Hong Kong va mettre fin au commerce de l’ivoire sur son territoire ?

Hong Kong va mettre fin au commerce de l'ivoire sur son territoire_wp
L’actrice et chanteuse Li Bingbing posant contre le trafic de l’ivoire

Hong Kong, estimée être l’une des plaques tournantes concernant le trafic de l’ivoire qui engendre la mort de milliers d’éléphants chaque année, a fait connaître son intention d’interdire définitivement son commerce.

Le 13 janvier, au cours de son discours de politique générale, le chef de l’exécutif Leung Chun-ying a confirmé cette intention en déclarant que son gouvernement allait faire du combat contre ce trafic sa priorité par des mesures radicales : « Le gouvernement lancera dès que possible les procédures législatives pour interdire les importations et exportations des trophées de la chasse aux éléphants. »

Outre un arrêt de la circulation de ce produit, il a précisé que les ministres plancheraient « activement » sur « les autres mesures appropriées » afin d’aboutir au terme de son commerce de façon définitive sur le territoire, en annonçant avec insistance : « Ce sera une interdiction totale. »

Car la vente d’objets en ivoire est encore autorisée dans le pays seulement si ces objets sont issus des stocks officiels existants avant l’interdiction internationale de ce commerce en 1990. Or, selon plusieurs ONG, les trafiquants contourneraient cette législation en vendant sous la fausse appellation « ivoire ancien » des défenses d’éléphants résultant du braconnage et faisant ainsi de l’île une plaque tournante majeure de contrebande à grande échelle. À défaut d’avoir défini un calendrier, les associations de défense des animaux, bien qu’elles aient accueilli cette décision avec encouragement, espèrent avant tout que le gouvernement sera fidèle à sa promesse en agissant réellement et rapidement.

Chaque année, le nombre de massacres d’éléphants est estimé à plus de 30 000 afin de satisfaire la demande d’ivoire en Chine, représentant à elle seule 90% des ventes, et en Asie du Sud-Est, dont le kilo peut aller au-delà des 2 000 $.

Entre 1990 et 2008, 242 tonnes d’ivoire ont été vendues, représentant environ 13 tonnes par an, soit environ 13 000 éléphants de tuer par an, en conséquence 242 000 éléphants de tuer en 18 ans, sachant qu’en moyenne 1 défense pèse 5 kilos, donc 10 kg par éléphant.

En 2013, environ 8 tonnes d’ivoire de contrebande ont été saisies à Hong Kong ayant l’un des aéroports les plus actifs du monde ainsi qu’une importante activité portuaire.

En juillet 2015, l’ONG kényane Save The Elephants a recensé dans son rapport pas moins de 30 800 bijoux et figurines, essentiellement, en vente dans plus de 70 magasins de l’île.

Publicités