200 abonnés !

200 abonnés_feux-artifice_wp

Coucou les amis !

LES CHRONIQUES MORTES OU VIVES viennent d’accueillir à ce jour ses 200 abonnés ! Enfin plus précisément ses 201 abonnés.

200 abonnés_wp

Merci à vous tous et toutes qui permettez à cette aventure partagée de se poursuivre !

Je vous envoie un…

200 abonnés_plein-de-bisous-sans-faute-coeurs_wp

Sans la faute !

Publicités

Fonctionnaire contraire au fonctionnel

Fonctionnaire contraire au fonctionnel_fr-flag-coq_wp.png

Tandis que le mouvement des gilets jaunes poursuit son chemin de lutte, à juste titre ou pas, à chacun son opinion, mon combat, lui, a commencé il y a un peu plus de deux mois maintenant.

La guerre avec les fonctionnaires, plus particulièrement de la CPAM, a été déclarée.

Ceci dit, je vous rassure, que les fonctionnaires soient français, anglais ou autres, ils sont tous les mêmes. À croire qu’il existe un gène propre à eux. C’est peut-être d’ailleurs le seul corps professionnel unitaire. Les fonctionnaires sont internationaux. Les lenteurs administratives aussi.

À mon arrivée en France, il a fallu que je me réinscrive donc à la sécurité sociale. Ayant pris soin de conserver ma carte vitale durant mon expatriation en Angleterre, je pensais alors, naïvement, qu’en un mois tout au plus mon inscription serait validée.

Que nenni !

Fonctionnaire contraire au fonctionnel_fr-flag-heart_wp

Première démarche dans une agence de la CPAM proche de chez moi, sans être venue les mains vides, mais en possession du document d’inscription trouvé sur son site Internet, rempli et accompagné des pièces jointes requises, et bien entendu de mon ancienne carte vitale. Une employée pas très aimable me reçoit. Elle me dit que ma carte vitale n’est plus bonne. Elle a plus de 5 ans et sa réactivation n’est plus possible. Je dois faire la demande d’une nouvelle. Mais celle-ci ne pourra s’effectuer que lors d’une seconde démarche. Hé oui, les fonctionnaires sont comme ça, chaque chose en son temps ! Impossible d’établir plusieurs choses à la fois afin de faciliter la chose ! Car comme tout le monde le sait bien, trop de choses tuent la chose.

Cette employée refuse également mon dossier. En cause, un document manquant. Papier que j’aurais pu lui transmettre via la Poste ou mail par la suite. Ce n’est pas envisageable, me rétorque-t-elle. La France n’est pas l’Angleterre. À chaque pays, ses codes. En clôture de ce charmant échange, l’employée m’informe de l’inutilité d’un autre déplacement. Je dois juste envoyer mon dossier COMPLET, insiste-t-elle sur ce point, par courrier postal. Après réception de celui-ci par le service d’inscription, je recevrai dans ma boîte aux lettres une demande à compléter pour une nouvelle carte vitale.

Fonctionnaire contraire au fonctionnel_fr-cpam_wp

Je repars alors penaude avec mon dossier et ma carte vitale sous le bras, après plus d’une heure d’attente et un entretien d’à peine deux minutes.

En toute bonne élève disciplinée que je suis, j’applique ensuite les consignes à la lettre. Je vérifie plusieurs fois qu’aucun papier ne manque et j’envoie par courrier postal en tarif prioritaire mon dossier. Un mois passe, toujours rien à l’horizon de ma boîte aux lettres. Je décide de contacter la CPAM par téléphone afin de savoir ce qu’il est advenu à mon dossier. Une semaine avant de parvenir à avoir enfin un interlocuteur au bout du fil ! Tout aussi charmant que sa collègue, ce monsieur m’indique qu’il n’est pas habilité à me fournir le renseignement. Je dois retourner à l’agence à laquelle j’ai envoyé mon dossier pour en savoir plus.

Je me déplace à nouveau à cette dite agence. Arrivée à l’heure d’ouverture matinale près de ce bureau de la CPAM, je vois une longue file d’attente devant les portes. Deux femmes surgissent alors hors de son entrée pour prévenir la foule que les employés de la CPAM ne sont pas là et ne viendront pas.

Fonctionnaire contraire au fonctionnel_fr-flag-protège-dents-rugby_wp

Petit aparté. L’agence de cette CPAM sont des locaux loués en partage avec le bureau de la Mission locale. La CPAM à droite, la Mission locale à gauche, une fois à l’intérieur. La Mission locale ouvre tous les jours du lundi au samedi. Mais pas la CPAM qui n’ouvre que le mardi et le vendredi avec bien sûr des horaires de bureau.

