Premières news du déconfinement

Premières news du déconfinement_femme-blonde-bain_wp

Entre la joie, le stress, le soulagement, la peur et le bordel… Des masques, du télé-travail en maintien conseillé, la reprise de l’école ou pas, se refaire une beauté chez le coiffeur, renouveler sa garde-robe pour cacher ses kilos en trop pris lors du confinement… Sortir davantage ou pas, prendre conscience qu’une seconde vague du virus pourrait arriver… Décider de reprendre une vie « normale », respecter les gestes barrières et les distances de sécurité, changer ses habitudes, choisir de rester confiner ou pas en attendant de voir la suite… Je reste confinée.

Le Coronavirus étant toujours là, je reprendrai alors mardi prochain le bilan mondial des cas recensés touchés par le Covid-19 et du nombre de morts qu’il a provoqué.

Ce mardi 12 mai, 4 177 687 cas confirmés ont été recensés et 286 336 morts au total ont été déplorés dans le monde liés au Covid-19.

« Toute ressemblance… »

_Toute ressemblance..._fr-film_wp

Film français réalisé par Michel Denisot, sorti en 2019.

Cédric Saint Guérande, dit « CSG » (Franck Dubosc) est le présentateur de télévision préféré des français. Ancien « joker », il est ainsi devenu la star du journal de 20h, sur La Grande Chaîne, la plus grande chaîne nationale, depuis sa couverture des attentats du 11 septembre 2001. Ses audiences excellentes de son journal de 20h attisent les jalousies même au sein de La Grande Chaîne. Mais, sa soif de pouvoir est sans limite, ce qui déplait au nouveau président de la chaîne qui le voit comme un potentiel rival La guerre est alors déclarée entre les deux hommes. Jeux de pouvoir, réseautage, manipulations et coups bas, la lutte sera sans merci…

Ce film n’a eu aucun succès. Il est même l’un des plus gros flops pour un film français. Ce qui est bien dommage. Car ce film est excellent ! Il est l’un des films avec Franck Dubosc le plus intelligent, autant dans la justesse de l’interprétation de l’humoriste qui montre une autre facette de lui plus sérieuse. Ce film révèle aussi l’envers du décor du monde journalistique dans les médias audiovisuels.

Je suis une fan inconditionnelle de cet artiste. Et dans ce film, l’humoriste Franck Dubosc prouve une fois de plus qu’il est aussi un grand acteur.

Enfin, derrière une certaine légèreté mise au premier plan dans ce film, il s’y cache une profondeur significative, une réalité bien dérangeante. Je vous invite à découvrir ce film.

« Le Lion »

_Le Lion_fr-film_wp

Comédie d’espionnage française réalisée par Ludovic Colbeau-Justin, sortie le .

Romain Martin (Philippe Katherine), psychiatre, est chargé de déterminer si son patient Léo Milan, dit « Le Lion » (Dany Boon), est l’espion qu’il prétend être, un agent spécialisé dans la récupération d’otages appartenant à un vaste réseau nommé Constellation. Pour Romain, aucun doute, Léo est un mythomane, jusqu’au jour où sa petite amie, Louise, est enlevée par des mystérieux ravisseurs. Léo propose à Romain de tout mettre en œuvre pour retrouver Louise. Pour y parvenir, le psychiatre n’a alors pas d’autre choix que de le sortir de l’hôpital…

Avec moins de 500 000 entrées, le film est un gros échec pour son acteur principal, Dany Boon.

Et c’est étonnant. J’ai adoré ce film ! L’action et l’humour sont au rendez-vous. Les scènes de cascade sont même surprenantes de justesse, dignes d’un bon film d’action américain. Le scénario est super bien ficelé. L’intrigue est vraiment intéressante. Pour moi, c’est une bonne comédie.

À voir.

Bon dimanche !

« Une belle équipe »

_Une belle équipe_film-fr_wp

Une belle équipe est une comédie française réalisée par Mohamed Hamidi, sortie le 15 janvier dernier.

Après une bagarre, toute l’équipe de foot de Courrières, un petit village dans le Nord de la France (Pas-de-Calais), est suspendue jusqu’à la fin de la saison. Afin de sauver ce petit club qui risque de disparaître, le coach décide de former une équipe exclusivement de femmes pour finir le championnat. Cette situation va complètement bouleverser le quotidien des familles et changer les codes bien établis de la petite communauté...

Une belle comédie à la française, comme on les aime. Un bon moment de détente. Des femmes qui nous ressemblent. Des préjugés décriés qui demeurent encore bien ancrés dans la société, et pas que française…

À voir.

