Bientôt la rentrée des classes !

Bientôt la rentrée des classes_bonhommes-action_wp.jpg

Alors que beaucoup (surtout nous, les femmes) se préparent à l’entrée de l’été en faisant un régime afin d’être au top pour les vacances, durant lesquelles tout le poids perdu sera repris, avec un supplément en extra, nombreux (ses) autres, voire les mêmes parfois, se replongent dans un autre régime pour perdre ces kilos en surplus.

Hé bien, en ce qui me concerne, avec le rythme effréné que j’ai été contrainte de prendre durant cette période de vacances d’été pour l’organisation de ma nouvelle vie, je n’ai pas eu besoin d’un quelconque régime, et ce malgré les quelques restaurants ! Aussitôt pris, aussitôt perdu ! C’est le cas de le dire.

Focus

Bref, une année scolaire toute neuve va bientôt débuter. Mais, cette « rentrée des classes » me sera particulière, elle se fera en France. Je ne verrai plus ces petits écoliers anglais, ou grands aussi, dans leur bel uniforme marcher sur le chemin de l’école. Je n’aurai plus des petits bouts de chou qui viendront frapper à ma porte pour des bonbons à Halloween. Je ne vivrai plus la magie de Noël en me baladant dans les rues illuminées par les maisons décorées qui les bordent tout du long. Je ne connaîtrai plus le bonheur du dimanche qui ressemble aux jours de la semaine, sans compter le lundi où j’ai eu l’amère constatation de voir en France que tout était aussi fermé, en gros un second dimanche bien français avec ses rues désertes…

Ce sera une rentrée automnale où je ne verrai plus non plus mes petits écureuils grimpés dans les arbres et courir sur le gazon en faisant des petits bonds. Mes petits renards, des faons parfois, ne viendront plus me rendre visite. Le hululement des chouettes ne se fera plus entendre dans la nuit à l’arrivée de cette saison. Les pies ne voleront plus les cerises de mon jardin. Les faisans ne se promèneront plus sur les chemins ou les routes même. Mes familles de rouges-gorges, de mésanges et des tas d’autres variétés d’oiseaux ne me feront plus un petit coucou sur les rebords de mes fenêtres…

Bientôt la rentrée des classes_bonhommes-grow_wp

Je n’entendrai plus le ronronnement des tondeuses toute la semaine, auquel on s’habitue vite en fin de compte, et ce même le dimanche. Je ne m’émerveillerai plus à la vue de ces jardins somptueux où la nature s’épanouit librement avec respect. Des grands arbres qui se développent à leur guise. Des haies mitoyennes qui ne sont pas taillées au millimètre près, sans la crainte de voir un voisin menaçant débarquer vous enjoignant de couper le millimètre de hauteur en trop qui le dérange. Des fleurs qui poussent par multitude. Des plantes diverses et variées qui se déploient, bordant l’intérieur des jardins, et qui ne se retrouvent pas enfermées dans des pots ou des jardinières… Une nature non aseptisée…

Néanmoins, ce sera une rentrée où le bon manger sera de retour dans l’assiette. Le lapin, le veau, etc. vont s’inviter à table. Les variétés de poisson aussi. Toutes sortes de salades se présenteront sur les étals des marchés ou dans les rayons des supermarchés. Je vais enfin pouvoir de nouveau déguster une bonne frisée, une feuille de chêne… Je vais tout simplement retrouver la bonne gastronomie française.

Bientôt la rentrée des classes_bonhommes-learn_wp

Ce sera donc ma rentrée des classes dans mon pays d’origine, où se réaccoutumer devra se faire et prendra le temps de se faire. Un retour au pays, comme l’on dit, avec le recul de toutes les expériences anglaises, un état d’esprit, par évidence, bien différent, un besoin de se reconnecter un peu avec le passé laissé derrière soi il y a plus de 5 ans, de s’adapter aussi à l’évolution du pays et de ses citoyens qui s’est faite sans soi… Un retour au pays qui ne l’est finalement pas vraiment, mais plutôt une redécouverte de son propre chez soi…