Un Guy pour un autre

Un Guy pour un autre_poste-télévision-tv_azzurro_wp

By Azzurro

Un billet d’humeur. Un coursier qui s’appelait Guy Goma avait rendez-vous à une chaîne de télévision afin d’y décrocher une place d’informaticien. Il a donc patienté bien gentiment dans la salle d’attente, mais l’assistante s’est trompée et l’a expressément prié de venir rejoindre le plateau. En fait, elle avait tout simplement confondu la salle d’attente des candidats avec celle des invités, dont Guy Kewney, un informaticien de renommée mondiale. Goma a pu bénéficier d’une quelconque notoriété, très brève, mais il n’a pas obtenu l’emploi qu’il convoitait.

La sombre histoire d’Amityville

La sombre histoire d'Amityville_photo-1973_wp

By CR

L’affaire d’Amityville est un ensemble d’évènements survenus entre 1974 et 1976.

Dans la nuit, Ronald Junior, fils de la famille DeFeo, assassine au fusil ses parents ainsi que ses deux frères et ses deux sœurs durant leur sommeil dans la maison située au 112 Ocean Avenue à Amityville, petite ville côtière sur Long Island, à l’est de New York aux États-Unis. L’enquête démontrera qu’il n’était probablement pas seul. Il sera pourtant l’unique condamné. C’est le début de l’affaire du même nom, les propriétaires suivants, la famille Lutz, se prétendront témoins de phénomènes paranormaux.

Cette partie de l’affaire, postérieure aux faits, inspirera une série de livres et de films d’horreur américains. Le premier livre The Amityville Horror – A True Story (L’horreur d’Amityville – Une histoire vraie ) de Jay Anson, paru en français sous le titre Amityville : La Maison du diable, récit romancé présenté comme un documentaire, fut très tôt critiqué à propos de ses motivations, son prétendu sérieux et son style sensationnaliste. Ce livre publié en 1977 devient un best-seller.

Après de nombreuses années de controverse, il fut démontré que les événements postérieurs à la mort des DeFeo furent très largement exagérés à des fins promotionnelles médiatiques. Il sera admis que l’affaire d’Amityville, outre le sextuple meurtre de la famille DeFeo, fut une manipulation médiatique dont Jay Anson et la famille Lutz ont été les principaux acteurs, puisque nul autre propriétaire ayant succédé à la famille Lutz n’a jamais signalé de quelconques manifestations anormales.

Cependant, la maison est vendue en août 2010. Dans ce même mois, après son achat de la maison, les propriétaires y organisent un vide-grenier. Des centaines de personnes sont présentes pour l’événement. Ils sont autorisés à entrer dans la maison, mais n’ont accès ni au sous-sol ni aux étages.

En 2016, la maison est de nouveau remise en vente.

Chouette !

By Azzurro

Un employé des services de chemin de fer avait emménagé il y a peu de temps dans un pavillon londonien avec sa femme. Il venait de prendre sa retraite. Malheureusement, pour l’épouse, notre homme était passionné de chouettes et depuis qu’il ne travaillait plus, il passait son temps à hululer à sa fenêtre, dans l’espoir que l’une d’entre elles lui répondrait. Il était ravi de savoir que ce soir, une d’elles existait dans le voisinage. Mais le lendemain, sa femme a rencontré la voisine qui lui a expliqué que son propre époux avait eu la même idée. Comme quoi, c’était peut-être chouette d’arrêter, dans les deux cas, d’imiter les oiseaux.

Le prince charmant existe…

Le prince charmant existe..._usa-californie-south-sierra-avenue-in-oakdale_azzurro_wp

By Azzurro

Cette belle histoire date de 2016. Elle a été relayée sur le site de la chaîne de télévision LCI, le 26 mars 2016.

À Oakdale, en Californie, un adolescent a ému toute la ville. Cody Mitschelin, 14 ans, a mis tout en œuvre pour inviter sa petite amie, Audrey Fierro, au restaurant. Il n’avait pas d’argent pour réaliser son souhait.

L’un des voisins, Ryan Cox, trouve un jour Cody dans son jardin avec une tondeuse à gazon dans les mains. Il demande au jeune homme ce qu’il fait là. Celui-ci lui répond que pour 5 dollars, il peut lui tondre la pelouse. D’abord réticent, le voisin finit par accepter lorsque l’adolescent lui explique la raison de sa démarche. Le voisin l’aide même à trouver d’autres clients dans le voisinage. Le jeune homme tond donc les pelouses du quartier et nettoie même les trottoirs. Cody parvient finalement à emmener Audrey dans une pizzeria du centre-ville.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Son histoire ayant fait le tour des réseaux sociaux, il a été reconnu et félicité par des clients au restaurant. Et le chef a même offert un petit extra au jeune couple.

