Une américaine de 79 ans condamnée à 10 jours de prison pour avoir nourri des chats errants

Une américaine de 79 ans condamnée à 10 jours de prison pour avoir nourri des chats errants_ohio-cleveland-seal_wp

Incroyable !

Aux États-Unis, l’État de l’Ohio détient une législation plus que particulière. L’ordonnance 505.23 considère le fait de nourrir des animaux errants comme un crime.

Nancy Segula, 79 ans, retraitée, vivant à Garfield Heights, en a subi l’amère expérience. Le média Fox de Cleveland a rapporté les faits.

En 2017, la septuagénaire a commencé à nourrir des chatons errants ayant fait irruption dans son jardin et dans sa vie. L’un de ses voisins qui avait des chats a déménagé sans eux, les laissant ainsi à l’abandon. Amoureuse des chats, inquiète de leur sort, elle a ainsi pris soin d’eux en les nourrissant et les soignant. Or, d’autres de ses voisins l’ont appris et n’ont pas du tout apprécié son geste. Ils ont alors prévenu les autorités. Après avoir reçu plusieurs citations à comparaître, quatre selon elle, la femme de 79 ans a finalement été condamnée à 10 jours d’emprisonnement ferme à la prison du Comté de Cuyahoga, où elle devra se présenter le 11 août qui vient.

Une condamnation que critique sévèrement Dave Pawlowski, le fils de Nancy Segula. « Je ne parvenais pas à croire ce que ma mère me racontait. Elle va passer dix jours à la prison du comté, je ne pouvais pas y croire […] Je suis sûr que les gens entendent parler de ce qui se passe dans cette prison. Et ils vont laisser ma mère de 79 ans y aller ? »

Une consternation partagée par l’intéressée elle-même. « La sentence est trop sévère pour ce que j’ai fait, alors qu’il y a tellement de personnes en liberté qui font de mauvaises choses. »

Publicités