Les Jeux Paralympiques d’été – 2ème partie

les-jeux-paralympiques-dete2_1988_seoul_wp

Les Jeux paralympiques d’été en 1988 à Séoul en Corée du Sud, du 15 au 24 octobre. 8è édition. 16 sports, 729 épreuves, 3 053 athlètes et 61 pays participants. Pour la première fois, le tennis en fauteuil roulant fut présenté en démonstration. Sur les 61 nations, 48 d’entre elles remportèrent au moins une médaille.

les-jeux-paralympiques-dete2_1992_barcelone_wp

Les Jeux paralympiques d’été en 1992 à Barcelone en Espagne, du 3 au 14 septembre. 9è édition. 15 sports, 487 épreuves, 3 020 athlètes et 82 pays participants. Le tennis en fauteuil roulant fut officiellement intégré aux Jeux Paralympiques. L’Union soviétique fit son entrée sous le titre de « Équipe unifiée » (UEN) et 55 nations remportèrent au moins une médaille.

les-jeux-paralympiques-dete2_1996_atlanta_wp

Les Jeux paralympiques d’été en 1996 à Atlanta aux États-Unis, du 16 au 25 août. 10è édition. 20 sports, 508 épreuves, 3 259 athlètes et 104 pays participants, dont 60 d’entre eux remportèrent au moins une médaille.

les-jeux-paralympiques-dete2_2000_sydney_wp

Les Jeux paralympiques d’été en 2000 à Sydney en Australie, du 18 au 29 octobre. 11è édition. 20 sports, 558 épreuves, 3 843 athlètes et 127 pays participants. Les athlètes ayant des traumatismes de la moelle épinière, des problèmes de vue, des handicaps mentaux, une amputation, une paralysie cérébrale y participèrent. Le rugby en fauteuil roulant et la voile entrèrent officiellement comme Jeux Paralympiques. Pas de moins de 300 records du monde et paralympiques furent battus. L’équipe d’Espagne des déficients intellectuels de basket-ball dut rendre sa médaille d’or pour tricherie ; 10 des 12 joueurs (seulement) ne présentaient aucun handicap mental. Suite à ce scandale, les athlètes atteints de handicap mental furent exclus jusqu’en 2012. Le CIP estima une trop grande difficulté à déterminer le niveau d’un tel handicap.

les-jeux-paralympiques-dete2_2004_athenes_wp

Les Jeux paralympiques d’été en 2004 à Athènes en Grèce, du 17 au 28 septembre. 12è édition. 19 sports, 162 épreuves, 3 969 athlètes et 136 pays participants. Le football à 5 ainsi que l’épreuve de handibike en cyclisme firent leur entrée. Le judo et le volley-ball furent ouverts aux femmes. Pour la première fois dans l’histoire de ces Jeux, les athlètes n’eurent pas à payer leurs frais de participation. Les J.O. et les J.P. eurent un Comité d’organisation commun. Ces Jeux reçurent une médiatisation sans précédent, 50 chaînes internationales et 3 000 journalistes avaient fait le déplacement. Ils connurent aussi 304 records du monde et 448 records paralympiques. Le contrôle antidopage dépista 7 sportifs positifs sur 670. Ces Jeux furent également marqués par un évènement dramatique. Le 28 septembre, la cérémonie de clôture fut écourtée en raison d’un terrible accident de car qui transportait des lycéens se rendant aux Jeux, dont la plupart d’entre eux furent tuée. Le spectacle et le feu d’artifice furent ainsi annulés.

les-jeux-paralympiques-dete2_2004_athenes_natalie-du-toit_wp

Cependant, ces Jeux révélèrent une sportif hors-norme, l’héroïne de ces derniers, Natalie du Toit qui remporta 5 titres de championne paralympique et qui deviendra 4 ans plus tard, la première nageuse amputée à se qualifier pour les Jeux Olympiques en 2008 à Pékin.

