Les blennies…

Les blennies..._blennies-mandarin_wp

Comme nous l’avons appris (ou pas) hier, ces poissons sont surprenants. Leur système de défense est parfaitement perfectionné. Les blennies en auraient à apprendre aux armées militaires de la Terre pour créer une arme offensive ou défensive, mais non destructive.

Pour clôturer cette semaine et se préparer à cet avant-dernier week-end de novembre, voici quelques magnifiques photos de ces poissons pas comme les autres…

Les blennies..._blennie-sanguinolente_wp

Les blennies..._blennie-paon_wp

Les blennies..._blennie-coryphoblennius_wp

Les blennies..._blennie-à-point-caudal-ecsenius-stigmatura_wp

Les blennies..._blennie-aidablennius-sphynx_wp

Les blennies..._blennie-à-deux-couleurs_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Publicités

Luttons contre le harcèlement scolaire !

Luttons contre le harcèlement scolaire_fr-flag-man_wp

Hier, à l’occasion de la journée de lutte contre le harcèlement scolaire, nombreux d’entre nous se sont mobilisés pour tenter de mettre un terme à ce fléau sociétal.

Des insultes aux simples brimades, de la mise à l’écart aux violences les plus extrêmes poussant parfois même au suicide, ce sont 700 000 élèves chaque année en France qui subissent le harcèlement scolaire. 1 élève sur 10 est concerné, soit en moyenne 4 élèves par classe.

Des adolescents, garçons et filles, ont eu alors une très belle initiative. Ils s’appellent Léa, Paola, Sulivan, Sundy, Kiara, Bilal, Cyril, Alix et Léna. Ils se sont réunis dans une vidéo qu’ils ont mise en ligne sur YouTube afin de partager en quelques petites minutes leur histoire. Ayant été victimes du harcèlement scolaire, ils ont ainsi décidé d’en parler.

Je vous invite à visionner cette petite vidéo touchante. En des mots simples, ils envoient un message fort…

La fête des morts

La fête des morts_cimetière-noir-blanc-tombes-profil_wp

Que ce soit les vivants ou les morts, à chacun sa fête. Pour les chrétiens croyants, hier ils célébraient leurs saints. Aujourd’hui, avec ou sans foi, nous honorons nos chers disparus.

Ce jour est important. Il est le seul de l’année où les morts se font entendre, pour ceux qui veulent les écouter.

La fête des morts_cimetière-noir-blanc-tombes_wp

J’avais déjà évoqué, il y a fort longtemps, dans un article datant de 2015, mon attrait tout particulier pour les cimetières. Ne voyez en cela rien de morbide. Je ne me balade pas en ces lieux pour pratiquer la nécromancie.

Ce qui m’attire dans ces endroits si spécifiques, c’est le passé gravé sur la pierre. Ce passé figé qui marque sa présence. Ces âmes qui ont vécu puis laissé place aux vivants. Celles-là même qui transmettent ce passé oublié.

La fête des morts_cimetière-noir-blanc-tombes-croix_wp

Et ceci dit ce blog ne s’appelle pas LES CHRONIQUES MORTES OU VIVES pour rien !

Alors commémorons nos morts. Ayons une petite pensée pour eux et pour elles. À nos très chers disparus…

Autres makeup pour Halloween

Autres makeup pour Halloween_citrouille-fantômes_wp

Dans cette dernière série de photos de maquillages pour Halloween, vous pourrez peut-être trouver aussi des idées pour les enfants…

