Les effets bénéfiques du froid

Les effets bénéfiques du froid_neige-flocons_wp

De toute évidence, l’hiver tient à marquer sa présence. Alors qu’il nous laissait un peu de répit, il revient plus en forme que jamais. La France est de nouveau envahie par le froid et la neige. Hé bien, les amis, dans mon coin en Angleterre, aussi !

Depuis deux jours, la neige ne cesse de tomber, pour le plus grand bonheur des enfants et des amoureux de la neige, à défaut d’être amoureux d’autre chose…

Dimanche dernier, sous un ciel bleu, sans nuages, un soleil radieux et des températures clémentes, j’exprimais que nous nous avancions pas à pas vers le printemps. J’aurais dû préciser à pas de limace.

Les effets bénéfiques du froid_neige-ratbharti-bhavan-jardin_wp

Mais, comme l’on dit, il faut faire avec ce que l’on a. Que nous râlions, que nous pestions contre cette météo, on n’y peut rien. Nous sommes obligés de la subir. Nous n’avons que le choix de l’accepter.

Or, pour ma part, ce n’est ni une contrainte, ni un désagrément… c’est un plaisir ! J’adore la neige et le froid sec qui l’accompagne, comme j’adore le soleil et la chaleur. Au moins, il ne pleut pas. Je déteste la pluie, son humidité qui pénètre la moindre parcelle du corps et nous glace les os.

En outre, ce froid est nécessaire autant pour notre organisme que pour la nature. Il tue les bactéries et microbes en tout genre, il purifie notre belle nature qui en a bien besoin et nous avec. Le froid nous apporte aussi de nombreuses autres vertus pour notre santé :

Les effets bénéfiques du froid_neige-ratbharti-bhavan-cour_wp

Un brûleur de calories

Notre organisme contient deux tissus adipeux : la graisse blanche et la graisse brune. La blanche est celle qui stocke les calories. La brune est sollicitée pour la régulation de notre température corporelle, donc plus facile à éliminer. Et le froid active davantage la graisse brune, tel que l’a démontré une étude réalisée en 2012 par des chercheurs de l’Université de Sherbrooke au Québec et rapportée dans The New York Times. Le seul fait de grelotter produirait le même effet qu’une activité sportive. De plus, sous l’effet du froid, la graisse blanche peut se transformer en graisse brune, d’après une autre étude publiée en 2014 dans la revue Cell Metabolism et relatée dans Le Figaro sous sa rubrique Santé.

Les effets bénéfiques du froid_neige-forêt_wp

Un calmant pour la douleur et une réduction des inflammations

Il est prouvé que le froid endort la douleur. En cas de coup, on pose en général une poche de glace sur la zone concernée. Le froid calme non seulement la douleur, mais évite aussi le gonflement, une bosse de se former. Il est de même efficace contre la douleur causée par une crampe, contre les jambes lourdes, l’œdème, etc. Ce phénomène s’explique tout simplement par la chute de température qui permet la réduction de l’inflammation. Un article de 2013 paru dans le Huffington Post UK évoque d’ailleurs les 6 bénéfices santé du temps froid sous sa rubrique Healthy Living.

Les effets bénéfiques du froid_neige-ville_wp

Un plus pour la circulation sanguine

Le Dr Philippe Blanchemaison, angiologue et phlébologue, également adepte de la nage en hiver, déclare dans un article paru sous la rubrique Bien-être de la revue Psychologies : « Le froid provoque une vasoconstriction – le diamètre des vaisseaux diminue – suivie d’un effet réactionnel de vasodilatation – les vaisseaux se dilatent – avec une augmentation du débit sanguin. Résultats : la microcirculation est stimulée, les cellules sont correctement nourries et drainées, ce qui permet aux organes d’être bien alimentés. En agissant sur la circulation, le froid prévient, par exemple, l’apparition de varices et freine la chute des cheveux. »

Les effets bénéfiques du froid_neige-herbe_wp

Un déclencheur de bonheur

Toujours dans ce même article, Christophe Hausswirth, chercheur à l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (Insep), précise à son tour : « Il a été démontré qu’une exposition répétée au froid stimule nos défenses, améliore la qualité du sommeil et de l’humeur ». Le froid entraîne la libération de l’endorphine. Un neurotransmetteur qui agit sur les récepteurs opiacés se retrouvant dans le cerveau, la moelle épinière et le système digestif, entre autres. La libération de celui-ci conduit à une diminution de la douleur ainsi que du stress tout en produisant un sentiment d’euphorie et en parallèle, il augmente les lymphocytes, cellules immunitaires spécifiques (anticorps) impliquée dans les immunités humorale et cellulaire.

