Les passereaux – partie 2

Les passereaux - partie 2_fringillidés-linotte_wp

Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Les passereaux - partie 2_fringillidés-pinson-gris_wp

Les passereaux - partie 2_fringillidés-pinson-noir_wp

Les passereaux - partie 2_fringillidés-serin_wp

Les passereaux - partie 2_fringillidés-serin-pot_wp

Les passereaux - partie 2_grand-gravelot_wp

Les passereaux - partie 2_hirundinidés-hirondelles_wp

Les passereaux - partie 2_méropodidés-guêpier_wp

Les passereaux - partie 2_méropodidés-guêpier-branche_wp

Les passereaux - partie 2_motacillidés-bergeron_wp

Les passereaux - partie 2_motacillidés-bergeron-jaune_wp

Les passereaux - partie 2_motacillidés-pitpit_wp

Les passereaux – partie 1

Les passereaux - partie 1_coraciidés-rollier-d'Europe_wp

Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu’elles n’apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Les passereaux - partie 1_bombycillidés-jaseur_wp

Les passereaux - partie 1_fringillidés-cardinal_wp

Les passereaux - partie 1_embérizidés-bruant-jaune_wp

Les passereaux - partie 1_embérizidés-bruant_wp

Les passereaux - partie 1_corvidés-pie-grièche_wp

Les passereaux - partie 1_corvidés-corneille_wp

Les passereaux - partie 1_corvidés-corbeaux_wp

Les passereaux - partie 1_corvidés-corbeau-bec-jaune-vol_wp

Les passereaux - partie 1_corvidés-corbeau-bec-jaune-sol_wp

Les passereaux - partie 1_corvidés-corbeau-bec-jaune_wp

Les passereaux - partie 1_corvidés-corbeau_wp

Un potentiel élevage de pieuvres au Japon et ailleurs…

Un potentiel élevage de pieuvres au Japon et ailleurs..._octopus_wp

« 550 espèces marines sont  » élevées  » dans des fermes aquacoles dans le monde. À cette liste pourrait s’ajouter l’élevage de pieuvres. Parmi tous les pays qui planchent sur la ferme aquacole idéale qui accueillerait ces céphalopodes, il y a notamment le Japon. Le pays consomme près des deux tiers des quantités pêchées dans le monde. Une société japonaise, Nissui, a déclaré en 2018 avoir réussi à faire éclore 100 000 œufs de pieuvres dans ses laboratoires, d’après le site d’informations sur le secteur aquacole Hatchery International Mais, relève le magazine américain Anthropocene, en résumant les conclusions d’une étude scientifique, cet élevage serait un risque supplémentaire pour le milieu marin. En effet, Il ne faudra pas gérer seulement les matières fécales et la dissémination d’antibiotiques, ou encore des surfaces dégradées par ces parcs aquacoles immenses requis pour ces pieuvres, il faudra compter également avec la quantité de crustacés et poissons prélevés en milieu sauvage pour nourrir ce carnivore prédateur. De plus, les chercheurs précisent que cette démarche provient de pays dont la population n’est pas sous-alimentée. Pourquoi alors se tourner vers ce type d’aquaculture ?  Quel est l’intérêt de lancer dans ce qui s’avérerait un désastre écologique ? » Par Astrid Saint Auguste, documentaliste au magazine Sciences et Avenir.

« Grenelle contre les violences conjugales »

_Grenelle contre les violences conjugales_femme-affiche_wp

Ce 25 novembre, Journée internationale contre la violence faite aux femmes, s’est achevé le « Grenelle contre les violences conjugales ».

Sur son site, franceinfo y a retracé les grandes lignes :

  • La protection des victimes et de leurs enfants
  • La prise en charge des auteurs de violences
  • La formation et l’éducation

Le 3919, numéro de téléphone gratuit et anonyme mis à disposition aux femmes victimes de violences et à leurs proches devrait d’ici les prochains mois devenir ouvert 24h/24. En rappel, cette plate-forme d’écoute, d’information et d’orientation est accessible de 9 h à 22 h du lundi au vendredi et de 9 h à 18 h les samedis, dimanches et jours fériés.

Le choix de cette date du 25 novembre pour la « journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes » n’est pas dû au hasard. Elle rappelle le sordide massacre des trois sœurs dominicaines en 1990 qui furent emprisonnées, battues, violées et tuées. RTL l’a rapporté sur son site à l’occasion de cette journée.

