Neige

neige_wp

Après quelques jours d’accalmie, la neige est réapparue dans ma région. Elle fait la joie des petits comme des grands. Sauf des grincheux qui n’aiment pas non plus d’ailleurs la pluie, le vent, la chaleur…

La neige est un type de précipitations atmosphériques composées de particules de glace ramifiées contenant de l’air, fréquemment cristallisées et accumulées en flocons. Leur structure et leur aspect sont très variables. Cette glace peut se présenter aussi sous forme de grains. Elle prend alors l’appellation de neige en grains(1) ou neige roulée(2). Lorsque le froid et l’humidité sont suffisamment présents dans l’atmosphère, la neige se constitue de manière naturelle par condensation solide de la vapeur d’eau à saturation autour des noyaux de congélation. Selon sa composition et le vent, elle tombe plus ou moins vite. Sa formation dans l’atmosphère en réseau étendu de particules solides la distingue d’autres précipitations analogues, comme la grêle ou le grésil.

HAGELKORN, UNWETTER, GEWITTER, REGENFALL, REGENFAELLE,

La neige est également le dépôt des précipitations sur le sol ou sur un obstacle, un toit, un arbre, etc. Il s’agit du manteau neigeux. Elle est ainsi toujours un mélange d’air et de glace, avec parfois de l’eau liquide si sa température est proche de 0°C. Ce dépôt évolue. Il peut être en mouvement, en poudrerie, transportée par le vent, ou en avalanche. Il reste sur place naturellement dans une plaque à vent, un névé, une corniche ou une congère. Il est créé artificiellement par damage ou pulvérisation lors des évacuations mécaniques (chasse-neige, souffleuse à neige), manuellement (pelle à neige, boue de neige) ou lors de préparations de pistes de skis ou d’écrasements par la circulation.

Les canons à neige produisent de la neige artificielle, soit de minuscules grains de glace s’apparentant à de la neige fondue. Cette technique est utilisée dans les stations de sports d’hiver afin d’améliorer et prolonger l’enneigement des pistes ainsi que sur les pistes de ski intérieures.

neige_grésil_wp
Grésil

La neige disparaît par sa fonte (ses cristaux ou ses grains de glace fondent par l’effet du rayonnement solaire et/ou de la température de l’air et/ou du flux géothermique) vers de l’eau liquide. Elle décline par tassement, lorsque l’air contenu est presque complètement évacué (naturellement en glacier, artificiellement par damage et fonte) vers du verglas. Elle se dissout par sublimation vers de la vapeur d’eau inclue dans l’atmosphère.

Enfin la nivologie est la science de la neige.

neige_grain-neige-roulée-microscope_wp
Grain de neige roulée au microscope

(1) La neige en grains est un type de précipitations constituées de gouttelettes de bruine en surfusion dans un nuage sous le point de congélation qui finissent par congeler. Elle se présente sous la forme de petits granules ou plaques blanches de moins d’1 millimètre de diamètre qui rebondissent peu en tombant sur une surface. Elle ne forme jamais des accumulations importantes. Elle tombe des nuages stratiformes, jamais en averses. Son code METAR (rapport d’observation météorologique pour l’aviation) est SG.

(2) La neige roulée est un type de précipitations forgées de particules de glace blanches et opaques, de surface généralement arrondie ou conique, et de dimension pouvant aller jusqu’à 5 millimètres de diamètre. Elle apparaît lorsque la température est proche de 0°C dans une couche s’étendant jusqu’au sol lors d’une chute de neige. Elle peut être mêlée de flocons de neige. Son code METAR est GS.

Publicités