Sciences pour Halloween

Sciences pour Halloween_citrouilles-noir_wp

« Découverte d’un fossile quasi intact de Saurornitholestes langstoni, cousin américain du vélociraptor ». Par Héloïse Chapuis, le 21/10/2019. Sciences et Avenir.

Happy Halloween !

Forme pour Halloween

Forme pour Halloween_citrouilles-malade_wp

À l’image de l’une de ces citrouilles, en moins grave quand même, je suis malade. Avec un coup chaud, un coup froid, les gens qui vous toussent au visage, qui éternuent avec force à en provoquer un séisme, etc., c’était prévisible. Malgré toutes les précautions prises et le fait de compter sur mon super capital santé, avec lequel je pensais passer au travers, raté, j’ai attrapé une crève carabinée !

Depuis lundi, je me shoote aux soupes de légumes en tout genre, aux tisanes diverses… au point de pouvoir servir de belles semences pour un potager survitaminé ! Au moins, à ma mort, la science sera quoi faire de mon corps.

Mais n’étant pas du genre à me laisser abattre (ce fichu rhume n’aura pas raison de moi), je me force à bouger, à transpirer… afin de remporter une victoire totale sur lui.

En attendant, je prends mon mal en patience. Et afin de penser à autre chose ainsi qu’à aider mes petits anticorps à bien faire leur boulot, je me concentre sur la préparation de la fête pour Halloween…

News pour Halloween

News pour Halloween_les-chroniques-mortes-ou-vives_wp

Pas d’actualités particulières pour cette semaine où Halloween est à l’honneur. Il suffit simplement de consulter au quotidien la presse en général pour s’apercevoir que la « fête des morts » pourrait être célébrée tous les jours… de manière moins festive…

Il suffit également d’observer l’ambiance actuelle dans son ensemble pour constater que le mauvais a tendance à gagner du terrain sur le bon. Malgré les diverses bonnes actions qui s’accomplissent un peu partout, les mauvaises restent encore victorieuses.

La lutte du bien contre le mal, et vice versa, ne date pas d’aujourd’hui pourrait-on dire. Mais il semblerait que depuis un certain nombre d’années déjà cette lutte s’intensifie au profit du mal, même si l’on voit la bouteille à moitié pleine…

Cuisine pour Halloween

Cuisine pour Halloween_citrouille-nuit_wp

Nous entrons dans la dernière semaine d’octobre, laquelle sera consacrée à Halloween. Certains d’entre nous célèbrerons d’ailleurs jeudi soir cette fête.

Et dans mon hameau, on fête Halloween ! Mes charmants voisins m’ont prévenue afin de prévoir des bonbons. Ils décoreront de même leur maison. Enfin j’aurai alors le plaisir de retrouver des petits monstres qui viendront frapper à ma porte, comme la joie de revoir des maisons décorées !

Cela m’avait manqué depuis mon retour en France. Là où je résidais avant, personne ne célébrait cette fête, considérée comme trop commerciale. Le discours ringard qui revient du reste pour toutes les fêtes en France. L’état d’esprit des Anglais sur ce sujet m’avait bien manqué.

Mais cette année, l’esprit festif ici est au rendez-vous ! Il faut dire que j’habite dans une campagne profonde, un petit hameau où une petite quarantaine d’âmes seulement y vit. La ville la plus proche est à 12 km, le supermarché à 10 km. Dans le hameau, seules une mairie et une boîte aux lettres sont présentes. Aucun commerce. En aparté, la mairesse et sa secrétaire sont adorables. Lorsque je me rends à la mairie pour récupérer les sacs poubelles pour les cartons, le plastique, etc., j’y reste au moins une heure à papoter et à rigoler. Et ça fait du bien !

Cuisine pour Halloween_monstres-croustillants_wp

J’ai surtout une chance incroyable d’être tombée dans un super environnement où les habitants aiment faire la fête. Tous les moyens sont bons pour se réunir autour d’un bon repas. Les vieux et les jeunes se mélangent. Les discussions et les rires fusent. L’esprit de famille et la convivialité sont à l’honneur…

Bref. Halloween aura donc sa place dans le tableau. Chacun fêtera Halloween chez lui en famille et/ou entre amis et l’on se retrouvera ensuite dans les petites rues pour la collecte des bonbons, comme en Angleterre. Le vin chaud sera également prévu pour les adultes et le chocolat chaud pour les enfants.

Quant au repas, il est facile de trouver des idées sur des sites Internet dédiés à la cuisine. Parmi eux, Larecette.net propose des « recettes amusantes » pour Halloween.

Bon appétit !

La Colombie a tenté de pirater mon compte…

La Colombie a tenté de pirater mon compte..._drapeau-pirate_wp

À 1 h ce matin Google m’a envoyé un message d’ « alerte de sécurité critique » m’informant qu’un individu en provenance de la Colombie venait de tenter de se connecter à mon compte Google, lequel a de suite bloqué sa tentative.

???

Que peut-elle bien me vouloir la Colombie ? Je ne fais partie d’aucun cartel ni ne connais aucun de ses membres influents. Je n’ai d’ailleurs jamais fichu les pieds en Colombie.

