Poisson d’avril et « fake news »

Poisson d'avril et _fake news_1_wp

Hier, c’était le 1er avril et le fameux jour de son poisson. Alors qu’à cette même date, un article paraissait sur le site Sciences et Avenir expliquant comment certains scientifiques avaient réussi à prouver que le cerveau humain adulte génère des nouveaux neurones jusqu’à l’âge de 90 ans, un autre article, sur le même site, se consacrait au poisson d’avril. Il mettait en relation les blagues faites au 1er avril avec les « fake news ».

« Deux chercheurs spécialistes du traitement du langage naturel à l’université de Lancaster, au Royaume-Uni, ont étudié la manière dont étaient écrites et structurées de fausses informations destinées à faire une blague pour le 1er avril, pour les comparer aux « fake news », des fausses informations, appelées encore « infox » désormais, écrites avec de plus mauvaises intentions (manipuler l’opinion, tordre les faits, truquer des photos ou leur légende, etc.) », écrivait ainsi Arnaud Devillard, journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, data, IA, réalité virtuelle/mixte.

Il est vrai, au vu de l’impasse dans laquelle se trouvent en ce moment les Britanniques face au Brexit, une telle recherche (et les dépenses financières qui en découlent) s’avère utile. Quant au résultat évident de cette étude, évoqué en introduction de l’article, La Palisse n’aurait pas fait mieux ; la réponse étant dans sa question.

Or, cette étude menée pourrait conduire à un autre résultat, celui de se poser la question à savoir si tous les cerveaux adultes seraient concernés par la production des nouveaux neurones ? Ces deux articles pourraient être ainsi mis en relation ?

Publicités