Un auteur, une autrice !

Un auteur, une autrice_plume_wp

En découvrant les Journées du Matrimoine, dont je ne connaissais pas leur existence, qui ont fait échos dans divers articles de presse, j’ai relevé une information, on ne peut plus intéressante.

Le saviez-vous ?

Le féminin « autrice » existe depuis l’Antiquité. Aussi ancien que son masculin « auteur », il fut employé par Lagrange, le comédien de Molière, pour désigner les premières femmes dramaturges au 17e siècle, dans les Registres de compte.

Un auteur, une autrice_Hroswitha de Gandersheim_wp
Hroswitha de Gandersheim

Le premier auteur du théâtre européen fut une autrice, Hroswitha de Gandersheim, une chanoinesse du 10e siècle. Elle s’inspira des pièces du poète comique latin Térence pour composer des drames chrétiens.

Au 14e siècle, naquit la première femme de lettres professionnelle Christine de Pizan.

Au 16e siècle, la première autrice de théâtre connue en France fut la reine Marguerite de Navarre, sœur de François 1er. Elle écrivit des farces subversives comme satiriques, sans épargner l’Église, toute-puissante en ces temps d’Inquisition.

Un auteur, une autrice_Christine de Pizan_wp
Christine de Pizan

Dans les années 1650, Françoise Pascal rédigea des pièces de théâtre qui furent mises en scène par des troupes lyonnaises. En 1662, Mme de Villedieu fut la première autrice de théâtre dont l’une de ses pièces fut jouée à Paris. En 1689, Catherine Bernard fut la première femme à composer une tragédie qui fut jouée à la Comédie-Française.

Ce fut plus d’une centaine de femmes qui écrivit près de 400 pièces de théâtre sous l’Ancien Régime. Plusieurs d’entre elles furent ainsi jouées à la Comédie-Française, à la Comédie-Italienne, à Versailles et dans les premiers théâtres de boulevard. Des tragédies aux comédies, en passant par les drames et les farces, tous les styles furent abordés.

Un auteur, une autrice_Marguerite de Navarre-reine-et-soeur-de-François 1er_wp
Marguerite de Navarre

Certaines de ces femmes, notamment Marie-Anne Barbier, connurent une renommée internationale. Leurs œuvres furent traduites dans plusieurs pays, comme les Pays-Bas, l’Italie, l’Allemagne ou encore la Russie.

De la Renaissance à nos jours, 2 000 autrices parcoururent les époques :

  • Sous l’Ancien Régime : 150
  • Au 19e siècle : 350
  • Au 20e siècle : 1 500
Un auteur, une autrice_Marie-Catherine Desjardins-dite Mme de Villedieu_wp
Marie-Catherine Desjardins, dite Mme de Villedieu

De la création de la Comédie-Française, en 1680, jusqu’à la fin du 18e siècle, 17 autrices entrèrent dans son répertoire et 21 par la suite :

  • Au 18e siècle : 13
  • Au 20e : 5
  • Du début 21e à aujourd’hui : 3

Entre 1958 et 2002, aucune pièce de théâtre écrite par une femme n’entra au répertoire de la Comédie-Française.

Journées du Matrimoine

Journées du Matrimoine_2018-Normandie_wp

À l’occasion des traditionnelles Journées du Patrimoine qui se sont déroulées les 15 et 16 septembre derniers, nous avons pu assister à la 4e édition des Journées du Matrimoine* organisées par l’association HF Île-de-France et ses partenaires. Des dizaines de rendez-vous dans Paris et sa banlieue ont ainsi permis de découvrir des créations et initiatives féminines, souvent méconnues, oubliées ou ignorées, qui ont contribué à bâtir l’Histoire de France, l’Histoire de l’Art et l’Histoire des Sciences.

Des médiatrices ont été entendues dans les musées et rues de Paris lors de trois parcours urbains. Des récitals ont été écoutés. Trois visites guidées ont été suivies sur les pas des femmes architectes. Ou encore une belle soirée d’ouverture, à laquelle le tout un chacun pouvait y participer, a été proposée.