les-jeux-paralympiques-dete2_2004_athenes_mascotte-proteas_wp

Autre caractéristique de ces Jeux fut le choix de la mascotte « Proteas », un hippocampe aux différentes couleurs. Son nom fut inspiré de Protée, une divinité de la mythologie grecque, dont le mot grec « protos » signifie « premier », « excellent ». Proteas symbolisa les 4 valeurs remarquables des Jeux Paralympiques qui sont l’inspiration, la force, la persévérance et la célébration. Enfin, l’hippocampe ou cheval de mer symbolisa la mer, élément majeur de la culture hellénique, puisque la mer eut donné naissance à de nombreux dieux et héros dans la mythologie grecque.

les-jeux-paralympiques-dete2_2008_pekin_wp

Les Jeux paralympiques d’été en 2008 à Pékin en Chine, du 6 au 17 septembre. 13è édition. 20 sports, dont l’aviron fit son entrée, 472 épreuves, plus de 4 200 athlètes et 148 pays participants, le plus grand nombre de nations présentes dans l’histoire de ces Jeux.

Ces jeux furent aussi marqués par des événements sportifs exceptionnels et inattendus. Le 7 septembre, la 1ère médaille d’or fut décrochée par la Slovaque Veronika Vadovicova au tir sportif dans l’épreuve du fusil à air sur 10 m. Les athlètes britanniques firent un véritable carton en remportant l’or dans l’ensemble des trois épreuves de cyclisme. Des 4 médailles d’or réservées pour le judo, la Chine remporta les 2 épreuves féminines et l’Algérie, les 2 épreuves masculines. Ce résultat fut inattendu. Quant à la célèbre nageuse Natalie du Toit, elle remporta l’épreuve du 100 m papillon. Le lendemain, en athlétisme, le 5 000 m dames dans la catégorie T54 (athlètes en fauteuil roulant pour les épreuves de course ayant le type de handicap le moins lourd, pas de handicap aux bras) provoqua une véritable sueur froide. Peu de temps avant le dernier tour de piste, 6 athlètes se percutèrent au point de s’empiler les unes sur les autres et de créer d’importants dommages tant sur le plan physique qu’au niveau matériel. Plusieurs fauteuils furent sévèrement abîmés et la coureuse suisse, Edith Hunkeler, à l’origine de la collision, eut la clavicule brisée. Les 6 coureuses furent éliminer de la course. Bien que le reste des concurrentes terminèrent la course permettant ainsi à la Canadienne Diane Roy de la remporter, le CIP décida de rendre cette compétition caduque suite au recours déposé par 3 nations et de la reprogrammer au 12 septembre. La coureuse suisse ne put y participer de par sa disqualification.

les-jeux-paralympiques-dete2_2008_pekin_osamah-alshanqiti_wp

Ce même jour, le 8 septembre, l’athlète Osamah Alshanqiti remporta la 1ère médaille d’or paralympique ou olympique jamais obtenue jusque là par l’Arabie Saoudite, battant de plus le record du monde en triple saut à 15,37 m dans la catégorie F12 (malvoyants)

les-jeux-paralympiques-dete2_2008_pekin_eleanor-simmonds_wp

L’héroïne de ces Jeux fut la nageuse britannique Eleanor Simmonds qui devint à l’âge de 13 ans la plus jeune championne paralympique de l’histoire de ces Jeux en remportant la médaille d’or en individuel sur le 100 m libre dans la catégorie S6 (nains). Elle compte aujourd’hui à son actif 4 médailles d’or et 4 records du monde battus.

