Israël : schtroumpfement absurde !

En avril dernier en Israël, à Bnei Brak, petite ville de 18 000 habitants, les ultra-orthodoxes ont décidé de supprimer la Schtroumpfette blonde des affiches promotionnelles du film d’animation « Les Schtroumpfs et le village perdu », la considérant comme trop attirante.

La société de distribution Forum Film qui est à l’origine de cette décision a justifié cette prise de position absurde dans l’intention de vouloir ne « pas nuire à la sensibilité des résidents ». Selon un arrêt de la ville, l’image de femmes peut « heurter la sensibilité des habitants de la ville ».

Inutile de spécifier que la Schtroumpfette n’est pas une femme, à moins que les habitants bleus de Pandora (film Avatar) aient débarqué dans ce pays sans que personne ne le sache.

En rappel. Les silhouettes féminines du catalogue Ikea, version saoudienne, avaient été effacées. Et même l’actrice Jennifer Lawrence, pourtant actrice principale du film Hunger Games, n’apparaissait pas sur les affiches à Jérusalem ainsi qu’à la ville côtière israélienne de Bnei Brak.

En conclusion, Arabie Saoudite ou Israël, même combat et schtroumpfement absurde !

Publicités

Margrethe Vestager

Margrethe Vestager_wp

Née le 13 avril 1968 à Glostrup au Danemark, Margrethe Vestager Hansen est une femme politique danoise. Elle a été Ministre de l’Éducation et des Affaires ecclésiastiques entre 1998 et 2001, Ministre de l’Économie et de l’Intérieur entre 2011 et 2014, puis devient en 2014 Commissaire européenne à la concurrence sous la présidence de Jean-Claude Juncker.

Surnommée « la bête noire des multinationales », cette combattante a su s’imposer comme « redresseuse de torts ».

En 2016, elle a demandé à Apple de rembourser la somme record de 13 milliards d’euros à l’Irlande au titre « d’aides d’État contraires au droit européen de la concurrence. »

Elle a fait condamner Facebook à une amende de 110 millions d’euros pour avoir menti au cours de son acquisition de WhatsApp.

Lors d’une conférence à Bruxelles qui a eu lieu le 7 juin dernier, elle a déclaré qu’elle tenait à s’attaquer aux algorithmes et à la publicité ciblée, dont Facebook et Twitter en « abuseraient au point d’inquiéter la démocratie. »

Et mardi 27 juin, c’est au tour de Google, filiale d’Alphabet qui a été condamné à une amende également record de 2,42 milliards d’euros pour abus de position dominante relatif à son comparateur de prix.

Enfin, bien que cette conférence du 7 juin à Bruxelles se soit clôturée par le lancement d’une alliance européenne pour la démocratie, « le combat ne fait que commencer », selon Margrethe Vestager.

L’eucalyptus

L'eucalyptus_arbre_wp

Les eucalyptus forment un groupe très riche d’arbres du genre Eucalyptus de la famille des Myrtacées. Originaires d’Australie, ils constituent 95 % des forêts. Plus de 800 espèces sont reconnues. Ils comportent de nombreux mécanismes d’adaptation impressionnants et leur croissance rapide donne lieu à leur présence dans beaucoup d’environnements. L’eucalyptus est connu aussi sous l’appellation française du Gommier.

Certaines espèces, dont l’Eucalyptus commun ou Gommier bleu (Eucalyptus globulus), ont été importées en Europe où elles se sont ainsi très vite acclimatées sur le littoral méditerranéen. Au Portugal aussi, où d’importantes forêts d’eucalyptus ont été plantées pour la production de pâte à papier. Elles ont été également introduites en Afrique du Nord, (Maroc, Algérie, Tunisie et Libye), en Afrique du Sud (pentes du mont Elgon situé sur la frontière entre le Kenya et l’Ouganda), dans les îles de Madagascar, de Mayotte, de Malte et de la Réunion, ainsi qu’au Sri Lanka, Brésil, Chili, Pérou, en Argentine, Californie et Équateur.