Je ne fais également partie d’aucune agence de services secrets. Je ne suis pas un témoin sous haute protection. Je ne travaille pas sous couverture pour une quelconque police. Je n’ai donc pas d’identité cachée.

Je ne possède pas davantage de compte off-shore aux îles Caïmans ou de société écran aux Bahamas ou ailleurs. Je ne suis pas non plus l’héritière d’une grosse fortune. Je n’ai alors ni argent ni pouvoir, ni même super pouvoirs. Si je pouvais passer à travers les murs ou être invisible, je pense que je m’en serais déjà rendue compte. Je ne peux ainsi influer sur qui que ce soit et/ou quoi que ce soit en Colombie.

Ceci dit, le problème ayant été résolu avant qu’il n’entraîne des conséquences fâcheuses, espérons que le Venezuela ne s’y mettra pas…

Bon dimanche !

« Ma Beauté Chimique »

_Ma Beauté Chimique_wp

Un grand coup de cœur pour le dernier article de ce blog qui est un super blog en général d’ailleurs.

Lyse, l’auteur du blog Ma Beauté Chimique, aborde un sujet demeurant encore tabou de nos jours. Il est important qu’une femme de cette génération en parle.

De ma génération, le sexe était tabou en général. Mais on n’en discutait entre nous, les filles. On apprenait à découvrir notre corps, tout ce qui était lié à la sexualité en général. On connaissait notre cycle d’ovulation, par exemple.

Quelle jeune fille aujourd’hui le connaît-il ?

Je vous invite donc à lire cet article afin de découvrir, pour ceux et celles qui ne le savent pas, une part de notre féminité…

N. B. : À Lyse. Je n’ai pas réussi à envoyer mon commentaire sur ton blog, d’où en partie cet article. Si l’image représentative de ton blog est soumise à des droits réservés et que tu souhaites qu’elle n’apparaisse plus sur ce blog, je la retirerai sur ta demande.

Belgique : une pub d’une femme battue pour un burger

Belgique_une pub d'une femme battue pour un burger_wp

Alors que certains luttent contre la violence faite aux femmes, d’autres l’encouragent. La marque de burger belge Bicky a publié en début de ce mois-ci sur Facebook sa dernière publicité pour vendre son nouveau burger. Inutile d’expliquer l’image, elle parle d’elle-même. Et l’annonce écrite aussi !

Quelques heures après sa publication, 300 plaintes ont été recensées par le Conseil de la publicité, l’organe disciplinaire du secteur en Belgique, a indiqué sa directrice Sandrine Sepul. Plus que condamnée par les internautes ainsi que les médias, la marque a réagi en retirant son post. Or cela n’a pas suffit, l’organe disciplinaire de la publicité contre cette campagne a été saisi.

« Environ une femme sur quatre subira des violences pendant sa vie, certaines d’entre elles en mourront. Utiliser la violence à l’égard des femmes dans la publicité est irresponsable. Il n’y a plus de place pour la banalisation des actes de violence faites aux femmes ! C’est la raison pour laquelle mon cabinet étudie actuellement la possibilité de déposer plainte au pénal au sujet de cette publicité abjecte diffusée hier sur les réseaux sociaux », a déclaré Christie Morreale, femme politique belge, socialiste. Vice-présidente du gouvernement wallon et ministre de l’Emploi, de l’Action sociale, de la Santé et de l’Égalité des Chances depuis le 13 septembre 2019. Licenciée en criminologie de l’Université de Liège, elle est membre du PS depuis 1993.

Cette publicité est « nauséabonde et totalement irresponsable », ont aussi estimé Christie Morreale et Nawal Ben Hamou, femme politique belge, membre du PS. Bruxelloise, issue d’une famille d’origine turque et marocaine, elle a suivi toute sa scolarité en néerlandais. Elle est employée administrative auprès de la police de Bruxelles.

« En Belgique en 2017, 38 femmes ont été tuées parce qu’elles étaient des femmes. En 2016, on a enregistré 18 000 plaintes pour violences conjugales en Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est un sujet grave qu’il est totalement irresponsable de banaliser », a commenté sur Twitter Bénédicte Linard, femme politique belge de langue française, écologiste. Ministre de la Culture, la Petite enfance, les Droits des femmes, la Santé et les Médias au sein du Gouvernement de la Communauté française depuis le 17 septembre 2019.

Chaque année, plus de 45 000 dossiers pour violences conjugales sont enregistrés par les parquets en Belgique, selon Amnesty International. En 2010, l’Institut pour l’Égalité des Femmes et des Hommes estimait qu’1 femme belge sur 7 avait été confrontée à au moins un acte de violence commis par son partenaire ou ex-partenaire au cours des 12 mois précédents.

Octobre rose 2019

Octobre rose 2019_sein_wp

Comme chaque année, le mois d’octobre est consacré à la prévention du cancer du sein chez la femme. Il met à l’honneur les femmes qui ont eu ce cancer ou se battent contre. Il met en avant le dépistage conseillé dès l’âge de 25 ans et une mammographie à réaliser tous les deux ans à partir de 50 ans.

