Allô Facebook ! Tu m’entends !

Allô Facebook_Tu m'entends_bonhomme-point-interrogation_wp

JE NE SUIS PAS NATHALIE !

Depuis le début de cette semaine, je reçois quotidiennement ce même message dans ma boîte mail de la part de Facebook :

« Bonjour Nathalie,
Nous avons reçu une demande de réinitialisation de votre mot de passe Facebook.
Cliquez ici pour changer votre mot de passe.
Vous pouvez également saisir le code de réinitialisation du mot de passe :
XXXXXX
Vous n’avez pas demandé ce changement ?
Si vous n’avez pas demandé de nouveau mot de passe, dites-le nous. »

Ce message, dont le code de réinitialisation du mot de passe à saisir change à chaque fois, se présente ainsi parmi mes courriers électroniques reçus en 2 ou 3 exemplaires parfois.

Ne m’appelant pas Nathalie, et n’étant par conséquent pas elle, je réponds à ce message dès lundi afin de prévenir Facebook de l’envoi de celui-ci à la mauvaise personne. Mais Facebook ignore totalement ma réponse.

Mardi, je reçois à nouveau ce message en plusieurs fois dans la journée. Je clique alors sur le lien inséré sous « dites-le nous », lequel m’ouvre une page Facebook où ce message encadré apparaît :

Allô Facebook_Tu m'entends_icon-rond_wp

« Merci de nous avoir informés
Nous avons enregistré que vous n’avez pas demandé à réinitialiser votre mot de passe. Vous pouvez vous connecter à votre compte à l’aide du mot de passe actuel. Aucune intervention de votre part n’est requise.
Vous avez encore des problèmes ? Fermer »

Mercredi, rebelote, le message arrive de nouveau dans ma boîte de réception. Décidant de rester zen, je clique une nouvelle fois sur le lien qui me donne accès à la même page et je clique sur le lien inséré sous « Vous avez encore des problèmes ? » Ce lien m’ouvre une page Facebook « dépannage » me proposant des solutions aux problèmes fréquents liés à la réinitialisation du mot de passe et si aucune réponse ne me convient, Facebook me propose de signaler mon problème en me présentant à la suite une liste déroulante, mais toujours en rapport à la réinitialisation du mot de passe. Ne sachant pas trop quoi faire, je laisse tomber en me disant : « on verra bien demain ».

Jeudi, re, rebelote, Facebook me prend toujours pour Nathalie. Je me rends sur Facebook et cherche alors un moyen de résoudre cette crise identitaire. Je clique sur l’icône du point d’interrogation correspondant à l’ « aide rapide », qui se trouve sur la barre du haut, à côté de l’icône clochette concernant les notifications. Une liste apparaît où à la fin de celle-ci, il m’est proposé de « Signaler un problème ». Je clique dessus, cet encart s’ouvre :

« Signaler un problème
Avis global
Parlez-nous de votre expérience avec Facebook
Problème avec le paiement
Besoin d’aide avec les paiements Facebook ? Contactez-nous
Quelque chose ne fonctionne pas
Dites-nous si quelque chose ne fonctionne pas
Contenu abusif
Cela inclut tout contenu nuisible ou indésirable, ou toute violation de règlement »

Allô Facebook_Tu m'entends_bonhomme-loupe-pas_wp

J’hésite, le « contenu abusif » me tenterait bien… Soyons raisonnable, j’opte pour l’ « avis global ». J’écris de ma plus belle « plume » sur cette confusion des prénoms en sollicitant cordialement la madame ou le monsieur qui lira mon message de faire parvenir le bon courrier à la bonne personne. Tout écrivant, je pense à cette pauvre Nathalie qui doit se débattre avec la réinitialisation de son mot de passe en testant, telle une geek, toutes les combinaisons possibles et les algorithmes existant afin de pouvoir accéder de nouveau à son compte Facebook. Je me demande aussi si la bonne Nathalie recevra le message tant espéré, en lui souhaitant qu’il ne se perde pas dans le flux du web. Mais également, je me pose la question : « cette Nathalie existe-t-elle ? »

Aujourd’hui, vendredi, Nathalie est de retour ! Je commence à croire que je suis Nathalie. M’aurait-on menti durant plus de quarante ans ? Je ne m’appelle peut-être pas Christine. Ou bien, la théorie du complot existe et je suis sa première victime. Ou encore, ce serait des messages codés que je n’aurais pas compris…

Donc, ne réussissant pas à solutionner cette erreur, cet article est le dernier appel que je puisse lancer à Facebook :

JE SUIS CHRISTINE !

Publicités