« Au Pied de Cochon »

_Au Pied de Cochon_façade-profil_wp

De retour dans ma campagne et bien heureuse de m’y retrouver, malgré un week-end parisien aussi formidable que fatigant. J’en ai pris autant plein les yeux que les oreilles… Mais cela constituera les articles de cette semaine parisienne…

Aujourd’hui, je vais vous parler de cette brasserie découverte grâce à un documentaire passé récemment à la télévision, dont il a été l’un des sujets.

_Au Pied de Cochon_façade-cochons_wp

_Au Pied de Cochon_façade_wp

Au Pied de Cochon, situé à Châtelet – Les Halles, proche donc des Halles centrales, dans le 1er arrondissement de Paris.

Fondée depuis 1947, cette brasserie propose parmi ses autres plats, ses spécialités autour du cochon. Le cochon est vraiment mis à l’honneur ! Il a sa propre chanson et son poème. Dans une déco datant de cette époque, il est partout. Les assiettes possèdent son logo. Sur le bar, il a sa petite statuette. Même les poignées de portes, dont son pied massif en laiton en forge le modèle, lui sont consacrées.

_Au Pied de Cochon_cuisses-grenouille-croustillade-persillade_wp

Le pied de cochon est bien évidemment présent sur la carte des plats, proposé cuisiné de différentes façons. D’autres morceaux du cochon sont également présentés. Les oreilles, le museau, l’échine, les lardons, la chair à saucisses… Toutes les parties de l’animal sont presque représentées.

Cependant, la brasserie propose une carte riche et variée en dehors du thème, pour les non-amateurs de ces parties particulières du cochon. Bah oui ! Le pied de cochon, tout le monde n’aime pas ! Des huîtres, des fruits de mer, etc., à une sélection de poissons et de viandes impressionnante aux desserts qui s’ensuivent, les produits sont tous frais et tous les plats comme les desserts sont fait-maison !

_Au Pied de Cochon_rognons-veau-p-d-t_wp

Pas de menus sur la carte, seuls des plats individuels, pour 2 ou à partager entre amis s’y trouvent. Et c’est très bien. Après tout, ce n’est pas un restaurant, mais une brasserie. Et l’esprit type de la brasserie y est respecté avec un gros gros plus même. Les serveurs sont vraiment super sympas ! La joie, la convivialité, l’ambiance bon enfant, l’humour… sont au rendez-vous ! On y est comme à la maison !

Pas de chichi ! Pas de serveur à la parisienne qui se la pète en regardant le provincial qui est venu à Paris avec condescendance.

_Au Pied de Cochon_café-gourmand-anniv_wp

Quant à la qualité de la cuisine… Un ravissement pour les papilles ! C’est une cuisine qui se veut familiale, tout en étant loin des tambouilles de grand-mère. Une cuisine simple et un peu sophistiquée à la fois. Un savant mélange entre des plats anciens revisités au goût du jour et des associations créatives, comme le mélange des moules à la marinière avec de la chair à saucisse.

À l’apéritif, des rillettes de cochon dans un tout petit ramequin (pour 2 personnes) vous sont proposées avec votre consommation. Des rillettes à tomber par terre ! Je n’ai plus le souvenir d’en avoir mangé d’aussi excellentes depuis longtemps ! Surtout que je ne suis pas très fan à la base de rillettes. Pour vous dire !

_Au Pied de Cochon_carte-recto_wp

_Au Pied de Cochon_carte-verso_wp

Pour le repas, mon choix s’est porté sur les cuisses de grenouille en persillade, en entrée, et sur les rognons de veau flambés aux deux poivres, en plat principal. J’en ai encore les saveurs dans la bouche en y repensant. Le repas s’est terminé avec un café gourmand, accompagné de ses fameuses meringues roses en forme de têtes de cochon.

En résumé, ce fût un véritable moment de délice !

_Au Pied de Cochon_devant-resto_wp

Concluons maintenant sur le sujet qui fâche : le prix ! Bah, c’est Paris ! En visitant le site de la brasserie (mis en lien en début de l’article), vous vous en ferez votre propre idée…

Bon appétit !

