Karen Uhlenbeck

Karen Uhlenbeck_1942-_wp

Karen Keshulla Uhlenbeck, née le 24 août 1942 à Cleveland, dans l’Ohio aux États-Unis, est une mathématicienne spécialiste des équations différentielles partielles (EDP) ainsi que professeur d’université.

Ce mardi 19 mars, cette mathématicienne a reçu le prestigieux prix Abel (s’apparentant à la médaille Fields) par l’Académie de Norvège des Sciences et des Lettres. Portant le nom du célèbre mathématicien norvégien Niels Henrik Abel, ce prix a été créé en 2003 par le gouvernement norvégien en substitut du prix Nobel des mathématiques qui n’existe pas.

La médaille Fields, bien qu’elle ait été souvent comparée au prix Nobel, ne distingue que les travaux exceptionnels d’un mathématicien de moins de 40 ans. La somme financière allouée est modeste. La médaille n’est décernée que tous les 4 ans et constitue davantage un catalyseur de carrière. Le prix Abel récompense l’œuvre d’une vie dans son ensemble. Il est attribué tous les ans. Il est alors le meilleur équivalent du prix Nobel.

Maîtresse de recherche universitaire et professeur associé à l’institut d’étude avancée, Institute for Advanced Study (IAS), à l’Université de Princeton dans le New Jersey, Etats-Unis, Karen Uhlenbeck est devenue la toute première femme à avoir été honorée de cette récompense. Elle est aussi un membre emblématique de l’égalité des sexes en sciences et en mathématiques.

« Karen Uhlenbeck reçoit le prix Abel 2019 pour son travail fondamental dans l’analyse géométrique et la théorie de jauge qui a radicalement modifié le paysage mathématique […] Elle a élaboré des outils et des méthodes d’analyse globale – intégrant désormais – la boîte à outils de tout géomètre et analyste […] Ses théories ont révolutionné notre compréhension des surfaces minimales, telles que celles formées par des bulles de savon, et des problèmes de minimisation plus généraux en dimension supérieure », a déclaré Hans Munthe-Kaas, président du comité Abel.

Le prix Abel, décerné en mars par le roi de Norvège, représente un montant de 6 millions de couronnes norvégiennes, environ 619 000 €. La Norvège a donné une dotation initiale de 200 millions de couronnes, environ 21 millions €, pour ce prix.

Publicités

2 commentaires sur « Karen Uhlenbeck »

  1. Wouah, c’est la grande classe 😊. Tu sais, j’ai toujours quelques secondes de réflexion quand on parle d’égalité comme quelque-chose d’exceptionnel.
    Les femmes peuvent aussi faire des mathématiques et des équations. Bravo à cette dame.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s