Des chatons « sexy »

Des chatons_sexy_chaton-roux_wp

Nombreuses sont les femmes qui se plaignent de recevoir des photos à caractère sexuel, sans leur consentement, sur les applis de rencontre. Afin de lutter contre ce phénomène de mode, plus qu’irrespectueux, Once a eu une idée des plus originales, remplacer ces photos par des chatons.

Sur les applications et les sites de rencontre, des surprises sont parfois très désagréables. Des photos de nus (« nudes »), images de pénis (« dick pics »), et autres clichés à caractère sexuel reçus par un destinataire, généralement une femme, qui n’a rien demandé. Cet exhibitionnisme digital trop répandu aujourd’hui pose de plus en plus problème.

Une étude de YouGov (prestataire spécialisé en études de marchés à Paris) a révélé que 50 % des femmes de moins de 35 ans avait déjà reçu ce genre de contenu en se rendant sur une application de rencontre, et 78 % d’entre elles sans leur consentement. Du côté des hommes, seulement 12 % des utilisateurs ont admis avoir envoyé ce genre de photos sans l’accord de leur interlocuteur (interlocutrice le plus souvent).

Des chatons_sexy_bumble-logo_wp

Pour contre-carrer cette manière de faire, les applis de dating ont décidé de prendre des mesures. Bumble, en exemple, comptant plus de 50 millions d’utilisateurs dans le monde, a mis au point un algorithme repérant et masquant automatiquement ces contenus.

Once a trouvé une solution originale. Une intelligence artificielle qui détecte ces photos et les remplace immédiatement par des clichés de chatons. L’objectif restant le même, celui de protéger les utilisatrices des exhibitionnistes 2.0.

« La dernière dick pic que j’ai reçue, c’était un jeudi à 7h du mat, je me rappelle très bien parce que j’étais dans mon lit en fait. […] J’avais clairement rien demandé, évidemment, mais il n’y avait surtout pas le contexte qui justifiait quoi que ce soit. Le problème des nudes ou des dick pics, c’est un problème ultra-connu », a ainsi expliqué Clémentine, la co-fondatrice de Once, à Ulyces, magazine consacré au journalisme narratif, qui publie des enquêtes, des grands reportages et des interviews.

Des chatons_sexy_once-logo_wp

« La récupération des donnés nécessaires pour mettre en place ce nouvel algorithme a été relativement facile. Les photos de nu sont évidemment assez courantes sur le Web, et nous avons ainsi pu entraîner l’algorithme sur des millions d’images et de photos de nu pour le rendre le plus précis possible », a confirmé Guillaume, directeur technique de l’application en charge des nouvelles technologies.

Malgré tout, Once n’interdit ni l’envoi ni la réception de photos ; le but étant de bloquer simplement les contenus non désirés. « Les utilisateurs peuvent choisir de désactiver cette nouvelle fonctionnalité. Notre intention n’est pas de limiter les échanges, mais simplement de protéger les utilisateurs au sein de notre application et en même temps de les sensibiliser sur la question du consentement », a précisé Clémentine.

#Celestechallengaccepted

#Celestechallengaccepted (1)_wp

Un peu d’humour sur la toile qui fait du bien !

Celeste Barber est une comédienne américaine qui remporte un certain succès depuis un moment sur Instagram grâce à ses clichés drôles. Elle reproduit à sa façon des postures de stars et de mannequins sur des photos. Et le résultat vaut le coup d’œil…

#Celestechallengaccepted (2)_wp

#Celestechallengaccepted (3)_wp

#Celestechallengaccepted (4)_wp

#Celestechallengaccepted (5)_wp

#Celestechallengaccepted (6)_wp

#Celestechallengaccepted (7)_wp

#Celestechallengaccepted (8)_wp

#Celestechallengaccepted (9)_wp

#Celestechallengaccepted (10)_wp

#Celestechallengaccepted (11)_wp

#Celestechallengaccepted (12)_wp

#Celestechallengaccepted (13)_wp

#Celestechallengaccepted (14)_wp

#Celestechallengaccepted (15)_wp

#Celestechallengaccepted (16)_wp

#Celestechallengaccepted (17)_wp

#Celestechallengaccepted (18)_wp

#Celestechallengaccepted (19)_wp

#Celestechallengaccepted (20)_wp

#Celestechallengaccepted (21)_wp

#Celestechallengaccepted (22)_wp

#Celestechallengaccepted (23)_wp

#Celestechallengaccepted (24)_wp

#Celestechallengaccepted (25)_wp

#Celestechallengaccepted (26)_wp

#Celestechallengaccepted (27)_wp

#Celestechallengaccepted (28)_wp

#Celestechallengaccepted (29)_wp

#Celestechallengaccepted (30)_wp

#Celestechallengaccepted (31)_wp

#Celestechallengaccepted (32)_wp

Si ces photos sont soumises à des droits réservés et/ou que son auteur souhaite qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur sa demande.

