Vivre normalement après une hémisphérectomie ?

Vivre normalement après une hémisphérectomie_cerveau-photo-caltech_wp
Six adultes dépourvus de l’un de leurs hémisphères cérébraux dans l’enfance pour soulager leur épilepsie – Photo CalTech

« L’hémisphérectomie est une opération chirurgicale où un hémisphère cérébral (une moitié du cerveau) est enlevé ou désactivé. Cette opération est utilisée pour traiter le syndrome de Rasmussen, et les enfants qui ont eu des accidents vasculaires cérébraux handicapants ou qui ont des crises d’épilepsie extrêmement fréquentes. »

« L’hémisphérectomie entraîne une hémianopsie (perte de la moitié du champ visuel) car il y a ablation d’un hémisphère cérébral auquel la partie de chaque rétine qui reçoit les informations de l’hémichamp visuel ipsilatéral est reliée par le nerf optique. On constate aussi à terme que certains sujets présentent un quotient intellectuel moyen ou bas (entre 80 et 100). Par contre après un certain temps de réadaptation, un patient peut retrouver presque toutes ses capacités motrices. »

Cf. Définition sur Wikipédia.

Cependant, selon une récente étude menée par une équipe de scientifiques du California Institute of Technology (CalTech – États-Unis) et publiée hier dans la revue Cell Reports, vivre avec la moitié de son cerveau ne serait pas si catastrophique que cela.

Explication dans l’article, paru également hier sur le site du magazine Sciences et Avenir, écrit par Héloïse Chapuis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s