Publicités

Les fruits d’octobre

Les fruits d'octobre_châtaignes-noix_wp

Alors que certains souffrent encore de la sécheresse dans leur région, nous les Normands sommes bien installés dans l’automne. Le froid et la pluie se sont bien invités. Les fruits de saison sont bien là :

  • Avocat
  • Banane
  • Châtaigne
  • Citron
  • Coing
  • Figue fraîche
  • Fraise
  • Fraise des bois
  • Fruit de la passion
  • Groseille
  • Kaki
  • Kiwi
  • Litchi
  • Mandarine
  • Mangue
  • Marron
  • Mûre
  • Noisette
  • Noix
  • Papaye
  • Poire
  • Pomme
  • Prune
  • Quetsche
  • Raisin
  • Tomate

Entre autres…

Bon appétit !

Cuisine d’automne

Cuisine d'automne_champignons-oreilles-de-nuage_wp

Fin de mon week-end parisien fatigant et retour dans ma campagne qui m’a beaucoup manquée. Qu’il est agréable de retrouver le calme, loin des tumultes de la ville, surtout Paris. Le brouhaha des gens, le défilé des voitures…

Arrivée tard hier soir, après une courte nuit de sommeil quelque peu agitée, où le mal de tête, suite au vacarme, se fait encore sentir, mon esprit n’est pas trop à la cuisine.

Cependant, le Figaro Madame vous propose quelques recettes de cuisine d’automne.

Bon appétit !

Recettes d’automne

Recettes d'automne_champignon-forêt_wp

Pas de doute, l’automne est là. Le jour peine à se lever et commence à se coucher de plus en plus tôt. Ces odeurs automnales si spécifiques se font de plus en plus sentir. L’air est plus froid et la rosée matinale plus persistante. Bien que le soleil soit toujours présent, la température baisse. La nature se meut. La végétation change de couleurs…

On commence à sortir les vêtements plus chauds au rythme des feuilles qui tombent des arbres. On change aussi doucement son alimentation en laissant les plats légers de l’été pour des plats chauds plus consistants.

Rendez-vous alors sur le site Elle dans sa catégorie Elle à Table pour des idées de recettes de cuisine d’automne afin d’entamer cette saison tout en douceur et en saveurs…

Bon appétit !

Les fruits de septembre

Les fruits de septembre_avocat_wp

L’automne arrive à grands pas. Nous commençons à le sentir s’approcher dans certaines régions. Dans mon coin, les matinées sont de plus en plus fraîches. Le soleil pâlit et se fait plus bas dans le ciel. La brume matinale envahit davantage la forêt au bout du champ où viennent paître les vaches. L’humidité est aussi plus présente. Les jours raccourcissent…

Malgré cela, les fruits présents en août se trouvent encore et d’autres font leur apparition :

  • Avocat
  • Banane
  • Citron
  • Coing
  • Figue fraîche
  • Fraise
  • Fraise des bois
  • Framboise
  • Fruit de la passion
  • Groseille
  • Groseille à maquereau
  • Kiwi
  • Litchi
  • Mangue
  • Marron
  • Melon
  • Mirabelle
  • Myrtille
  • Mûre
  • Nectarine
  • Noisette
  • Noix
  • Papaye
  • Pastèque
  • Poire
  • Prune
  • Pêche
  • Quetsche
  • Raisin
  • Reine-claude
  • Tomate
  • Tomate Peretti
  • Tomate charnue

Les fruits de septembre_banane_wp

Bon appétit !

Ratatouille blanche

Ratatouille blanche_cuillère-bois-olivier_wp

C’est officiel, la rentrée scolaire pour la plupart des écoliers a lieu aujourd’hui. Certains seront heureux de retrouver leurs camarades de classe, garderont leurs souvenirs de vacances dans un coin de leur tête, rechigneront à franchir les portes de leur école… D’autres angoisseront de leur rentrée dans une nouvelle classe ou de leur toute première rentrée…

C’est aussi une période d’adaptation ou de réadaptation où les matinées se feront de plus en fraîches. L’automne commencera à venir pointer le bout de son nez. Et les petits plats légers et froids de l’été laisseront leur place à des plats plus consistants et chauds.