Cette histoire a eu un tel écho qu’elle a traversé les frontières jusqu’au Vietnam et en Nouvelle-Zélande. Des personnes lui ont envoyé des conseils amoureux et même des offres d’emploi.

Gageons que dans l’avenir, les jeunes hommes se montreront aussi galants.

Une histoire d’amour

Une histoire d'amour_coeurs-dentelle_wp

Toute Saint-Valentin célèbre son histoire d’amour. De belles histoires même, comme celle que j’ai entendue récemment.

Une histoire d'amour_coeurs-chaises_wpUn homme, que nous allons appeler Henri, et sa femme, que nous allons nommer Louise, âgés tous les deux de 70 ans, vont fêter leur premier anniversaire de mariage le jour de la Saint-Valentin. Ils ont connu des histoires d’amour avant, chacun de leur côté, sans jamais s’être mariés ni avoir eu d’enfant.

Cette simple histoire peut paraître d’apparence banale. Cependant derrière cela se cache un amour inconditionnel.

Une histoire d'amour_coeur-roses-chocolat_wpHenri et Louise se sont rencontrés la première fois à l’école primaire. Ils ont partagé les mêmes classes et les mêmes professeurs. Ils ne se sont jamais quittés durant les cinq années de primaire. Puis, la vie a suivi son cours. Henri a dû déménager avec ses parents dans le nord de la France. Louise est partie vivre à l’étranger avec sa famille. Ils n’ont réussi à garder contact et se sont alors perdus de vue. Mais ce puissant amour entre eux ne les a jamais abandonnés. Les années ont passé. Ils ont chacun de leur côté fait des rencontres, eu des vies de couple, sans vouloir s’engager ni avoir des enfants.

Une histoire d'amour_coeurs-ours-nuage_wpIl y a un an, en faisant leurs courses dans un supermarché, ils se sont croisés par hasard dans un rayon et se sont immédiatement reconnus. Ils ont ensuite partagé leur parcours de vie en se disant qu’ils n’ont jamais voulu épouser un autre qu’eux ni avoir d’enfant avec un autre non plus. Après leurs retrouvailles, célibataires tous les deux, ils ont chacun vendu leur appartement, acheter un bien immobilier ensemble et se sont mariés dans la foulée. Ils avaient enfin retrouvé l’amour de leur vie, leur âme sœur.

Aujourd’hui, ils coulent des jours heureux et paisibles en Espagne dans leur maison en s’apprêtant à fêter leur première véritable Saint-Valentin…

A United Kingdom

A United Kingdom_bonnes-fêtes_wp

Terminons cette année sur une très belle pause cinématographique avec ce superbe film qui relate une parmi tant d’autres parties sombres de l’histoire britannique, mais aussi un amour qui a conduit à la liberté et à la croissance d’un pays.

A United Kingdom est un film biographique franco-britannique réalisé par Amma Asante et écrit par Guy Hibbert, sorti en 2016.

Ce film retrace l’histoire vraie de Seretse Khama (David Oyelowo), héritier du trône du Bechuanaland (protectorat établi en 1885 par le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande en Afrique australe et qui devint la République du Botswana en 1966) et de sa femme Ruth Williams Khama (Rosamund Pike), une anglaise blanche.