Les effets bénéfiques du froid_neige-terrasse_wp

Un activateur de bonne mine

Malgré le dessèchement de la peau provoqué par le froid, ce dernier est cependant très bénéfique pour le teint. Il resserre les pores et tend la peau. Il relance la microcirculation au niveau de la peau. Il est du reste souvent conseillé après un réveil difficile lié à divers paramètres de masser le dessous des yeux avec un glaçon dans un tissu (pour éviter les brûlures) afin de réduire les cernes ou d’empêcher l’apparition de poches. De la même façon qu’il est préférable de mettre au réfrigérateur les crèmes pour le visage afin de les rendre plus actives.

Les effets bénéfiques du froid_neige-voiture_wp

Un incitateur au partage

Bien que cette étude, menée par des chercheurs anglais, publiée en 2012 dans PLOS ONE et évoquée sur le site ScienceDaily soit purement intuitive, elle révèle néanmoins qu’en période de froid, les individus ont tendance à devenir casaniers en raison du vent, de la neige, etc. auxquels ils tentent d’échapper au maximum. Par conséquent, ils passent plus de temps au téléphone avec leurs proches. C’est aussi un moment qui incite à partager un repas chaud entre amis dans un cocon bien douillé. Le partage d’une fondue, d’une raclette, etc. Dans les foyers qui possèdent une cheminée, c’est une envie de se regrouper tous autour d’un bon feu, de humer cette bonne odeur si particulière et chaleureuse que dégage le bois qui flambe, de regarder les flammes danser, d’entendre avec délectation le crépitement du bois sec qui craque en brûlant…

Les effets bénéfiques du froid_neige-cascade_wp

Enfin, le froid de l’hiver est parfois associé à la neige, surtout dans les zones situées très au nord, les régions montagneuses, tout endroit propice à la venue de la neige. Et qui dit neige, dit nature blanche. D’ailleurs pourquoi la neige est-elle blanche ?

Ce blanc est dû à la réfraction de la lumière, phénomène par lequel les ondes lumineuses sont déviées lorsqu’elles passent d’un milieu à un autre. La « neige fraîche » est constituée à 90 % d’air et 10 % d’eau sous forme de flocons, des fins cristaux de glace transparents. Quand la lumière entre dans la neige, elle subit une succession de déviations chaque fois qu’elle pénètre dans un cristal de glace et en ressort, qu’elle entre ensuite dans un autre cristal de glace pour en ressortir, etc., jusqu’au moment où elle en ressort à l’air libre. Les cristaux étant purs, très peu d’absorption se produit, la neige renvoie alors près de 90 % du spectre lumineux qui donne ainsi la lumière blanche. Les infrarouges (invisibles) sont en partie absorbés. Voilà la raison pour laquelle la neige nous paraît si blanche.

Les effets bénéfiques du froid_neige-soleil_wp

Publicités

Pause hivernale

Pause hivernale_feuille-neige_wp

Premier dimanche de janvier, jour de la célèbre galette des Rois symbolisant l’Épiphanie (6 janvier), fête chrétienne qui célèbre la visite des rois mages à l’enfant Jésus.

Mais, je ne vous propose pas un article sur ce sujet, dont vous pouvez consulter la recette de cette galette ainsi que l’histoire de cette fête via les liens.

Je vous présente plutôt quelques dessins et photos de paysages hivernaux pour clôturer cette première semaine de 2018 et poursuivre ce début de nouvelle année en douceur :

Pause hivernale_dessin-paysage_wp

Pause hivernale_dessin-trou_wp

Pause hivernale_feuille-givre_wp

Pause hivernale_grotte-cascade_wp

Pause hivernale_grotte-glace_wp

Pause hivernale_neige-arbres1_wp

Pause hivernale_neige-arbres2_wp

Pause hivernale_neige-colline1_wp

Pause hivernale_neige-colline2_wp

Pause hivernale_neige-forêt_wp

Pause hivernale_neige-montagne_wp

Pause hivernale_neige-rivière_wp

Bon dimanche !