Ces deux femmes, très gentilles, elles, employées à la Mission locale, nous notifient donc que ce vendredi, elles n’ont vu aucun personnel de la CPAM, et sans trop nous donner de détail, persistent à nous répéter que personne de la CPAM ne se déplacera. Nous devrons revenir tous le mardi suivant.

Youpi !

Un peu lasse de cette situation, je prends une décision radicale, celle de reconstituer mon dossier et de l’envoyer en recommandé avec accusé de réception à une autre agence de la CPAM.

Fonctionnaire contraire au fonctionnel_fr-flag-coq-wood_wp

Au bureau de poste, je retrouve mon adorable postière (sans ironie) qui m’avise que la CPAM de laquelle Mériel dépend est en fait celle à qui j’envoie présentement mon dossier, la CPAM de Cergy-Pontoise, non celle de Beaumont-sur-Oise, l’agence à laquelle je m’étais ainsi rendue. Interloquée par la nouvelle, je la remercie de l’information, en précisant quand même qu’aucun fonctionnaire de la CPAM avec qui j’ai échangé n’a été fichu de me dire que je ne m’adressais pas à la bonne CPAM. J’en ai alors conclu que mon dossier avait dû partir à la benne. Merci la CPAM de m’aider au maintien de ma forme ! Au moins, je fais du sport !

Aujourd’hui, je suis au point de départ. Mon dossier est certes envoyé à la bonne agence, mais toujours pas de nouvelles. Je vais donc repartir en guerre pour remporter ce foutu trophée de la victoire : ma couverture sociale !

À suivre…

USA : la Californie en feu

USA_la Californie en feu_Paradise-flag_wp

Pendant presque deux semaines, cet État américain a connu une série de feux de forêt la plus meurtrière de son histoire. Cet incendie de grande ampleur affiche actuellement un bilan provisoire de plus de 1 000 personnes disparues et près de 80 morts. Plus de 60 000 hectares ont brûlé dans le nord de la Californie.

Des villes et des vies en ruine.

C’est surtout le cas de la ville de Paradise qui a été entièrement dévastée par les flammes. Baptisé « Camp Fire », l’incendie s’est déclaré le 8 novembre dernier et a réduit en cendres cette ville. Située dans le Comté de Butter au nord de la vallée centrale de Californie, à environ 24 km au nord-est de Chico, à 160 km au nord de Sacramento et à 280 km au nord de San Francisco, elle s’étend sur 47,3 km2 et sa population était de 27 000 habitants environ.

USA_la Californie en feu_Paradise-seal_wp

12 000 maisons et plus de 61 1000 hectares ont été ravagés par les flammes. Mais grâce à l’intervention des pompiers qui sont parvenus à gagner du terrain au cours des derniers jours, le sinistre a pu être contenu à 70 % environ.

Le chiffre des personnes portées disparues reste encore imprécis. Il a été fourni à partir de données brutes, provenant notamment d’appels téléphoniques aux secours, de noms orthographiés différemment pouvant avoir été comptés plusieurs fois pour une seule et même personne, ainsi que de certains rescapés qui ne se sont pas signalés auprès de leur famille ou des autorités. Les autorités ont donc sollicité les proches des individus encore portés disparus à donner des échantillons ADN afin d’aider à l’identification des corps retrouvés.

USA_la Californie en feu_Malibu-seal_wp

Le « Camp Fire » qui s’est étendu dans le sud de la Californie et ayant été nommé « Woolsey Fire », site de Paramount Ranch rendu célèbre par la série Westworld et situé au cœur des monts Santa Monica, a provoqué la mort de 3 personnes. Près de 200 000 individus ont été déplacés. 500 bâtiments proche de Malibu, ville côtière à l’ouest de Los Angeles, ont été détruits. L’incendie a pu être contenu à 94 % ce lundi.

Le « Camp Fire » est au-delà l’un des incendies les plus meurtriers qu’a subi la Californie. Il l’est aussi aux États-Unis depuis le début du 20e siècle. Il est comparable au « Big Burn » qui a causé la mort de 87 personnes en août 1910 dans le nord des Rocheuses. Mais il est loin du « Cloquet Fire » qui lui a comptabilisé 450 morts en octobre 1918.

