Colombie : « DONKEY LOVE »

Colombie_DONKEY LOVE_flag_wp

Alors que l’on pourrait penser que la zoophilie est une pratique peu commune où seuls quelques détraqués l’accomplissent, il existe pourtant une tradition ancestrale la prônant en Colombie.

Le documentaire DONKEY LOVE a révélé cette tradition inconnue des Colombiens qui ont des rapports sexuels avec des ânesses au point d’en tomber amoureux.

Cette coutume est une sorte de rituel de passage que les pères initient à leurs fils afin que ces derniers puissent se préparer aux femmes. Cependant, ce rite continue à l’âge adulte où les hommes finissent par tromper leur femme avec des ânesses.

Mais aussi, les Colombiens croient que les rapports sexuels avec ces animaux permettent à leur pénis de grossir et les évitent de devenir homosexuel.

Cette tradition culturelle est si ancrée dans le pays que des musiciens ont composé des chansons, un auteur a écrit un livre et un festival la célèbre même.

Pire ! Ce documentaire sous-titré « Il est tout ce que vous ne voulez pas que ce soit » a remporté en 2012 lors des festivals du cinéma en Australie les prix Best Documentary Award, Director’s Choice Award, Indie Award ainsi que 10 sélections officielles dans les festivals du film de 4 pays et 3 continents dans le monde. Il a été le premier film de l’Histoire à avoir clôturer un festival du cinéma. Il a été également présenté dans des journaux tels que The New York Times et The Huffington Post.

Sans commentaire…

Colombie_DONKEY LOVE_doc_wp

Publicités

Les cités perdues

Las Pozas de Xilitla - Jardin Edward James

Nous négligeons souvent le fait que les civilisations modernes se soient bâties grâce aux anciennes. Les cultures d’aujourd’hui ne sont qu’une perpétuité de celles d’hier. Alors que certains mettent tout en œuvre afin de préserver ce patrimoine ancestral, d’autres s’acharnent à le détruire sans solution de rechange.

Depuis le premier Homme apparu sur Terre jusqu’à nos jours, des sociétés triviales aux civilisations les plus florissantes, toutes se sont succédées les unes aux autres en laissant toujours un héritage aux suivantes ; les anciennes civilisations ont ainsi permis aux plus modernes de voir le jour. Or, certaines d’entre elles se sont oubliées dans le temps en ne léguant que des ruines et plus de questions que de réponses.

Elles sont alors devenues les cités perdues…

Mexique – Las Pozas

Les cités perdues_Mexique-Las Pozas-sculptures_wp

Les cités perdues_Mexique-Las Pozas-San-Luis-Potosi_wp

Les cités perdues_Mexique-Las Pozas-plateformes_wp

Les cités perdues_Mexique-Las Pozas-piscines_wp

Les cités perdues_Mexique-Las Pozas-passerelles_wp

Les cités perdues_Mexique-Las Pozas-colonnes_wp

Les cités perdues_Mexique-Las Pozas-cascades-naturelles_wp

Colombie – Sierra Nevada de Santa Marta

Les cités perdues_Colombie-Sierra-Nevada-de-Santa-Marta- indiens-Tayronas1_wp

Les cités perdues_Colombie-Sierra-Nevada-de-Santa-Marta- indiens-Tayronas2_wp

Les cités perdues_Colombie-Sierra-Nevada-de-Santa-Marta- indiens-Tayronas3_wp

Les cités perdues_Colombie-Sierra-Nevada-de-Santa-Marta- indiens-Tayronas4_wp

Les cités perdues_Colombie-Sierra-Nevada-de-Santa-Marta- indiens-Tayronas5_wp

N.B. : Ces photos ne m’appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés, que le détenteur de ces derniers me prévienne s’il souhaite que je les retire. 

Bon dimanche !