Journées du Matrimoine_2018-flag-lips_wp

Dans le 20e arrondissement de Paris, notamment, la compagnie théâtrale Pièces Montées a créé des projections, des spectacles, des ateliers créatifs, un tournage participatif, etc. « Une libération d’images, de mots et de gestes qui invite hommes et femmes, petits et grands à la réflexion, aux partages, aux rires et aux explorations dans ces quartiers où les femmes ont toujours joué un rôle actif », a expliqué la metteuse en scène Clothilde Moynot. Cette création a révélé quelques photographies de la série Infinités PluriElles de Marie-Hélène Le Ny. Elle a également dévoilé, de la chimie à l’astrophysique, en passant par l’histoire, la philosophie ou l’aéronautique, les recherches les plus actuelles et les chercheuses, les professeures ou les ingénieures de toutes disciplines qui ont raconté leur métier avec passion, en évoquant la place de la femme dans le milieu scientifique. Et l’atelier d’arts plastiques pour enfants animé par Morgane Bader a présenté différentes techniques à utiliser afin de créer des représentations de femmes extraordinaires, des chercheuses, femmes politiques, même, des artistes, etc., déterminées par les enfants par le biais du jeu de cartes éducatif publié par le Centre Hubertine Auclert, Les femmes sortent de l’ombre.

Journées du Matrimoine_2018_wp

*Le Matrimoine est « constitué de la mémoire des créatrices du passé et de la transmission de leurs œuvres. L’égalité entre femmes et hommes nécessite une valorisation de l’héritage des femmes. Dès lors Matrimoine et Patrimoine constitueront ensemble notre héritage culturel commun, mixte et égalitaire.

Notre héritage culturel est constitué de notre Patrimoine (ce qui vient des pères) et de notre Matrimoine (ce qui vient des mères). En réhabilitant la notion de matrimoine, le mot comme les femmes qui le composent, nous nous réapproprions l’héritage culturel qu’on nous vole : nous retrouvons dans la chambre de notre culture une autre bibliothèque, celle des compositrices, des conteuses, des clownesses, des plasticiennes. »

Le droit à l’IVG remis en cause en France par des médecins ?

Le droit à l'IVG remis en cause en France par des médecins_flag-fr-woman_wp

Le mardi 11 septembre 2018, au cours de l’émission Quotidien diffusée sur la chaîne de télévision TMC, le président du Syndicat National des Gynécologues et Obstétriciens de France (SYNGOF), Docteur Bertrand de Rochambeau, avait justifié son refus de pratiquer l’IVG, l’estimant être comme un « homicide ». « Nous ne sommes pas là pour retirer des vies », avait-il déclaré. Puis en réponse à la journaliste de l’émission, « ce n’est pas un homicide de faire une IVG », celui-ci avait rétorqué : « Si, Madame ». Plus loin dans l’entretien, il avait ajouté : « En tant que médecin, je ne suis pas forcé d’avoir votre opinion et, si je ne l’ai pas, la loi me protège et ma conscience aussi ».

L’article L2212-8 du Code de la santé publique (modifié par Ordonnance n°2010-177 du 23 février 2010 – art. 1) édicte :

« Un médecin n’est jamais tenu de pratiquer une interruption volontaire de grossesse mais il doit informer, sans délai, l’intéressée de son refus et lui communiquer immédiatement le nom de praticiens susceptibles de réaliser cette intervention selon les modalités prévues à l’article L. 2212-2.

Aucune sage-femme, aucun infirmier ou infirmière, aucun auxiliaire médical, quel qu’il soit, n’est tenu de concourir à une interruption de grossesse.

Un établissement de santé privé peut refuser que des interruptions volontaires de grossesse soient pratiquées dans ses locaux.

Toutefois ce refus ne peut être opposé par un établissement mentionné au 2° de l’article L. 6161-5 ou par un établissement ayant conclu un contrat de concession en application de l’article L. 6161-9 dans sa rédaction antérieure à la loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires que si d’autres établissements sont en mesure de répondre aux besoins locaux.