Autres makeup pour Halloween_1_wp

Autres makeup pour Halloween_2_wp

Autres makeup pour Halloween_3_wp

Autres makeup pour Halloween_4_wp

Autres makeup pour Halloween_5_wp

Autres makeup pour Halloween_6_wp

Autres makeup pour Halloween_7_wp

Autres makeup pour Halloween_8_wp

Autres makeup pour Halloween_9_wp

Autres makeup pour Halloween_10_wp

Autres makeup pour Halloween_11_wp

Autres makeup pour Halloween_12_wp

Autres makeup pour Halloween_13_wp

Autres makeup pour Halloween_14_wp

Autres makeup pour Halloween_15_wp

Autres makeup pour Halloween_16_wp

Autres makeup pour Halloween_17_wp

Autres makeup pour Halloween_18_wp

Autres makeup pour Halloween_19_wp

Autres makeup pour Halloween_20_wp

Autres makeup pour Halloween_21_wp

Autres makeup pour Halloween_22_wp

Autres makeup pour Halloween_23_wp

Autres makeup pour Halloween_24_wp

Autres makeup pour Halloween_25_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Le Canada légalise l’usage du cannabis récréatif

Le Canada légalise l'usage du cannabis récréatif_flag_wp

Alors que ce mercredi 17 octobre, je vous annonçais que l’Afrique du Sud avait autorisé la consommation du cannabis récréatif le mois dernier, presque jour pour jour, le soir même aux informations télévisées, nous apprenions que le Canada devenait ce mercredi le second pays au monde, 5 ans après l’Uruguay, à légaliser le cannabis récréatif. Il est de même le premier pays du G20 à avoir adopté cette réforme historique tant sollicitée dans le pays par les consommateurs que par les marchés boursiers.

La législation alloue la responsabilité d’organiser la vente aux 13 provinces avec à la clé des modalités différentes d’un endroit à l’autre.

La loi stipule qu’un adulte pourra avoir un maximum de 30 g de cannabis légal en public. Les ménages pourront faire pousser jusqu’à 4 plants de cannabis chez eux, sauf dans les provinces Québec et Manitoba où cela demeure prohibé. L’âge légal fixé pour acheter du cannabis est de 18 ans par la loi fédérale. Mais l’ensemble des provinces et territoires, à l’exception du Québec et de l’Alberta, l’ont élevé à 19 ans. Le nouveau gouvernement élu du Québec a même prévu de porter cet âge à 21 ans.

Le Canada légalise l'usage du cannabis récréatif_plante_wp

Les provinces et territoires devront organiser la vente dans des magasins autorisés ; des magasins publics pour 6 provinces, comme au Québec, des magasins privés pour 4 autres d’entre elles, des magasins publics et privés en Colombie-Britannique. La vente en ligne est également accordée dans tout le pays. En Ontario, elle sera d’ailleurs la seule manière d’acquérir légalement la marijuana jusqu’au printemps 2019. D’ici la fin de cette année, le gouvernement canadien prévoit d’ouvrir près de 300 points de vente dans tout le pays.

Les Canadiens pourront se fournir en cannabis séché ou frais, en huile de cannabis ou en semences de source autorisée, avec lesquels ils pourront se préparer des pâtisseries, des muffins, des boissons ou autres, chez eux. D’ici l’automne 2019, le commerce de tous les produits dérivés devrait être permis. Les prix de vente varieront d’une province à l’autre. Chaque gramme sera vendu entre 6 et 10 $, auquel s’adjoindra un droit d’accise (impôt indirect perçu sur la consommation ou aussi sur le seul commerce de certains produits, notamment le tabac, l’alcool, le pétrole et ses dérivés) d’1 $ canadien, soit 0,66 €, avec une répartition d’1/4 pour l’État fédéral et le reste pour les provinces. S’y ajouteront les taxes à la consommation fédérales et provinciales, représentant un total d’environ 10 à 15 % selon les provinces.

Le Canada légalise l'usage du cannabis récréatif_blason_wp

Les lieux agréés pour fumer diffèreront d’une province à l’autre, d’une ville à l’autre ou d’un arrondissement à l’autre. Dans certaines provinces, comme au Nouveau-Brunswick ou à Terre-Neuve, les consommateurs ne pourront fumer que chez eux. D’autres, dont le Québec, ne l’interdiront uniquement qu’aux endroits où la cigarette y est déjà exclue ; les bars, restaurants, établissements scolaires, aires de jeu. Des villes québécoises tiendront à être plus restrictives en interdisant de fumer dans l’ensemble de l’espace public.

