Les probiotiques

Les probiotiques_céréales_wp

Après chaque période festive, durant laquelle les repas sont plus riches qu’à l’habitude, l’organisme a besoin de retrouver son équilibre, lequel implique une remise en forme de sa flore intestinale.

Et très récemment, sur un tout autre sujet, j’ai échangé quelques commentaires avec une copine blogueuse qui m’a alors fait découvrir les probiotiques.

Les probiotiques, probiotics en anglais ou encore sous l’abréviation PBX, sont des micro-organismes vivants, bactéries ou levures, qui apporteraient un bénéfice santé au corps, en améliorant notamment l’équilibre de la flore intestinale. Ces probiotiques sont ajoutés comme compléments à certains produits alimentaires, tels que les yaourts ou céréales, et ingérés en quantité adéquate afin d’obtenir ce bénéfice.

Ce concept de probiotique, révisé en 1989 par le microbiologiste britannique Roy Fuller, s’applique aussi à l’alimentation animale. Il a été de même étendu à des traitements non-alimentaires, visant à prévenir ou soigner des affections cutanées ou vaginales. Depuis peu, il concerne également les productions végétales.

Cependant, les arguments actuels avancés sur les propriétés bénéfiques sur la santé des probiotiques contenus dans une denrée alimentaire se basent sur un nombre insuffisant d’analyses statistiques solides et d’études hétérogènes qui se distinguent par la durée du traitement probiotique, dont le modèle utilisé (humain ou animal), la souche probiotique employée, son conditionnement (gélule, poudre, yaourt, boisson, crème pour la peau…) et son mode d’administration, ainsi que le dosage. La correspondance entre les tests in vitro (en dehors de l’organisme vivant ou de la cellule) et la réalité in vivo (au sein du vivant) n’a pas été encore démontrée de façon prédictible. Même si les études montrent le rôle utile des probiotiques en cas de déficit du microbiote intestinal, elles confirment le peu ou pas d’intérêt en cas de microbiote déjà bien constitué. Ce défaut de preuve a d’ailleurs conduit l’Autorité européenne de sécurité des aliments à la fin 2009 à discréditer toutes ces mentions indiquées sur les produits enrichis en probiotiques : « Renforce l’immunité », « Aide l’organisme à se défendre », « Active la santé », « Équilibre la flore intestinale ».

Bon appétit !

Publicités