L’eucalyptus commun, portant aussi les noms d’eucalyptus bleu et d’arbre à fièvre, peut croître jusqu’à 30 à 55 m de haut.

L'eucalyptus_arbre-fleurs_wp

Vertus

  • Immunomodulant, il régule les dysfonctionnements du système immunitaire.
  • Antibactérien et antiviral, il combat ainsi les bactéries et les virus.
  • Expectorant (anacathartique), il facilite l’expulsion (par crachats) des mucosités et autres matières attachées aux parois bronchiques et des alvéoles pulmonaires.
  • Décongestionnant nasal, il débouche le nez en douceur et facilite la respiration.
  • Rafraîchissant
  • Répulsif d’insectes

Utilisations

  • Infections respiratoires, il prévient ou guérit des bronchites, rhino-pharyngites, rhinites, sinusites, etc.
  • Rhinites allergiques, il aide à lutter notamment contre le rhume des foins.
  • Otites
  • Maladies virales et grippes
  • Toux grasses
  • Cystites, vaginites, leucorrhées
  • Asthénies, déficiences immunitaires
  • Diffusion pour chasser les insectes

L'eucalyptus_arbre-gommier_wp

Algérie : Facebook rend fou !

Algérie_Facebook rend fou_wp.jpg

« 1 000 likes ou je le lâche »

Voilà ce qu’un Algérien avait posté sur sa page Facebook le week-end du 17 juin dernier. À lire cette simple phrase ne semble pourtant pas choquant en soi. Sauf que ce pronom personnel « le » concernait un bébé de 18 mois qui s’est retrouvé suspendu dans le vide à une hauteur considérable.

Ce fait s’est déroulé en Algérie. Un homme, dont les liens de parenté avec l’enfant n’ont pas été divulgués, tenait le nourrisson par son tee-shirt d’une main et de l’autre filmait son geste. Le but : obtenir 1 000 likes en échange de la vie de l’enfant.

Algérie_Facebook rend fou_bb18mois_wp
Capture image Facebook

La Direction de la Sûreté d’Alger a immédiatement réagi et a « arrêté en un temps record » l’homme le lendemain. Celui-ci a été « présenté devant les juridictions compétentes pour mise en danger de la vie d’un nourrisson et publication de l’image de l’enfant sur Internet. »

Heureusement, l’enfant est hors danger et l’homme a été jugé en comparution immédiate le 19 juin. Il a écopé de 2 ans de prison ferme.

De quoi aussi remettre en question le soi-disant contrôle des publications sur Facebook…

On en pince…

On en pince_wp

Voici une petite recette estivale, légère et très simple à réaliser.

Plat froid pour 1 personne.

On en pince_crabe_wp

Salade au crabe et sauce piquante

(168,33 kcal (146,83 kcal) et moins de 10 €)

On en pince_crabe-sauce_wp

– 120 g de morceaux de crabe (égoutté) en boîte* (84 kcal)
– 80 g de laitue hachée grossièrement (12 kcal)
– 27 g de céleri (1 stick) en branche coupé fin (4,32 kcal)
– 40 g d’oignon (1/2 petit) jaune émincé (16,4 kcal)
– 15 cl de jus de tomate avec pulpe (36 kcal)
– 15 ml de sauce de soja réduite en sel (7,8 kcal)
– 1 c. à café rase de purée de piments (5 kcal)
– poivre blanc en poudre (2,51 kcal)
– ciboulette ciselée en pot (0,3 kcal)

*Remplacez le crabe par 250 g de chou-fleur (62,5 kcal)

Dans une casserole, mélangez le céleri avec l’oignon, le jus de tomate, la sauce de soja, la purée de piments, le poivre et la ciboulette. Cuisez sur feu doux, 10 minutes, casserole couverte. Laissez bien refroidir et mettez la sauce au réfrigérateur 15 minutes.

Dans un bol, mélangez le crabe (chou-fleur) avec la moitié de la sauce. Recouvrez le bol d’un film alimentaire et réservez au réfrigérateur 10 minutes.

