The Song of Names

The Song of Names_film-canada-hongrie_wp

Le Chant des Noms (The Song of Names) est un film réalisé par le Québécois François Girard, adapté du roman de Norman Lebrecht, sorti en 2019.

Il relate l’amitié entre Martin, un jeune Britannique, et Dovidl, un violoniste prodige juif polonais, dont la famille a été déportée au camp de Treblinka par les nazis. Enfants, Martin et Dovidl se lient d’amitié à travers la musique. Dovidl est un violoniste de génie et Martin l’accompagne au piano. Alors que la Seconde guerre mondiale fait rage, les deux amis tentent d’apporter de la lumière grâce à la musique. Devenus jeunes hommes, avant un grand concert où il sera le soliste, Dovidl disparaît mystérieusement en 1951. Martin passera sa vie à chercher son ami qu’il retrouvera 35 ans plus tard…

Malgré quelques lenteurs, non dérangeantes à titre personnel, ce film est un hommage au devoir de mémoire sur les victimes de la Shoah. Complètement différent des films du genre, nous nous laissons ici transporter dans le parcours de ces deux amis. Un parcours qui se veut aussi initiatique. L’incompréhension de l’un sur la souffrance de l’autre. Les préjugés sur l’inconnu. L’aisance inconsciente… Pour arriver au final à l’éveil de l’esprit sur cette terrible période de la Shoah qui a causé la mort de près de 6 millions juifs au total. La référence de la Shoah est subtilement bien amenée. Le réalisateur l’évoque avec beaucoup de respect. Porté par la musique étincelante de Howard Shore, ce film est à l’image d’une partition de musique avec ses temps morts et ses temps forts. L’on retient d’ailleurs une scène à laquelle il doit son titre, celle qui se déroule dans une synagogue, où un rabbin (interprété par le chantre new-yorkais Daniel Mutlu) psalmodie les noms des familles exterminées à Treblinka pour en perpétuer la mémoire.

Vous trouverez sur Internet des critiques moins élogieuses sur ce film, critiques que je ne partage évidemment pas. Mais comme l’on dit, les goûts et les couleurs… Quoi qu’il en soit, ce film ne laisse pas indifférent. Et ne serait-ce que pour l’acteur Tim Roth toujours dans l’excellence au niveau de son interprétation, montrant à nouveau qu’il n’a plus rien à prouver, ce film vaut vraiment le coup d’œil.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s