« Shiva Exo »

_Shiva Exo_sncf-ergosanté_wp

Pour soulager la pénibilité du travail de certains de ses agents, la SNCF avec la start-up Ergosanté Technologie ont mis au point un exosquelette polyvalent, baptisé Shiva Exo. Il sera mis sur le marché cet été, dès son homologation.

Même si les conditions de travail dans l’industrie se sont nettement améliorées depuis les années 1930, il n’en reste pas moins que les ouvriers ont toujours des tâches répétitives, mécaniques et usantes à effectuer. Les activités de manutention restent particulièrement éprouvantes et peuvent au fil des années provoquer des troubles musculo-squelettiques.

La SNCF a alors décidé de s’occuper sérieusement du problème. En associant ses efforts avec ceux de la start-up Ergosanté Technologie, le Shiva Exo a vu le jour. Un exosquelette d’un nouveau genre capable de réduire radicalement la pénibilité au travail.

FRANCE-SCIENCE-TRANSPORT-RAIL-INDUSTRY-SOCIAL

« L’idée, c’est d’assister l’agent sur des tâches qui sont physiquement contraignantes », a ainsi résumé Yonnel Giovanelli, responsable du secteur à la direction du matériel SNCF.

À défaut d’avoir donc résolu la question de ses trains qui ne sont pas à l’heure, la SNCF se montre en tout cas à temps pour le futur, un futur d’un coût de 7 000 € par exosquelette, mais dont ce montant vaut bien la santé d’un être humain.

Une très belle initiative de la SNCF qui nous permet de pardonner ses écarts de conduite ferroviaires nous faisant perdre ces quelques minutes d’attente sur le quai de ses gares…

Publicités