Le premier pancréas artificiel autorisé en France

Le premier pancréas artificiel autorisé en France_diabeloop_wp
DBLG1 est constitué d’une pompe sous forme de patch à coller sur le bras et d’un capteur placé au niveau de l’abdomen – Photo Diabeloop

La start-up française Diabeloop a obtenu le marquage CE pour son pancréas artificiel. Une première en France ! Ce marquage est l’étape essentielle par la commercialisation dans le pays. Les personnes atteintes de diabète de type 1 pourront bientôt bénéficier de ce nouveau dispositif.

Pour plus de détails, je vous invite à consulter l’article de Lise Loumé, rédactrice en chef adjointe du pôle web de Sciences et Avenir, par sur le site de ce magazine le 13 novembre 2018.

Publicités

Un médecin mis en garde à vue pour avoir reçu trop de patients

Un médecin mis en garde à vue pour avoir reçu trop de patient_stétoscope_wp

Jeudi dernier, dans le Loiret, le Docteur Jean-Marc Blanchon a été placé en garde à vue pour avoir reçu près de 120 patients par jour. La CPAM le soupçonne de fraudes.

Retrouvez l’article de la journaliste Esther Serrajordia paru hier sur le site de RTL qui en rapporte le résumé.

Affaire à suivre…

Les organes numériques

Les organes numériques_wp

« Grâce à la modélisation du cœur, adaptable en fonction du profil des patients, les spécialistes sont assistés dans leurs décisions thérapeutiques. »

Ces organes numériques qui aident les cardiologues, par Hugo Jalinière, article du 10/11/2018 sur le site Sciences et Avenir.

La « voiture volante »

La_voiture volante_prototype-boeing-photo-boeing-afp_wp
Prototype de la « voiture volante » de Boeing – Photo Boeing/AFP

En janvier de cette année, j’avais évoqué dans un article, relatif à ce sujet concernant les taxis volants, la volonté de l’homme de s’élever de plus en plus.

Bien que voler soit un rêve qui tient à cœur l’Homme, voler proprement est devenu aussi et surtout la priorité du moment. Mettre tout en œuvre afin de trouver un remède à la pollution. Et les avions sont en ligne de mire depuis un certain temps.

Alors que les constructeurs automobiles sont poussés au tout électrique, les concepteurs en matière d’aviation le deviennent également. Ils sont soumis à trouver des solutions de remplacement du kérosène par un système moins polluant pour notre Terre. L’électricité semble être le moyen le plus efficace pour cela.

De nombreux pays se lancent alors dans cette nouvelle recherche. Les États-Unis, voulant toujours être les premiers dans la course, sont parvenus à leur premier essai en vol. Le constructeur aéronautique Boeing est ainsi le responsable de cette réussite…

Article écrit par AFP, paru sur le site du magazine Sciences et Avenir.

« Shiva Exo »

_Shiva Exo_sncf-ergosanté_wp

Pour soulager la pénibilité du travail de certains de ses agents, la SNCF avec la start-up Ergosanté Technologie ont mis au point un exosquelette polyvalent, baptisé Shiva Exo. Il sera mis sur le marché cet été, dès son homologation.

Même si les conditions de travail dans l’industrie se sont nettement améliorées depuis les années 1930, il n’en reste pas moins que les ouvriers ont toujours des tâches répétitives, mécaniques et usantes à effectuer. Les activités de manutention restent particulièrement éprouvantes et peuvent au fil des années provoquer des troubles musculo-squelettiques.

La SNCF a alors décidé de s’occuper sérieusement du problème. En associant ses efforts avec ceux de la start-up Ergosanté Technologie, le Shiva Exo a vu le jour. Un exosquelette d’un nouveau genre capable de réduire radicalement la pénibilité au travail.

FRANCE-SCIENCE-TRANSPORT-RAIL-INDUSTRY-SOCIAL

« L’idée, c’est d’assister l’agent sur des tâches qui sont physiquement contraignantes », a ainsi résumé Yonnel Giovanelli, responsable du secteur à la direction du matériel SNCF.

À défaut d’avoir donc résolu la question de ses trains qui ne sont pas à l’heure, la SNCF se montre en tout cas à temps pour le futur, un futur d’un coût de 7 000 € par exosquelette, mais dont ce montant vaut bien la santé d’un être humain.

Une très belle initiative de la SNCF qui nous permet de pardonner ses écarts de conduite ferroviaires nous faisant perdre ces quelques minutes d’attente sur le quai de ses gares…

Les punaises de lit ont plus de 100 millions d’années !

Les punaises de lit ont plus de 100 millions d'années_wp

Une étude menée par des chercheurs internationaux a démontré l’existence des punaises de lit déjà à la période des dinosaures. Elles ont donc plus de 100 millions d’années !

L’article de Joël Ignasse paru le 24 mai dernier vous propose cette incroyable découverte sur le site du magazine Sciences et Avenir.

La « démence » devrait tripler d’ici 2050

La_démence_devrait tripler d'ici 2050_cerveau-rouage_wp

Selon l’étymologie, la démence est définit par l’aliénation mentale ou, par hyperbole, est une démarche, une action, une conduite qui indique de la déraison, de l’extravagance. Ce mot est synonyme de folie, de sénilité. Ce terme plus ou moins générique détermine aussi une pathologie, dont les personnes âgées de plus de 60 ans seraient les plus concernées.

Et selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le nombre actuel d’individus atteints par ce syndrome devrait tripler d’ici 2050. L’article de la journaliste Coralie Lemke paru hier sur le site du magazine Sciences et Avenir vous en apporte une brève explication. Cet article évoque le premier sens étymologique de la démence.

Quant au second sens, cet effroyable fait divers rapporté dans de nombreux journaux au sujet du suicide d’une jeune malaisienne de 16 ans suite à un sondage sur Instagram pourrait y être directement affecter…