Dans une assiette creuse, mélangez la laitue avec le reste de la sauce, posez le crabe (chou-fleur) dessus avec sa sauce et c’est prêt !

On en pince_salade-sauce_wp

  • Note

– Vous pouvez ajouter une cuillère à café de vinaigre balsamique ou de cidre dans la sauce.

– Vous pouvez réaliser cette recette avec le chou-fleur cuit, selon votre préférence.

On en pince_salade_wp

J’espère que cette salade fraîche vous plaira. Je vous retrouve lundi prochain avec une autre recette de cuisine maison.

Bon appétit !

Des hommes en jupe ?

Des hommes en jupes_wp

Petite pause rigolote en ce dimanche. Petit clin d’œil à ce fait divers, dont vous avez dû en entendre probablement déjà parler.

À Nantes, afin de palier à la canicule, des conducteurs de tram de CFDT de la SEMITAN (bus et tramway) sont venus travailler en bermuda ou en pantacourt, la température à travers le pare-brise pouvant atteindre 50°C en période de grosse chaleur.

Cependant, la direction ne l’a pas entendu de cette manière et a interdit ces habits non conformes au règlement vestimentaire exigé.

Ces conducteurs ont alors décidé de détourner ce règlement, qui au passage ne prévoit pas de tenue vestimentaire adaptée pour les hommes en cas de forte chaleur, en venant travailler en jupe. Gabriel Magnet, représentant CFDT a d’ailleurs déclaré au journal Le Parisien : « La jupe fait partie de la dotation vestimentaire de nos collègues femmes et nous n’avons pas d’équivalent. Depuis 2013, nous portons la revendication que les hommes puissent porter un bermuda ou un pantacourt après un certain seuil de température. Mais la SEMITAN semble vouloir garder une image de marque… »

Une très jolie façon d’avoir répondu à ce défaut assez inouï du règlement tout en l’ayant respecté, sachant que ce dit règlement n’interdit pas le port de la jupe pour les hommes.

Heureusement, la direction a finalement concédé à autoriser cette tenue vestimentaire pour les hommes lors de périodes de forte chaleur. Malheureusement aussi, pas de bol pour ces derniers, puisque les températures sont redescendues à la norme. Ils n’ont donc pu profiter de ce nouvel aménagement du règlement.

Bon dimanche !

Power Rangers

Power Rangers_2017_wp

Pas vraiment de ma génération, puisque j’avais déjà franchi le cap des 20 ans, mais une série animée, ciblant les enfants/adolescents, qui a toutefois marqué les années 90.

Première sortie en 1993, Power Rangers, série de science-fiction américaine, dans l’esprit de la série télévisée japonaise X-Or (1982-1983) du genre « metal heroes », se voulait être la série de ce nouveau genre.

Nouvelle version 2017 et 3è adaptation de la série sur grand écran, ce film est réalisé par Dean Israelite. Les 2 précédentes étaient Power Rangers en 1995 et Power rangers Turbo en 1997. Cette série ne fut pas trop ma tasse de thé, je l’ai d’ailleurs peu suivie et quelque peu même détestée.

Cependant, on me convainquit récemment de regarder cette nouvelle version. Pas très fan donc de l’original, ni vu les versions antérieures, je partis avec un a priori négatif sur ce film numéro 3.

Mais là, surprise !

Je me suis même posée la question à savoir si ce film était vraiment celui annoncé.

Hé bien, je ne sais pas trop ce qui s’est passé, mais cela a fonctionné ! Cette adaptation ne ressemble en rien à la série, bien que l’esprit y soit conservé.

Power Rangers_1995_wp

C’est moderne, c’est frais, avec un petit clin d’œil aux années 80, notamment par le style de musique du film Tron (1982), ainsi qu’une petite référence à la saga des Transformers. C’est un véritable dépoussiérage de printemps.