Le 9 septembre, la Grande-Bretagne rafla 5 nouvelles médailles d’or en cyclisme et une d’argent. Haider Ali décrocha la 1ère médaille paralympique de l’histoire du Pakistan, une médaille d’argent en saut en longueur dans la catégorie F37/38 (paralysie cérébrale), la médaille d’or fut remportée par le Tunisien Farhat Chida. Laurentia Tan remporta la 1ère médaille paralympique de l’histoire de Singapour (bronze) en individuel dans les épreuves équestres. Le Sud-Africain Oscar Pistorius remporta la médaille d’or en athlétisme sur le 100 m dans la catégorie T44 (amputation des jambes) et enfin l’haltérophile pakistanais Ahmed Butt fut le premier athlète exclu des Jeux pour dopage.

les-jeux-paralympiques-dete2_2012_londres_wp

Les Jeux paralympiques d’été en 2012 à Londres au Royaume-Uni, du 29 août au 9 septembre. 14è édition. 20 sports, 21 disciplines, 503 épreuves, 4 302 athlètes et 164 pays participants. Les athlètes atteints de handicaps mentaux purent réintégrer les Jeux grâce à un nouveau procédé qui eut été mis en place au préalable permettant de mieux détecter ce type de handicap et d’éviter ainsi la tricherie Jeux en 2000. Ces athlètes concoururent donc dans les épreuves d’athlétisme, natation et tennis de table. Parmi les nations présentes, 13 firent leur apparition (Antigua-et-Barbuda, Brunei, Cameroun, République démocratique du Congo, Comores, Corée du Nord, Djibouti, Gambie, Guinée-Bissau, Îles vierges américaines, Liberia, Mozambique, Saint-Martin et Îles Salomon), tandis que le Malawi qui devait aussi y participer pour la première fois annula quelques heures avant la cérémonie d’ouverture prétextant une absence de moyens financiers, comme le Botswana qui annula sa participation à la dernière minute en raison du Comité olympique botswanais qui retira son soutien financier au pays en évoquant des « anomalies financières dans la gestion des fonds » par ce dernier.

Pour la première fois les installations olympiques de Londres furent spécialement conçues afin d’accueillir aussi les Jeux Paralympiques ; les sites olympiques furent aménagés de zones spéciales avec des sièges accessibles pour ces dits Jeux. Certains de ces sites furent d’ailleurs réutilisés en 2014 pour les premiers Jeux Invictus, jeux multisports internationaux pour les soldats blessés et handicapés.

Publicités

Les Jeux Paralympiques d’été – 1ère partie

les-jeux-paralympiques-dete1_1948_stoke-mandeville_wp

Dans la continuité des Jeux de Stoke Mandeville, ces Jeux furent élevés pour la première fois au rang de compétition internationale jamais connu jusqu’alors. À l’origine, pratique thérapeutique pour les vétérans de la Seconde Guerre Mondiale, ces Jeux prirent la forme des Jeux Paralympiques et devinrent une compétition sportive de haut niveau permettant à de nombreuses personnes souffrant de handicap de pouvoir exprimer leur talent sportif.

les-jeux-paralympiques-dete1_1960_rome_wp

Les Jeux paralympiques d’été en 1960 à Rome en Italie, du 18 au 25 septembre, furent les premiers de leur histoire. 8 sports, 57 épreuves, 400 athlètes et 23 pays participants. Ces Jeux furent organisés une semaine après les Jeux Olympiques par le Dr Ludwig Guttman en collaboration avec son confrère le Dr Antonio Maglio. Les seuls sportifs qui participèrent avaient des lésions à la moelle épinière. Le village des athlètes n’étant pas accessible aux personnes en fauteuil roulant, les sportifs durent être portés pour la montée et la descente des escaliers.

les-jeux-paralympiques-dete1_1964_tokyo_wp

Les jeux paralympiques d’été en 1964 à Tokyo au Japon, du 3 au 12 novembre. 2è édition. 9 sports, dont l’haltérophilie ainsi que la course en fauteuil roulant firent leur apparition, 144 épreuves, 375 athlètes et 21 pays participants.

les-jeux-paralympiques-dete1_1968_tel-aviv_wp

Les jeux paralympiques d’été en 1968 à Tel Aviv en Israël, du 4 au 13 novembre. 3è édition. 750 athlètes et 29 pays participants.