Les catégories d’établissements publics qui sont tenus de disposer des moyens permettant la pratique des interruptions volontaires de la grossesse sont fixées par décret. »

Le droit à l'IVG remis en cause en France par des médecins_flag-fr-woman-devise_wp

Suite à l’intervention du président du SYNGOF, la coprésidente du planning familial, Véronique Séhier, avait vivement réagi sur Twitter en déclarant : « Scandaleux ! La clause de conscience sur l’ , c’est une entrave aux droits des femmes et à leur santé, et un vrai danger à terme pour ce droit fondamental. En Italie, + de 70% des médecins refusent. Et les + précaires ? Et celles qui n’ont ni voiture ni argent ? »

Sur le même réseau social, le Collectif national pour les droits des femmes avait soutenu : « M. de Rochambeau fait ouvertement de la pub aux lobbys anti-IVG. » Le président de l’Union des FAmilles Laïques (UFAL) avait partagé cet avis : « Il s’agit de prosélytisme anti-IVG, ce qui de la part du président du Syngof est scandaleux ! » Et le rapporteur général de l’Observatoire de la Laïcité, Nicolas Cadère, s’était rallié aussi en écrivant : « Un refus d’un médecin ne peut s’accompagner d’une quelconque pression ou de prosélytisme religieux. »

De son côté, le SYNGOF avait déclaré dans un communiqué début août : « Ce n’est pas en retirant leur éthique et leur conscience aux médecins que la nation permettre un égal accès à l’avortement pour les Françaises qui le demandent. »

Le magazine Sciences et Avenir avec AFP avaient rappelé : « Ce syndicat revendique « 1 600 adhérents à jour de cotisation », soit moins d’un quart des 6 748 gynécologues recensés en 2017 par l’Ordre des médecins. »

Face à cet esclandre provoqué par les propos tenus par le président du SYNGOF, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait alors demandé la semaine suivante un rapport pour répondre aux questions : « Combien de médecins font valoir leur clause de conscience ? Est-ce un frein à l’accès à l’interruption volontaire de grossesse ? »

Le droit à l'IVG remis en cause en France par des médecins_flag-fr-woman-marianne_wp

Interviewée sur la chaîne RMC/BFMTV, hier, mardi 18 septembre, elle a ainsi précisé : « Je veux m’assurer qu’il n’y a pas une augmentation du nombre de médecins qui font valoir la clause de conscience. Je veux m’assurer que l’accès à l’IVG aujourd’hui est toujours aussi simple. J’ai demandé un état des lieux de l’accès à l’IVG aux agences régionales de santé. Ce qui me rassure, sans me rassurer complètement, c’est qu’aujourd’hui le nombre d’IVG en France reste stable depuis dix ans. Ça veut dire qu’il n’y a pas de difficulté d’accès, mais par endroits, il y a certainement des difficultés d’accéder à l’IVG dans des délais raisonnables. » Et à la question sur une éventuelle suppression de la clause de conscience des médecins, celle-ci a affirmé que ce n’était « pas prévu ».

Les propos du Dr Bertrand de Rochambeau avaient été « fermement » condamnés par la ministre de la Santé et la secrétaire d’État à l’Égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, qui avaient toutes deux défendu : « L’IVG est un droit trop souvent menacé pour lequel il convient de ne relâcher aucun effort ». Quant à l’Ordre des médecins, il avait souligné : « La clause de conscience ne saurait être un moyen de se soustraire à la loi et aux dispositions de la déontologie médicale ».

Enfin, près de 212 000 actes ont été réalisés en 2016 contre 215 000 en 2001. En revanche, les IVG chirurgicales sont devenues minoritaires, passant de 69 % à 36 %, en raison d’une évolution des IVG médicamenteuses.

« Go back to where you came from »

_Go back to where you came from_Pologne-flag_wp

Les émissions de télé-réalité font partie depuis des années de notre paysage médiatique au point de parasiter la qualité des programmes en eux-mêmes. Et les créateurs de ces émissions ne savent plus quoi inventer afin de faire grimper le niveau d’audience de la chaîne de télévision pour laquelle ils travaillent.

Pour tous ceux ou celles qui penseraient que notre télévision française qui proposent ce type d’émissions serait parmi celles qui en détiendraient le record, ils changeront peut-être d’avis avec ce qui va suivre.

