Les lacertiliens

Les lacertiliens_lézard-ocellé-bleu_wp

« Les Lacertiliens (Lacertilia) sont un sous-ordre de reptiles diapsides de l’ordre des squamates. Leur classification prête à débat car on sait aujourd’hui que ce groupe est paraphylétique. Ils font partie des squamates, aux côtés des amphisbènes (Amphisbaenia) et des serpents (Serpentes). Ce taxon regroupe environ 6 210 espèces de « lézards » au sens large.

Bien que leurs aspects varient beaucoup d’une espèce à l’autre, il est possible de dégager quelques caractères communs à tous les représentants de l’ordre. Les Lézards ont le corps recouvert d’écailles non différenciées en grandes plaques ventrales. Ils possèdent un sternum sur lequel viennent s’appuyer des côtes. Ils sont dotés d’une ceinture scapulaire et d’une ceinture pelvienne et, en général, de 4 membres, mais chez certaines espèces, membres et ceintures ont fortement régressé ou même disparu. Les mâchoires et le crâne conservent leur mobilité, mais ce dernier tend à être plus massif que chez les Serpents.

Il est difficile de décrire le Lézard type, car ces Reptiles sont très différents suivant l’espèce à laquelle ils appartiennent, mais, très sommairement, on peut les classer en deux catégories :

  • les Lézards terrestres ou arboricoles, qui ont des pattes, un corps allongé et une queue plus ou moins développée, souvent fragile ;
  • les Lézards serpentiformes, dont les membres sont atrophiés ou même absents, et le corps cylindrique. Ceux qui vivent à la surface du sol possèdent généralement une queue longue, les autres sont semi-fouisseurs et leur queue est courte. »

Définition Wikipédia.

Les lacertiliens_caméléon-feuillage_wp

Les lacertiliens_caméléon-végétation_wp

Les lacertiliens_iguane-herbe_wp

Les lacertiliens_iguane-palmier_wp

Les lacertiliens_iguane-vert_wp

Les lacertiliens_lézard_wp

Les lacertiliens_lézard-Basilic_wp

Les lacertiliens_lézard-dragon-d'Australie-lézard-à-collerette_wp

Les lacertiliens_lézard-ocellé-à-tête-jaune_wp

Les lacertiliens_lézards-verts_wp

Les lacertiliens_lézard-Trachysaure_wp

Les lacertiliens_varan_wp

Les lacertiliens_caméléon-jaune_wp

Les lacertiliens_caméleon-vert_wp

Les lacertiliens_gecko_wp

Les lacertiliens_gecko-tronc-arbre_wp

Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Bon dimanche !

Chéloniens et crocodiliens

Chéloniens et crocodiliens_tortue-étoilée-chat_wp

Alors que l’Australie est sous l’emprise d’incendies ravageurs qui déciment les habitats naturels des animaux qui y vivent, et les animaux avec, d’autres espèces peuplent notre planète. Et celles-ci contribuent à son équilibre. Tous les êtres vivants ont besoin des uns, des autres.

Depuis un certain temps, comme vous avez pu le constater, ce blog consacre le week-end aux animaux. Poursuivons alors ce parcours animalier…

« Membre d’un ordre de la classe des reptiles (ordre de nom scientifique Chelonii), auquel la tortue a donné son nom, et qui regroupe les reptiles quadrupèdes à queue rudimentaire pourvus d’une carapace. » Déf. Wiktionnaire.

Chéloniens et crocodiliens_tortue_wp

Chéloniens et crocodiliens_tortue-étoilée_wp

Chéloniens et crocodiliens_tortue-trionyx_wp

Chéloniens et crocodiliens_tortue-carret-eau_wp

Chéloniens et crocodiliens_tortue-carret_wp

« Les crocodiliens forment un groupe de reptiles regroupant trois familles fortes de 27 espèces

  • les Crocodylidae composés des crocodiles et des faux gavials ; 
  • les Alligatoridae incluant les alligators et les caïmans ;
  • les Gavialidae qui accueillent les gavials.  

Les crocodiliens ne vivent que dans les régions tropicales ou tempérées chaudes, entre les tropiques du Cancer et du Capricorne. On les trouve sur les continents nord et sud américains, en Inde et dans le sud-est de l’Asie, dans les îles de la Sonde, en Indonésie, en Océanie, ainsi qu’en Afrique et sur l’île de Madagascar. » Déf. Futura Planète.