Bon, le scénario reste celui d’un scénario de science-fiction de ce style. Des supers héros qui doivent défendre l’humanité, en gros sauver le monde d’un méchant qui menace de détruire la planète. Rien de spectaculaire en soi.

Mais, sous la surface de ce scénario basique, des effets spéciaux (comme on les aime), de l’action (vive la technologie informatique), un peu de tendresse (des confidences autour d’un feu de camp), d’humour (le personnage maladroit qui marque des points à tous les coups), de drame (une maman malade à l’article de la mort), etc., il y a…

Un beau message !

L’union des 5 couleurs, liées comme les 5 doigts d’une main, surtout la représentation des 5 continents de la Terre. Un véritable message d’humanité culturel transmis dans ce film, 3è round.

Peut-être est-il subliminal ? Je n’en sais rien. Seulement étant assez critique sur ces films  m’apparaissant totalement inutiles, ce Power Rangers, 3è version officielle, vaut le coup d’œil.

Power Rangers_1997_wp

En autre, avant de me rendre à la projection de ce film, j’ai lu les critiques diverses et variées sur ce dernier dans les différents médias de la presse écrite. Et le constat fut : on aime ou on n’aime pas.

Cependant, une analyse assez particulière et sans fondement m’a quelque peu ulcérée. Une équipe de « journalistes », soi-disant défenseur des droits féminins, a laissé libre cours à son imagination.

Au lieu d’analyser ce film, comme peut-être d’autres ont pu le faire de manière purement cinématographique, cette équipe de « journalistes » a mis son grain de sel là où il ne fallait pas le mettre. Elle a noirci la page pour son « article » en dénonçant du sexisme, là où il n’y en a pas, et a déduit une mauvaise considération de la femme en reprochant bêtement que les femmes sont représentées avec « des talons hauts et grosses poitrines » !

Mdr, lol ou encore wtf, comme l’on dit aujourd’hui ! Sauf que, ce n’est ni « mort de rire », ni « laughing out loud » ou « what the fuck » (je vous laisse trouver par vous-même cette dernière traduction qui elle est loin d’être élégante), mais ce serait plutôt : pathétique !

C’est quoi son problème ?

Les Power Rangers, anciennes générations, comme vous le constatez sur ces photos, étaient unisexe. Incapable de voir fille ou garçon. Aujourd’hui, on voit qui est homme ou femme. Et alors ? C’est quoi le problème actuel de vouloir à tout prix uniformiser le sexe jusque dans les films ? Quant aux talons hauts, arrive-t-on peut-être à les voir muni d’une loupe ou peut-être que ces « journalistes » portaient des lunettes grossissantes leur faisant ainsi voir un petit talon compensé en haut talon ? Idem pour « les grosses poitrines » !

Power Rangers_1993_wp

C’est qui ces pseudo-journalistes inaptes à fournir une vraie critique professionnelle sur un film et qui jouent les paparazzis de seconde zone de la presse écrite en donnant leur point de vue complètement grotesque pour alors faire le « buzz » ?

Qui est cette équipe, à supposer, féminine qui renie la féminité en elle-même ? Peut-être aussi que ces femmes ont-elles un complexe d’infériorité par rapport à leur corps ou en tout cas et de toute évidence un très mauvais rapport avec leur silhouette ?

Quoi qu’il en soit, une femme reste une femme, qu’elle soit héroïne l’instant d’un film ou une simple ménagère dans son quotidien. Elle a des seins, des fesses et aiment les talons hauts !

Pour conclure, j’ai passé cette « glose » débile en allant voir ce film et ma critique est tout simplement un bon film de détente. En résumé, je fais partie des « J’aime » !

Venezuela : au bord du gouffre

Venezuela_au bord du gouffre_nature_wp

En 2000, le Venezuela était classé parmi les 30 puissances les plus riches du monde. Il est devenu l’un des pays les plus pauvres d’Amérique du Sud, alors qu’il y a à peine 5 ans, il était le premier producteur mondial de pétrole.