les-jeux-paralympiques-dete1_1972_heidelberg_wp

Les jeux paralympiques d’été en 1972 à Heidelberg en Allemagne, du 2 au 11 août. 4è édition. 10 sports, 1 000 athlètes et 44 pays participants.

les-jeux-paralympiques-dete1_1976_toronto_wp

Les jeux paralympiques d’été en 1976 à Toronto au Canada, du 3 au 11 août. 5è édition. 13 sports, 1657 athlètes et 40 pays participants. Pour la première fois, des épreuves furent établies pour les athlètes aveugles (le sport, le Goal-ball leur est uniquement réservé) et malvoyants ainsi que pour les amputés. Ce fut aussi la première transmission télévisée quotidienne des Jeux mais seulement dans une partie de l’Ontario.

Ces Jeux furent également les premiers à subir un boycott. L’Afrique du Sud exclue des J.O. depuis 1964 à cause de sa politique d’apartheid, participait cependant en parallèle aux Jeux Paralympiques. Malgré une demande antérieure au CIP de plusieurs nations d’exclure ce pays des Jeux, les organisateurs convia l’Afrique du Sud à y participer. 8 pays boycottèrent en tout les Jeux. Le Kenya, le Soudan et la Yougoslavie furent absents, tandis que Cuba, la Jamaïque, la Hongrie et l’Inde se présentèrent en espérant que l’Afrique du Sud sera exclue en dernière minute, ce qui ne fut le cas, alors ces 4 pays quittèrent les Jeux avant le début de la compétition. La Pologne participa aux premières épreuves puis se retira ensuite. Or, l’Afrique du Sud qui avait envoyé pour la première fois une délégation avec des athlètes noirs (9 sur 39) vécut ses derniers Jeux, puisque le pays sera interdit de participer en 1980. En revanche, la Rhodésie, interdite aux J.O. en 1972 de par sa politique de discrimination raciale, mais qui participait en parallèle aux Jeux Paralympiques depuis 1960, fut exclue de ces Jeux en raison du refus du gouvernement canadien de fournir des visas à ses athlètes.

les-jeux-paralympiques-dete1_1976_toronto_arnold-boldt_wp

Le héros incontestable de ces Jeux fut le Canadien Arnold Boldt, âgé de 18 ans et amputé d’une jambe, qui remporta le saut en longueur à 2,96 m et le saut en hauteur à 1,86 m.

Un autre sportif brilla également, l’Américain David Kiley, en fauteuil roulant, qui battit 3 nouveaux records du monde en course sur le 100 m, le 800 m et le 1500 m. Il obtint aussi la médaille d’or par équipe en basket-ball. De façon générale, les Américains dominèrent ces Jeux, largement en tête du classement au tableau des médailles. Et les Néerlandais ne furent pas en reste non plus, ils s’imposèrent dans les épreuves de natation en remportant 36 médailles d’or.

Par ailleurs, ce fut la première année des Jeux Paralympiques d’hiver qui se déroulèrent à Örnsköldsvik en Suède réunissant 4 sports, 250 athlètes et 14 pays participants.

les-jeux-paralympiques-dete1_1980_arnhem_wp

Les Jeux paralympiques d’été en 1980 à Arnhem aux Pays-Bas, du 21 au 30 juin. 6è édition. 1 600 athlètes et 42 pays participants.

les-jeux-paralympiques-dete1_1984_new-york_wp

Les Jeux paralympiques d’été en 1984 à New York aux États-Unis et à Stoke Mandeville au Royaume-Uni, du 17 juin au 1er juillet. 7è édition. 16 sports, 903 épreuves, 2 900 athlètes et 54 pays participants. Ces jeux furent les seuls à être accueillis par 2 villes hôtes et les derniers à ne plus être organisés par la même ville que les Jeux Olympiques. Ils ne furent pas non plus touchés par le boycott que subira les J.O. à Los Angeles quelques temps plus tard. D’ailleurs, l’Allemagne de l’Est y participa pour la première fois.

les-jeux-paralympiques-dete1_logo_wp

La suite de cette magnifique aventure des Jeux Paralympiques dimanche en l’honneur de leur clôture.

