News normandes

News normandes_fr-eure-flag_wp

Ce grand week-end de Pâques s’est achevé. Le soleil, la chaleur, la famille, l’allégresse… étaient au rendez-vous. Une bulle de paix dans cette ambiance de violence actuelle dans laquelle j’ai baigné durant ce week-end. Une pause sereine pendant laquelle se couper du monde m’a ressourcée.

Cela fait pourtant presque huit mois que je suis de retour en France, mais la réadaptation ne s’est pas encore accomplie. L’Angleterre me manque. Cette quiétude pascale pendant ces trois jours m’a replongée dans cette atmosphère so british où les paroles échangées et édifiantes prenaient place dans la volonté d’éviter ou régler tout conflit.

En Angleterre, où les problèmes sociaux des Anglais sont certainement plus conséquents que ceux des Français, les gens parlent, négocient, échangent, partagent… afin de trouver une solution pacifiste relativement satisfaisante. L’esprit anglais est dans la construction, non la destruction. Il n’est pas dans l’idée de l’anéantissement de tout pour ne laisser que cendres et ruines derrière lui. Il suit la logique de conserver ce qui fonctionne et tenter d’arranger ce qui ne marche pas, à la manière d’un horloger qui règlerait une pendule défaillante. Il sait associer très harmonieusement l’ancien et le moderne. Il n’est pas un révolutionnaire qui souhaite tout casser pour ne proposer qu’anarchie et chaos. Et il est encore moins un incitateur au suicide envers son prochain… un être humain…

Publicités