Les licences de production seront octroyées par le ministère de la Santé, qui en a délivré à ce jour à près de 120 sociétés. Les principales sociétés inscrites en Bourse produisent déjà du cannabis à usage thérapeutique, toléré depuis 2001. Des centaines de demandes de licences supplétives sont actuellement à l’étude.

Le Canada a décidé cette réforme en vue de contrecarrer le marché noir, voire d’y mettre définitivement un terme.

LES CHRONIQUES MORTES OU VIVES ont 5 ans !

LES CHRONIQUES MORTES OU VIVES ont 5 ans_logo-blog_wp.jpg

Happy Birthday ! Mon blog fête ses 5 ans d’existence ! Un chiffre important qui marque un certain parcours. De sa création en Angleterre à aujourd’hui en France. 5 ans déjà. Le temps passe si vite.

Or comme un enfant qui atteindrait cet âge, il reste encore un long chemin devant lui. Il est jeune. Il lui faut poursuivre ses expériences, mûrir avec le temps. Il doit s’améliorer afin de donner le meilleur de lui-même par la suite… Il a surtout besoin de vous !

Cependant, de son idée d’origine à maintenant, il a évolué de maladresse en maladresse. Il a grandi à l’aide de conseils des uns et des autres. Il a su trouver un certain équilibre. Il est arrivé doucement, mais sûrement jusqu’ici… Grâce à vous !

LES CHRONIQUES MORTES OU VIVES ont 5 ans_feux-artifice-coeur1_wp

Et tel que Joseph-Louis Ribraud l’a écrit, « Je suis loin de me donner et de me croire parfait, j’ai de moi une opinion bien contraire ; mais tel que je suis, je me crois autant qu’un autre, et je vais toujours mon petit bonhomme de chemin. »

Au commencement de ce blog, je savais sans trop savoir vraiment quelle ligne directrice j’allais emprunter. J’étais quelque peu égarée. Je venais de débarquer pour la première fois de ma vie sur une île inconnue, de quitter mon pays, mes habitudes, mon train-train de tous les jours. J’étais en pleine bataille contre une pseudo maison d’édition qui m’avait volé une somme d’argent conséquente et une autre qui m’avait promis une différence en me bernant sur la reconnaissance de mon travail. Combats que je n’ai évidemment pas gagnés. J’avais perdu un travail qui me plaisait et dans lequel je m’épanouissais, le seul d’ailleurs de tous les jobs que j’ai pu faire dans ma vie. J’accumulais les échecs. En gros, j’étais angoissée et complètement paumée.

Blog icons design

La seule évidence qui a toujours été dans ma vie est le besoin d’écrire. J’ai toujours aimé écrire, ce depuis ma plus tendre enfance. L’imagination me fait parfois défaut, mais quel écrivain n’a pas connu la fameuse page blanche. J’ai toujours ressenti de même le besoin d’aider les autres, de contribuer à mon niveau à rendre ce monde meilleur de ce qu’il est. Dès qu’un ou qu’une amie était en peine, je répondais toujours présente. Or, à trop être à la disposition des uns et des autres, on finit par oublier soi. Je me suis alors retrouvée à une charnière de mon existence où les quarante ans ont frappé à ma porte. Je n’étais ni prête à les accueillir, ni à les accepter. Je poussais la porte de toutes mes forces afin qu’ils n’entrent pas et n’envahissent mon territoire. Lutte inutile, sachant qu’elle était perdue d’avance et qu’elle s’apparentait à Don Quichotte qui se bat contre des moulins à vents.

Pour la plupart de ceux ou celles qui ont franchi ce cap, je pense que vous comprendrez ce qui va suivre.

