vaisseau spatial hors d’un marécage. Surtout, je serais bien incapable de manier un sabre laser sans décapiter tout ce qui se trouve autour, de vivant ou pas. De plus, je n’ai pas non plus d’ennemi au nom significatif de Dark Vador. Quoique… Et bien que je sois davantage du côté clair de la force, il semblerait que le côté obscur tente de m’attirer à lui. En tous cas, il m’envahit !

Aujourd’hui, je m’apprêtais toute fière et victorieuse à vous annoncer : « Ça y est, je déménage ! » Là aussi, quoique… Mon esprit serait peut-être bien d’être en train…

La semaine dernière, j’ai visité une maison correspondant enfin à mon profil au niveau de la durée de location et des exigences du propriétaire. Oui ! Les propriétaires d’ici sont très exigeants ! Pas d’animaux, pas de fumeurs, en priorité. Et ayant mon adorable vieux chat Clarence, je ne vais pas le tuer ni l’envoyer dans un centre de détention une pension pour animaux domestiques afin de trouver une maison, bien qu’un propriétaire me l’ait déjà suggéré. Et oui ! Les Anglais sont aussi comme ça ! Je pose donc ma candidature sur la liste pour cette maison, puisque nous étions 6 en tout à s’y être intéressés, mais avec un plus me concernant, selon l’agence.

En début de cette semaine, le choix du propriétaire a été donné. Ne sachant pas trop quel locataire prendre, il a tout simplement mis aux enchères le prix de la location et a donc loué sa maison au plus offrant ! Le prix de base locatif a ainsi doublé ! Une fois, deux fois, qui dit mieux, trois fois, adjugé, loué à 2 000 £ par mois ! Soit 2 368,40 € précisément !

Je précise également que je n’habite ni à Paris ni dans sa région et que les prix locatifs en moyenne ici sont aux alentours de 800 £ (947,36 €) pour la même superficie que cette dite maison.

Cependant, me posant sérieusement la question à savoir si une telle pratique était légale, car je ne fus jamais confrontée à cette situation auparavant, je pris mes renseignements. Résultat : Oui ! C’est d’ailleurs monnaie courante ! Les trois-quarts des propriétaires qui mettent en location leur bien agissent de la sorte, sachant parfaitement que les locations de maison sont très rares.

Littéralement furieuse de découvrir encore un vice caché des gens d’ici, je me suis dit de suite qu’à défaut d’avoir sous la main Maître Yoda, je devrais peut-être bien me mettre au yoga afin de faire passer la pilule.

Quoi qu’il en soit, bien que j’avilisse au plus haut point cette manière de s’enrichir sur le désarroi des gens, je me retrouve au point zéro. Enfin, pas tout à fait…

Il a été toutefois stipulé qu’il était hors de question de céder de mon côté à cette coutume et j’ai obtenu également la garantie certaine de rester dans les lieux le temps de trouver un autre logement.

Donc, tout est quand même bien qui finit bien.

Poissons mixtes

Poissons mixtes_wp

Je vous propose en ce lundi plus serein (suite au soulagement ressenti du résultat final de l’élection présidentielle) une recette légère qui réchauffe le corps et peut-être aussi l’esprit…

Plat chaud pour 1 personne.

Poissons mixtes_bouillon_wp

Bouillon de poissons et légumes

(288,55 kcal (234,95 kcal) et moins de 15 €)

Poissons mixtes_casserole_wp

– 40 g de aiglefin fumé coupé en gros morceaux* (36 kcal)
– 40 g de lieu noir coupé en gros morceaux* (32 kcal)
– 40 g de saumon coupé en gros morceaux* (72 kcal)
– 100 g de carottes coupé en fines rondelles (42 kcal)
– 100 g d’oignon rouge coupé en fines rondelles (41 kcal)
– 90 g de tomates cocktail coupées grossièrement (18 kcal)
– 50 g de champignons de Paris coupés en lamelles moyennes (7,5 kcal)
– 20 g  de concombre coupé en fines demi-rondelles (2,2 kcal)
– 20 g de céleri branche coupé finement (3,2 kcal)
– 1 g de gingembre frais coupé finement (0,44 kcal)
– 1 g de ciboulette en pot (0,3 kcal)
– 1 g de piment d’Espelette en poudre (0,2 kcal)
– 1 g de poivre blanc en poudre (2,51 kcal)
– 250 ml d’eau
– 60 ml de sauce de soja réduite en sel (31,2 kcal)
– 20 ml de Porto

*Remplacez les poissons par 240 g de chou rouge cru (86,4 kcal)

Dans une grande casserole, mélangez et cuisez dans l’eau tous les ingrédients, sauf les poissons et le Porto, 30 minutes, sur feu doux, casserole couverte.