_Go back to where you came from_USA-NBC-News_wp

Révélée par le département de l’information du réseau de télévision américain National Broadcasting Company, NBC News, et relayée par le magazine en ligne américain Slate, cette actualité a de quoi faire bondir !

La chaîne de télévision privée polonaise TVN s’apprête à diffuser une nouvelle émission de télé-réalité au cours de cet automne. Intitulée Go back to where you came from, en français, Retourne là d’où tu viens, elle mettra en scène 6 Polonais qui vivront « comme les réfugiés et avec des réfugiés, pendant près d’un mois ». Une télé-réalité à l’identique d’une émission australienne diffusée entre 2011 et 2015.

_Go back to where you came from_USA-Slate_wp

Un Pékin Express à la polonaise.

6 « aventuriers » et « aventurières » devront parcourir le chemin inverse de celui emprunté par les migrants. Munis d’un passeport, d’un peu d’argent et d’un téléphone, ce que tout réfugié fuyant son pays a bien sûr en sa possession, ils partiront de Berlin en Allemagne, traverseront l’Autriche, la Hongrie, la Serbie et arriveront en Grèce, d’où ils prendront un bateau, sans risque de chavirer, pour traverser la Méditerranée jusqu’au Kurdistan. Sur place, ils vivront dans un camp de réfugiés. Et durant toutes ses épreuves, ils seront alors filmés non-stop par les caméras.

_Go back to where you came from_Pologne-armoiries_wp

Dans un communiqué la chaîne TVN a déclaré : « Ce sera l’une des expéditions les plus difficiles de leur vie ». « Comment cette errance affectera-t-elle les héros ? Vont-ils regarder leur vie différemment après ce voyage ? » Questions que devront se poser les participants du programme qui, selon le magazine Slate, ont un avis divergent sur le problème de la crise des migrants. Quant au titre de « héros », sans commentaire.

Alors que le directeur de la programmation de la chaîne privée polonaise a estimé que cette émission sera d’utilité publique et permettra de contribuer au débat sur ce sujet, de nombreuses personnes accusent déjà la production d’utiliser la souffrance des migrants afin de faire du profit, tel que l’a rapporté le magazine Slate. Et malgré que la production ait déclaré « Nous sommes bien au fait que c’est un sujet politique sensible et controversé », elle s’est justifiée en expliquant que cette émission revêtait davantage le caractère d’un documentaire que d’une télé-réalité.

_Go back to where you came from_Pologne-CBOS_wp

Un documentaire ?

Enfin, le magazine Slate a rappelé que la plupart des Polonais sont opposés à l’accueil des réfugiés chez eux. Un sondage du Centre de recherche sur l’opinion publique polonaise, CBOS, a établi que seulement  5 % des Polonais accepteraient que les réfugiés fuyant une guerre puissent s’installer dans le pays, par rapport en 2015, avant le début de la crise migratoire, où ce taux était de 14 %. Sur le plan politique, le gouvernement polonais est farouchement contre l’accueil de migrants issus de pays d’Afrique et du Moyen-Orient.

La cuisine en vacances

La cuisine en vacances_cuisine-maison_wp

Pas de découvertes culinaires pour le moment. Pour une très simple raison. Je n’ai pas eu le temps. Ne sachant pas non plus quand les occasions se présenteront, je reprends mes recettes de cuisine maison, en les adaptant comme précédemment (écriture verte) pour les personnes ne consommant ni viandes ni poissons.

Je vous propose alors cette recette, pour 1 personne, que j’ai intitulée…

La cuisine en vacances_la-crabontaise_wp

La Crabontaise

(253,6 kcal)

  • 1 boîte de crabe cuit, égoutté* (72 kcal)
  • 2 tomates de couleur (70 g chacune) petites (28 kcal)
  • 1 pomme de terre Charlotte (80 g) petite (56,8 kcal)
  • 2 gros cornichons (20 kcal)
  • 2 c. à café de mayonnaise Maille Fins Gourmets (68,6 kcal)
  • 1/2 c. à café de moutarde Maille (3,75 kcal)
  • 1/2 c. à café de crème fraîche 4 % mg (2 kcal)
  • 1 c. à café de vinaigre de cidre (0,95 kcal)
  • 1 c. à café de ciboulette en pot (1,5 kcal)
  • 1 pincée de poivre blanc en poudre

*Supprimez le crabe. Compensez en augmentant la quantité de tomates, pomme de terre et cornichons.