Les vœux à ne pas faire, surtout à ne pas réaliser…

Les voeux à ne pas faire, surtout à ne pas réaliser_arbre-vie-monnaies_wp

Ayant été ainsi quelque peu hors du temps durant mon petit séjour en France, de retour dans ma campagne anglaise, j’ai consulté succinctement Internet afin de savoir si j’avais raté quelque chose d’important ou pas au niveau des actualités dans le monde.

Hé bien, hormis cette terrible période climatique qui sévit en certains endroits de notre planète, rien de vraiment neuf à l’horizon !

Enfin, presque…

Quelques faits divers qui m’ont amusée en me faisant aussi rager parfois :

Petite anecdote amusante. L’annulation d’une course hippique le lendemain du Jour de l’An, dont je ne connais pas le lieu en revanche, à cause des jockeys qui se sont trompés de parcours en le prenant à l’envers. L’information a été agrémentée du commentaire très humoristique du journaliste qui a précisé que les jockeys ne s’étaient peut-être pas bien remis de leurs agapes de la veille.

Les voeux à ne pas faire, surtout à ne pas réaliser_arbre-vie-bulles_wp

Deux autres news beaucoup moins drôles concernant Donald Trump, qui apparemment continue sur sa foulée en commençant la nouvelle année aussi bien qu’il l’a terminée.

Le 29 décembre 2017, il a commenté sur Twitter au sujet de la terrible vague de froid que subit l’Est des États-Unis et le Canada en faisant un rapport stupide (affirmant une fois de plus par la même occasion son inculture flagrante) avec le réchauffement climatique que seul lui ne constate pas : « Dans l’Est, cela pourrait être la veille du Jour de l’An LA PLUS FROIDE jamais connue. Peut-être pourrions-nous nous servir un tout petit peu de ce bon vieux réchauffement climatique que seul notre pays, et pas les autres, était sur le point de payer des MILLIERS DE MILLIARDS DE DOLLARS afin de se protéger. Couvrez-vous ! »

Le 2 janvier, toujours sur le même réseau social (il doit posséder des actions chez Twitter au vu de ses nombreuses interventions sur celui-ci), suite à la présentation des vœux de son homologue nord-coréen Kim Jong-Un, il a écrit : « Le leader nord-coréen Kim Jong-Un vient d’affirmer que le « bouton nucléaire est sur son bureau en permanence. » Quelqu’un de son régime épuisé et affamé pourra s’il vous plaît l’informer que moi aussi j’ai un bouton nucléaire, mais il est beaucoup plus gros et plus puissant que le sien, et il fonctionne ! »

Les voeux à ne pas faire, surtout à ne pas réaliser_arbre-vie-ronds_wp

Inutile d’en ajouter davantage. Sauf peut-être un conseil d’une bonne résolution pour ce Président, celle d’envisager activement et rapidement à prendre des cours de diplomatie ainsi que se cultiver beaucoup plus en de nombreuses matières qui semblent totalement être du domaine de l’inconnu pour lui.

Bref ! Je ne pense ceci dit pas que ces nouvelles sont réellement fraîches pour vous, étant donne que Trump est loin d’être un individu discret. Et le moins que l’on puisse dire, il n’en rate vraiment aucune à chaque fois.

Bon week-end et à demain !

Bonnes résolutions ou pas ?

Bonnes résolutions ou pas_couronne_wp.png

Comme évoqué dans l’article d’hier, à chaque début d’une nouvelle année, certains font leur liste de bonnes résolutions à réaliser pendant cette dite année. D’autres s’en fichent royalement et n’en font aucune, sachant pertinemment qu’une fois l’esprit festif évanoui après cette période, la vie va reprendre son cours. Et les habitudes aussi, elles ont la dent dure.

Or, d’autres n’attendent pas cette période de bonnes résolutions à prendre pour apporter un mieux vivre à son prochain.

Bonnes résolutions ou pas_guirlande-fleurs_wp

Et c’est ce qu’une association d’adolescentes américaines a accompli vers la fin de l’année passée. Les 12 adolescentes ont mis au point une tente aux parois photovoltaïques pour les SDF et sans expérience technique à la base.

À coup de grand renfort de vidéos et tutos sur le web, apprenant sur le tas, se trompant et s’acharnant, elles ont mis un an à élaborer un prototype. Mission réussie ! Plus encore, la tente solaire se replie facilement en prenant la forme d’un sac à dos pratique à porter.