Ajoutez les poissons (chou rouge) et le Porto. Cuisez à nouveau sur feu doux, 10 minutes, casserole découverte.

Servez le plat dans une assiette creuse et c’est prêt !

Poissons mixtes_assiette_wp

  • Note

– Vous pouvez ajouter 90 g de salade verte à vos ingrédients pour apporter un peu d’amertume au plat.

– Vous pouvez préférer des chanterelles ou autres champignons plus forts en saveur aux champignons de Paris.

Poissons mixtes_salade_wp

J’espère que cette petite recette très simple vous plaira. Je vous retrouve lundi prochain avec une autre recette.

Bon appétit !

Coquilles Saint-Jacques

Coquilles Saint-Jacques_plat-four_wp

Lorsque l’on reçoit des amis à dîner, on se demande parfois ce que l’on pourrait bien leur préparer comme repas d’original afin de sortir un peu des sentiers battus ?

Et l’on a souvent tendance dans ce cas à chercher la complication, alors que l’originalité peut se trouver dans la simplicité.

Je vous propose donc une recette ultra-simple.

Entrée chaude pour 2 personnes ou plat chaud pour 1 personne.

Coquilles Saint-Jacques_assiette_wp

Coquilles Saint-Jacques à la crème de fromage Philadelphia sur lit d’algues wakame

(226,2 kcal et environ 15 €) (53,4 kcal et environ 10 €)

Coquilles Saint-Jacques_assiette-algues_wp

– 6 coquilles Saint-Jacques avec corail* (172,8 kcal)
– 3 c. à café de crème de fromage Philadelphia au jambon fumé (21,45 kcal)
– 3 c. à café de crème de fromage Philadelphia aux herbes méditerranéennes (31,95 kcal)
– 1 g d’algues wakame déshydratées (0 kcal)

*Remplacez-les par plus d’algues wakame

Préchauffez le four à 180°C, chaleur tournante.

Dans un bol d’eau froide, laissez gonfler 6 minutes les algues. Égouttez et réservez.

Dans un plat allant au four, disposez les coquilles de Saint-Jacques. Étalez sur les 3 noix d’entre elles et individuellement 1 c. à café de crème de fromage au jambon fumé et sur les 3 restantes, individuellement aussi, 1 c. à café de crème de fromage aux herbes méditerranéennes.

Recouvrez le plat d’une feuille de papier aluminium, enfournez et cuisez, 20 minutes, à 180°C, chaleur tournante.

Sur une assiette, étalez les algues et posez dessus les coquilles Saint-Jacques. Votre plat est prêt !

Coquilles Saint-Jacques_algues-wakame_wp

(v)

Laissez gonfler le wakame 6 minutes dans un bol d’eau froide. Égouttez et réservez.

Dans 2 casseroles, chauffez dans chacune la crème de fromage au jambon fumé et celle aux herbes méditerranéennes, 5 minutes, sur feu doux sans cesser de remuer.

Divisez le wakame en 2 parts égales et mélangez chacune d’entre elles avec la crème de fromage au jambon fumé chaude et celle aux herbes méditerranéennes.

Présentez dans une assiette creuse. Votre plat est prêt !

Coquilles Saint-Jacques_algues-wakame-déshydratées_wp

  • Note

– Vous pouvez ajouter un peu de poivre blanc moulu sur les noix de Saint-Jacques avant de servir.

– Vous pouvez suivre la recette végétalienne, végétarienne, pour agrémenter les algues.

Coquilles Saint-Jacques_algues-wakame-hydratées_wp

J’espère que cette recette vous plaira. Je vous retrouve lundi prochain avec une autre recette.

Bon appétit !