Les fruits de novembre

Les fruits de novembre_automne-corne-abondance-panier_wp

Pas de recette de cuisine maison cette semaine. Je vous propose à la place de découvrir ces quelques fruits de novembre, parmi tant d’autres, et en complément de l’article du 14 novembre :

Les fruits de novembre_automne-vegetable_wp

  • Ananas
  • Avocat
  • Banane
  • Citron
  • Clémentine
  • Datte
  • Figue
  • Fruit de la passion
  • Grenade
  • Kaki
  • Kiwi
  • Kumquat
  • Mandarine
  • Mangue
  • Noisette
  • Noix
  • Noix de coco
  • Orange
  • Papaye
  • Poire
  • Pomme Canada

Les fruits de novembre_automne-corne-abondance_wp

Je vous souhaite malgré tout un bon appétit !

Zen

Zen_galets-fleurs-blanches_wp

Après un samedi agité avec les gilets jaunes et les sans gilets, dont certains gilets jaunes seront encore dans la bataille aujourd’hui, un peu de zen attitude…

Zen_galets-orchdidées-roses_wp

Zen_galets-orchidée-rose_wp

Zen_galets-orchidée-rose-pyramide_wp

Zen_galets-orchidées-violettes_wp

Zen_galets-orichidées-mauves_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Bon dimanche !

Le cybersquatting

Le cybersquatting_web_wp

???

C’est exactement ce que mes yeux ont fait lorsque j’ai lu ce terme. J’ai tout d’abord pensé à une nouvelle mode sur Internet visant à squatter le cyberespace sans trop vraiment savoir comment. Un nouveau challenge débile que les ados se seraient lancés du style « Momo challenge ». Ou encore un site proposant d’habiter dans une navette spatiale…

Hé bien en fait non !

Le cybersquatting ou cybersquattage est une pratique consistant à enregistrer un nom de domaine relatif à une marque, avec l’intention de le revendre par la suite à l’ayant droit, d’altérer sa visibilité ou de profiter de sa notoriété. Certaines jurisprudences considèrent cette action comme une extorsion et/ou du parasitisme. Il est également une tactique de culture jamming. (source Wikipédia)

La culture jamming, soit en français un « sabotage culturel » ou « détournement culturel », est l’acte de subvertir le fonctionnement d’un média de masse existant, en employant la même méthode de communication utilisée par ce média. Cette pratique s’inscrit dans la continuité d’un processus anti-consumériste, dont les fondements historiques remontent aux années 1960 conjointement à l’affirmation des médias de masse. (Source Wikipédia)

Les blennies…

Les blennies..._blennies-mandarin_wp

Comme nous l’avons appris (ou pas) hier, ces poissons sont surprenants. Leur système de défense est parfaitement perfectionné. Les blennies en auraient à apprendre aux armées militaires de la Terre pour créer une arme offensive ou défensive, mais non destructive.

Pour clôturer cette semaine et se préparer à cet avant-dernier week-end de novembre, voici quelques magnifiques photos de ces poissons pas comme les autres…

Les blennies..._blennie-sanguinolente_wp

Les blennies..._blennie-paon_wp

Les blennies..._blennie-coryphoblennius_wp

Les blennies..._blennie-à-point-caudal-ecsenius-stigmatura_wp

Les blennies..._blennie-aidablennius-sphynx_wp

Les blennies..._blennie-à-deux-couleurs_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Ce poisson drogue ses prédateurs

Ce poisson drogue ses prédateurs_blennie-commune_wp

En cas d’attaque, ce poisson inocule un venin qui déboussole et affaiblit ses prédateurs.

Il s’agit des blennies. Une des espèces de petits poissons osseux marins benthiques, d’eau douce ou saumâtre, à longue nageoire dorsale et couverte de mucus, mesurant environ 5 cm. Les blennies sont très colorées et parfois striées. Certaines d’entre elles possèdent au niveau de la mâchoire inférieure deux énormes canines constituant de véritables crocs. Celles-ci, comme le Meiacanthus nigrolineatus qui vit en mer rouge, utilisent alors leurs deux dents pour injecter du venin et se défendre contre des prédateurs, essentiellement des mérous.

Ce poisson drogue ses prédateurs_blennie-squelette_wp

À la différence de la plupart des autres poissons venimeux, plus de 2 000 espèces dont la majorité empoisonne via leurs épines dorsales, la morsure du Meiacanthus est indolore, selon des chercheurs australiens de l’Université du Queensland. Ils ont publié leur étude en 2017 dans la revue Current Biology.

Pour arriver à ce résultat, ils ont prélevé le venin de ces blennies ont leur faisant mordre des cotons-tiges. Ils l’ont ensuite administré à des souris qui n’ont senti aucune douleur. « Que le venin des blennies à crocs soit indolore chez les souris a été une grande surprise. La plupart des poissons venimeux provoquent chez les mammifères des douleurs violentes et immédiates », a expliqué Bryan Fry, l’un des auteurs de la publication.