A United Kingdom_affiche_wp

Seretse Khama du peuple Bamangwato étudie le droit à Londres juste après la Seconde Guerre Mondiale. Il y rencontre Ruth Williams, une jeune femme blanche, une secrétaire londonienne de 24 ans. Éperdument amoureux, ils décident de se marier malgré leurs différences culturelles, les protestations de leur famille et l’opposition du Gouvernement britannique, préoccupé par les relations avec l’Afrique du Sud (étant en train d’établir la politique de l’apartheid) et la stabilité fragile de toute la région de l’Afrique australe. Le gouvernement du Parti national en Afrique du Sud craignant que ce mariage mixte dans le Bechuanaland voisin cause des troubles pousse le Gouvernement britannique à tenter d’annuler ce mariage. De son côté l’oncle de Seretse, Régent du trône, met tout œuvre aussi pour mettre fin à ce mariage afin que Seretse épouse une princesse Bamangwato, comme le veut la tradition. Celui-ci refuse. Seretse parvient à obtenir le soutien de son peuple en tant que roi légitime. Face à la ténacité du couple pour rester mari et femme, le Gouvernement britannique riposte en exilant Seretse de son pays pour une durée de 5 ans, l’obligeant à rester en Angleterre et à laisser Ruth seule au Bechuanaland. Celle-ci réussit à gagner le soutien du peuple Bechuana. Les Britanniques ayant un enjeu majeur en Afrique du Sud pour son or, veulent proclamer un administrateur anglais à la place de Seretse. Et le Premier ministre Clement Richard Attlee est prêt à tout pour détruire le mariage des Khama. Quant à Churchill, il promet que s’il est élu, il lèvera l’exil de Seretse. Après sa victoire, Churchill désormais Premier ministre, étend le bannissement de 5 ans à vie. Entre-temps, Seretse apprend que les Britanniques ont donné l’autorisation à une société minière américaine de prospecter pour trouver des diamants qui seraient en une quantité non négligeable dans le pays. Il va alors s’assurer que si ces ressources sont bien réelles leur exploitation se fera uniquement par les habitants du pays. Les diamants sont trouvés. Seretse obtient du Gouvernement britannique la déclaration publique du droit exclusif du peuple Bechuana sur l’exploitation de ces ressources. Et ce, grâce au soutien grandissant de gens puissants à Londres qui l’aident aussi en parallèle à mettre un terme à son exil. Pendant ce temps, l’apartheid qui progresse en Afrique du Sud tend à éclipser le Bechuanaland. Mais grâce à la pression de la population locale, Seretse arrive à faire définitivement lever son exil et obtenir l’indépendance de son pays. Seretse devient alors le premier Président du Botswana.

A United Kingdom_film_wp

Seretse et Ruth restèrent fidèles toute leur vie. Ils eurent plusieurs enfants, dont leur fils devint par la suite le 4e Président élu du pays en 2008. Ils sont enterrés côte à côte sur une colline surplombant le village de Serowe, capitale du peuple Bamangwato, où ils ont passé une partie et fini le reste de leur vie.

Ce film remarquablement réalisé et interprété à merveille par l’ensemble de ses acteurs est absolument à découvrir. Il nous montre avec véracité l’esprit très colonialiste encore et toujours présent chez les Anglais. Cette mentalité d’être supérieur au monde…

Excellent Réveillon du Jour de l’An !

A United Kingdom_joyeuses-fêtes_wp

Bienvenue à Marly-Gomont

Bienvenue à Marly-Gomont_wp

Initialement Le Docteur de Kinshasa, Bienvenue à Marly-Gomont est un film franco-belge réalisé par Julien Rambaldi, sorti en juin 2016. Il relate l’histoire vraie du Docteur Seyolo Zantoko, décédé en août 2009 dans un terrible accident de voiture, père du chanteur Kamini Zantoko.

Originaire du Zaïre, actuellement République Démocratique du Congo, le Docteur Seyolo Zantoko, fraîchement diplômé saisit l’opportunité d’un poste de médecin dans un petit village reculé de l’Aisne en Picardie, Marly-Gomont. Il y arrive avec sa femme et ses deux enfants en 1975. Seuls noirs du village, lui et sa famille vont se retrouver confrontés aux habitants qui n’ont jamais vu de gens de couleur. Seyolo mettra tout en œuvre afin de gagner la confiance des villageois…

Avec beaucoup d’humour, ce film retrace un véritable choc des cultures. Les difficultés d’acceptation de la part d’un monde rural enfermé dans un esprit de vieille France et de l’autre côté, les problèmes d’intégration de la famille Zantoko. La mère, une pure citadine qui a énormément de mal à se faire à cet univers campagnard. Les deux enfants qui ne trouvent pas leur place au sien de l’école, rejetés et maltraités par les autres enfants. Et le père, Seyolo, qui tente de nuancer en faisant tout avec sérénité et gentillesse à ce que cette adaptation des deux côtés se fasse en douceur.

Bienvenue à Marly-Gomont_arrivée_wp

Ce film réalisé comme une comédie est splendide, drôle, attachant, émouvant et une très belle découverte que vous pouvez voir d’ailleurs sur le site Netflix. Les acteurs tiennent excellemment leur rôle. Ce long-métrage dépeint avec véracité cette peur de l’inconnu, l’apprivoisement de cultures différentes, l’apprentissage de la tolérance et cette évolution vers le changement des mentalités.

Enfin, ce film, loin de ressembler à une mauvaise caricature de clichés, comme certaines critiques ont pu l’émettre, est vraiment à regarder.