Mafia Inc.

Mafia Inc._film-canada_wp

Film canadien réalisé par Daniel Grou, sorti en 2019, adapté du livre de André Cédilot et André Noël.

À Montréal, les Gamache, sont des tailleurs de pères en fils. Depuis trois générations, ils habillent la famille mafieuse Paternò. Vincent « Vince » Gamache travaille pour la mafia Paternò avec Giaco, le fils aîné du clan. Lorsque la soeur de Vince s’apprête à épouser le fils cadet du parrain, Vince tente d’effectuer un gros coup, qui entraîne une suite d’événements déstabilisants pour les deux familles.

Un très bon film dans lequel on plonge dans l’univers impitoyable du milieu mafieux. Un gros coup de cœur pour l’acteur Sergio Castellitto qui interprète le rôle du parrain, Frank Paternò. Un excellent acteur avec son style bien à lui, qui n’est pas sans nous rappeler Al Pacino.

Je vous invite vraiment à découvrir ce film, si vous êtes amateur du genre.

For Love or Money

For Love or Money-film-australie_wp

Court-métrage australien réalisé par Megan McMurchy et Jeni Thornly, sorti en 2019.

Mark vit un rêve éveillé. Il est sur le point de devenir multimillionnaire et d’épouser son amour de jeunesse, Connie. Or, cette histoire d’amour est loin d’être un conte de fées. En effet, cette dernière a élaboré un plan pour détourner l’argent de son futur époux. Bien que furieux et déçu, Mark décide de ne rien dire pour voir jusqu’où sa dulcinée est capable d’aller.

Un bon moment de détente avec cette comédie qui unit l’humour anglais et un certain questionnement sur les choses de la vie.

Jusqu’où serions-nous capables d’aller pour l’argent ? Que serions-nous capables de faire pour lutter contre la solitude ?

The Song of Names

The Song of Names_film-canada-hongrie_wp

Le Chant des Noms (The Song of Names) est un film réalisé par le Québécois François Girard, adapté du roman de Norman Lebrecht, sorti en 2019.

Il relate l’amitié entre Martin, un jeune Britannique, et Dovidl, un violoniste prodige juif polonais, dont la famille a été déportée au camp de Treblinka par les nazis. Enfants, Martin et Dovidl se lient d’amitié à travers la musique. Dovidl est un violoniste de génie et Martin l’accompagne au piano. Alors que la Seconde guerre mondiale fait rage, les deux amis tentent d’apporter de la lumière grâce à la musique. Devenus jeunes hommes, avant un grand concert où il sera le soliste, Dovidl disparaît mystérieusement en 1951. Martin passera sa vie à chercher son ami qu’il retrouvera 35 ans plus tard…

Malgré quelques lenteurs, non dérangeantes à titre personnel, ce film est un hommage au devoir de mémoire sur les victimes de la Shoah. Complètement différent des films du genre, nous nous laissons ici transporter dans le parcours de ces deux amis. Un parcours qui se veut aussi initiatique. L’incompréhension de l’un sur la souffrance de l’autre. Les préjugés sur l’inconnu. L’aisance inconsciente… Pour arriver au final à l’éveil de l’esprit sur cette terrible période de la Shoah qui a causé la mort de près de 6 millions juifs au total. La référence de la Shoah est subtilement bien amenée. Le réalisateur l’évoque avec beaucoup de respect. Porté par la musique étincelante de Howard Shore, ce film est à l’image d’une partition de musique avec ses temps morts et ses temps forts. L’on retient d’ailleurs une scène à laquelle il doit son titre, celle qui se déroule dans une synagogue, où un rabbin (interprété par le chantre new-yorkais Daniel Mutlu) psalmodie les noms des familles exterminées à Treblinka pour en perpétuer la mémoire.

Vous trouverez sur Internet des critiques moins élogieuses sur ce film, critiques que je ne partage évidemment pas. Mais comme l’on dit, les goûts et les couleurs… Quoi qu’il en soit, ce film ne laisse pas indifférent. Et ne serait-ce que pour l’acteur Tim Roth toujours dans l’excellence au niveau de son interprétation, montrant à nouveau qu’il n’a plus rien à prouver, ce film vaut vraiment le coup d’œil.