La cuisine en vacances_tomates-couleurs_wp

Cette recette est très simple et tel que vous avez pu le constater, elle se base sur la recette de la Piémontaise.

Je vous retrouve donc lundi prochain avec une autre recette de cuisine maison.

Bon appétit !

Lifestyle à Mériel

Lifestyle à Mériel_maison_wp

Lorsque je vous avais annoncé que mon arrivée en France ne s’était pas faite sans mal, je ne vous ai pas tout révélé.

Ce ne fut ni le déménagement, qui s’est déroulé à merveille, ni l’emménagement, qui lui aussi s’est réalisé sans trop de souci, mais ce fut le trajet.

Un parcours qui habituellement ne demande que 8 heures en voiture en partance du lieu où je résidais en Angleterre, en passant par le Tunnel sous la Manche, pour arriver alors ici s’est transformé en un très pénible circuit de 17 heures !

Lifestyle à Mériel_chambre-coucher_wp

Dardford Crossing, passage obligatoire afin d’arriver au Tunnel, est un pont autoroutier surplombant la Tamise et permettant ainsi de la traverser. Ne connaissant toujours pas la raison, nous avons tous été à l’arrêt sur ce pont durant près de 9 heures. Des milliers de voitures et de camions stationnés sur des kilomètres. L’attente fut si longue que j’ai été contrainte d’uriner dans une bouteille d’eau. Une grande première pour moi, dont je me serais bien passée. Et fait inédit que j’espère ne jamais avoir besoin de renouveler.

Inutile de vous dire le résultat qui fut une belle nuit blanche et un coucher le soir suivant à 8 heures.

Lifestyle à Mériel_chambre-coucher-lit_wp

Enfin, bien qu’aujourd’hui ce soit un lointain souvenir, que j’ai bien sûr récupéré depuis, j’ai pu vérifier la véracité du dicton populaire « il n’y a pas d’âge pour apprendre ». Pour la première fois de ma vie, j’ai connu non seulement l’expérience de la bouteille d’eau pour se soulager, mais aussi les bouchons sur la route.

Ceci dit, comme prévu, je vous présente la suite des photos de ma nouvelle demeure…

Lifestyle à Mériel_chambre-mauve_wp

Lifestyle à Mériel_chambre-mauve-dressing_wp

Lifestyle à Mériel_chambre-mauve-lit_wp

Lifestyle à Mériel_chambre-mauve-lit-fenêtre_wp

Lifestyle à Mériel_chambre-sofa-appareil-fitness-table-repassage_wp

Lifestyle à Mériel_chambre-sofa-dressing_wp

Lifestyle à Mériel_chambre-sofa-dressing-appareil-fitness_wp

Lifestyle à Mériel_couloir-étage_wp

Lifestyle à Mériel_escalier-étage_wp

Lifestyle à Mériel_escalier-étage-bas_wp

Lifestyle à Mériel_escalier-étage-haut_wp

Lifestyle à Mériel_sdb_wp

Lifestyle à Mériel_sdb-baignoire_wp

Lifestyle à Mériel_sdb-entrée_wp

Lifestyle à Mériel_sdb-meubles_wp

Lifestyle à Mériel_wc-étage_wp

Welcome to Mériel !

Welcome to Mériel_blason_wp

Les bagages sont enfin posés et déballés. Les linges divers sont rangés dans les armoires des chambres. Vaisselle et matériels variés ont rempli les meubles de cuisine. Ses tiroirs ont accueilli tabliers et torchons. La salle de bain a fait place aux produits de beauté et autres. La maison a offert l’hospitalité à ses nouveaux pensionnaires…

Depuis le 28 août dernier, je suis donc devenue Mérielloise ainsi que la 5 057e habitante.