Voici alors une recette de transition pour poser le pied sur le seuil de l’automne tout en gardant l’autre en été, pour une douzaine de personnes environ.

Ratatouille blanche_courges-variétés-pâtisson-champignons-blancs_wp

Ratatouille blanche

(~ 1 180 kcal, soit ~ 98 kcal/pers.)

  • 1 pâtisson blanc (160 kcal)
  • 1 courgette jaune (160 kcal)
  • 1 courgette verte (51 kcal)
  • 1 courge pleine de Naples (90 kcal)
  • 4 gros oignons jaunes (164 kcal)
  • 1 petite tête d’ail (110 kcal)
  • 500 g de champignons de Paris (75 kcal)
  • 1 l. de jus de tomates avec pulpe (240 kcal)
  • 250 ml de sauce de soja réduite en sel (130 kcal)
  • Ciboulette fraîche finement ciselée
  • Persil frais finement ciselé
  • Menthe fraîche ciselée ou feuilles (pas plus de 10 petites) entières
  • Curcuma en poudre
  • Poivre noir en poudre

Épluchez, lavez, coupez tous les légumes en cubes moyens ou rondelles moyennes, puis mettez tous les ingrédients dans un faitout avec un petit fond d’eau. Cuisez sur feu doux environ 2 heures, casserole couverte. Mélangez de temps en temps.

C’est prêt !

Ratatouille blanche_courge-chair-orange_wp

Note :

– Rectifiez les assaisonnements selon votre goût.
– Vous pouvez consommer cette ratatouille froide, seule ou en accompagnement.
– Vous pouvez également la mixer afin d’en composer un potage, idem, chaud ou froid.
– Enfin le raisin arrive. Vous pouvez donc ajouter quelques grains de raisin blanc pour une touche de sucrée.

Bon appétit !

Pâtisson en persillade

Pâtisson en persillade_variétés_wp

Comme évoquée dans l’article de lundi dernier, Pâtisson en ratatouille, cette recette a été mon galop d’essai. Pour 1 personne.

Pâtisson en persillade_casserole-gaz_wp

Pâtisson en persillade

(~ 41 kcal)

  • 160 g de pâtisson orange (25,6 kcal)
  • 2 grosses gousses d’ail mixées (3 kcal)
  • 1 grosse c. à soupe de persil frais finement ciselé (5,4 kcal)
  • 1 g de curcuma en poudre (3,54 kcal)
  • 1 g de poivre noir en poudre (3,04 kcal)
  • 1 g de sel au céleri

Pour la cuisson du pâtisson, référez-vous à la recette précédente.

Dans une casserole, cuisez l’ensemble des ingrédients dans un petit fond d’eau durant 30 minutes environ sur feu doux, casserole couverte.

C’est prêt !

Pâtisson en persillade_casserole_wp

Note :

Cette recette ultra simple peut servir d’accompagnement ou en plat principal. Rectifiez l’assaisonnement selon vos goûts.

Bon appétit !

Pâtisson en ratatouille

Pâtisson en ratatouille_tupperware_wp

Ça y est, j’ai mangé le pâtisson ! Pour sa préparation, j’ai tenté de suivre les instructions à lettre données par ma voisine. De longues minutes passées à m’échiner à essayer de lui retirer sa peau, disons plutôt sa carapace, j’ai abandonné. Je ne sentais plus mes mains. J’ai alors pris une décision radicale. Je l’ai plongé tel quel dans de l’eau bouillante et l’ai précuit pendant une bonne heure. Je l’ai sorti de l’eau et l’ai laissé refroidir. Suite à quoi, j’ai réussi à lui ôter son épaisse croûte. C’est coriace cette bestiole !

