Ni délivrée, ni libérée !

Ni délivrée, ni libérée_femme-corde-lisse_wp

Chère Nathalie, Nathie, Nathou ou Nath, si tu préfères, help me ! Je n’en peux plus, je suis au bord de la crise de nerfs. Je me permets d’être familière. Mais, depuis le temps que tu partages ma boîte mail, on est des vieilles copines maintenant.

Facebook me harcèle toujours avec la récupération de ton mot de passe. Je sens que lui et toi êtes très liés, je me sers donc de toi comme intermédiaire.

Peux-tu dire à ton copain Facebook qu’il ne m’intéresse pas. J’ai beau rejeté ses avances, il continue à me persécuter. C’est dorénavant quatre messages par jour qu’il m’envoie.

J’avoue, j’ai peut-être eu tort de répondre à ses premières tentatives afin de refroidir ses ardeurs, mais tu connais certains mecs. Il suffit que tu lui dises non pour qu’il pense que c’est oui. Je l’admets aussi, je lui ai envoyé une lettre via ce blog pour lui demander de te contacter directement. Apparemment, il n’a pas compris.

Mais est-ce vraiment la récupération de ton mot de passe qu’il veut ? Rassure-moi aussi sur ce point. Tu n’es pas de connivence avec lui ? Ok, désolée, n’envisageons pas le pire.

Il est peut-être vrai qu’il a un certain charme, pour les filles qui aiment ce genre. Il a un certain succès également et incontestablement. Il aime le partage, les ragots, les rumeurs, la vie secrète des gens et des animaux… Ah ! Il est riche ! Très riche même. Et il vient de se découvrir un nouveau hobby : la récupération du mot de passe ! Je le reconnais, il a plusieurs cordes à son arc. Il devrait peut-être se présenter à la France a un incroyable talent.

Peut-être aussi qu’il est un grand timide, qu’il croit que toi et moi ne formons qu’une et qu’il se sert alors de moi pour t’atteindre ?

Je ne sais pas ce qui s’est passé entre vous deux et ne souhaite pas le savoir. Essaye s’il te plaît de trouver un compromis à votre discorde. Je sais, je sais, la vie à deux, ce n’est pas toujours facile. Mais un tout petit effort de rien du tout de ta part et peut-être que vous réussirez à trouver un terrain d’entente. Alors, chère amie, please…

Bon dimanche !

Publicités