 

Les Jeux Paralympiques – histoire

Les Jeux Paralympiques - histoire_wp
Logo officiel actuel

Les Jeux Paralympiques regroupent ainsi des athlètes à handicap physique comme mental, amputation, cécité ou malvoyant, infirmité motrice, cérébrale ou en fauteuil roulant, etc. Les sourds et malentendants n’y participent pas en raison de leurs propres Jeux, les Jeux Olympiques des sourds, les Dreaflympics, historiquement la plus ancienne compétition handisport internationale. Quant aux personnes à handicap mental, elles participaient aux Jeux Olympiques spéciaux avant d’être intégrées en 1996, puis exclues de 2004 à 2012 suite à des tricheries (soucis de classification du handicap et fausse déficience intellectuelle), et réintégrées en 2012 aux Jeux de Londres dans lesquels elles concoururent en athlétisme, en natation et en tennis de table. Les Jeux Paralympiques sont organisés par le CIP, le Comité International Paralympique. Ils se déroulent à l’image des Jeux Olympiques tous les 4 ans en été et en hiver après ces derniers.

Les Jeux Paralympiques - histoire_Dr-Ludwig-Guttmann_wp

Sir Ludwig Guttmann, né le 3 juillet 1899 à Toszek, dans la région de Voïvidie de Silvésie, en Pologne, et décédé le 18 mars 1980. Neurochirurgien allemand, il fut le créateur des Jeux Paralympiques. L’un des plus éminents neurologues d’avant-guerre (la 2nde), il travailla à l’hôpital juif de Breslau jusqu’en 1939 et fuit la Pologne pour se réfugier en Angleterre où il y sera d’ailleurs anobli dans les années 60 en prenant alors le titre de Sir. En 1944, il fonda le National Spinal Injuries Centre (centre national des blessés de la moelle épinière) à Stoke Mandeville, dans le comté du Buckinghamshire, aux environs de Londres, sous la demande du gouvernement britannique. Il y fut le directeur jusqu’en 1966. Et c’est en 1948 qu’il eut l’ingénieuse idée d’organiser sur le terrain de l’hôpital les premiers « Jeux mondiaux des chaises roulantes et des amputés », « World Wheelchair and Amputee Games », qui seront plus connus par la suite sous le nom des « Jeux de Stoke Mandeville ». Ces Jeux avaient pour but d’aider à la réhabilitation des anciens vétérans et victimes de la Seconde Guerre Mondiale devenus paraplégiques et tétraplégiques par la pratique physique, le sport. Les deux seules épreuves auxquelles deux équipes d’anciens combattants participèrent furent le tir à l’arc et le basket. Les progrès constatés en terme de force, de confiance en soi et d’estime de soi furent impressionnants. Ils permirent à la majorité des patients de rentrer chez eux et reprendre leur ancienne activité professionnelle. Il décida alors de s’engager davantage en permettant à des personnes souffrant ainsi de ces handicaps d’accéder aux sports à tous les niveaux. L’adaptation se passa donc par les pratiques et les règles. En 1952, plus de 130 participants internationaux se rassemblaient pour ces Jeux qui furent reconnus par le CIO comme Jeux sportifs en 1956. La même année, il reçut la Coupe Fearnley en récompense à sa contribution majeure à l’idéal olympique. D’ici, les « Jeux de Stoke Mandeville » devinrent une compétition sportive pour handicapés et les premiers Jeux Paralympiques naquirent alors en 1960. À la même date, il fonda la British Sports Association of the Disabled (Association Sportive Britannique des Handicapés). En 1965, il reçut le titre de Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique, celui de chevalier en 1966, fut élu membre de la Royal Society en 1976 et ne cessa d’œuvrer jusqu’à ses 80 ans. L’un de ses ultimes rêves était la création du premier village olympique pour personnes handicapées à Stoke Mandeville.

