Le premier pancréas artificiel autorisé en France

Le premier pancréas artificiel autorisé en France_diabeloop_wp
DBLG1 est constitué d’une pompe sous forme de patch à coller sur le bras et d’un capteur placé au niveau de l’abdomen – Photo Diabeloop

La start-up française Diabeloop a obtenu le marquage CE pour son pancréas artificiel. Une première en France ! Ce marquage est l’étape essentielle par la commercialisation dans le pays. Les personnes atteintes de diabète de type 1 pourront bientôt bénéficier de ce nouveau dispositif.

Pour plus de détails, je vous invite à consulter l’article de Lise Loumé, rédactrice en chef adjointe du pôle web de Sciences et Avenir, par sur le site de ce magazine le 13 novembre 2018.

Publicités

Des nouvelles pas si fraîches…

Des nouvelles pas si fraîches..._fr-nantes-blason_wp

Entendu récemment à la radio RTL, ce fait divers incroyable a été révélé par le journal Ouest France.

C’est à l’ouest de Nantes que le propriétaire d’un logement a fait la macabre découverte. Voulant vendre son appartement, il tente de contacter son locataire âgé. Ne parvenant pas à le joindre, il décide de se rendre directement sur place ce 10 juillet. L’appartement fermé de l’intérieur, les fenêtres closes, il entre et découvre le corps inerte de l’homme, alors âgé de 80 ans, allongé par terre, à côté de son lit. Sa mort remonterait à 2008.

Au moment de la découverte, aucune odeur particulière n’a été détectée. La nourriture trouvée dans le réfrigérateur ainsi que les journaux dans l’appartement indiquaient la date de 2008. Le propriétaire recevait par prélèvement automatique les loyers. Certains habitants de l’immeuble voyant la boîte aux lettres se remplir pensaient qu’il s’agissait d’une résidence secondaire. Les riverains ont décrit un quartier calme avec beaucoup de changement de locataires. Ces derniers jeunes n’étaient ainsi pas là en 2008.

L’homme est né en 1929 et n’avait pas de famille. Seule une nièce, sans nouvelle depuis une dizaine d’années, a été retrouvée par les enquêteurs. La décomposition avancée du corps, en état de momification, semblerait confirmée la date du décès. La police a ouvert une enquête afin de déterminer la cause de la mort qui paraît être naturelle.

Un médecin mis en garde à vue pour avoir reçu trop de patients

Un médecin mis en garde à vue pour avoir reçu trop de patient_stétoscope_wp

Jeudi dernier, dans le Loiret, le Docteur Jean-Marc Blanchon a été placé en garde à vue pour avoir reçu près de 120 patients par jour. La CPAM le soupçonne de fraudes.

Retrouvez l’article de la journaliste Esther Serrajordia paru hier sur le site de RTL qui en rapporte le résumé.

Affaire à suivre…

Le Mexique sous 2 mètres de glace

Le Mexique sous 2 mètres de glace_flag_wp

Alors que nous connaissons une période de canicule en France, le Mexique s’est retrouvé sous la glace.

Plus précisément à Guadalajara, ce dimanche 30 juin, une tempête exceptionnelle de grêle s’est abattue sur la ville. La glace accumulée à certains endroits a atteint 2 mètres. Ce phénomène a été dû à l’instabilité de l’atmosphère.

200 maisons et commerces ont été touchés. 50 véhicules au moins ont été emportés par le torrent formé par la glace.

Les jours précédents dans la même région, les températures atteignaient 31°C.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Sciences et Avenir.

Interpol a démantelé un réseau international de pédophiles

Interpol a démantelé un réseau international de pédophiles_logo_wp

Le 23 mai dernier, l’Organisation internationale de police criminelle, Interpol, a annoncé sur son site le démantèlement d’un réseau international de pédophiles connectés au dark web. L’opération baptisée « Blackwrist » et dirigée par Interpol a ainsi permis de sauver 50 enfants, dont un bébé de 15 mois. 9 suspects ont été appréhendés.

En 2017, Interpol a découvert un site totalisant plus de 60 000 membres issus du monde entier. Sur ce site apparaissaient notamment des images d’abus perpétrés sur 11 garçons âgés de moins de 13 ans. Les enquêteurs ont réussi à localiser des adresses IP aux États-Unis, en Thaïlande et en Australie, par lesquelles les accusés postaient régulièrement des nouvelles photos et vidéos, a rapporté CBS News.

L’enquête a mené au principal administrateur du site et à son interpellation. Selon les informations de la police, ce dernier basé en Thaïlande serait aussi l’auteur des abus sur les 11 garçons, dont son neveu. En leur promettant des jeux, de la nourriture ou un accès à Internet, l’homme attirait les enfants à lui.

Parmi les individus arrêtés, un Australien. Les enquêteurs ont retrouvé en sa possession des milliers de documents pédopornographiques, entre 2011 et 2018, filmés en Thaïlande et en Australie. Sur les différents clichés, l’homme se présentait souvent comme l’auteur principal des abus sur mineurs, dont un bébé de 15 mois.

Lors de son procès en Australie, le juge Liesl Chapman en charge a déclaré : « Vous êtes le pire cauchemar d’un enfant, vous êtes l’horreur de tous les parents et une menace pour la société ».

Le Thaïlandais a été condamné à 146 ans de prison et l’Australien à 40 ans, chacun dans son pays de résidence. Les identités des autres individus arrêtés n’ont pas été divulguées. Cependant Interpol a fait part de la déclaration de l’attaché régional du ministère de la Sécurité intérieure américaine, Eric McLoughlin, donnée à Bangkok qui précisait qu’aux États-Unis, « plusieurs arrestations concernent des personnes occupant des postes de confiance, ainsi qu’un individu qui a abusé de son demi-frère de 2 ans ».