Le Venezuela est aujourd’hui au bord du chaos. Une inflation jusqu’ici jamais vue avec un taux ayant atteint plus de 1 000 % en 2016, une pénurie alimentaire historique, des hôpitaux littéralement à l’abandon, un taux de criminalité record, où l’on dénombre notamment à Caracas, sa capitale, 1 mort par heure, des enlèvements accompagnés de demande de rançon, des pillages ou encore des émeutes quotidiennes rythment la vie des Vénézuéliens.

Venezuela_au bord du gouffre_manif_wp

Le Président actuel Nicolás Maduro blâme la chute du prix du pétrole d’être la principale raison de cette crise sans précédent. Mais dans les faits, c’est la politique menée par son prédécesseur, Hugo Chavez, qui est arrivée à bout de souffle : nationalisations massives, outil de production obsolète, dévaluation du bolivar (monnaie locale) qui a ainsi perdu 99 % de sa valeur, des dépenses sociales mal gérées, une agriculture qui ne produit plus rien, des usines qui tournent à vide, et surtout la corruption qui gangrène de plus en plus le pays.

Dans les magasins, les étals sont pratiquement vides. Les millions d’habitants, dont leur principale souci est de trouver à se nourrir, ne trouvent plus les produits de base, comme le sucre, et des médicaments. Les files d’attente devant ces magasins durent des heures. L’armée doit intervenir régulièrement afin d’éviter les pillages et les émeutes. On assiste alors à une véritable ruée des Vénézuéliens vers le pays voisin, la Colombie, pour acheter ces produits.

Venezuela_au bord du gouffre_file-attente_wp

Or, le Venezuela présente également l’autre côté, celui des ultra-riches et des proches du pouvoir. Marché noir, contrebande, restaurants clandestins font ainsi partie du paysage. Pour cette minorité de privilégiés, tout se trouve en payant le prix. Les pénuries sont loin de leur préoccupation première, seule la sécurité l’est, car les kidnappings sont monnaie courante.

Caracas est dès lors la capitale la plus violente du monde. Les gangs armés prolifèrent. Et les gens tuent pour un sac de riz.

Venezuela_au bord du gouffre_Caracas-rue_wp

« Violences, pillages, marché noir : panique au Venezuela », voici le documentaire réalisé par les équipes d’Enquête Exclusive qui ont sillonné ce pays au bord de la rupture durant plusieurs mois. « Une plongée sidérante et effrayante au cœur d’un grand pays aujourd’hui au bord du gouffre », que je vous invite à découvrir.

Note : ce documentaire n’est ni propagande contre la politique du Venezuela, ni une interprétation médiatique des faits. La situation de ce pays est décrite telle qu’elle est et a été confirmée en parallèle par mes propres sources, sources ayant souhaité rester dans l’anonymat par sécurité.

Des cellules immunitaires contre la calvitie

Des cellules immunitaires contre la calivitie_wp

Des chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco ont découvert par hasard un moyen de combattre la calvitie.

C’est en étudiant si le processus de cicatrisation de la peau se déroule normalement chez les souris dont l’action des lymphocytes T régulateurs (Treg) est temporairement arrêtée que s’est produite cette découverte : des cellules immunitaires déclenchant la repousse des cheveux et des poils.

Ces lymphocytes T régulateurs sont une sous-population de lymphocytes T CD4+ (cellules immunitaires) qui en plus de leur participation à lutter contre les bactéries et les virus empêchent à l’individu de déclencher des réactions immunitaires contre ses propres organes. Si leur mécanisme est défectueux, l’individu peut alors souffrir de maladies auto-immunes, cas de la polyarthrite rhumatoïde, du diabète de type 1, etc.