LES CHRONIQUES MORTES OU VIVES ont 5 ans_feux-artifice-coeur2_wp

Lorsque les quarante ans ne se présentent pas encore à vous, on ne peut saisir cette crise de la quarantaine dont ceux ou celles qui les ont eus ou ont vous assomment avec. On n’y croit pas. On se dit que cette crise ira chez les autres mais pas chez soi. On trouve même que c’est stupide de faire tout un cirque pour un simple 4 suivi d’un 0. Mais on a 30 ans. Puis, un jour ce petit 4 suivi d’un autre petit 0 se rapplique chez vous. Sans s’en rendre compte, des questions auxquelles on n’avait jamais pensé jusqu’alors se radinent aussi. Ces questions pour l’ensemble d’ordre existentiel… Qu’ai-je accompli dans ma vie ? Où en suis-je ? Aimé-je ma vie ? L’aimerais-je encore telle quelle dans l’avenir ? Aurais-je besoin d’autre chose ? Qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? D’où viennent toutes ces rides ?

Sur le coup, on rejette ces questions. On se dit qu’elles finiront bien par passer. C’est un mauvais jour. Demain, après-demain, après-après demain, après-après-après… demain, ça ira mieux. Mais, comme la mousse qui s’accroche souvent au nord au pied d’un arbre, et nous indiquant que des champignons comestibles doivent se trouver dans les parages, ces questions reviennent de plus en plus. Et de la même façon que si l’on était frappé par la foudre, on décide d’un coup de changer quelques choses dans sa vie. On pense enfin à soi. On décide de penser à soi. Sans pour autant bien sûr oublier les autres. Mais disons plutôt prendre un peu plus de temps pour soi.

LES CHRONIQUES MORTES OU VIVES ont 5 ans_logo-wp_wp

Certains se mettent alors dans le sport, s’offrent une année sabbatique pour faire le tour du monde, d’autres changent de profession ou carrément de vie. Pour ma part, cela a été ce blog. J’ai arrêté d’écrire des livres (qui n’intéressent pas grand monde), sans dire que ce sera définitif. J’attends peut-être un bon sujet à traiter ou des idées plus propices… J’ai créé ce blog. Je m’y consacre en essayant de joindre l’utile à l’agréable. Ma passion pour l’écriture et mon besoin d’aider les autres se trouvent ainsi réunis.

Bien que je ne vive pas d’amour et d’eau fraîche en parallèle, mon objectif reste le même depuis, celui de pouvoir un jour vivre de mon blog. Pourquoi pas devenir une journaliste où des grands comme petits journaux se battront pour mes articles (#modestie) ? Devenir rédactrice Web ? Rédiger des articles mettant en valeur un produit X ou Y d’une marque quelconque ? Corriger ces vilaines fautes d’orthographe et de grammaire que je peux lire au quotidien où mes poils se mettent au garde à vous ? Ou encore créer mon propre journal (un peu d’utopie ne fait pas de mal) ?

LES CHRONIQUES MORTES OU VIVES ont 5 ans_feux-artifice-coeur3_wp

Enfin, peu importe où ce blog me mènera, du moment qu’il me permettra de continuer à rouler sur les rails de l’écriture et de partager encore et encore avec vous…

« Joyeux Blog’Anniversaire WordPress.com !

Vous vous êtes inscrit sur WordPress.com il y a de ça 5 ans !

Merci de votre confiance. Tous nos vœux pour la suite ! »

Merci encore une fois à vous, mes très chers et chères abonnées. Ce n’est donc pas qu’un Happy Birthday pour LES CHRONIQUES MORTES OU VIVES, c’est également notre Happy Birthday de partage durant ces 5 années.

LES CHRONIQUES MORTES OU VIVES ont 5 ans_bisous-couleurs_wp

Octobre rose 2018

Octobre rose 2018_ruban-rose-hope_wp

Comme chaque année, le mois d’octobre est consacré à la lutte contre le cancer du sein, symbolisée par un ruban rose.

En 1992, la femme d’affaires socialite et philanthrope autrichienne Madame Evelyn H. Lauder, Senior Corporate Vice President d’Estée Lauder Compagnies, crée le Ruban Rose avec Self Magazine. En 1993, elle fonde The Breast Cancer Research Foundation (BCRF), la Fondation pour la Recherche contre le Cancer du Sein, afin de soutenir l’innovation en matière de recherche clinique et génétique. Jusqu’à sa mort le 12 novembre 2011, elle a mené une lutte acharnée en insufflant sa détermination à travers le monde à poursuivre le combat contre vents et marées jusqu’à la victoire. Depuis sa création, les fonds récoltés sont aux alentours des 100 millions de dollars.