Bonnes résolutions ou pas_cloches_wp

Ces « Bricol’girls » ont ensuite présenté ce prototype au concours Lemelson-MIT organisé par la prestigieuse Université du Massachusetts et ont reçu le premier prix accompagné d’une enveloppe de 10 000 $, somme servant à lancer la production et/ou à récompenser cette année de travail comme d’apprentissage.

À l’origine du projet, « A little help from my friends », l’association de Los Angeles, DIY Girls, qui aide à motiver les jeunes filles des quartiers pauvres à se former aux métiers de la technologie. Car si les garçons des familles défavorisées se sont introduits dans la grande vague moderne des startups, rare sont les filles à s’être lancées dans l’ingénierie, la 3D, le code, etc.

Bonnes résolutions ou pas_guirlande-dentelle_wp

L’association démarche et propose donc des expériences éducatives ainsi que des challenges, notamment en proposant de trouver des solutions pour les sans-abri de Los Angeles. De là, ces 12 adolescentes ont montré leur motivation afin de leur fournir de l’électricité et un abri.

Un an après, cette tente à énergie solaire est ainsi née !

Alors bonnes résolutions ou pas, ces jeunes femmes ont prouvé qu’il ne suffit pas de dire, mais de faire…

Humberston’s house – Home

Humberston's house - Home_wp

D’ici quelques heures, je serai à bord du ferry en route vers la France afin d’y rejoindre ma famille pour fêter ensemble le passage de la nouvelle année. Comme prévu, je serai de retour parmi vous le 5 janvier au matin.

Durant mon absence, vous aurez toutefois la possibilité de consulter des articles que je vous ai préparés et planifiés, en espérant que vous les recevrez comme il faut.

Avant de vous quitter donc momentanément et ayant tenu une promesse sur le partage des photos de ma nouvelle maison, je vous les propose en une partie aujourd’hui et une seconde demain…

Humberston's house - Home_bedroom_wp

Humberston's house - Home_dining-room1_wp

Humberston's house - Home_dining-room2_wp

Humberston's house - Home_dressing-room1_wp

Humberston's house - Home_dressing-room2_wp

Humberston's house - Home_entrée-intérieur_wp

Humberston's house - Home_hall-escalier_wp

Humberston's house - Home_kitchen1_wp

Humberston's house - Home_kitchen2_wp

Humberston's house - Home_kitchen-diner1_wp

Humberston's house - Home_kitchen-diner2_wp

Humberston's house - Home_lounge_wp

Humberston's house - Home_lounge-conservatory_wp

Humberston's house - Home_sdb_wp

Humberston's house - Home_sdb-sauna_wp

Humberston's house - Home_sdb-spa_wp

Humberston's house - Home_upstair-escalier_wp

Humberston's house - Home_upstair-hall_wp
Je vous dis alors à bientôt et vous souhaite à tous et à toutes de très belles fêtes de fin d’année !

De la neige, de la neige…

De la neige, de la neige_brume_wp

Tandis que dans ma région anglaise quelques flocons de neige sont tombés l’espace d’une journée pour fondre ensuite sous la pluie, certains de mes compatriotes français eux sont envahis par la neige.

Et n’est-ce pas en ce début de décembre le meilleur moyen d’accueillir l’hiver qui pointe doucement le bout son nez ?

Alors, afin de rester dans le thème en clôturant cette semaine et se plonger dans le bain de ce mois de Noël, je vous propose ces quelques photos enneigées…

De la neige, de la neige_arbre_wp

De la neige, de la neige_arbres_wp

De la neige, de la neige_falaise_wp

De la neige, de la neige_forêt_wp

De la neige, de la neige_givre_wp

De la neige, de la neige_glace_wp

De la neige, de la neige_maison_wp

De la neige, de la neige_montagnes_wp

De la neige, de la neige_rivière_wp

De la neige, de la neige_sapin_wp

De la neige, de la neige_sapins_wp

De la neige, de la neige_sentier_wp

De la neige, de la neige_stalactites_wp

Bon dimanche !

Février

fevrier_calendrier_wp

Le mot février est issu du nom latin februarius, lui-même dérivé du verbe februare signifiant « purifier »

Février n’est pas que le mois pour les amoureux, il est aussi celui des crêpes et surtout la période la plus courte de l’année, en terme de calendrier, puisqu’il ne possède que 28 jours et 29 pour les années bissextiles.

fevrier_cadre_wpNe nous en plaignons pas ! Dans son lointain passé, il ne comptait tour à tour que 23 et 24 jours.