Les Jeux Paralympiques - histoire_logo-1988-1994_wp
Logo officiel de 1988 à 1994

En 1960, les premiers Jeux Paralympiques virent le jour à Rome. Le pape Jean XXIII nomma d’ailleurs à cette occasion le Dr Ludwig Guttmann « le De Coubertin des Paralysés. » Depuis, les Jeux Paralympiques ont souvent lieu dans la même ville et juste après les Jeux Olympiques. Mais, il faudra attendre les Jeux Paralympiques d’été à Séoul en 1988 pour que les J.O. et les J.P. soient effectivement organisés dans la même ville. En 1976, c’est au tour des premiers Jeux Paralympiques d’hiver de se dérouler à Örnsköldsvik en Suède.

L’origine du nom « paralympique » venait de l’association du mot « paraplégique » avec celui de « olympique », aujourd’hui, par la venue d’athlètes ayant différents handicaps, le terme réunit le préfixe issu du grec « para » c’est-à-dire « en parallèle de » et les dernières syllabes « lympique » de « olympique »

Et bien évidemment afin que la compétition soit le plus équitable, les athlètes présentant des aptitudes fonctionnelles similaires sont placés ensemble ; ils sont classés par catégorie selon leur handicap.

Enfin, les Jeux Paralympiques suivent le même procédé que les Jeux Olympiques au niveau des symboles, ainsi les cérémonies d’ouverture et de clôture, la flamme olympique comme les mascottes.

Les Jeux Paralympiques - histoire_logo-1994-2004_wp
Logo officiel de 1994 à 2004

Je vous retrouve mercredi prochain avec un nouvel article sur les Jeux Paralympiques, leurs athlètes qui eux aussi ont marqué l’histoire de ces Jeux…

Les Jeux Paralympiques d’été à Rio

Les Jeux Paralympiques d'été à Rio_wp

Les Jeux Paralympiques d’été de 2016 à Rio de Janeiro au Brésil débutent officiellement aujourd’hui et ce jusqu’au 18 septembre. C’est la 15è saison. Premiers Jeux Paralympiques d’été qui se déroulent pendant l’hiver de la ville hôte et les premiers, comme les J.O., qui ont lieu en Amérique du Sud.

Durant cette période 4 350 sportifs des 176 pays participants concourront dans 23 sports, 24 disciplines et 528 épreuves. Deux nouveaux sports font également leur entrée, le canoë et le para triathlon. Les athlètes russes sont exclus de ces Jeux en raison de dopage. Le Comité International Paralympique, le CIP leur ont ainsi interdit la participation, car les Jeux Paralympiques représentent les valeurs du courage et du respect vis-à-vis de leurs concurrents de même niveau. Par ailleurs, le CIP a autorisé le 5 août dernier qu’une équipe d’athlètes de réfugiés composée notamment d’un nageur syrien et d’un lanceur de disque iranien participe sous le nom d’Athlètes paralympiques indépendants.

Le logo choisi évoque 2 archétypes, l’infini et le cœur, symbolisant la tolérance, la passion et la chaleur du peuple brésilien.

Les Jeux Paralympiques d'été à Rio_mascottes-vinicius-tom_wp

Concernant les mascottes, nous retrouvons celles des Jeux Olympiques, Vinicius et Tom.

Et pour la suite des évènements, nous n’avons plus qu’à laisser nos sportifs faire le reste en leur souhaitant une très bonne chance et d’excellents Jeux Paralympiques !

Enfin, bien que ces Jeux soient beaucoup moins médiatisés que leurs homologues, ils ont tout autant leur importance. C’est pour cela qu’au cours de leur durée, je vous présenterai quelques articles en référence.