Le groupe M6 télévision s’est également engagé dans cette lutte contre les violences faites aux femmes en ayant proposé trois documentaires exceptionnels :

_Grenelle contre les violences conjugales_femme-affiche-text_wp

Repas Thanksgiving

Repas Thanksgiving_wp

Ce jeudi sera le jour où tous les Américains fêteront Thanksgiving. Pour tous ceux qui ont de la famille ou des amis expatriés là-bas, ils auront une petite pensée pour eux…

Repas traditionnel :

Entrée

Œufs mimosa
ou
Soupe au potiron

Plat

Dinde farcie (stuffed turkey)
avec
Purée de pommes de terre (mashed potatoes)
Sauce à la canneberge (cranberry)
Haricots verts en daube
Épis de maïs

Dessert

Tarte à la citrouille (pumpkin pie)
Tarte aux pommes
Tarte aux noix de pécan

Boisson

Bière

La bière servie du début à la fin du repas est en hommage aux premiers pèlerins. Mais aujourd’hui, le vin rouge se trouve plus généralement sur la table. D’autres légumes et desserts sont également présentés. Des variantes sont aussi proposées. Seule la dinde reste le plat traditionnel inchangé.

Bon appétit !

L’automne hivernal…

L'automne hivernal..._champ-vaches_wp

L’hiver s’installe ce week-end avec du gel la nuit. Samedi, le thermomètre affichait – 4°C le matin et + 6°C l’après-midi. Ce matin, il fait – 2°C et seulement un petit + 8°C est prévu pour cet après-midi. Un temps à rester bien au chaud à la maison…

L'automne hivernal..._champ_wp

Bon dimanche !

Bogaletch Gebre

Bogaletch Gebre_-2019_wp
? – 2019

Bogaletch Gebre, dite Boge Gebre, est une microbiologiste et une militante éthiopienne née dans le village de Zata au Kembata Tembaro. Sa date de naissance reste méconnue, faute de déclaration à l’état civil. Elle est décédée début à Los Angeles.

En 2010, The Independent la caractérise comme « la femme qui a commencé la rébellion des femmes éthiopiennes ». Elle a œuvré toute sa vie pour les droits des femmes ainsi que la prévention des mutilations génitales féminines.

Comme de nombreuses femmes éthiopiennes et d’Afrique d’ailleurs, son parcours fut un long combat. Ayant elle-même subi cette excision à l’âge de 12 ans, interdite d’éducation par son père, elle continuera cependant son chemin de femme. Elle décide de poursuivre l’école en cachette et sera du reste la première fille de son village à parvenir au terme de sa scolarité à l’école primaire. Envoyée à Addis-Abeba, elle obtient une bourse pour aller étudier en Israël la microbiologie et la physiologie. Elle termine ses études aux États-Unis où elle obtient un doctorat d’épidémiologie à l’Université de Californie.

Elle retourne ensuite en Éthiopie afin d’aider son peuple, en s’investissant pour les droits des femmes et l’éducation. Elle fournit les matériaux servant à la construction d’un pont permettant l’accès à l’école aux enfants de la région ainsi qu’aux commerçants pour se rendre au marché local.

En 1997, elle fonde avec sa sœur l’association Kembatti Mentti Gezzimma (KMG), « les femmes de Kembata debout ensemble », pour la défense des droits des femmes en Éthiopie, laquelle œuvre notamment dans la prévention des excisions et des mariages forcés. Ces derniers auraient été la source de 69 % des mariages dans le pays depuis 2003, selon le Comité national sur les pratiques traditionnelles de l’Éthiopie.

The Independent rapporte que l’association aurait permis de réduire de plus de 90 % le taux d’enlèvements maritaux dans le Kembata. Quant à L’Économiste, il évoque la baisse des mutilations génitales féminines de 100 % à 3 %.

L’Éthiopie compte l’un des plus forts taux de filles et de femmes excisées au monde. Selon un rapport de l’UNICEF datant de 2013, ce serait 23,8 millions de femmes, soit 74,3% des femmes entre 15 et 49 ans, qui auraient déclaré avoir subi une excision. De nos jours, 200 millions de filles et de femmes vivent avec une mutilation génitale féminine. Même si la majorité d’entre elles vivent dans 30 pays d’Afrique et du Moyen-Orient, il est estimé que 5% de ces femmes mutilées vivraient en Europe, dont environ 53 000 femmes résidant en France. D’ici à 2030, il est considéré que 68 millions de filles dans le monde subiront des mutilations génitales féminines si les efforts visant à enrayer ces pratiques ancestrales barbares ne sont pas accentués.

« La danse de la mort des globules blancs »

_La danse de la mort des globules blancs_kateryna-kon-science-photo-libra-kko-science-photo-library-afp_wp
Les globules blancs sont des cellules immunitaires dont la mort est programmée et prend la forme d’une « danse » durant laquelle les cellules se désassemblent en une multitude de plus petites vésicules – KATERYNA KON / SCIENCE PHOTO LIBRA / KKO / SCIENCE PHOTO LIBRARY / AFP

« Durant l’apoptose, la mort programmée des cellules, celles du système immunitaire produisent des vésicules visant à recruter les phagocytes qui nettoieront les débris. » Par Heloïse Chapuis, le 26/11/2019. Sciences et Avenir.