Après ma victoire remportée péniblement, je l’ai coupé en deux et l’ai vidé en lui retirant ses gros pépins qui se trouvaient en son cœur. Je l’ai ensuite coupé en dés et l’ai goûté. Je fus surprise par sa saveur. J’ai effectivement retrouvé un léger goût d’artichaut. Quant au goût de courgette ? J’ai davantage ressenti un goût très lointain de mélange de potiron et de citrouille. En tout cas, sa saveur est originale, assez intéressante. Je l’ai trouvé très fin en goût.

Pâtisson en ratatouille_tupperware-blue_wp

M’inspirant de la recette très gentiment transmise par ma voisine, je lui ai apporté une petite touche personnelle. Le pâtisson en persillade, recette de la semaine prochaine.

En parallèle, ma voisine m’ayant également donné une grosse courgette ronde issue de son potager, je ne voulais pas me lancer dans une recette de courgette farcie. J’ai préféré l’intégrer dans une ratatouille maison. Et j’ai ajouté le restant de mon pâtisson, histoire de tester le développement de sa saveur selon les différentes recettes. Hé bien, pour ma part, essai réussi !

Voici donc ma recette pour un minimum de 12 personnes :

Pâtisson en ratatouille_bol_wp

Pâtisson en ratatouille

(~ 1 250 kcal, soit ~ 104 kcal/pers.)

  • 1 pâtisson orange de 2 kg (320 kcal)
  • 1 grosse courgette ronde de 350 g (45,5 kcal)
  • 1 grosse aubergine de 300g (75 kcal)
  • 2 kg de tomates rouges, fraîches, moyennes (400 kcal)
  • 1 kg de tomates pelées entières en boîte (160 kcal)
  • 3 poivrons (1 jaune, 1 rouge, 1 vert) moyens de 125 g chacun (108,75 kcal)
  • 7 grosses échalotes (42 kcal)
  • 1 petite tête d’ail de 40 g (44 kcal)
  • 100 ml de sauce de soja réduite en sel (52 kcal)
  • Herbes de Provence en pot
  • Gingembre en poudre
  • Poivre blanc en poudre

Pour la réalisation, rien de compliqué. Épluchez, puis coupez le pâtisson, la courgette et l’aubergine en cubes. Taillez les tomates fraîches en gros quartiers. Videz les poivrons et coupez-les en fines lamelles. Hachez grossièrement les échalotes. Mixez l’ail. Et dans un faitout, mettez l’ensemble des ingrédients ainsi que le jus des tomates pelées. Mettez sur feu doux et laissez cuire 2 heures, casserole couverte. Enlevez le couvercle et poursuivez la cuisson, toujours sur feu doux, de nouveau pendant 2 heures, pour réduire l’excès de jus. N’oubliez pas de remuer régulièrement afin de bien mélanger les saveurs entre elles.

C’est prêt !

Pâtisson en ratatouille_casserole_wp

Note :

– Comme vous l’avez constaté, cette recette est peu calorique. Elle peut accompagner une viande, une volaille, un poisson ou simplement constituer un plat unique, notamment pour les végétariens entre autres.
– Peu calorique, car le pâtisson ne compte que 16 calories les 100 g et la courgette ronde, 13 calories les 100 g !
– Cette ratatouille peut aussi se consommer froide.
– Comme d’habitude, pensez à rectifier l’assaisonnement en fonction de votre goût. Pour les amateurs de piments, vous pouvez ajouter une pointe de tabasco.

Recette idéale afin de finir l’été en beauté, non ?

À lundi prochain avec cette autre recette maison : le pâtisson en persillade.

Bon appétit !

Repas du 15 août

Repas du 15 août_wp

Jeudi, nous serons le 15 août. Nous le célèbrerons en famille et/ou entre amis. Une autre occasion de nous réunir. Peut-être même la dernière avant la rentrée scolaire. Et comme chaque fête, elle s’accompagne d’un bon repas.

C’est aussi le moyen de faire honneur à nos traditions culinaires. Le blog Cuisine maison, d’autrefois, comme grand-mère vous propose d’ailleurs des recettes de cuisine d’antan…

Bon appétit !