Octobre rose 2018_ruban-rose-the-breast-cancer-research-foundation_wp

En octobre 1994, la campagne de sensibilisation « Le cancer du Sein, Parlons-en ! » voit le jour en France, le but de la campagne étant de mobiliser les femmes et leur entourage afin d’attirer leur attention sur le cancer du sein par l’information et le dialogue ainsi que sur l’importance du dépistage. « Anticiper », « Prévenir », « Sensibiliser » sont les maîtres mots des actions permettant de limiter efficacement les conséquences de cette maladie ; sachant qu’aujourd’hui en France 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein. Et c’est autour de cette volonté que pour la première fois le groupe de cosmétique Estée Lauder France et le magazine Marie Claire se sont réunis et sont devenus les membres fondateurs historiques de l’Association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! Depuis cette date, le mois d’octobre de chaque année est dédié ainsi à la sensibilisation, à l’information, au dialogue et à la lutte contre le cancer du sein.

Au fil des années, des différents partenaires et des supporters se sont engagés auprès de l’Association. En 2003, elle a crée les Prix Ruban Rose destinés à soutenir les efforts de la recherche clinique ou biologique ainsi que les innovations et les progrès émérites sur les techniques de dépistage, chirurgie réparatrice, psychologie ou encore d’amélioration de la qualité de vie pour les femmes atteintes d’un cancer du sein. Depuis 2004, en France, 2 240 000 euros ont été reversés à la recherche par l’Association.

Octobre rose 2018_ruban-rose-le-cancer-du-sein-parlons-en_wp.png

Symboliquement, cette campagne est marquée par les illuminations de monuments ou de sites prestigieux à travers le monde.

Cette année, des femmes de tout horizon concernées par le cancer du sein ont décidé de s’exprimer via les réseaux sociaux. Certaines, des survivantes, d’autres en attente d’une mastectomie ou encore en chimiothérapie, elles ont ressenti le besoin de partager leurs expériences ; la peur face à cette maladie, les changements, les bouleversements qu’elle a causés dans leur corps et leur quotidien… Tout au long du mois d’octobre, cette nouvelle campagne se poursuivra sur les réseaux sociaux, d’autres femmes dans le même cas se joindront à ce mouvement où elles raconteront avec authenticité les étapes qu’elles ont ou traversent pour combattre ce cancer du sein. Elles seront ainsi une source de courage et de motivation pour toutes celles qui endurent la même épreuve.

« Momo Challenge »

_Momo Challenge_tête-de-mort-tribal_wp

Alors que je vous ai présenté la semaine dernière un article sur un jeu ludique, le cache-cache des galets, aujourd’hui le sujet du « jeu » dont il s’agit est loin de l’être.

Nous savons que de nombreux « challenges » aberrants apparaissent régulièrement sur les réseaux sociaux. C’est le cas de ce nouveau défi, le « Momo Challenge » qui est une forme de « cyberintimidation » qui se propage à travers les réseaux sociaux.

Originaire du Japon, ce phénomène a envahi le monde entier et il provoque de véritables ravages, dans le sens propre du terme.

Ce défi consiste à communiquer avec « Momo » par le biais de l’application de messagerie Whatsapp. Le visage plus que cauchemardesque de ce « Momo » ayant emprunté ses traits à l’œuvre de l’artiste japonais Midori Hayashi, montrant en aparté que l’art est subjectif. Le « Momo Challenge » recourt à des menaces afin de forcer les victimes à effectuer des tâches dangereuses. Il s’appuie ainsi sur des messages Whatsapp pour convaincre les victimes potentielles d’utiliser leur téléphone mobile afin de composer le numéro de l’un des « comptes Momo ». Le créateur du compte harcèle alors la victime jour et nuit avec des envois de menaces et d’images violentes, même sanglantes, à moins qu’une succession de tâches ne soit effectuée. La victime ciblée se voit notamment menacer de la divulgation d’informations très personnelles à tous ses contacts après le piratage de son téléphone, de blesser des membres de sa famille, de sorts surnaturels, comme les malédictions, ou pire. Selon le site Espace Manager, au bout de 50 jours de harcèlement continu, « Momo » conseille à sa victime de se suicider afin de mettre fin à ses souffrances.