« Inséparables »

_Inséparables_wp

Le confinement nous permet de découvrir des films de l’année passée. Et celui-ci en vaut vraiment le coup.

Inséparables est un film réalisé par Varante Soudjian avec Ahmed Sylla et Alban Ivanov, entre autres, sorti le 4 septembre 2019.

Mika (Ahmed Sylla), petit escroc, fait un rapide tour en prison où il a fait la connaissance de « Poutine », un détenu assez particulier. Sa peine purgée, il décide de repartir à zéro et de refaire sa vie. Alors qu’il s’apprête à épouser la fille d’un riche homme d’affaires, son passé le rattrape…

Ce film est d’une drôlerie incroyable. J’ai ri du début à la fin. Il y avait même longtemps qu’une comédie française m’avait fait rire autant. Le duo Ahmed Sylla et Alban Ivanov fonctionne à merveille. Excellent duo. Je connaissais Ahmed Sylla, pour l’avoir découvert dans l’ancienne émission de Laurent Ruquier « On ne demande qu’à en rire ». En revanche, je ne connaissais absolument pas Alban Ivanov. Très belle découverte. Cet acteur tient son rôle à la perfection. J’ai eu même une petite préférence pour son interprétation par rapport à celle d’Ahmed Sylla. Ce n’est que subjectif bien sûr.

Quoi qu’il en soit, si vous n’avez pas eu l’occasion de regarder cette comédie, je vous la recommande absolument ! Un excellent moment de détente en ces temps qui courent…

Disneyland Paris au service des pauvres

Disneyland Paris au service des pauvres_wp

Fermé jusqu’au 15 mars, pour le moment, le parc Disneyland Paris a donné le contenu de ses réfrigérateurs à plusieurs associations caritatives.

Ainsi, afin d’éviter le gaspillage alimentaire, le parc d’attractions a décidé de redistribuer plus de 15 tonnes de denrées alimentaires à différentes associations caritatives, dont les restos du Cœur, le Secours Populaire, entre autres.

Une très belle initiative saluée, notamment, par Emilie Lafdal, Directrice des Relations et Partenariats privés, Secours Populaire français, auprès des divers journaux de la Presse : « De tels soutiens de la part de nos partenaires privés comme Disneyland Paris, nous sont précieux afin de maintenir les aides d’urgence et notamment alimentaires auprès des personnes les plus fragiles ».

En parallèle, Disneyland Paris a tenu à préciser que tous les visiteurs qui ont réservé un séjour chez lui auront jusqu’au 15 avril prochain pour le reporter ou l’annuler sans frais supplémentaires. Et pour les visiteurs qui ont planifié un séjour entre le 1er avril et le 1er juin, ils pourront aussi le reporter ou demander un remboursement. Il a également établi un formulaire afin de faciliter les échanges avec les visiteurs concernés.

« Grenelle contre les violences conjugales »

_Grenelle contre les violences conjugales_femme-affiche_wp

Ce 25 novembre, Journée internationale contre la violence faite aux femmes, s’est achevé le « Grenelle contre les violences conjugales ».

Sur son site, franceinfo y a retracé les grandes lignes :

  • La protection des victimes et de leurs enfants
  • La prise en charge des auteurs de violences
  • La formation et l’éducation

Le 3919, numéro de téléphone gratuit et anonyme mis à disposition aux femmes victimes de violences et à leurs proches devrait d’ici les prochains mois devenir ouvert 24h/24. En rappel, cette plate-forme d’écoute, d’information et d’orientation est accessible de 9 h à 22 h du lundi au vendredi et de 9 h à 18 h les samedis, dimanches et jours fériés.

Le choix de cette date du 25 novembre pour la « journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes » n’est pas dû au hasard. Elle rappelle le sordide massacre des trois sœurs dominicaines en 1990 qui furent emprisonnées, battues, violées et tuées. RTL l’a rapporté sur son site à l’occasion de cette journée.

Le groupe M6 télévision s’est également engagé dans cette lutte contre les violences faites aux femmes en ayant proposé trois documentaires exceptionnels :

_Grenelle contre les violences conjugales_femme-affiche-text_wp

Une enseignante en garde à vue suite au suicide d’une de ses élèves de 11 ans

Une enseignante en garde à vue suite au suicide d'une de ses élèves de 11 ans_fr-pontoise-blason_wp

Le harcèlement scolaire n’est pas prêt de s’arrêter, du fait de certains adolescents comme de certains adultes, semble-t-il.

En juin dernier, Evaëlle, une collégienne de 11 ans, mettait fin à ses jours. Cinq mois après son suicide, une enquête pour homicide involontaire et harcèlement a été ouverte. Cette information judiciaire ouverte a conduit, entre autres, au placement en garde à vue d’une enseignante de la jeune fille.