Ce poisson drogue ses prédateurs_blennie-gattorugine_wp

L’analyse du venin a révélé la présence de trois toxines, lesquelles ne sont présentes chez les autres familles de poisson. Un neuropeptide analogue à celui de certains escargots venimeux. Une enzyme qui se trouve dans le venin des scorpions et des serpents. Et un composé proche des substances opiacées pour soulager la douleur, comme le fentanyl ou l’oxycodone. Les chercheurs ont présumé qu’en cas d’attaque, ces poissons se défendent en mordant leur agresseur et leur injectant leur venin. Celui-ci provoque une chute de tension, rendant le prédateur dans un état d’ivresse et incapable de poursuivre sa proie. Cette dernière peut alors facilement s’enfuir.

Ah ces poissons ! Ils n’ont pas fini de nous surprendre ! Et les escargots aussi…

Les légumes de novembre

Les légumes de novembre_wp

Bientôt nous serons au cœur de l’automne. Et nous sentons d’ailleurs le froid s’installer, malgré quelques belles journées ensoleillées.

Depuis quelques temps, nous voyons sur les étals des marchés ou magasins, les fruits et légumes de saison qui réapparaissent.

Avec cet été exceptionnel et un début de l’automne qui l’a été également, la saison a donc été retardée. Les fruits et légumes de saison aussi par conséquent.

Les légumes de novembre_crosne-du-japon_wp

Je vous propose ces quelques légumes présents en novembre :

  • Betterave
  • Blette
  • Brocoli
  • Cardon
  • Carotte
  • Céleri
  • Choux (vert, rouge, chou-fleur, choux de Bruxelles…)
  • Courges (citrouille, potiron…)
  • Crosne du Japon
  • Endive
  • Épinard
  • Fenouil
  • Maïs
  • Navets
  • Panais
  • Pomme de terre
  • Radis
  • Rutabaga
  • Salades mâche et frisée
  • Salsifis
  • Topinambours

Les légumes de novembre_citrouille_wp

Vous pouvez en trouver certainement d’autres sur des sites ou blogs plus spécialisés en la matière.

Trump a commémoré le 11 novembre ?

colorful autumn composition

« Quel c… ce Trump ! », aurait pu être le titre de l’article. Mais restons zen et politiquement correct.

Rétrospective de la commémoration du 11 novembre à Paris ce week-end passé, version Trump.

Invité avec ses homologues européens à participer à Paris aux cérémonies du centenaire de l’Armistice, le Président américain Donald Trump a comme à son habitude marqué sa présence ou plutôt brillé par son absence.

Vendredi 9 novembre. À peine le pied posé sur le tarmac de l’aéroport d’Orly, sans papa ni maman pour lui inculquer les bonnes manières, le petit Donald envoie un tweet visant son camarade Emmanuel : « Le Président français Macron vient de suggérer que l’Europe construise ses propres forces militaires afin de se protéger des États-Unis, de la Chine et de la Russie. Très insultant, mais peut-être que l’Europe devrait d’abord payer sa juste part de l’OTAN, que les États-Unis subventionnent énormément ! »

Il faut dire que Donald n’est pas très fort en Histoire. Après avoir confondu la Syrie avec l’Irak, il a oublié qu’à l’origine, les États-Unis voulaient que les Européens réalisent eux-mêmes d’abord leur défense, craignant qu’une alliance brise le mouvement d’unification de l’Europe. D’ailleurs dans le Traité de l’Atlantique Nord (pour fonder l’OTAN), la volonté que l’Europe prenne en charge sa défense elle-même y est encore présente, et l’article 3 permet aux Américains d’aider au développement militaire de l’Europe afin que celle-ci développe son propre système défensif. La situation internationale évolue après le coup de Prague du . Le est conclue l’alliance militaire du Traité de Bruxelles entre la France, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg qui préfigure la future Alliance atlantique.

Trump a commémoré le 11 novembre_bleuet-de-france_wp

Samedi 10 novembre. Après son déjeuner avec Emmanuel à l’Élysée, Donald découvre la pluie ! Ça mouille ! Il n’aime pas. Alors en début d’après-midi, il annule son déplacement prévu au cimetière américain de Bois Belleau dans l’Aisne, à une centaine de kilomètres au nord-est de Paris, dont la raison officielle donnée est que « l’hélicoptère du président ne pouvait pas décoller à cause des conditions météorologiques ».

En fait, Donald n’aime pas trop non plus les cimetières, ça lui fait peur…

C’est le chef de cabinet de la Maison-Blanche, John Kelly, général à la retraite du Corps des Marines, son épouse et le secrétaire d’État, Mike Pompeo, qui le remplacent. Jusqu’au dîner avec le couple Macron au Musée d’Orsay, Donald n’ayant donc rien à faire n’a rien fait. Après un si long voyage, il est quand même fatigué et un peu en vacances aussi.