Radioactive

Radioactive_film-uk_wp

Film britannique réalisé par Marjane Satrapi, sorti en 2019, adapté du roman graphique Radioactive : Marie & Pierre Curie : A Tale of Love and Fallout de Lauren Redniss. Il a été présenté en clôture du festival international du film de Toronto 2019.

Ce film retrace la vie de la célèbre scientifique Marie Curie, interprétée par l’excellente actrice Rosamund Pike.

En 1934, à Paris, Marie Curie est en train de mourir. Elle se remémore alors toute sa vie, ses actes et toutes les personnes importantes qui l’ont traversée…

Ce film est vraiment à découvrir.

« Toute ressemblance… »

_Toute ressemblance..._fr-film_wp

Film français réalisé par Michel Denisot, sorti en 2019.

Cédric Saint Guérande, dit « CSG » (Franck Dubosc) est le présentateur de télévision préféré des français. Ancien « joker », il est ainsi devenu la star du journal de 20h, sur La Grande Chaîne, la plus grande chaîne nationale, depuis sa couverture des attentats du 11 septembre 2001. Ses audiences excellentes de son journal de 20h attisent les jalousies même au sein de La Grande Chaîne. Mais, sa soif de pouvoir est sans limite, ce qui déplait au nouveau président de la chaîne qui le voit comme un potentiel rival La guerre est alors déclarée entre les deux hommes. Jeux de pouvoir, réseautage, manipulations et coups bas, la lutte sera sans merci…

Ce film n’a eu aucun succès. Il est même l’un des plus gros flops pour un film français. Ce qui est bien dommage. Car ce film est excellent ! Il est l’un des films avec Franck Dubosc le plus intelligent, autant dans la justesse de l’interprétation de l’humoriste qui montre une autre facette de lui plus sérieuse. Ce film révèle aussi l’envers du décor du monde journalistique dans les médias audiovisuels.

Je suis une fan inconditionnelle de cet artiste. Et dans ce film, l’humoriste Franck Dubosc prouve une fois de plus qu’il est aussi un grand acteur.

Enfin, derrière une certaine légèreté mise au premier plan dans ce film, il s’y cache une profondeur significative, une réalité bien dérangeante. Je vous invite à découvrir ce film.

The Current War

The Current War_wp

« The Current War est un film américain réalisé par Alfonso Gomez-Rejon, sorti en 2017. Il est présenté en avant-première au festival international du film de Toronto 2017. La société The Weinstein Company, qui devait à l’origine distribuer ce film, ayant fait faillite suite à l’affaire Harvey Weinstein, les dates de sorties nationales ont été suspendues ou repoussées. La première sortie nationale en salles se fait en 2019, en Grèce.

À la fin des années 1880, la guerre des courants oppose les deux géants de l’électricité : Thomas Edison et George Westinghouse. Le premier est partisan de l’utilisation du courant continu alors que George Westinghouse, tout comme Nikola Tesla, préfère l’utilisation du courant alternatif. » Cf. Wikipédia.

Ce film est absolument à voir. Il relate un fait historique qui a révolutionné notre monde. On apprend aussi beaucoup, des découvertes auxquelles on ne s’y attendait pas. Un bon scénario, de bons acteurs, tout simplement un très bon film vraiment intéressant.

« Le Lion »

_Le Lion_fr-film_wp

Comédie d’espionnage française réalisée par Ludovic Colbeau-Justin, sortie le .

Romain Martin (Philippe Katherine), psychiatre, est chargé de déterminer si son patient Léo Milan, dit « Le Lion » (Dany Boon), est l’espion qu’il prétend être, un agent spécialisé dans la récupération d’otages appartenant à un vaste réseau nommé Constellation. Pour Romain, aucun doute, Léo est un mythomane, jusqu’au jour où sa petite amie, Louise, est enlevée par des mystérieux ravisseurs. Léo propose à Romain de tout mettre en œuvre pour retrouver Louise. Pour y parvenir, le psychiatre n’a alors pas d’autre choix que de le sortir de l’hôpital…

Avec moins de 500 000 entrées, le film est un gros échec pour son acteur principal, Dany Boon.

