Easter Monday

Easter Monday_oeuf-rouge-printemps_wp.png

Dernier jour de la période de Pâques et premier jour d’une nouvelle semaine. Hier, nous avons pu déguster l’agneau pascal. Bien que celui-ci soit devenu le plat traditionnel servi au repas du dimanche de Pâques en Angleterre, il ne l’était pas à l’origine. Le jambon à l’os l’était. L’agneau a su s’imposer dans le temps, sans pour autant remplacer le jambon de Pâques qui s’est décalé au lundi de Pâques.

Mais, comme les Anglais sont « so british », ils ont adapté l’agneau à leur sauce… menthe, plus particulièrement à la gelée de pommes parfumée à la menthe. L’agneau, sous toutes ses formes, côtelettes, collier, gigot, souris, etc., à la gelée de pommes à la menthe ou tout simplement à la sauce à la menthe est ainsi le plat traditionnel du dimanche de Pâques. Les pommes, qu’elles soient en gelée ou non, sont ceci dit toujours en accompagnement de l’agneau. Et l’agneau est également servi avec des pommes de terre au four ou sautées et des petits-pois. Certaines recettes anglaises intègrent parfois des asperges, des carottes et des fruits rouges, comme les framboises ou les fraises, en accompagnement du plat.

Voici l’une des recettes traditionnelles anglaises de l’agneau pascal :

Easter Monday_lamb-with-mint_wp

Lamb with mint

  • 1,5 kg de gigot d’agneau
  • 2 c. à soupe de miel
  • Sel (ou sauce de soja)
  • Poivre

Sauce à la menthe :

  • 4 bouquets de menthe fraîche
  • 4 c. à soupe de vinaigre blanc
  • 1 c. à café de sucre roux

Gelée de pommes :

  • 2 kg de pommes avec peau et pépins
  • 1,5 kg de sucre blanc
  • 1 citron
  • 3 l. d’eau

Easter Monday_oeuf-rouge-or_wp

Vous pouvez ajouter 1 gros oignon jaune coupé en fines rondelles à mettre directement dans le plat de l’agneau. Si vous souhaitez apporter une « french touch », piquez l’agneau avec des gousses d’ail (sans le germe) coupées en 2 ou en 4, selon leur taille, en veillant à les répartir dans l’ensemble de l’agneau. Les Anglais ne cuisinent pratiquement jamais avec de l’ail. Quant à la gelée de pommes, vous pouvez l’acheter directement toute faite dans le commerce et la servir en la chauffant légèrement, car elle se sert toujours tiède. Vous pouvez y ajouter en la chauffant des feuilles de menthe fraîche, à doser selon votre goût.

Il y a donc le plat traditionnel originel de Pâques :

Easter Monday_jambon-de-pâques_wp

Le jambon de Pâques

Le cochon est le symbole de la chance pour les Anglais. Et il n’est pas issu d’une tradition chrétienne, mais d’une tradition héritée des Celtes. Ils considéraient le cochon comme un animal intelligent, presque l’équivalent d’un dieu. Ils laissaient les cochons s’alimenter en toute liberté dans les bois, près des chênes dont ils raffolaient de leurs glands. Chaque année, les Celtes procédaient à deux abattages, l’un en décembre et l’autre au printemps. N’ayant pas à l’époque de moyens de conservation efficaces lors du printemps, période plus douce, ils fumaient alors la viande afin de la préserver. Cette pratique de fumaison est restée et le jambon de Pâques est donc toujours fumé.

Easter Monday_oeuf-rouge-coeurs_wp

Voici l’une de ses recettes :

  • 1 jambon entier à l’os et fumé de 2,5 kg
  • 2 oignons jaunes
  • 25 g de cassonade
  • 8 cl de moutarde
  • 8 cl de miel

De même, le jambon de Pâques est servi avec de la gelée de pommes, pommes de terre sautées, brocolis, navets… ou tout autre légume de saison, selon les goûts de chacun. Une sauce au miel et épices diverses peut aussi accompagner le jambon. Mais pas de menthe.

C’est ainsi que nous achevons ces Pâques. Je vous retrouve demain afin de reprendre le cours du quotidien. En attendant, pour cette ultime journée pascale, je vous souhaite un beau lundi de Pâques et un bon appétit !

Publicités