Des criminels libérés à cause d’une erreur de procédure

Des criminels libérés à cause d'une erreur de procédure_marteau-justice-fr-flag_wp

Le 6 juillet dernier, Joselito Prime, 34 ans, mis en examen pour coups mortels aggravés sur sa compagne dans la nuit du 3 au 4 juillet ayant entraîné sa mort, vient d’être libéré suite à une erreur de procédure. Cf. L’Union.

Ce n’est malheureusement pas un cas isolé. Le 13 juin dernier, une adolescente de 18 ans, accusée d’avoir organisé l’assassinat de son petit-ami, Kévin Chavatte, poignardé d’une vingtaine de coups de couteau en juin 2018, a été également libérée suite à un vice de procédure. Cf. actu.orange.fr.

Publicités