Cet évènement durant ainsi tout le mois permet de rappeler qu’en France 1 femme sur 8 développe un cancer du sein au cours de sa vie et que 9 cas sur 10 peuvent être guéris grâce à un dépistage précoce. Il lance un appel aux dons pour améliorer les traitements, développer les techniques afin de mieux lutter contre le cancer du sein, mais également contre tout autre type de cancer.

Ce mois est tout autant une occasion d’apporter une aide psychologique aux femmes qui ont perdu leur ou leurs seins, les aider à se sentir toujours femme…

Aidons la recherche !

Le fanatisme religieux dans le monde

Le fanatisme religieux dans le monde_religions-map_wp

Alors que l’intégrisme islamique fait couler de l’encre et du sang, une autre religion qui semble être plus discrète en fait autant, le christianisme, notamment aux États-Unis.

Bien que ce pays soit officiellement laïc, la religion est ubiquiste dans la société. Entre le mouvement évangélique, un dérivé du protestantisme, courant majoritaire au sein de la communauté chrétienne, et les créationnistes qui rejettent l’explication scientifique sur la création de la Terre et de la naissance de l’Homme sur la planète, l’émission Enquête exclusive a plongé au cœur de cette Amérique ultra-croyante. « God Bless America » est un documentaire qui a été diffusé ce dimanche 20 octobre sur M6. Présenté par Bernard de La Villardière, il en fait ainsi le résumé.

Les évangéliques sont ainsi partout et ont d’ailleurs voté en masse pour Donald Trump. Les chrétiens ont leur propre festival, le Creation Festival, qui se tient chaque année en Pennsylvanie, le plus grand festival de musique chrétienne des États-Unis. Rappeurs, hard-rockeurs, entre autres, se mélangent pour glorifier de manière frénétique Dieu. En Virginie, à Louisa, le pasteur accompagne les hommes du shérif en patrouille, en tentant d’évangéliser les prévenus. Dans le sud du pays, des musées et parcs d’attraction prônent les théories créationnistes. En Géorgie, une milice chrétienne, la plus importante du pays, existe même. Vêtements et entraînements militaires au programme, les membres de cette milice sont armés jusqu’aux dents, des armes de poing, fusils mitrailleurs, etc. Ils craignent les athées et les musulmans et se préparent à la guérilla urbaine.

Mais aussi, ce documentaire montre l’étroite relation entre religion et politique et bien sûr le rapport avec l’argent. Des églises aux musées, parcs d’attraction, aux festivals… à la gloire de Dieu, tous ces lieux de culte chrétiens rapportent des millions de dollars à leurs dirigeants. Sous couvert de la religion, ils brassent des sommes d’argent colossales. La politique est également sous l’influence de la religion. Dieu est partout. Il s’immisce dans les foyers, les écoles, des émissions de radio, de télévision, dans les rues… Quant aux athées, beaucoup sont bannis de leur cercle familial, traités comme des pestiférés, à tel point qu’ils n’osent l’avouer. On parle même de coming-out à faire au même titre que les homosexuels le font…

Le fanatisme religieux dans le monde_religions-numbers_wp

Or, il n’y pas qu’aux États-Unis où la religion dirige les individus comme un berger le ferait avec ses moutons, beaucoup d’autres pays sont de même touchés par ce fanatisme religieux. Une autre émission d’Enquête exclusive nous emmène sur un autre sujet, mais tout autant lié avec les religions. « Homophobie dans le monde, aux racines de la haine ». Ce reportage choc diffusé le dimanche 13 octobre dernier révèle les maltraitances subies par la communauté gay à travers le monde, dont la religion est pour une bonne partie responsable.

Le reportage nous amène à la rencontre de Lyes Alouane, un jeune français militant pour les droits LGBT qui vit un véritable enfer. Il a subi pas moins de 23 agressions en un an. En Tunisie, les homosexuels risquent trois ans d’emprisonnement ferme. Après leur arrestation, ils sont soumis à un « test anal », un examen humiliant sans aucune valeur scientifique, que beaucoup vivent comme un véritable viol. Skaner, un jeune tunisien qui a vécu cet avilissement a décidé de fuir son pays par peur d’une autre arrestation et afin de pouvoir aimer librement. En Ouganda, l’homophobie est même encouragée par l’État et punie par la prison à vie. 27 pays d’Afrique subsaharienne répriment l’homosexualité. Aux États-Unis, malgré la légalisation de l’homosexualité, elle reste très mal acceptée. 700 000 Américains ont choisi de recourir à des thérapies surréalistes assurant « transformer en hétérosexuel tout homosexuel » pour modifier leur orientation sexuelle.

La France n’est pas épargnée. Même si le mariage pour tous a été adopté en 2013, une augmentation des agressions physiques à l’encontre des homosexuels a été établie depuis 2018.

En 2019, 71 pays dans le monde pénalisent encore l’homosexualité, dont 8 menacent de peine de mort.