_Momo Challenge_tête-de-mort-pleine_wp

Et selon plusieurs médias étrangers, ce défi aurait déjà causé la mort d’une adolescente. En Argentine, les policiers en charge de l’enquête suite au suicide d’une jeune fille de 12 ans aurait découvert des discussions accablantes sur le téléphone de celle-ci, suggérant qu’elle aurait été victime de ce challenge.

Sur les réseaux sociaux, les adolescents évoquent tous le « Momo Challenge ». Bien qu’une partie ne cautionne pas ce défi, la plupart s’en amusent, certains suppliant même pour avoir l’un des numéros leur permettant d’établir le contact avec le harceleur.

La propagation de ce phénomène prenant une telle ampleur internationale, par crainte aussi de voir se répéter le scénario du Blue Whale Challenge, Whatsapp encourage ses utilisateurs à bloquer les numéros de téléphone liés au Défi Momo et à se plaindre aux autorités.

En parallèle, les forces de l’ordre de plusieurs pays ont publié un communiqué afin de mettre en garde les parents et leurs enfants sur la dangerosité de ce « jeu ». Sur le compte Twitter, de la Police de Tabasco au Mexique, on peut lire d’ailleurs : « Le risque de ce challenge, pour les plus jeunes et les mineurs, est que les criminels peuvent s’en servir pour dérober des informations personnelles, inciter au suicide ou à la violence, harceler, extorquer de l’argent et générer des troubles physiques et psychologiques tels que l’anxiété, la dépression et l’insomnie ».

Cependant, si à la base un seul groupe de personnes, probablement provenant du Japon, se masquait derrière Momo, aujourd’hui des instigateurs du monde entier se font passer pour lui ayant toujours comme objectif, celui de terroriser…

Le cache-cache des galets

Le cache-cache des galets_animaux-peints_wp

Un nouveau jeu rigolo vient d’arriver en France et est devenu viral. Originaire des États-Unis, il s’est ensuite exporté en Angleterre avant de venir chez nous.

Ce jeu conçu à la base pour les enfants fait la joie des parents puisqu’il se joue en famille. Il consiste à ce qu’un enfant récolte un galet de son choix sur le bord de mer, le décore comme il le souhaite et va trouver un endroit dans la rue, un parc public ou autre, du moment que ce soit dehors, pour le cacher. Mais avant de le cacher, il prend en photo son galet avec son téléphone mobile qu’il partage sur un réseau social en l’accompagnant d’un commentaire où un indice est donné afin qu’un autre enfant trouve son galet. Sur l’un des côtés du galet, il a aussi noté la possibilité pour celui qui trouve son galet de le garder pour lui ou à nouveau de le cacher en pratiquant la même règle.

Un jeu intelligent qui permet à l’enfant de développer son observation, est surtout un jeu qui ne met pas en danger sa vie.

Enfin un jeu sympa qui prouve qu’Internet ne relaye pas que des jeux débiles…

Welcome to Mériel !

Welcome to Mériel_blason_wp

Les bagages sont enfin posés et déballés. Les linges divers sont rangés dans les armoires des chambres. Vaisselle et matériels variés ont rempli les meubles de cuisine. Ses tiroirs ont accueilli tabliers et torchons. La salle de bain a fait place aux produits de beauté et autres. La maison a offert l’hospitalité à ses nouveaux pensionnaires…

Depuis le 28 août dernier, je suis donc devenue Mérielloise ainsi que la 5 057e habitante.

Mériel est une petite commune située dans le Val-d’Oise en région Île-de-France, à 10 km au nord-est de Pontoise et à 4 km en bordure sud de la forêt domaniale de L’Isle-Adam. Elle possède une histoire assez riche.