Mériel est une petite commune située dans le Val-d’Oise en région Île-de-France, à 10 km au nord-est de Pontoise et à 4 km en bordure sud de la forêt domaniale de L’Isle-Adam. Elle possède une histoire assez riche.

Welcome to Mériel_entrée-maison-descente_wp

Des découvertes archéologiques du 20e siècle ont pu déterminer son occupation depuis la période celtique. Son abbaye Notre-Dame du Val est fondée aux alentours de 1125 par des religieux cisterciens. Le hameau de Mériel se constitue. Les rois et prélats séduits par l’abbaye s’y arrêtent. Seigneurie au 15e siècle des Orgemont et Villiers de l’Isle-Adam, le hameau est rattaché à Villiers-Adam jusqu’en 1713 et reste sous l’influence des châtelains de Stors jusqu’au 20e siècle. En 1791, Mériel totalise 360 habitants. En 1804, des habitants du village participent à l’arrestation de complices de Georges Cadoudal, général chouan, commandant de l’Armée catholique et royale de Bretagne. Ce fait leur vaut une lettre de félicitation de Napoléon Bonaparte, alors Premier Consul. En 1806, Louis Antoine Porlier, cultivateur, issu d’une famille de vignerons célèbre depuis 1619, est maire de Mériel. Au cours de la guerre franco-allemande de 1870, le lieu-dit le Champ Poirier est le témoin de combats entre soldats français et prussiens, mais sans dommage pour la commune. Afin d’exploiter des carrières de gypse à Villiers-Adam et d’expédier du plâtre à Mériel, une ligne de chemin de fer industrielle à voie étroite (0,75 m de large) est construite le long de la route de Villiers-Adam, des rues de l’abbaye et du port de Mériel. En 1943-1944, l’armée allemande ayant installé dans les anciennes carrières des ateliers de montage de fusée V1 entraîne un bombardement des Alliés sur la commune. Mériel devient ensuite un lieu de villégiature en bord de rivière proche de Paris et attire beaucoup de célébrités au 20e siècle. Cette commune était membre de la communauté de communes de la Vallée de l’Oise et des impressionnistes. Car, dans le cadre de l’achèvement de la coopération intercommunale prévue par la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, cette intercommunalité disparaît en 2016. Mériel intègre alors la communauté de communes de la Vallée de l’Oise et des Trois Forêts. Enfin, elle fait partie de la juridiction d’instance, de grande instance et de commerce de Pontoise.

Welcome to Mériel_entrée-maison-descente-fond_wp

Après ce résumé historique, je vous invite à poursuivre en photos, celles que j’ai prises de la maison dans laquelle je résiderai un certain temps, enfin plutôt de son jardin pour aujourd’hui…

Welcome to Mériel_entrée-maison-descente-garages_wp

Welcome to Mériel_entrée-maison-droite_wp

Welcome to Mériel_entrée-maison-jardin-côté_wp

Welcome to Mériel_entrée-maison-jardin-droite_wp

Welcome to Mériel_entrée-maison-portails_wp

Welcome to Mériel_entrée-maison-portails-descente_wp

Welcome to Mériel_jardin-fond-droite_wp

Welcome to Mériel_jardin-fond-fontaine-bois_wp

Welcome to Mériel_jardin-lanterne-niche-oiseaux_wp

Welcome to Mériel_jardin-lanterne-niche-oiseaux-arbre_wp

Welcome to Mériel_jardin-niche-oiseaux_wp

Welcome to Mériel_jardin-niche-oiseaux-arbre_wp

Welcome to Mériel_jardin-poirier_wp

Welcome to Mériel_jardin-pommier_wp

Welcome to Mériel_jardin-terrasse_wp

Welcome to Mériel_jardin-terrasse-panorama_wp

Welcome to Mériel_terrasse-fontaine_wp

Welcome to Mériel_terrasse-fontaine-Clarence_wp

Welcome to Mériel_terrasse-fontaine-escalier_wp

Welcome to Mériel_terrasse-fontaine-maison_wp

Welcome to Mériel_terrasse-fontaine-mur_wp

Welcome to Mériel_terrasse-garages_wp

Welcome to Mériel_terrasse-jardin-côté_wp

Et pour ce week-end, je vous présenterai la suite…

Le technicien de chez Orange…

Le technicien de chez Orange..._france-telecom-fibre_wp

Souscription effectuée au 21 août dernier auprès de ce fournisseur d’accès à Internet, et dont son réseau couvre excellemment bien la zone géographique dans laquelle je réside désormais, je devais être connectée à Internet le 30 août.