Vers 450 avant J.C., la République romaine réforma le calendrier romain (février avait 28 jours les années types) en ajoutant, tous les 2 ans, un mois de 27 jours, mercedonius, à la suite de celui de février. Février comptait alors alternativement 23 et 24 jours.

Ce n’est qu’à partir de la réforme julienne que ce mois supplémentaire fut supprimé. Février reprend alors ses 28 jours les années standards et 29 les années bissextiles. Le calendrier grégorien conserve ainsi cette caractéristique. Côté historique, un 29 février a été utilisé dans certains pays de tradition orthodoxe afin de compenser un décalage en passant du calendrier julien au calendrier grégorien.

Mais février a été également une source d’inspiration pour de nombreux dictons, lesquels ne sont pas toujours fidèles à la réalité météorologique des pays tempérés de l’hémisphère nord.

fevrier_oursons_wpEn exemple :

« Février le plus court des mois est le pire pour tous », « Février rigoureux effraie les plus frileux », « Il vaut mieux un renard au poulailler qu’un homme en chemise en février », « En février pluie jamais finie fait l’année féconde et bénie » ou encore « Mieux vaut un loup dans le troupeau qu’un mois de février trop beau »

Et février possède une autre particularité. Il commence le même jour de la semaine que celui du mois de mars et novembre (lorsqu’il compte 28 jours) et celui du mois d’août, les années bissextiles.

Enfin, en raison de sa courte période, il est le seul mois de l’année où il est possible de n’observer aucune pleine lune. Logique, étant donné que la lune se déplace en orbite autour de la Terre, les phases lunaires changent d’un jour à l’autre, complétant ainsi un cycle au bout d’une lunaison d’une durée d’environ 29,5 jours !

fevrier_crepes_wp

Bon dimanche !

L’Épiphanie

lepiphanie_galette-des-rois_wp

Ce dimanche est le jour de la fameuse galette des rois. Une nouvelle occasion de se réunir en famille ou de pouvoir souhaiter la bonne et heureuse année aux autres de nos proches que nous n’avons pas eu l’occasion de voir au moment du passage de l’ancienne année à la nouvelle.

Mais, ce fameux jour qu’est l’Épiphanie est également une part de notre Histoire que nous ne connaissons pas toujours très bien.

lepiphanie_ladoration-des-mages_peint-par-matthias-stom-v-1600-1650_wp
L’Adoration des mages, peint par Matthias Stom vers 1600-1650

Selon la tradition chrétienne, l’Épiphanie a lieu le 6 janvier (le 6 janvier étant le 6e jour de l’année du calendrier grégorien, dont 359 jours avant la fin de l’année ou 360 jours pour les années bissextiles. Il était aussi le 17e jour du mois de nivôse dans le calendrier républicain français, appelé officiellement jour de la marne) et célèbre le Messie venu et incarné dans le monde recevant la visite et l’hommage des rois mages.

Depuis 1971, dans les pays où ce jour n’est pas férié, l’Épiphanie est fêtée le 2e dimanche après Noël, donc le 1er dimanche suivant le jour de l’An. Mais en France, c’est depuis 1802 que cette fête a été célébrée et établie comme telle par le décret du Cardinal Caprara, légat du pape Pie VII. Elle est de même nommée « Théophanie » signifiant la « manifestation de Dieu. » Quant à la coutume de la « galette des rois », elle existe en France depuis déjà le Moyen-Âge. Un gâteau contenant une fève partagée ce jour-là ou celui qui trouve la fève dans sa part de gâteau est ainsi appelé « roi »

lepiphanie_gabriel-metsu_la-fete-des-rois-ou-le-roi-boit-v-1650-1655_alte-pinakothek_munich_la-fete-des-rois-aux-pays-bas-septentrionaux-au-17e-s_wp
La Fête des Rois ou Le Roi boit, peint par Gabriel Metsu v. 1650-1655 (Alte Pinakothek, Munich) – La Fête des Rois aux Pays-Bas septentrionaux au XVIIe s

