USA : baby boom à l’hôpital St Cloud !

usa_baby boom à l'hôpital st cloud_minnesota-flag_wp

Relayé par la chaîne de télévision américaine Fox 9 et l’émission de télévision américaine Inside Edition, ce fait divers est aussi extraordinaire qu’attendrissant.

L’année 2018 a révélé un bilan surprenant pour l’hôpital St Cloud dans le Minnesota aux États-Unis. Dans la même unité de cet hôpital 31 infirmières ont donné naissance à 32 bébés cette même année. Un véritable baby boom ! Et celui-ci ne s’est pas produit du côté des patientes mais de celui de l’équipe du service de maternité.

31 infirmières sont tombées enceintes presque en même temps et ont donc accouché en 2018, dont l’une d’entre elles a mis au monde des jumeaux.

Celle-ci a d’ailleurs déclaré à Fox 9 : « J’avais des tas de gens qui me disaient quand j’étais enceinte ‘Oh, mon Dieu, chaque infirmière ici est enceinte’ et on disait ‘Oui, ne buvez pas l’eau‘ ». Une autre infirmière a expliqué à Inside Edition : « Il était notre premier alors c’était un grand soulagement de venir travailler avec toutes les autres femmes enceintes et de se dire ‘Hé, ça est-ce normal ? Ça est-ce normal ?’ Et juste avoir ce poids enlevé de mes épaules ».

Cet évènement rare, un record du nombre de naissances pour cette unité cette année-là, ne pouvait passer inaperçu. Les 31 mamans et les 32 bébés ont été alors réunis pour une séance photo grandeur nature afin d’immortaliser ce moment. Les bébés portaient tous des T-shirts blancs avec un numéro correspondant à leur ordre d’arrivée dans le monde.

usa_baby boom à l'hôpital st cloud_minnesota-équipe-infirmières_wp

Publicités

Du rififi chez les « stars »

du rififi chez les_stars_chapeau-or_wp

Ou règlements de comptes à O.K. Corral… Il semblerait que les peoples soient en forme en ce moment.

Entre un chanteur de RnB qui a été accusé de viol la semaine passée, un écrivain atteint du syndrome du complexe de supériorité et certainement bien d’autres encore qui font le « buzz » sur la toile, rien ne va plus sur la planète des peoples.

Le pire est même sans que l’on veuille franchement s’y intéresser, le web nous submerge de ces pseudos polémiques, dont certaines ne peuvent toutefois nous rendre totalement indifférents.

C’est le cas de cet écrivain, pourtant bien connu pour ses idées datant de la Préhistoire et son caractère pamphlétaire. Est-ce peut-être d’ailleurs cette seconde particularité qui le rend si célèbre ?

Que dire d’un homme qui n’aime pas les femmes de cinquante ans, son âge, les estimant bonnes pour la déchèterie ? Que penser d’un individu qui préfère les jeunes aux vieilles ?

Bah qu’il a le droit…

Le même droit que celui d’une femme pouvant dire de lui qu’il est un homme vieux. Il est doté d’un physique banal, loin d’éveiller les fantasmes d’une femme, quel que soit son âge. Il n’a pas non plus la carrière d’un Christian Jacq ou d’un autre grand écrivain plus classique. Il ne laissera qu’une onde d’un vague souvenir derrière lui ou pas. Il ne sera jamais l’équivalent d’un Jean d’Ormesson, très grand homme d’esprit et de beau parlé. Il n’est qu’une ombre passagère dans le temps. Un chroniqueur faubourien d’une émission de fin de soirée, non diffusée à heure de grande écoute, qui palabre en citant des auteurs renommés en enfilade comme les grains d’un chapelet. Il utilise un discours afin de se donner un intérêt substantiel, dont il est le seul à prétendre. Enfin, il n’est qu’un simple mortel comme le tout un chacun. Ses « coprolithes » ne sont ni en or ni en argent. Son sang est aussi rouge que celui d’une femme de cinquante ans ou moins ou plus…

Sous la neige…

sous la neige..._terrasse-maison1_wp

De retour parmi vous les amis ! Un retour sous la neige. Ayant quitté un lieu à – 6°C avec un soleil radieux, je retrouve mon coin de la région parisienne avec 6°C et un ciel chargé de neige. De gros flocons tombent comme un rideau. Un beau manteau blanc commence à s’étendre sur le sol…

L’hiver, tel que je l’entends, est enfin là !

Le verdict est aussi tombé. La charmante blogueuse Sabrina a endossé la robe d’un juge et m’a déclarée non coupable et libre de repartir avec tous mes cartons.

