A United Kingdom

A United Kingdom_bonnes-fêtes_wp

Terminons cette année sur une très belle pause cinématographique avec ce superbe film qui relate une parmi tant d’autres parties sombres de l’histoire britannique, mais aussi un amour qui a conduit à la liberté et à la croissance d’un pays.

A United Kingdom est un film biographique franco-britannique réalisé par Amma Asante et écrit par Guy Hibbert, sorti en 2016.

Ce film retrace l’histoire vraie de Seretse Khama (David Oyelowo), héritier du trône du Bechuanaland (protectorat établi en 1885 par le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande en Afrique australe et qui devint la République du Botswana en 1966) et de sa femme Ruth Williams Khama (Rosamund Pike), une anglaise blanche.

A United Kingdom_affiche_wp

Seretse Khama du peuple Bamangwato étudie le droit à Londres juste après la Seconde Guerre Mondiale. Il y rencontre Ruth Williams, une jeune femme blanche, une secrétaire londonienne de 24 ans. Éperdument amoureux, ils décident de se marier malgré leurs différences culturelles, les protestations de leur famille et l’opposition du Gouvernement britannique, préoccupé par les relations avec l’Afrique du Sud (étant en train d’établir la politique de l’apartheid) et la stabilité fragile de toute la région de l’Afrique australe. Le gouvernement du Parti national en Afrique du Sud craignant que ce mariage mixte dans le Bechuanaland voisin cause des troubles pousse le Gouvernement britannique à tenter d’annuler ce mariage. De son côté l’oncle de Seretse, Régent du trône, met tout œuvre aussi pour mettre fin à ce mariage afin que Seretse épouse une princesse Bamangwato, comme le veut la tradition. Celui-ci refuse. Seretse parvient à obtenir le soutien de son peuple en tant que roi légitime. Face à la ténacité du couple pour rester mari et femme, le Gouvernement britannique riposte en exilant Seretse de son pays pour une durée de 5 ans, l’obligeant à rester en Angleterre et à laisser Ruth seule au Bechuanaland. Celle-ci réussit à gagner le soutien du peuple Bechuana. Les Britanniques ayant un enjeu majeur en Afrique du Sud pour son or, veulent proclamer un administrateur anglais à la place de Seretse. Et le Premier ministre Clement Richard Attlee est prêt à tout pour détruire le mariage des Khama. Quant à Churchill, il promet que s’il est élu, il lèvera l’exil de Seretse. Après sa victoire, Churchill désormais Premier ministre, étend le bannissement de 5 ans à vie. Entre-temps, Seretse apprend que les Britanniques ont donné l’autorisation à une société minière américaine de prospecter pour trouver des diamants qui seraient en une quantité non négligeable dans le pays. Il va alors s’assurer que si ces ressources sont bien réelles leur exploitation se fera uniquement par les habitants du pays. Les diamants sont trouvés. Seretse obtient du Gouvernement britannique la déclaration publique du droit exclusif du peuple Bechuana sur l’exploitation de ces ressources. Et ce, grâce au soutien grandissant de gens puissants à Londres qui l’aident aussi en parallèle à mettre un terme à son exil. Pendant ce temps, l’apartheid qui progresse en Afrique du Sud tend à éclipser le Bechuanaland. Mais grâce à la pression de la population locale, Seretse arrive à faire définitivement lever son exil et obtenir l’indépendance de son pays. Seretse devient alors le premier Président du Botswana.

A United Kingdom_film_wp

Seretse et Ruth restèrent fidèles toute leur vie. Ils eurent plusieurs enfants, dont leur fils devint par la suite le 4e Président élu du pays en 2008. Ils sont enterrés côte à côte sur une colline surplombant le village de Serowe, capitale du peuple Bamangwato, où ils ont passé une partie et fini le reste de leur vie.

Ce film remarquablement réalisé et interprété à merveille par l’ensemble de ses acteurs est absolument à découvrir. Il nous montre avec véracité l’esprit très colonialiste encore et toujours présent chez les Anglais. Cette mentalité d’être supérieur au monde…

Excellent Réveillon du Jour de l’An !

A United Kingdom_joyeuses-fêtes_wp

Publicités

Bienvenue à Marly-Gomont

Bienvenue à Marly-Gomont_wp

Initialement Le Docteur de Kinshasa, Bienvenue à Marly-Gomont est un film franco-belge réalisé par Julien Rambaldi, sorti en juin 2016. Il relate l’histoire vraie du Docteur Seyolo Zantoko, décédé en août 2009 dans un terrible accident de voiture, père du chanteur Kamini Zantoko.

Originaire du Zaïre, actuellement République Démocratique du Congo, le Docteur Seyolo Zantoko, fraîchement diplômé saisit l’opportunité d’un poste de médecin dans un petit village reculé de l’Aisne en Picardie, Marly-Gomont. Il y arrive avec sa femme et ses deux enfants en 1975. Seuls noirs du village, lui et sa famille vont se retrouver confrontés aux habitants qui n’ont jamais vu de gens de couleur. Seyolo mettra tout en œuvre afin de gagner la confiance des villageois…

Avec beaucoup d’humour, ce film retrace un véritable choc des cultures. Les difficultés d’acceptation de la part d’un monde rural enfermé dans un esprit de vieille France et de l’autre côté, les problèmes d’intégration de la famille Zantoko. La mère, une pure citadine qui a énormément de mal à se faire à cet univers campagnard. Les deux enfants qui ne trouvent pas leur place au sien de l’école, rejetés et maltraités par les autres enfants. Et le père, Seyolo, qui tente de nuancer en faisant tout avec sérénité et gentillesse à ce que cette adaptation des deux côtés se fasse en douceur.

Bienvenue à Marly-Gomont_arrivée_wp

Ce film réalisé comme une comédie est splendide, drôle, attachant, émouvant et une très belle découverte que vous pouvez voir d’ailleurs sur le site Netflix. Les acteurs tiennent excellemment leur rôle. Ce long-métrage dépeint avec véracité cette peur de l’inconnu, l’apprivoisement de cultures différentes, l’apprentissage de la tolérance et cette évolution vers le changement des mentalités.

Enfin, ce film, loin de ressembler à une mauvaise caricature de clichés, comme certaines critiques ont pu l’émettre, est vraiment à regarder.