Chéloniens et crocodiliens_crocodiles_wp

Chéloniens et crocodiliens_crocodile_wp

Chéloniens et crocodiliens_caïman_wp

Chéloniens et crocodiliens_alligators_wp

Chéloniens et crocodiliens_alligator_wp

Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Les urodèles

Les urodèles_tableau_wp

« Les Urodèles (Caudata ou Urodela) forment un ordre d’amphibiens qui gardent une queue à l’état adulte, à la différence des anoures (comme les grenouilles et les crapauds) et des gymnophiones.
Il regroupe les salamandres, les tritons et d’autres espèces apparentées. Les urodèles possèdent des caractères d’amphibiens primitifs, vivant dans les milieux humides et frais sous les pierres ou les souches. À terre, ils ne se déplacent pas par bonds comme les anoures, mais le plus souvent en marchant, parfois en courant. Les espèces aquatiques peuvent se déplacer au fond de l’eau en marchant, et sont d’assez bons nageurs, utilisant leur queue bien développée pour la propulsion.
Certaines espèces, dont quelques salamandridés, sont vivipares, donnant naissance à des adultes miniatures complètement formés, à la différence des œufs. Dans ce cas, le développement larvaire se déroule à l’intérieur de la mère. Le nombre d’individus ainsi produits est donc très limité, comparé aux espèces pouvant pondre des centaines d’œufs. » Déf. Wikipédia.

Les urodèles_salamandre_wp

Les urodèles_salamandre-eau_wp

Les urodèles_triton-alpestre_wp

Les urodèles_triton-palmé_wp

Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Bon dimanche !

Les anoures

Les anoures_grenouilles-arc-en-ciel-famille_wp

« Les anoures, Anura, sont un ordre d’amphibiens. C’est un groupe, diversifié et principalement carnivore, d’amphibiens sans queue comportant notamment des grenouilles et des crapauds. Le plus ancien fossile de « proto-grenouille » a été daté du début du Trias à Madagascar, mais la datation moléculaire suggère que leur origine pourrait remonter au Permien, il y a 265 Ma. Les anoures sont largement distribués dans le monde, des tropiques jusqu’aux régions subarctiques, mais la plus grande concentration d’espèces se trouve dans les forêts tropicales. Il y a environ 4 800 espèces d’anoures recensées, représentant plus de 85 % des espèces d’amphibiens existantes. Il est l’un des cinq ordres de vertébrés les plus diversifiés. » Déf. Wikipédia.

Les anoures_grenouille_wp

Les anoures_grenouille-Agalychnis_wp

Les anoures_grenouille-arc-en-ciel_wp

Les anoures_grenouille-bleue_wp

Les anoures_grenouille-rouge-bleue_wp

Les anoures_grenouille-saut_wp

Les anoures_grenouille-serpent_wp

Les anoures_grenouille-ventre-rose_wp

Les anoures_grenouille-verte_wp

Les anoures_grenouilles-vertes-bébé_wp

Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Les macareux

Les macareux_an-cloche-or_wp

Pour ce dernier week-end de l’année avant d’enterrer définitivement 2019, je vous invite à poursuivre notre parcours animalier…

Les macareux_oiseaux-palmipèdes-alcidés-macareux-cornu_wp

Les macareux_oiseaux-palmipèdes-alcidés-macareux-huppé_wp

Les macareux_oiseaux-palmipèdes-alcidés-macareux-moine_wp

Les macareux_oiseaux-palmipèdes-alcidés-macareux-rhinocéros_wp

Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Alouette, gentille alouette…

Alouette, gentille alouette..._an-cloche-paysage_wp

La nature nous réserve encore bien des surprises.

« Des chercheurs suédois et britanniques ont découvert le plus long chromosome sexuel aviaire jamais observé chez deux espèces d’alouettes. Ce chromosome serait né de la fusion entre le chromosome sexuel originel et trois autres chromosomes. » Par Héloïse Chapuis. Sciences et Avenir.

Les ratites

Les ratites_noël-sapin_wp

Formant un groupe ancien d’oiseaux coureurs dont la caractéristique morphologique est leur sternum dépourvu de bréchet, ils sont ainsi inaptes au vol.

Les ratites_oiseaux-dromicéidés-émeu_wp

Les ratites_oiseaux-dromicéidés-émeu-herbe_wp

Les ratites_oiseaux-rhéidés-nandou_wp

Les ratites_oiseaux-rhéidés-nandou-bébé_wp

Les ratites_oiseaux-rhéidés-nandous_wp

Les ratites_oiseaux-rhéidés-nandous-petits_wp

Les ratites_oiseaux-struthionidés-autruche_wp

Les ratites_oiseaux-struthionidés-autruche-d'afrique_wp

Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.