« Le « bon moment » n’existe pas » ?

hourglass and stopwatch

Ce matin, j’ai lu ce post sur un réseau social, paru déjà depuis deux jours :

« La seule chose qu’il faut comprendre avec le « bon moment », c’est que ça‘il n’existe pas vraiment. Ce qui existe vraiment, ce sont les bêtes moments, qui ne sont ni bons ni mauvais. Des moments fugaces, des moments uniques, des moments précieux. Des moments qui ne reviendront plus jamais. »

Il était accompagné d’une simple image bleue sur laquelle on pouvait lire cette phrase :

« N’attends pas le moment… Choisis un moment et rend le parfait »

J’en ai profité au passage pour corriger les fautes, bien que j’en fasse de même. Mais une charmante abonnée a la gentillesse de me les remarquer, au moins, afin que je puisse en apporter leur correction. Merci copine.

Or, ce n’est pas l’objectif de cet article.

_Le_bon moment_n'existe pas_-horloge-calendrier_wp

À la lecture de cette publication pas toute récente (je ne passe pas ma vie sur les réseaux sociaux), je me suis demandée si je vivais sur la même planète que son auteur. Ou si le philosophe qui semblait être en lui n’aurait pas dû continuer à rester en sommeil. Booh !!! Qu’elle est méchante !

Avant d’écrire et publier cet article, j’ai laissé ce bref commentaire :

« Le « bon moment » comme le « mauvais moment » n’existent pas au moment où on les vit, puisque l’on en a pas conscience. C’est avec le recul qu’ils deviennent existentiels, car l’on en prend conscience. On ne choisit pas ces moments. Ils s’imposent à soi. Mais ils existent pourtant bien. »

Souhaitant davantage développer cet argument contradictoire à celui de l’auteur, l’idée de cet article m’est venue. N’ayant pas voulu non plus publier un commentaire de dix pages qui ne serait probablement pas rentré dans la case, j’ai préféré l’éditer ici. Surtout, en toute honnêteté, je n’avais aucune inspiration d’article pour aujourd’hui, même si les actualités pouvaient en être cependant une source. Mais rien de vraiment incitatif pour moi.

_Le_bon moment_n'existe pas_-horloge-escargot_wp

Revenons à ce « bon moment », Armand, qui selon l’auteur de ce post « n’existe pas » ? Ces « bêtes moments […] ni bons ni mauvais […] fugaces […] uniques […] précieux. Des moments qui ne reviendront plus jamais. »

« Bêtes moments qui ne sont ni bons ni mauvais » ?  Peut-être pour ceux qui habitent sur la planète des Bisounours où tout est beau dans le meilleur des mondes. Pour d’autres, les « bêtes moments » ne le sont pas tant, surtout s’ils subissent des bombardements ou ont la malchance de croiser des terroristes. Idem pour les femmes qui se font cogner, violer… Les « bêtes » ne se trouvent peut-être pas dans les « moments », mais dans les neurones de l’auteur. Booh !!! La vilaine !

Quant à la fugacité, à l’unicité du moment, bien vu Lulu, La Palice n’aurait pas dit mieux, étant donné qu’un moment est un point dans le temps, donc de courte durée. Et chaque moment est en pure logique unique. Et il est évident également que les moments passés ne reviendront plus, à moins que l’on invente la machine à remonter dans le temps.

Concernant les « moments précieux », c’est aussi une Lapalissade. On a tous à un « moment donné » vécu un moment précieux. Il est simplement subjectif. Ce qui est précieux pour l’un, ne l’est pas forcément pour l’autre. Hé oui ! Moi aussi, je rends hommage à La Palice !

_Le_bon moment_n'existe pas_-réveil-arbre_wp

Et à propos de la phrase qui se veut poétique (peut-être) et philosophique (hum… hum…), alors là, on atteint un niveau très loin dans l’univers. La perfection n’existe pas. Il faut parfois attendre le (bon) moment pour agir. Choisir un moment pour le rendre parfait, pour les rêveurs qui n’ont rien d’autre à faire. En résumé, et ce n’est que mon avis, cette phrase est stupide. Une femme sur le point de se faire battre ou violer va dire à son agresseur : « Stop chéri ! N’attends pas le moment… Choisis un moment et rend le parfait ». C’est très dissuasif !

J’adore ces philosophes poètes, « pouët-pouët », comme les surnommait mon père lorsqu’il entendait ces dialectiques à dix balles.

Toutefois, cher auteur, pardonnez mon non-politiquement correct. Je respecte l’humain que vous êtes et ne viendrai pas brûler votre maison ou votre voiture, rassurez-vous. Mais s’il vous plaît, laissez tranquille votre « philosophe » intérieur. Ce n’est pas donné à tout le monde de l’être. Je n’aurais d’ailleurs pas la prétention de m’y exercer moi-même.

Le « bon moment » existe, qu’il soit compris dans le sens de « bonheur » comme dans celui d’ « opportun ». Mais aussi…

« Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage. »

Écrivait La Fontaine dans sa fable Le Lion et le Rat.

Hé là ! Les foudres vont s’abattre sur moi…