J’avais alors planifié des articles jusqu’à ce 3 septembre, par mesure de sécurité. Or, ce n’était sans prévoir cette fichue ligne téléphonique qui a ainsi occasionné une mauvaise évaluation de cette mesure de sécurité.

Le 30 août, pas d’Internet, ma ligne téléphonique étant toujours en cours d’installation. Je décide de patienter quelques jours, sachant que ce fournisseur d’accès m’avait toutefois prévenue que le délai d’attente pouvait aller jusqu’aux quinze jours.

Prise ensuite dans le tourbillon de l’emménagement, puis comme Sœur Anne ne voyant rien venir…, j’entrais en contact avec un conseiller téléphonique de ce fournisseur afin de régler la situation. Ne parvenant pas à résoudre le problème, un rendez-vous ce matin fut alors fixé.

Le technicien de chez Orange..._france-telecom_wp

Un très charmant jeune homme se présenta dans un premier temps au téléphone, puis à ma porte. Bah oui ! On a beau avoir quarante ans bien sonnés, on ne devient pas pour le moins insensible à la beauté d’un homme qui nous fait regretter à ce moment de ne plus avoir vingt ans. Bref. Très courtois et serviable, ce technicien qui a trouvé la solution recevra une cote de notation de 10/10 à la réception du mail qui me sera envoyé afin de l’évaluer. Et me voici donc de nouveau aux commandes de mon ordinateur.

Malgré une certaine impatiente de ma part, estimant que quinze jours d’attente pour une mise en service téléphonique et d’Internet c’est un peu long, j’ai découvert en parallèle ce fournisseur d’accès que je ne connaissais pas ou tout du moins que de nom. Hé bien ! Ce fut une belle découverte. Du contact avec la toute aussi charmante jeune femme lors de ma souscription au conseiller téléphonique jusqu’au technicien, les services proposés et la réactivité face à un souci sont à la hauteur. Je suis par conséquent, et pour l’instant, satisfaite de mon nouveau fournisseur d’accès à Internet.

Ceci dit, il y a bien un point commun sur ce sujet avec l’Angleterre, les délais d’attente pour accéder à Internet sont tout autant longs. Il est à se demander si les fournisseurs d’accès à Internet d’ici ou d’ailleurs, et ce quel que soit leur titre, réseau, etc., ne vont pas jusqu’à Trifouillis-les-Oies directement tirer les lignes pour les amener à bon port…

En France !

En France_tour-eiffel_wp.jpg

Coucou les amis !

Me voilà enfin de retour parmi vous ! Et non sans mal !

Entre l’emménagement, le domaine administratif à régler afin de régulariser ma situation, les charges incombant à la maison (eau, électricité, etc.) et mon souhait (non exaucé) de ne pas mettre en stand-by ce blog, j’ai réussi à vous rejoindre !

Enfin surtout Internet ! Ou plutôt le téléphone ! La connexion Internet était installée dès mon arrivée, mais pas la ligne téléphonique. Donc sans celle-ci, pas d’accès à Internet !

Et mine de rien ou de crayon, comme vous voulez, c’est dans ce cas que l’on se rend compte qu’aujourd’hui on ne peut plus se passer de cette technologie.

Mais avant de vous raconter mes petites péripéties (dans l’article qui va suivre), je tiens absolument à vous remercier tous et toutes pour vos très charmants commentaires auxquels je réponds ici en tir groupé, en espérant ne froisser aucun et/ou aucune d’entre vous.

Merci pour vos encouragements, vos vœux de bons déménagement et emménagement, vos soutiens partagés et votre accueil en France.

Avant donc de vous retrouver, je vous envoie des tonnes de…

En France_coeur-bisous-rouge-à-lèvres_wp