Les élèves suspectés d’avoir harcelé la jeune collégienne devront ainsi répondre de leurs actes comme leur professeure placée en garde à vue.

« Il reviendra au juge d’instruction de convoquer les personnes visées et d’envisager leur mise en examen. Les parents d’Evaëlle pourront se constituer partie civile, être entendus, demander des investigations et avoir accès au dossier », a précisé le procureur de Pontoise, Éric Corbaux, après de l’AFP.

Selon les parents de la victime, l’enseignante aurait sa part de responsabilité, puisqu’elle aurait aussi participé au harcèlement de leur fille. Plusieurs témoins auraient confirmé ces dires.

Marie, la maman de la collégienne avait déjà évoqué l’implication du corps enseignant dans cette affaire, déclarant au journal Le Parisien : « ce n’était pas un harcèlement que de la part des élèves […] Il faut prendre le mot harcèlement au sens large ». Selon elle, sa fille aurait non seulement été la proie d’élèves, subissant insultes, brimades et violences de leur part, mais également était devenue le souffre-douleur d’une enseignante. Soupçon corroboré par plusieurs témoignages. « C’est parti de là. Elle la traitait de folle », a déclaré une amie de la victime au sujet de l’enseignante. « Quand tu n’arrives pas à faire quelque chose, elle te dit que tu es nulle », a informé l’une de ses anciennes élèves. « Ça dépend des personnes. Elle s’attaque aux plus faibles », a ajouté une autre élève concernant la même enseignante.

Le parquet de Pontoise a donc ouvert une information judiciaire contre X pour homicide involontaire et contre l’enseignante ainsi que plusieurs élèves pour « harcèlement moral sur mineur de 15 ans ».

Affaire à suivre…

Raymond Poulidor

Raymond Poulidor_Tour-de-France-1966_wp
Raymond Poulidor – Tour de France 1966

Raymond Poulidor, une icône du cyclisme français, né le 15 avril 1936, est décédé ce mercredi 13 novembre à l’âge de 83 ans.

Ce monstre sacré du sport a marqué à jamais les esprits du cyclisme français. « Originaire de la Creuse, l’ancien champion avait déjà été hospitalisé en raison d’une « grande fatigue », en octobre 2019. « Poupou » comme on l’appelait a marqué l’histoire du Tour de France, malgré son image d’ « éternel second » ». Le journaliste RTL William Vuillez lui a consacré un article.

Raymond Poulidor_wp
Raymond Poulidor (1936 – 2019)

La violence chez les filles

La violence chez les filles_france-toulouse-blason_wp

Alors que les cas de féminicides augmentent de manière inquiétante en France et chez nos voisins européens, les filles ne sont pas moins sauvages entre elles. Et en matière de harcèlement à l’école, malheureusement les rentrées scolaires se ressemblent d’année en année pour certaines.

C’est le cas d’une jeune fille de 14 ans, à Toulouse, qui a été passée à tabac par un groupe de collégiennes de son établissement qui l’ont filmée puis ont diffusé la vidéo sur Twitter et Snapchat.

À la sortie des cours, peu après la rentrée scolaire, une jeune toulousaine de 14 ans, déjà harcelée l’année précédente, a été prise à partie par plusieurs collégiennes de son école. Ces dernières l’ont rouée de coups, tandis qu’elle était à terre, tout en filmant la scène. Grâce à l’intervention d’une femme enceinte, le passage à tabac a pu prendre fin. Mais, pour humilier davantage leur « camarade » elles ont ensuite partagé la vidéo sur ces deux réseaux sociaux. Les internautes pouvaient y voir la jeune fille hurler et trembler sous l’afflux de violents coups qu’elle recevait sur le corps.

La jeune fille est rentrée chez elle et n’a rien dit à ses parents. Ils ont découvert les faits lorsque le collège les a appelés afin de prendre des nouvelles de leur fille.

Lors de l’interview de la mère de la jeune fille par le journal La Dépêche du Midi, celle-ci a déclaré au sujet de la femme enceinte qui est intervenue : « Elle a sauvé ma fille ! » Puis elle a ajouté concernant la réaction du chef de l’établissement scolaire : « Nous avons eu le sentiment que le principal cherchait à minimiser. Il nous a quand même expliqué que les enfants s’amusaient comme ça aujourd’hui. De tels propos sont sidérants. »

Après son agression, la jeune fille n’est plus retournée à son collège. Elle sera réaffectée dans une autre école. Et grâce à une indication donnée sur la plate-forme PHAROS (Plate-forme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalements), la vidéo a pu être bloquée sur les réseaux sociaux.