Welcome to Mériel_entrée-maison-descente_wp

Des découvertes archéologiques du 20e siècle ont pu déterminer son occupation depuis la période celtique. Son abbaye Notre-Dame du Val est fondée aux alentours de 1125 par des religieux cisterciens. Le hameau de Mériel se constitue. Les rois et prélats séduits par l’abbaye s’y arrêtent. Seigneurie au 15e siècle des Orgemont et Villiers de l’Isle-Adam, le hameau est rattaché à Villiers-Adam jusqu’en 1713 et reste sous l’influence des châtelains de Stors jusqu’au 20e siècle. En 1791, Mériel totalise 360 habitants. En 1804, des habitants du village participent à l’arrestation de complices de Georges Cadoudal, général chouan, commandant de l’Armée catholique et royale de Bretagne. Ce fait leur vaut une lettre de félicitation de Napoléon Bonaparte, alors Premier Consul. En 1806, Louis Antoine Porlier, cultivateur, issu d’une famille de vignerons célèbre depuis 1619, est maire de Mériel. Au cours de la guerre franco-allemande de 1870, le lieu-dit le Champ Poirier est le témoin de combats entre soldats français et prussiens, mais sans dommage pour la commune. Afin d’exploiter des carrières de gypse à Villiers-Adam et d’expédier du plâtre à Mériel, une ligne de chemin de fer industrielle à voie étroite (0,75 m de large) est construite le long de la route de Villiers-Adam, des rues de l’abbaye et du port de Mériel. En 1943-1944, l’armée allemande ayant installé dans les anciennes carrières des ateliers de montage de fusée V1 entraîne un bombardement des Alliés sur la commune. Mériel devient ensuite un lieu de villégiature en bord de rivière proche de Paris et attire beaucoup de célébrités au 20e siècle. Cette commune était membre de la communauté de communes de la Vallée de l’Oise et des impressionnistes. Car, dans le cadre de l’achèvement de la coopération intercommunale prévue par la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, cette intercommunalité disparaît en 2016. Mériel intègre alors la communauté de communes de la Vallée de l’Oise et des Trois Forêts. Enfin, elle fait partie de la juridiction d’instance, de grande instance et de commerce de Pontoise.

Welcome to Mériel_entrée-maison-descente-fond_wp

Après ce résumé historique, je vous invite à poursuivre en photos, celles que j’ai prises de la maison dans laquelle je résiderai un certain temps, enfin plutôt de son jardin pour aujourd’hui…

Welcome to Mériel_entrée-maison-descente-garages_wp

Welcome to Mériel_entrée-maison-droite_wp

Welcome to Mériel_entrée-maison-jardin-côté_wp

Welcome to Mériel_entrée-maison-jardin-droite_wp

Welcome to Mériel_entrée-maison-portails_wp

Welcome to Mériel_entrée-maison-portails-descente_wp

Welcome to Mériel_jardin-fond-droite_wp

Welcome to Mériel_jardin-fond-fontaine-bois_wp

Welcome to Mériel_jardin-lanterne-niche-oiseaux_wp

Welcome to Mériel_jardin-lanterne-niche-oiseaux-arbre_wp

Welcome to Mériel_jardin-niche-oiseaux_wp

Welcome to Mériel_jardin-niche-oiseaux-arbre_wp

Welcome to Mériel_jardin-poirier_wp

Welcome to Mériel_jardin-pommier_wp

Welcome to Mériel_jardin-terrasse_wp

Welcome to Mériel_jardin-terrasse-panorama_wp

Welcome to Mériel_terrasse-fontaine_wp

Welcome to Mériel_terrasse-fontaine-Clarence_wp

Welcome to Mériel_terrasse-fontaine-escalier_wp

Welcome to Mériel_terrasse-fontaine-maison_wp

Welcome to Mériel_terrasse-fontaine-mur_wp

Welcome to Mériel_terrasse-garages_wp

Welcome to Mériel_terrasse-jardin-côté_wp

Et pour ce week-end, je vous présenterai la suite…