Étymologiquement parlant, ce substantif féminin est emprunt du latin chrétien Epiphania, du grec Epipháneia (Ἐπιφάνεια), voulant dire « manifestation » ou « apparition », ainsi que de son adjectif substantivé (adjectif prenant aussi la valeur d’un nom commun, exemple : un homme pauvre, un pauvre) epiphanios, de epiphanês (illustre, éclatant), de épi- (sur) et phainien (briller). Ce terme est donc bien antérieur au Christianisme. D’ailleurs, dans la culture grecque, les Épiphanes sont des divinités apparaissant aux Hommes, tels que Zeus, Athéna, Hermès, Héra, Poséidon, Déméter, Héphaïstos ou encore Aphrodite, Arès, Artémis, Hestia, Dionysos, Apollon, etc.

lepiphanie_fresque-sculptee_cathedrale-dautun_wp
Fresque sculptée – Cathédrale d’Autun

Or, à la base, l’Épiphanie tire son origine des fêtes païennes, d’où la « Fête de la Lumière ». Celle-ci correspond au cycle de « Noël » qui avant toute considération religieuse est un cycle atteignant son apogée au jour marquant le solstice d’hiver, le 22 décembre. Cette nuit du solstice (la plus longue de l’année) annonce le rallongement des jours et par extension la renaissance de la Lumière imaginée comme étant la création de toutes choses. Ce cycle se prolonge après le 25 décembre durant une période de 12 jours et 12 nuits pour se terminer le 6 janvier. Ce chiffre 12 est devenu alors symbolique, représentant le « Tout », 12 mois, 12 heures, 12 dieux olympiens (fête des 12 dieux épiphanes sous la Rome Antique), 12 tribus d’Israël, 12 apôtres, etc.

La galette est ainsi par sa forme ronde et dorée le symbole du soleil (la Lumière)

lepiphanie_epiphanie-au-royaume-uni_isaac-cruikshank_1794_wp
Épiphanie au Royaume-Uni, peint par Isaac Cruikshank, 1794

Sous l’Antiquité, les Romains fêtaient les Saturnales pendant 7 jours. Durant cette période, la hiérarchie sociale ainsi que l’ordre établi pouvaient être transgressés. Par exemple, les soldats tiraient au sort avec une fève le nom d’un condamné à mort qui devenait le temps des réjouissances le roi. À la fin de cette période, la sentence est bien sûr exécutée. Autre exemple, parmi les jeunes soldats, un roi était élu et pouvait commander à sa guise tout ce qu’il désirait. Il en était de même où, par tirage au sort, les rôles du « maître » et de son « esclave » étaient inversés.

C’est ensuite à l’arrivée de l’introduction de la fête de Nativité, donc Noël, le 25 décembre, que l’Épiphanie prend son sens religieux selon les confessions et les cultures.

lepiphanie_danse-traditionnelle-des-hommes-realisee-dans-leau-glacee-pour-lepiphanie_bulgarie_wp
Danse traditionnelle des hommes réalisée dans l’eau glaçée pour l’Épiphanie, Bulgarie

Dans l’Église latine, elle symbolise les « mages » ou « savants venus d’Orient », en référence à Gaspard, Melchior et Balthazar, qui seront alors appelés traditionnellement par la suite les « Rois mages », venus rendre hommage à l’enfant Jésus. Elle est célébrée en général le 6 janvier.

Dans les Églises byzantines, elle commémore le baptême du Christ dans le Jourdain. En Grèce, Bulgarie, Roumanie, Serbie, Ukraine et Russie, une croix est lancée par l’évêque dans un fleuve ou la mer où les jeunes gens s’y défient en y plongeant pour la rapporter. La fête prend couramment le nom de Théophanie et est précédée d’un jeûne strict le 5 janvier.

Dans l’Église arménienne, elle est l’une des plus grandes fêtes de l’année (Noël n’étant pas fêté le 25 décembre, mais selon l’usage chrétien ancien le 6 janvier)

part de galette des rois 2

Enfin, dans le Sud des États-Unis, la tradition de « tirer les Rois » est sous le nom de King cake, et cette période part de l’Épiphanie jusqu’au carnaval de mardi gras, du 6 janvier jusqu’entre le 3 février et le 9 mars.

Sur ce, dégustez bien votre galette des rois et bon dimanche !

Happy New Year 2017 !

happy-new-year-2017_couronne-souris_wp

Encore une année qui va bientôt s’achever. L’année 2016 va ainsi s’éteindre afin de laisser s’allumer l’année 2017.

happy-new-year-2017_bougies_wpAux 12 coups de minuit, nous enterrerons définitivement l’ancienne année pour assister à la naissance de la nouvelle.