Je vais donc de ce pas poursuivre le remplissage de ces dits cartons en vous souhaitant à tous et toutes une belle journée sous la neige…

sous la neige..._terrasse-maison2_wp

Monday’s cooking

monday's cooking_pie-beef-chunky_wp

Petit retour en Angleterre avec ces quelques photos culinaires…

monday's cooking_chutney-mango_wp

monday's cooking_pie-lamp-persian_wp

monday's cooking_sausages_wp

monday's cooking_soft-bread_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Bon appétit !

Dans le calme de l’hiver…

dans le calme de l'hiver..._daims-neige_wp

Suite et fin de ces quelques paysages d’hiver :

dans le calme de l'hiver..._forêt-neige_wp

dans le calme de l'hiver..._sapins-neige_wp

dans le calme de l'hiver..._rivière-neige_wp

dans le calme de l'hiver..._stalactites_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Bon dimanche !

Dans le froid de l’hiver…

dans le froid de l'hiver..._hibou-neige_wp

Dans l’attente de ma sentence (cf. article d’hier), je vous propose ces quelques paysages au cœur de l’hiver…

dans le froid de l'hiver..._forêt-neige_wp

dans le froid de l'hiver..._maison-sapins_wp

dans le froid de l'hiver..._forêt-colline_wp

dans le froid de l'hiver..._forêt-sapins_wp

N. B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je le retirerai sur leur demande.

Humeurs d’hiver

humeurs d'hiver_wp

« Elle ne se foule pas trop la fille avec les intitulés de ses articles en ce moment », pourriez-vous me dire ?

Vous auriez raison !

« Elle ne se fatigue pas trop non plus pour la composition de ses articles qui sont soit des photos postées, n’étant même pas les siennes, soit des liens vers d’autres sites », me diriez-vous également ?

C’est vrai aussi !

Or pour ma défense, monsieur le juge, je suis bien coupable mais pas responsable. Les responsables, car oui monsieur le juge il y en a plusieurs, ce sont les déplacements que je dois faire en vue de mon futur et très proche déménagement et les cartons.

J’insiste sur ce dernier point, monsieur le juge, les cartons !

Ils me harcèlent. Ils s’imposent dans toutes les pièces de ma maison, jusque dans ma salle de bain. Ils envahissent de plus en plus mon territoire. Ils tentent conquérir mon espace. Ils mettent tout en œuvre afin de m’obliger à battre en retraite.

J’ai, monsieur le juge, des circonstances atténuantes. La sentence ne devrait pas être trop lourde. J’espère qu’un sursis me sera accordé avec sans mise à l’épreuve ou que la peine prononcée ne sera pas assortie d’un travail d’intérêt général.

Bien que je sois absente physiquement de cette audience, monsieur le juge, puisqu à ce moment précis cet article et ceux qui suivront sont planifiés, ma bonne foi présentement exprimée devrait pencher en ma faveur. Le non-lieu devrait donc être prononcé !

Bientôt des taxis volants ?

bientôt des taxis volants_volocopter_wp

Depuis l’aube des temps, voler a toujours été l’un des fantasmes de l’Homme. Pouvoir se déplacer dans les airs, avoir une sensation d’évasion, de liberté…

Alors que l’humanité a trouvé le moyen de concevoir des moyens de transports volants, devenant de plus en plus technologiques et performants, la volonté d’étendre la notion de vol demeure. L’imagination dans le domaine est loin d’avoir donné son dernier mot, plutôt son dernier vol.

Ces deux articles parus dans le magazine Sciences et Avenir l’expliquent d’ailleurs :

« Après Dubaï, c’est à Singapour que sera testé le robot taxi aérien de Volocopter » par Sarah Sermondadaz, paru le 18/10/2018.

« Avec UberAIR, nous voulons permettre aux gens d’accéder au vol en ville » par Olivier Hertel, publié le 22/11/2018.

Humour d’hiver

humour d'hiver_wp

De retour parmi vous les amis, mais pour deux petits jours seulement. Je dois à nouveau  m’absenter de ce vendredi à lundi inclus.

Pour aujourd’hui, je vous propose de regarder le spectacle de l’humoriste Blanche Gardin sur le site Netflix, intitulé « Je parle toute seule ».

Ce one-woman-show n’est pas tout public. Il s’adresse aux adultes et touchera peut-être un public davantage féminin.

Il y avait longtemps que je n’avais pas autant ri, au point d’en attraper mal aux côtes. Loin d’être politiquement correct, ce stand-up est intelligent et fait passer de nombreux messages d’un réalisme poignant.

Rien ne vaut un tel moment de franche rigolade pour se réchauffer l’hiver, mais aussi en toute saison…