Et c’est étonnant. J’ai adoré ce film ! L’action et l’humour sont au rendez-vous. Les scènes de cascade sont même surprenantes de justesse, dignes d’un bon film d’action américain. Le scénario est super bien ficelé. L’intrigue est vraiment intéressante. Pour moi, c’est une bonne comédie.

À voir.

Bon dimanche !

« Une belle équipe »

_Une belle équipe_film-fr_wp

Une belle équipe est une comédie française réalisée par Mohamed Hamidi, sortie le 15 janvier dernier.

Après une bagarre, toute l’équipe de foot de Courrières, un petit village dans le Nord de la France (Pas-de-Calais), est suspendue jusqu’à la fin de la saison. Afin de sauver ce petit club qui risque de disparaître, le coach décide de former une équipe exclusivement de femmes pour finir le championnat. Cette situation va complètement bouleverser le quotidien des familles et changer les codes bien établis de la petite communauté...

Une belle comédie à la française, comme on les aime. Un bon moment de détente. Des femmes qui nous ressemblent. Des préjugés décriés qui demeurent encore bien ancrés dans la société, et pas que française…

À voir.

Invisible Man

Invisible Man_wp

Invisible Man (The Invisible Man, titre original) est un film de science-fiction horrifique américano-australien réalisé par Leigh Whannell, sorti en février 2020 au cinéma. Il est disponible en streaming sur Internet.

« Cecilia Kass (Elizabeth Moss) vit avec Adrian Griffin, un riche scientifique spécialisé dans l’optique, tyrannique et violent. Malmenée et désabusée, elle décide de le quitter et part en pleine nuit avec l’aide de sa sœur Emily. Deux semaines plus tard, toujours sur ses gardes, Cecilia apprend qu’il s’est donné la mort suite à son départ. Pourtant, elle s’interroge sur son suicide lorsque certains signes étranges commencent à se manifester autour d’elle, la terrorisant et l’isolant des autres. » Synopsis Wikipédia.

De nombreuses versions, même une série, ont été réalisées, adaptées du célèbre roman L’Homme invisible d’H. G. Wells, publié en 1897.

Cette dernière version vaut le coup d’œil. Elizabeth Moss, connue pour son rôle de Peggy Olson dans la série Mad Men (2007-2015), actrice principale, porte le film à la perfection par son interprétation époustouflante. Le suspens nous tient en haleine du début jusqu’à la fin. Le cœur bat la chamade. Le scénario est intelligemment ficelé. On vit la véritable peur avec le personnage principal.

Pour les amateurs du genre ou ceux qui aiment se donner des frayeurs, cette réalisation récente est absolument à voir !

Bon dimanche !

« Inséparables »

_Inséparables_wp

Le confinement nous permet de découvrir des films de l’année passée. Et celui-ci en vaut vraiment le coup.

Inséparables est un film réalisé par Varante Soudjian avec Ahmed Sylla et Alban Ivanov, entre autres, sorti le 4 septembre 2019.

Mika (Ahmed Sylla), petit escroc, fait un rapide tour en prison où il a fait la connaissance de « Poutine », un détenu assez particulier. Sa peine purgée, il décide de repartir à zéro et de refaire sa vie. Alors qu’il s’apprête à épouser la fille d’un riche homme d’affaires, son passé le rattrape…

Ce film est d’une drôlerie incroyable. J’ai ri du début à la fin. Il y avait même longtemps qu’une comédie française m’avait fait rire autant. Le duo Ahmed Sylla et Alban Ivanov fonctionne à merveille. Excellent duo. Je connaissais Ahmed Sylla, pour l’avoir découvert dans l’ancienne émission de Laurent Ruquier « On ne demande qu’à en rire ». En revanche, je ne connaissais absolument pas Alban Ivanov. Très belle découverte. Cet acteur tient son rôle à la perfection. J’ai eu même une petite préférence pour son interprétation par rapport à celle d’Ahmed Sylla. Ce n’est que subjectif bien sûr.

Quoi qu’il en soit, si vous n’avez pas eu l’occasion de regarder cette comédie, je vous la recommande absolument ! Un excellent moment de détente en ces temps qui courent…