Ainsi, afin d’observer la cicatrisation de la peau chez ces souris, les chercheurs ont épilé par endroits leurs poils en constatant que les poils de ces zones ne repoussaient jamais. Pour comprendre ce phénomène, ils ont décidé de l’étudier. Peu à peu, en utilisant des techniques d’imagerie, ils ont réussi à prouver l’implication des lymphocytes Treg dans la régénération des follicules pileux, ces cellules qui déclenchent la venue des nouveaux poils. Non seulement leur nombre triple, mais en plus elles sécrètent une protéine, Jag1, qui déclenche alors l’activité des cellules souches des follicules et permet la régénération des poils. « Tout se passe comme si les cellules souches et les Treg avaient évolué conjointement, si bien que les Treg ne protègent plus uniquement les cellules souches de l’inflammation, mais prennent aussi part à leur effort de régénération […] Maintenant, nous savons que les cellules souches dépendent totalement des Treg pour savoir quand commencer la régénération », comme l’a expliqué Michael Rosenblum, dermatologue et co-auteur de l’étude.

Cette découverte et les travaux qui en découlent pourraient donc amener à un nouveau traitement contre la calvitie, surtout, contre l’alopécie en aires, communément connue sous l’appellation de pelade, maladie auto-immune se caractérisant par la perte partielle ou totale des cheveux ou des poils sur le corps.

Cela étant, les chercheurs poursuivent en parallèle leurs travaux concernant le rôle des lymphocytes Treg dans la cicatrisation. Ils ont découvert notamment que ces cellules ouvrent le passage aux bactéries inoffensives dans la peau, qui seraient normalement attaquées par le système immunitaire. Ces bactéries sécrètent des molécules nécessaires à la cicatrisation des plaies à l’âge adulte.

Le menthol et l’huile essentielle de menthe démentholisée

Ice cubes with mint isolated on white

Le menthol est un composé organique covalent (liaison chimique par mise en commun d’électrons) obtenu par synthèse ou par l’extraction depuis l’huile essentielle de menthe poivrée ou autres huiles essentielles de menthe.

Malgré les nombreuses variétés de menthe existantes, seules les huiles essentielles sont extraites de la menthe poivrée (Mentha piperita), hybride de la menthe verte et menthe asiatique, et de la menthe des champs (Mentha arvensis), dont le parfum piquant, frais et caractéristique est associé communément au terme « menthe ». La menthe des champs, plus petite que la menthe poivrée, présente un parfum plus doux et moins piquant. En revanche, sa teneur en menthol étant élevée, la menthe des champs est généralement démentholisée afin d’obtenir une concentration en taux de menthol d’environ 45 %.

Le menthol, autre ses vertus anti-inflammatoires et antivirales, est un anesthésique local.

Le menthol et l'huile essentielle de menthe démentholisée_menthe-menthol_wp

Propriétés

Rafraîchissant, il provoque l’effet « glaçon » en agissant comme stimulant des récepteurs de la peau qui réagissent au froid.
Décongestionnant, il soulage les jambes lourdes, les pieds gonflés, etc. et dégage aussi les voies respiratoires, notamment en cas de nez bouché
Antalgique, il agit donc comme un antidouleur en apaisant les douleurs localisées, les coups, les bosses, les ecchymoses, etc.
Antiprurigineux, il calme par définition les démangeaisons cutanées de par son léger effet anesthésiant.
Contre les maux de tête, il s’utilise ici en application locale sur les tempes et surtout loin des yeux afin d’éviter une irritation et un fort picotement.
Repulpant, il produit une petite rougeur ainsi qu’un gonflement léger au niveau des lèvres pour amplifier alors le volume des lèvres.
Élimine la mauvaise haleine, il masque les odeurs de par ses spécificités naturelles.
Favorise la pénétration cutanée d’autres actifs, cas des huiles essentielles.

Le menthol et l'huile essentielle de menthe démentholisée_menthe-liquide_wp

Utilisations

– Soins des contusions (coups, bleus…)
– Soulage les piqûres d’insectes
– Apaise et décongestionne les membres inférieurs du corps
– S’applique en gloss, sticks ou baumes à lèvres pour un effet « repulpant »
– Calme les névralgies, tendinites, sciatiques…
– Traite la migraine
– Effet fraîcheur
– Hygiène bucco-dentaire (dentifrice)