Ben Rhodes, ancien proche conseiller de Barack Obama sur les affaires étrangères, a fait part de sa réaction concernant l’attitude de Donald : « En plus de nos vétérans, c’est une insulte remarquable envers nos alliés qui ont perdu tant de millions de personnes pour voir Trump venir jusqu’en Europe et s’asseoir dans une chambre d’hôtel. »

L’entourage de l’ex-président américain a aussi soutenu cet avis, en relayant une vidéo de 2017 montrant le Premier ministre canadien Justin Trudeau baisser son parapluie en déclarant : « Alors que nous sommes assis ici sous la pluie, en pensant à quel point durant ces minutes nous devons être inconfortables, comme nos costumes sont mouillés et nos cheveux sont mouillés… c’est d’autant plus juste que nous nous souvenons de ce jour à Dieppe la pluie n’était pas la pluie, c’était des balles. »

L’heure pour se rendre au dîner de gala organisé au Musée d’Orsay sonne. Donald et son épouse Melania, s’apprête à quitter l’Élysée en grande pompe, or pas celle que l’on croit. La modeste voiture de Donald, une grosse Cadillac, se met à tousser en laissant sortir de son pot d’échappement une épaisse fumée blanche, comme si un incendie se préparait, qui vient alors enfumer Emmanuel et sa femme Brigitte venus les raccompagner.

Oui, Donald, il est comme ça. Il adore les parfums qui puent. Il n’aime pas l’odeur de la nature. Il n’a rien contre le réchauffement climatique. Au contraire, ça l’arrange, il a tout le temps froid. Et comme il a des problèmes de mémoire, qu’il a ainsi peur que les autres en aient aussi, il a tenu à rappeler qu’il était sorti de l’accord de Paris sur le climat, il y a un an et demi. Ah, ce Donald ! Toujours à penser à ses camarades…

Arrivés au Musée d’Orsay, Donald et Melania se faufilent par l’arrière du Musée pour y entrer afin d’éviter les photographes et les caméras.

« Erdogan, Merkel ou encore le Prince Albert sont présents au dîner de gala offert par le couple Macron. Donald Trump et son épouse ont évité photographes et caméras, ils sont entrés par l’arrière du Musée d’Orsay », a tweeté le journaliste parisien Boris Kharlamoff.

Ça se comprend. Donald est aussi un peu timide. Il n’aime pas trop se montrer. Et comme il pense aux autres, il a préféré laisser la vedette au Président turc Recep Tayyip Erdogan et à la chancelière Angela Merkel. Il a entendu humblement d’être à l’intérieur pour se faire photographier avec le Président Erdogan.

Quel samedi ! Et dire que Donald doit encore aller travailler dimanche.

Trump a commémoré le 11 novembre_fr-armoiries-officieuses_wp

Dimanche 11 novembre. Alors que tous les dirigeants internationaux se rendent en bus devant l’Arc de Triomphe, Donald y va avec sa voiture, en prétextant officiellement « pour des raisons de sécurité ». Quel sens du sacrifice ce Donald ! Voulant laisser de la place à ses camarades afin qu’ils soient à leur aise dans le bus, il s’y rend par ses propres moyens au risque d’être pris dans les embouteillages. Beau geste qui est du reste salué à son arrivée par trois charmantes militantes Femen ayant réussi à passer les barrières en criant « fake peace maker », « faux faiseur de paix ». Les femmes sont rapidement stoppées par la police.

Donald porte toutefois un bleuet de France, symbole français de la mémoire des anciens combattants, pour montrer à quel point il aime ses camarades.

Attendu ensuite à La Villette pour le Forum sur la paix initié par Emmanuel, Donald opte plutôt pour une visite au cimetière américain de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine.

S’étant probablement torturé à lutter contre sa peur des cimetières, Donald a réussi cette fois-ci à surmonter sa crainte. Fier d’y être parvenu, il conclut ce week-end en déclarant à la fin de son discours : « Ce moment est vraiment le meilleur moment de ces deux jours ».

Bah oui tout de même, parvenir à affronter et à dompter sa plus grande frayeur, c’est un vrai moment !

Ah Donald ! Pourvu qu’il devienne allergique aux élections de 2020 afin qu’il nous évite d’autres de ses frasques rocambolesques durant 4 ans. Mais, on n’y est pas. Il lui reste 2 ans encore…

Trump a commémoré le 11 novembre_fr-ue-flag_wp