Paris : un chiot de 3 mois brûlé et torturé

Paris_un chiot de 3 mois brûlé et torturé_1_wp

Courant de ce mois-ci, un chiot de 3 mois, ayant été baptisé Puccino, a été retrouvé dans le 9e arrondissement, rue Faubourg Montmartre, à Paris. Torturé à coups de taser, brûlé avec des cigarettes, enfermé dans une petite cage, puis jeté au milieu des poubelles, il a été retrouvé agonisant par une passante qui a entendu ses gémissements.

Pris à temps et ayant reçu les premiers soins par un vétérinaire, il a été transporté dans le refuge de la Fondation Assistance aux Animaux de Villevaudé. « Minuscule, rasé à blanc et couvert de teinture jaune, il porte sur le corps une multitude de plaies ensanglantées et très infectées. Son corps est littéralement déformé par l’infection qui le gagne », peut-on lire sur le site Internet de la Fondation.

Paris_un chiot de 3 mois brûlé et torturé_2_wp

C’est à la clinique vétérinaire que les médecins ont constaté l’état critique de Puccino. De nombreuses plaies sur-infectées sur tout le corps, d’énormes abcès s’étant formés sous la peau et une infection qui s’était propagée à toutes les plaies. Il était dans un tel état de souffrance qu’il a fallu l’endormir afin de l’apaiser, l’examiner et le soigner. « Le pire des scénarios se dessine alors, les multiples plaies qu’il porte ressemblent à des traces de coups de taser et de brûlures de cigarette. D’autres font penser à des perforations volontaires à l’aide d’un outil. Lorsque le produit désinfectant est injecté dans une des plaies, il en ressort par une autre », explique aussi la Fondation sur son site.

Paris_un chiot de 3 mois brûlé et torturé_3_wp

Face à cet acte de barbarie sans nom, la Fondation a non seulement déposé une plainte pour abandon volontaire et acte de cruauté, mais elle a aussi lancé un appel à témoins « à toute personne reconnaissant cet animal ou ayant des informations à nous communiquer permettant d’identifier les auteurs de ces faits. »

Seulement âgé de 3 mois, Puccino ne pèse que 2 kilos et est toujours actuellement en soin et sous analgésique.

Publicités