Certains s’embrasseront sous le gui et le houx en signe de porte-bonheur. D’autres s’embraseront dans la rue en criant « Bonne année ! »

Ou d’autres même en profiteront pour penser à leurs bonnes résolutions qui, nous le savons bien par expérience, ne dureront pas jusqu’à la fin de l’année.

Mais chacun fêtera l’arrivée de la nouvelle année à sa façon.

happy-new-year-2017_porte_wpNous abandonnerons tout doucement l’esprit de Noël au profit de celui du Nouvel An et nous préparerons à l’accueillir.

Nous espèrerons au fond de soi que la nouvelle année sera meilleure que l’ancienne.

Nous rêverons à ce que nos projets deviennent plus propices, surtout leur résultat.

Nous finirons presque par oublier cette vieille année en se disant que cette nouvelle année nous permettra de faire peau neuve.

happy-new-year-2017_cloches-vert_wp

Nous ressentirons un petit regain d’air nouveau, une volonté d’accomplir plein de choses.

happy-new-year-2017_champagne_wpNous aspirerons, comme à chaque entrée dans une nouvelle année, à ce que le monde dans lequel nous évoluons aille vers son mieux.

Nous imaginerons que cette nouvelle année fera la différence par rapport aux autres.

Que cette année permette à cette notion de liberté de ne plus être qu’une simple vague idée à défendre, mais qu’elle puisse devenir pour le tout un chacun un réel acquis.

happy-new-year-2017_verre-souris_wpQue cette année puisse évoquer un véritable temps de renouveau pour le bonheur de tous.

Et naïvement, l’espace de ce court instant du passage de l’ancienne année à la nouvelle, nous souhaiterons au plus profond de son âme que la paix ne soit plus non plus qu’un mot banal parmi tant d’autres.

Enfin, peu importe à quoi nous penserons, imaginerons, rêverons… nous souhaiterons une bonne année à tous ceux que nous aimons, une bonne santé…

Nous observerons, chacun à sa manière, la tradition des vœux pour la nouvelle année.

happy-new-year-2017_batons-souris_wp

Je vous souhaite donc à tous et à toutes une très belle année 2017. Prenez bien soin de vous.

Happy New Year !

Lapin en cocotte

lapin-en-cocotte_wp

Voici la dernière recette de cuisine maison de l’année. Une recette vraiment très simple et familiale qui veille toujours à un apport raisonnable en calories.

Plat chaud pour 4 personnes.

lapin-en-cocotte_plat_wp

Lapin à la mode asiatique

(1 554,01 kcal (388,5 kcal/pers.) et environ 30 €)
(963,61 kcal (240,9 kcal/pers.) et environ 15 €)

lapin-en-cocotte_assiette_wp

– 2 râbles entiers de lapin* (576 kcal)
– 2 cuisses entières de lapin* (576 kcal)
– 200 g d’oignons rouges frais coupés en fines rondelles (82 kcal)
– 10 g d’ail frais haché finement (11 kcal)
– 180 g de panais frais coupé en fines rondelles (136,8 kcal)
– 120 g de carotte fraîche coupée en fines rondelles (50,4 kcal)
– 100 g de champignons frais chanterelles (16 kcal)
– 20 g de fruits confits mixte (64 kcal)
– 1 g de ciboulette séchée en pot (0,3 kcal)
– 1 g de poivre blanc en poudre (2,51 kcal)
– 1 l d’eau (0 kcal)
– 125 ml de vin blanc sec (0 kcal)
– 75 ml de sauce de soja réduite en sel (39 kcal)

*Quadruplez la quantité de panais pour remplacer les râbles (547,2 kcal)
*Quadruplez la quantité de carottes pour remplacer les cuisses (201,6 kcal)

La veille

Dans un faitout, mélangez tous les ingrédients, sauf les champignons, avec l’eau. Réservez au réfrigérateur toute la nuit.

Le jour J

Posez le faitout avec son contenu sur feu doux et cuisez pendant 3 heures. Servez, c’est prêt !

lapin-en-cocotte_pdt_wp

  • Note

– Vous pouvez accompagner ce plat d’une simple salade ou d’une pomme de terre au four, de riz, ou vous contentez des éléments végétaux cuits avec les morceaux du lapin.

– Vous pouvez également préférer un lapin entier.

lapin-en-cocotte_sauce_wp

J’espère que cette ultime recette qui clôture ainsi cette année 2016 vous plaira.

Bon appétit !