Le secrétaire général d’Interpol Juergen Stock a également tenu à spécifier : « L’opération Blackwrist envoie un message clair à ceux qui abusent des enfants, produisant du matériel sur l’exploitation sexuelle des enfants et partageant les images sur Internet : nous nous voyons et vous serez traduits en justice ».

L’investigation se poursuit et durera plusieurs années. Les enquêteurs mettent encore tout en œuvre afin de sauver d’autres enfants qui auraient pu être victimes de ce terrible réseau.

Notre-Dame de Paris, 850 ans d’histoire en feu

Notre-Dame de Paris, 850 ans d'histoire en feu_oeufs-fleurs_wp

Un triste début de semaine pascale. Hier, 15 avril, la cathédrale Notre-Dame de Paris a été la proie des flammes. Après de longues heures à combattre le feu, les pompiers sont parvenus à éteindre ce violent incendie qui a provoqué de terribles dégâts. Le chiffre effectif du montant total des réparations n’a pas été encore établi. Mais au-delà de cette somme qui sera à l’évidence conséquente, c’est un symbole français chéri dans le monde entier qui a été dévasté et tous les ressentis à son encontre qui ont été éprouvés.

Notre-Dame de Paris, 850 ans d'histoire en feu_wp

Notre-Dame de Paris, c’est aussi 850 ans d’histoire de France, une culture, un patrimoine, un emblème…

Pour plus d’info, vous pouvez consulter Le Figaro.fr ou le site de RTL.

« Territoire zéro chômeur de longue durée »

_Territoire zéro chômeur de longue durée_zone-interdite_wp

Ce dimanche 17 mars, l’émission Zone interdite sur la chaîne de télévision M6 a proposé un formidable reportage : Objectif zéro chômeur : l’incroyable histoire d’une entreprise pas comme les autres.

En 2015, né l’extraordinaire projet « territoire zéro chômeur de longue durée » ayant ainsi comme volonté de proposer un emploi en CDI à toutes les personnes au chômage depuis plus d’un an en utilisant les 18 000 € que coûtent leurs allocations à l’État.

C’est à Mauléon, dans les Deux-Sèvres, que commence cette impressionnante aventure. Une Entreprise à But d’Emploi (EBE) dont l’objectif n’est pas de générer des profits mais de créer du travail pour ceux qui en ont besoin. L’ESIAM (Entreprise Solidaire d’Initiatives et d’Actions Mauléonnaise) voit alors le jour. 67 personnes au départ sont embauchées en CDI et payées au SMIC. Parmi elles, un ancien chauffeur routier de 38 ans, père de deux petites filles, qui a perdu sa femme dans un accident de voiture et qui ne parvenait pas à retrouver un emploi à mi-temps conciliable avec ses nouvelles obligations familiales. Il est désormais le comptable de l’ESIAM. Pauline, femme de militaire et coiffeuse, qui suite à une maladie professionnelle ne pouvait plus exercer son métier. Elle s’est retrouvée au chômage à 42 ans. Malgré de nombreuses recherches actives, elle demeurait sans emploi, elle qui pensait ne jamais passer par la case « chômeuse de longue durée » et qui estimait, comme beaucoup, que si l’on veut travailler, on le peut. Aujourd’hui, elle est chargée de prospecter des nouveaux clients pour les nombreuses activités proposées par l’ESIAM. Mohamed, arrivé en France en 1973, a toujours travaillé et ne supporte pas les fainéants. Lorsqu’il s’est retrouvé sans emploi, il a vécu son chômage « comme une prison ». Son fils Adil l’a rejoint. Ils travaillent à la réfection de l’église de Mauléon. Sébastien, vivant du RSA et de l’aide de ses parents depuis trois ans, suite à un handicap aux jambes, est à la tête de la communication de l’ESIAM. De nombreux autres encore au profil similaire et bien différent ont retrouvé grâce à l’ESIAM l’espoir, la confiance en eux, le sentiment de servir à quelque chose et surtout la fin de mois difficile qui n’est plus.

_Territoire zéro chômeur de longue durée_fr-flag-rond-coq_wp

Tous les corps de métier sont représentés. Ces « chômeurs de longue durée » ont bâti cette entreprise, leur entreprise ; l’idée étant de mettre l’entreprise au service des employés et non l’inverse. Investis de tout leur cœur, de la création à l’évolution qui ne cesse de jour en jour de progresser, ces individus qui étaient cloisonnés dans l’exclusion sociale ont su prouver qu’ils ont leur place dans une société qui les a bannis.

Depuis trois ans, dix communes de France sont concernées par ce projet. « L’histoire d’un rêve collectif devenu réalité ». De 2015 jusqu’à nos jours, l’équipe de Zone Interdite a suivi cette formidable initiative qui devrait se développer. Cent-cinquante autres villes veulent prochainement faire partie de l’aventure.

Remis sur les rails de la vie active, les anciens chômeurs sont encouragés à retrouver un emploi plus classique, avec l’assurance d’être réembauchés par l’ESIAM en cas de souci. Sébastien, d’ailleurs, rêve d’ouvrir une chambre d’hôte.

Ce reportage est passionnant et très touchant. Ces personnes considérées par le système social comme devenues inemployables nous donnent une sacrée gifle, sans le vouloir, à travers leur témoignage poignant et leur parcours de vie qui nous laissent sans mot. Ils nous font prendre conscience aussi, malgré eux, qu’ils peuvent être vous, moi, n’importe qui et tout le monde.

Zone interdite fait le bilan de cette initiative et pose la question de repenser notre vision sur la manière dont notre monde professionnel actuel fonctionne. Ce système d’un genre complètement nouveau est-il la vraie solution au problème du chômage ?