Autoriser les sages-femmes à pratiquer l’IVG instrumentale

Autoriser les sages-femmes à pratiquer l'IVG par aspiration_ivg-droit_wp

Ce 30 septembre, une tribune publiée dans le quotidien Le Parisien.

L’Association Nationale des Sages-Femmes Orthogénistes (ANSFO) et le Réseau de Santé Sexuelle Publique (RSSP) ont demandé l’autorisation aux sages-femmes de pratiquer l’IVG instrumentale, jusque-là réservée aux médecins, pour réduire « les inégalités d’accès aux soins ».

Autoriser les sages-femmes à pratiquer l'IVG instrumentale_ansfo_wp

En 2017 en France, 216 700 IVG ont été pratiquées. En métropole, environ 2 sur 3 sont médicamenteuses. Les autres sont effectuées par aspiration à l’aide d’une sonde au bloc opératoire, sous anesthésie locale ou générale. L’ANSFO et le RSSP sollicitent alors que « la pratique de l’IVG instrumentale soit désormais reconnue comme une compétence des sages-femmes », à l’égal de l’IVG médicamenteuse qu’elles sont autorisées à réaliser depuis 2016. L’IVG médicamenteuse, jusqu’à la 7e semaine de grossesse, a été graduellement accordée aux médecins libéraux, centres de santé, Centres de Planification et d’Éducation Familiale (CPEF) ainsi qu’aux sages-femmes depuis 2004. L’IVG instrumentale (par aspiration) reste réservée aux médecins.

Autoriser les sages-femmes à pratiquer l'IVG instrumentale_rssp_wp

Les deux associations ont tenu à rappeler, entre autres : « Le Code de la santé publique garantit la liberté pour les femmes de choisir entre les deux. Il est donc indispensable que la France compte suffisamment de praticien.ne.s afin de pratiquer des IVG instrumentales. Pour que le droit de choisir la méthode soit réellement effectif, il est nécessaire de former de nouveaux.elles praticien.ne.s à cette méthode et d’étendre le champ de compétence des sages-femmes en ce sens. Le déséquilibre actuel de l’offre de soins met en danger la liberté pour les femmes de choisir leur méthode d’IVG. Il s’explique notamment par les nombreux départs en retraite des médecins engagé.e.s depuis des années auprès des femmes et la fermeture de nombreux centres d’interruption volontaire de grossesse durant les dix dernières années. »

Autoriser les sages-femmes à pratiquer l'IVG instrumentale_my-body-my-choice_wp

« Donner la compétence aux sages-femmes de pratiquer l’IVG instrumentale en milieu hospitalier, en centre de santé et en centre de planification et d’éducation familiale (CPEF) permet la liberté de choix de la méthode d’IVG et la réduction des inégalités d’accès aux soins sur tout le territoire et enfin la réduction des coûts engagés par la collectivité », ont-elles conclu.

Quant au quotidien Le Parisien, il a enfin précisé : « Ils bénéficient du soutien de nombreux syndicats et associations dont : l’Association des centres de régulation des naissances AP-HP (ACRNAP), l’Association nationale des centres d’IVG et de contraception (ANCIC), le Planning familial et le Syndicat de médecine générale (SMG). »

Autoriser les sages-femmes à pratiquer l'IVG instrumentale_ansfo-partenaires_wp

Pourquoi ne pas effectivement autoriser cette pratique aux sages-femmes ? En tant que femme, et à titre personnel, je partage cette intention. Bien que l’IVG soit une pratique courante aujourd’hui, elle n’en demeure pas moins une période pouvant être difficile à traverser pour la femme qui a recours à cette pratique. C’est un moment pouvant être douloureux physiquement comme psychologiquement. La femme devant subir une IVG instrumentale se sentirait peut-être plus rassurée en présence d’une sage-femme. Celle-ci n’a pas le même impact que celui d’un médecin. Pour une femme, la sage-femme à une considération autre…

Publicités

2 commentaires sur « Autoriser les sages-femmes à pratiquer l’IVG instrumentale »

  1. Ou pas 😉
    Pour mes deux grossesses, j’ai eu un gynécologue/obstétricien homme qui s’est déplacé pour mes accouchements et ensuite chaque jour pour prendre des nouvelles (en hôpital privé, tu peux choisir un médecin extérieur).
    J’ai vu une femme en remplacement une fois : pire c** tu ne trouves pas. Elle avait tout vécu mieux que tout le monde, bref!!!
    Recours à l’IVG en 2011. Je n’étais pas vraiment décidée, j’ai trainé et la nature a décidé pour moi (bien faite la nature) : plus d’activité cardiaque. Comme j’arrivais en Ardèche, je ne connaissais pas et je suis allée à l’hôpital de secteur : monumentale erreur!!!!! Ils m’ont laissée un bon mois comme ça jusqu’au jour où David a piqué une crise dans le bureau du responsable de service qui a enfin décidé d’intervenir.
    J’ai pris les cachets : aucun effet donc RDV pour intervention. Le jour J, j’attendais « mon tour » quand le cachet a fait effet mais……avec une hémorragie. Il a fallut une intervention très rapide qu’une sage-femme ne pouvait pas faire.
    Quand au « soutien » d’une femme, les avis sont unanimes autour de moi : les obstétriciens hommes sont doux, sympas, disponibles.
    Les femmes devraient changer de boulot.
    Ensuite, qu’elles aient le droit de pratiquer un acte chirurgical me semble dangereux. Elle ne sont pas chirurgiennes. Mais si certaines femmes préfèrent recourir aux services d’une sage-femme, ça reste une question de choix et de liberté de choisir 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Ta dernière phrase résume exactement l’objectif que proposent ces deux associations : la liberté de choisir. Elles ne demandent pas à ce qu’une sage-femme remplace un médecin, car en cas de problème qui nécessite une intervention, comme dans ton cas, évidemment qu’une sage-femme ne peut la réaliser, elle n’est pas formée pour. Et ce n’est pas le sujet. Quoi qu’il en soit, c’est effectivement une question de choix et de possibilité de choix. 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s